100 000 € pour la restauration du Fort de Cormeilles

Publié le 16/12/2022
Partie intégrante du système de défense de Paris, mis en place à la fin du 19ème siècle et connu sous le nom de "Camp retranché de Paris", ce fort a eu une fonction dissuasive pendant le premier conflit mondial.

Morgan Touboul, Conseiller départemental en charge du Patrimoine remarquable parle du Fort

Le Fort de Cormeilles, construit entre 1874 et 1877, occupe une superficie de 11 hectares à l’extrémité Ouest des Buttes du Parisis. Propriété de la Région d'Ile-de-France depuis 1997, il s’inscrit dans le site naturel régional des Buttes du Parisis, géré par l’Agence des Espaces Verts (AEV) de la Région Ile-de-France.

Partie intégrante du système de défense de Paris, mis en place à la fin du 19ème siècle et connu sous le nom de "Camp retranché de Paris", ce fort a eu une fonction dissuasive pendant le premier conflit mondial. Il a ensuite servi de prison, de logements et de centre d’initiation commando pour l’armée de terre.

Son architecture particulière relève de la conception des ouvrages militaires de défense. Jadis batterie d’artillerie installée en position dominante sur la vallée de la Seine et son confluent avec l’Oise, et bénéficiant d’axes de tir dégagés, le fort est aujourd’hui enveloppé par la végétation et dissimulé aux regards.

Le Fort de Cormeilles, dont les différents éléments sont encore en bon état de conservation, illustre parfaitement le système de défense "Séré de Rivières". Premier Fort de la série, il porte à ce titre une valeur patrimoniale et historique particulière.

Inclus dans le périmètre régional d’intervention foncière des Buttes du Parisis, le Fort de Cormeilles a été acquis par l’AEV au nom et pour le compte de la Région d’Ile-de-France en 1998.

La gestion du fort a été confiée par convention à l’Association des Amis du Fort de Cormeilles. Cette association accueille des artistes et des artisans, supervise la mise à disposition du fort pour des tournages de films et entreprend des travaux de maintenance et de restauration de certains des espaces bâtis du fort.

Dans le but de diversifier les activités accueillies dans le Fort, l’Association des Amis du Fort de Cormeilles a mis en place, fin 2019, un projet de restauration et de mise en valeur d’un ensemble de pièces constituant un appendice du mur d’escarpe du Fort : la caponnière de gorge.

Situé à l’entrée principale du Fort, cet ensemble pourra servir de bâtiment d’accueil pour les visiteurs, de lieu d’exposition et de transmission de savoirs.

Le coût total du projet de la Caponnière de gorge s'élève 752 386 € HT. La Fondation du patrimoine a été sollicitée à hauteur de 500 000 €, la Communauté d’agglomération Val Parisis à hauteur de 50 000 €, la Région d'Ile-de-France au titre de l’Agence régionale des Espaces Verts à hauteur de 102 386 €.

Le Département mobilise exceptionnellement 100 000 € pour ce projet qui ne remplit pas les critères d’entrée dans le dispositif Val d’Oise Territoires.

Voir l'image en grand

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Les réactions sur le site étant modérées, votre message ne sera pas immédiatement publié : il est d'abord relu par nos équipes qui se réservent un droit de publication.

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)