« Pollinisateurs sauvages en Val d’Oise »

Publié le 26/03/2021
L’appel à projets « Pollinisateurs sauvages » du Conseil départemental du Val d’Oise est placé sous l’égide du Plan National d’Actions « France Terre de Pollinisateurs » mis en œuvre par le Ministère de la Transition Ecologique. Au regard des enjeux écologiques que représentent les pollinisateurs sauvages, cet appel à projets propose d’accompagner, grâce à une animation territoriale et un soutien financier, la mise en œuvre d’actions locales en faveur de la découverte, de la sensibilisation et de la création d’espaces dédiés à ces insectes. Présentation des huit projets sélectionnés pour l’année 2020-2021.

 

« Beaux champs pour pollinisateurs sauvages » porté par la mairie de Beauchamp

Le projet envisage des actions d’animations pour les scolaires et de sorties nature avec l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE), la réalisation d’une exposition et d’une campagne de sensibilisation dans la ville, la formation des agents (espaces verts, animateurs, élus et enseignants) par l’OPIE et APISOPHORA, ainsi que l’intégration de la thématique des pollinisateurs pour le Carnaval en collaboration avec l’Association Amicale Laïque de Beauchamp. Des actions concrètes sont également prévues par la transformation de parcelles de pelouses en prairies fleuries au niveau du cimetière, l’ensemencement d’espaces verts publics, la distribution de sachets de graines aux habitants ainsi que la création d’habitats et de ressources favorables aux pollinisateurs sauvages.

« Aménagement d’un espace vert sur le thème de la nature en ville » porté par la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise

Les actions proposées dans le cadre du projet sont l’aménagement d’un jardin pédagogique avec l’installation de panneaux explicatifs, un suivi du développement du projet grâce à la participation citoyenne au programme SPIPOLL (https://www.spipoll.org/) ainsi que la formation et la participation des agents, la création d’hôtels à insectes, d’abris et de zones plantées, ainsi qu’une expérience de « non gestion » d’espaces.

 

« Les gens qui sèment » porté par le Collectif La Lanterne

Le projet du collectif se déroule en plusieurs phases, avec notamment une phase initiale de consultation des habitats et de co-construction du programme, puis le déploiement d’ateliers pédagogiques itinérants sur la biodiversité et l’alimentation durable (avec notamment des ateliers de création de réservoirs urbains constitués de plantations mellifères et d’abris), et la mise en place de sorties natures (en collaboration avec le PNR du Vexin ainsi que le Conseil Départemental pour les Espaces Naturels Sensibles). D’autres actions sont prévues au sein de ce projet ambitieux telles que la création d’un jardin école ou encore la mise en place d’une grainothèque.

« J’Oz la pollinisation dans ma ville » porté par la mairie de Magny

Le projet propose des actions de sensibilisation du grand public et des scolaires au travers d’activités ludiques et de sorties nature, ainsi que la formation du personnel communal des espaces verts aux pollinisateurs. Une exposition géante est également prévue (sculptures, décoration et produits issus de la pollinisation). Les écoles et les EHPADs sont également invités à participer à la construction d’hôtels à insectes. Enfin, le projet prévoit la création d’un rucher communal composé dans un premier temps de 3 à 4 ruches.

« OSMIVIT » porté par la mairie de Saint-Witz

Le projet OSMIVIT (contraction de OSMIE, abeille solitaire fréquemment rencontrée à Saint-Witz et VIT, Saint martyr vénéré sur la colline de Montmélian, à Saint-Witz) porte sur la formation des gestionnaires d’espaces, l’organisation de conférences et de sorties nature (scolaires et grand public), et d’un concours photos. Des actions écologiques sont également prévues telles que l’implantation de prairies fleuries sur plusieurs sites du village ainsi que d’hôtels à insectes.

 

« Prends-ENS de la graine » porté par le Syndicat Mixte du Bassin de l’Oise (SMBO) en Val d’Oise

Le projet consiste à récolter des graines de plantes sauvages sur les Espaces Naturels Sensibles (ENS) gérés par le SMBO 95, à savoir : le Marais de Bernes-sur-Oise, les Grands Jardins et Bords d’Oise à Noisy-sur-Oise et les Bords d’Oise à Mours. Les semis seraient utilisés lors des travaux de restauration écologique des berges de l’Oise. Dans un second temps, il est envisagé une animation à destination du grand public. Les participants seraient invités, à titre exceptionnel et avec parcimonie, à récolter des graines sur un des ENS pour ensemencer leur jardin. Le projet prévoit également la formation des agents à la reconnaissance, la récolte et le tri des graines ainsi que des animations grand public.

 

« A la découverte des papillons des berges de l’Oise » porté par le Syndicat Mixte du Bassin de l’Oise en Val d’Oise

Le projet consiste à sensibiliser les propriétaires riverains de l'Oise ainsi que les scolaires et centres de loisirs du territoire de la Communauté d'Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP), à la préservation des Rhopalocères. Ce taxon a été choisi car les papillons de jour sont appréciés du grand public et aisément identifiable. De plus, leur préservation est liée à celle de leurs plantes-hôtes et de leurs habitats, ce qui permet de valoriser les pratiques de gestion différenciée mises en œuvre par le SMBO 95. Deux actions seront menées conjointement :

- La conception d'un poster rassemblant 10 espèces présentes sur les berges de l'Oise. Ce poster sera envoyé aux propriétaires riverains et servira de support aux animations nature.

- Des animations auprès du grand public, des scolaires et centres de loisirs.

 

« Aménagement d’un rucher sur un Belvédère » porté par la mairie de Montsoult

Le projet vise en l’aménagement du Belvédère de la commune par l’installation d’un rucher, à l’aménagement de prairies fleuries, d’une zone humide et la plantation de 65 arbres sur la commune, ainsi que des animations scolaires dans le cadre notamment de la fête de la Science.

 

Parmi les projets non-retenus, deux d’entre eux ont attiré l’attention du jury. Il s’agit du projet « Rucher Conservatoire de l’abeille noire » proposé par l’association Climax à Méry-sur-Oise, ainsi que celui du SICTEUB « Polliniser l’avenir ».

Ces derniers se verront attribués un label d’encouragement et bénéficieront d’un accompagnement particulier par le Conseil Départemental afin d’améliorer leurs propositions.

“Rucher Conservatoire de l’abeille noire” porté par l’association Climax

Le projet a pour objectif de sensibiliser un large public au monde des abeilles et de former les agents publics, associatifs et les scolaires à la pratique de l’apiculture naturelle. En parallèle, des actions écologiques sont envisagées comme la remise en état du terrain et de sa gestion écologique par l’introduction de plantes mellifères et par la technique du fauchage tardif.

“Polliniser l’avenir” porté par le SICTEUB

Le projet s’inscrit dans une démarche d’éducation à l’environnement à travers l’organisation de journées de dégustation du miel et de cueillette de fruits au sein du SICTEUB, et par la création d’un concours artistique à destination des scolaires. Le projet comprend également la plantation d’espèces végétales locales à fleurs qui favorisent la pollinisation, la construction d’abris à insectes et l’installation des ruches dans le prolongement des actions déjà entreprises, comme un verger conservatoire, l’éco-pâturage, un projet d’aménagement paysagèr, le compostage et la réutilisation de l’eau.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)