Prométhée, le jour d'après

Prométhée, le jour d'après
21 sept. | 18 déc.

Centre des arts

  • Du 21 septembre 2022 14h00 au 18 décembre 2022 18h00

    Mardi, jeudi, vendredi et samedi : 14H-19H
    Mercredi : 10H - 20H
    Dimanche : 14H-18H

12-16 rue de la Libération
Centre des Arts
95880 ENGHIEN-LES-BAINS

Accès : Libre

Événement proposé par : COMMUNIC'ART

Signalez-nous une erreur

«Si Prométhée avait été condamné pour avoir révélé le secret du feu, quelles conséquences tirons-nous aujourd’hui de notre maîtrise des technologies ? »

« Il ne suffit pas de changer le monde. Nous le changeons de toute façon. Il change même considérablement sans notre intervention. Nous devons aussi interpréter ce changement pour pouvoir le changer à son tour. Afin que le monde ne continue pas ainsi à changer sans nous. Et que nous ne nous retrouvions pas à la fin dans un monde sans hommes. »
Gunther Anders, "L’Obsolescence de l’Homme", 1980.

Avec la naissance de l’informatique dans les années 60 et l’avènement du numérique qui s’en suivit, nous assistons aujourd’hui à la 4ème révolution industrielle. Point de convergence des mondes physique, numérique et biologique, son ampleur et ses développements ont permis de concevoir les principes d’intelligence artificielle, d’impression 3D, de réalité virtuelle, autant de perspectives qui mettent en évidence de nouveaux enjeux civilisationnels.

De la stupéfaction à la crainte d’être supplanté par des machines, toutes ces avancées génèrent des émotions contradictoires. Ce phénomène, le philosophe allemand Günther Anders l’appelle la « honte prométhéenne ». La notion désigne le sentiment de faiblesse qui s’empare de l’être humain quand celui-ci compare sa condition biologique à la toute-puissance de la machine.

Le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris - invité par le CDA, dévoile une sélection d’artistes internationaux et belges, posant la question de la portée de notre action individuelle et collective au sein d’un monde interconnecté, où humains et non-humains cohabitent. Si Prométhée avait été condamné pour avoir révélé le secret du feu, quelles conséquences tirons-nous aujourd’hui de notre maîtrise des technologies ? Cette exposition suggère un possible monde par le prisme de l’art et porte un regard sur la société que nous avons engendrée et l’environnement au sein duquel nous avons choisi de vivre, à la lumière de ce que nous avons créé.

 

Avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International & de la Promotion de Bruxelles - Visit Brussels - de la Commission communautaire francophone (COCOF) et du Ministère de la Culture (français), la contribution de BOZAR (Bruxelles) & la Délégation Générale du Québec à Paris.

 

Public : Tous publics

Comment venir

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)