Ângela Ferreira "Indépendance Cha Cha"

Le 01/07/2021
Culture/Loisirs

Exposition dans la grange de l'Abbaye de Maubuisson du 4 juillet au 25 septembre 2021

L’exposition "Ângela Ferreira, structures et gestes — Indépendance Cha Cha & #BucketsystemMustFall" se déploie sur deux sites : l’Abbaye de Maubuisson et Ygrec-ENSAPC, centre d’art contemporain situé à Aubervilliers.

Dans la grange de l’Abbaye de Maubuisson, Ângela Ferreira nous invite à découvrir «Indépendance Cha Cha», une installation de grande taille mêlant architecture, vidéo, photographies et collages. Empruntant sa forme moderniste à celle de la façade d’une station service de la fin des années 1950 dans le centre de Lubumbashi, cette sculpture sert également de support de projection pour deux vidéos.

La première vidéo documente une performance organisée par l’artiste lors de la biennale de Lubumbashi, dans laquelle deux chanteurs présentent deux poèmes/chansons “Je vais entrer dans la mine” chantés en kibembe. Les paroles nous décrivent un homme forcé de travailler à la mine et écrivant à sa mère sa peur de mourir.

Dans la seconde vidéo, qui donne son titre à l’œuvre, le groupe musical de l’Hôtel du Parc de Lubumbashi interprète «Indépendance Cha Cha» un hymne emblématique du mouvement d’indépendance francophone africain dans les années 60 écrit par le musicien congolais Joseph Kabasele à Bruxelles pendant la nuit où un accord a été trouvé sur l’indépendance des pays africains entre le gouvernement Belge et une délégation congolaise.

En interaction avec cette large sculpture est présentée une série de collages qui incluent des photographies et différents documents relatifs aux événements présentés dans les vidéos.

Partenariat avec L'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy et le centre d'art Ygrec-ENSAPC.

Cette exposition est présentée dans le cadre et avec le soutien de l’Été culturel en Île-de-France. Elle a reçu le parrainage et le soutien de la Fondation Calouste Gulbenkian - Délégation en France, et le soutien du Centre culturel portugais à Paris.