Empreinte vodou - Aux sources de l'art du Bénin et d'Haïti

Empreinte vodou - Aux sources de l'art du Bénin et d'Haïti
01 févr. | 15 mars
  • Du 01 février 2020 10h30 au 15 mars 2020 17h30

Place de la piscine
95300 PONTOISE

Accès : Libre

Événement proposé par : Office de tourisme de Cergy-Pontoise

Signalez-nous une erreur

Cergy-Pontoise (France), Porto-Novo (Bénin) et la Région des palmes (Haïti). Trois territoires sur trois continents qui partagent échanges et projets culturels.

L’histoire débute il y a 25 ans quand la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise et la ville de Porto-Novo au Bénin décident de développer des relations durables de coopération. En 2012, débute un nouveau partenariat avec quatre communes de la Région des Palmes en Haïti.

Des partenariats qui se sont enrichis au fil des années. De nombreux échanges se sont instaurés entre les acteurs des deux territoires dans les domaines de l’urbanisme, des arts, de la culture et du multimédia. Les deux partenaires de Cergy-Pontoise partagent une culture commune, le vodou, dont cette exposition reflète la forte influence sur les artistes des deux continents.

Dernier projet culturel engagé ?
La restauration des places traditionnelles vodou de la capitale béninoise, dans le cadre du festival éclosions urbaines - https://www.eclosions-urbaines.com/ - fondé par le Centre Culturel Ouadada à Porto-Novo et l’agglomération de Cergy-Pontoise. Chaque année des artistes interviennent pour la réhabilitation de ces places ; certains d’entre eux nous dévoilent aujourd’hui leur talent, le temps de l’exposition Empreinte vodou.

Inauguration NO MAD #3
1er février à 17 h

« Vodou », « Orisha », « vaudou », « voodoo », « vodoun », « vodùn » …
Le vodou est une vision du monde fondée sur une conception particulière de la place de l’homme dans l’univers en lien direct avec le monde visible comme avec l’invisible. C’est une philosophie de vie pratiquée par des millions de personnes à travers le monde, de part et d’autre de l’Atlantique, loin des images hollywoodiennes de
sorcellerie associées aux poupées percées d’aiguilles et aux zombis, clichés, toujours ancrés dans l’imaginaire occidental.
Revenir aux sources du vodou c’est découvrir l’art de vivre des peuples du sud du Bénin, du Togo et du Nigéria : Fon, Gon,
Yoruba, Ewe…
« Le vodou est une manière d’appréhender le monde d’ici et de là-bas comme un tout où l’homme dépend de cet autre monde
invisible, peuplé d’ancêtres, d’esprits, de dieux et de toutes les énergies capables d’intervenir dans la vie des gens. » (Nanette Jacomijn Snoep Vodou Voodoo Ed. Loco)
Religion issue de l’animisme, le vodou est aussi une culture, un art de vivre en harmonie avec les forces de la nature qui rythme
la vie des hommes au quotidien et investit tout leur territoire, villages, forêts, rivières, cultures…
« Dans l’aire vodùn tous les espaces, toutes les composantes du territoire sont perçus et gérés en fonction du sacré qui
influence tous les usages, qu’ils soient individuels ou collectifs » (Dominique Juhé Beaulaton, Bernard Roussel Les sites religieux
vodun art.)
« Les divinités du panthéon vodou reflètent essentiellement des forces naturelles, des êtres divinisés, des puissances spirituelles.
Elles permettent de maintenir une harmonie entre les hommes, leur groupe social et culturel et la nature où ces derniers puisent
ce dont ils ont besoin pour vivre pleinement leur existence. » (Gabin Djimassé Vodou Voodoo Ed. Loco).
Faisant preuve d’une remarquable capacité d’adaptation au cours des siècles et à travers le monde, le vodou « ne comporte
pas de dogmes, rien d’écrit, rien de figé. Pas de faute originelle, pas de droit canon mais des croyances et des rites vécus
en fonction d’une certaine idée de la place de l’homme dans l’univers. Ceci n’empêche pas un immense savoir transmis par
tradition orale, d’initiés à initiés, le secret permettant l’autoprotection et le pouvoir… » (Bernard et Catherine Desjeux Vodun et Orisha Ed. Grandvaux)
Pendant la période du commerce triangulaire de l’esclavage, du XVIIème au XIXème siècle, le vaudou traverse l’Atlantique, seul patrimoine emporté par les esclaves lors de leur déportation aux Amériques. Sa pratique s’implante et se développe dans les Caraïbes, en Louisiane, au Brésil et dans de nombreux pays d’Amérique du Sud. Elle se dissimule souvent sous de nouvelles formes, parfois empruntées à la religion chrétienne pour protéger ses adeptes de la persécution de leurs maîtres, et assimile des croyances locales. Le vodou est ainsi à l’origine de nombreux syncrétismes religieux du nouveau monde comme
la santeria cubaine ou le candomblé brésilien.
Aziza, emblème de cette exposition, est la divinité vodou de la création, souvent représentée par un personnage à tête d’arbre. Elle symbolise l’inspiration des nombreux artistes qui se reconnaissent aujourd’hui dans les valeurs positives du vodou : respect des forces de la nature, respect des êtres vivants et de leur environnement, respect de l’homme et des ancêtres.
L’expression artistique des artistes présents dans cette exposition puise directement aux sources du vodou dont l’empreinte féconde les oeuvres.
L’un des objectifs de cette exposition est de montrer combien la culture vodou, de par la continuité et l’actualité de ses valeurs,
constitue une source d’inspiration primordiale partagée par de nombreux artistes contemporains, sur le continent africain comme sur le continent américain. Luc Raimbault
L’exposition « Empreinte vodou » est présentée sur les sites de trois acteurs culturels partenaires que nous vous invitons à
découvrir :

l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise sur les quais à Pontoise,

l’Espace culturel Gingko’Art 2 place de l’hôtel de ville à Pontoise

Galerie Lazarew 14 rue du perche à Paris 3ème.

1 EXPOSITION DANS 3 LIEUX
OFFICE DE TOURISME DE CERGY-PONTOISE
Place de la piscine
95300 Pontoise
Dates et horaires
1er février > 15 mars 2020
Du mardi au vendredi : 9h30-12h30 et 14h-17h
Le samedi : 10h30-17h30
Le dimanche : 14h-17h30
Renseignements auprès de l’Office de tourisme
01 34 41 70 60 - accueil@ot-cergypontoise.fr

----
ESPACE GINGKO’ART
2 place de l’hotel de Ville
95300 Pontoise
Dates et horaires
25 janvier > 29 février 2020
Du mardi au samedi : 15 h 30 - 19 h
Renseignements auprès de Pierre Gauthier
06 10 20 05 56 - espacegingkoart@gmail.com

----
GALERIE LAZAREW
14 rue du Perche
75003 Paris
Dates et horaires
23 janvier > 23 février
mardi au samedi de 14h à 19h
Renseignement auprès de Laura de Pontcharra

---

Partenaires : Office de tourisme de Cergy-Pontoise
Galerie Lazarew - Gingko’Art - Babel Voyages - Incite Média - Ouadada Centre Culturel, Artistique et Touristique à Porto-Novo - No Mad [FESTIVAL]

Accessibilité : site accessible aux Personnes à Mobilité Réduite

Public : Tous publics / Accessible sourds-malentendants / Accessible PMR / Adapté aux malvoyants / Senior / Jeune public

Comment venir

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)