Abandon du projet de suppression d’une voie sur l’A15

Publié le 24/04/2021
Suite à la mobilisation des élus du Département, de la Région, des maires et des usagers, le Préfet du Val d’Oise a annoncé ce samedi 24 avril l’abandon du projet de voie dédiée sur l’A15.

Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, a réagi à cette annonce en fin d’après-midi : « Heureuse de la nouvelle que Monsieur le Préfet m’a annoncée à l’instant : le projet de voie réservée sur l’A15, contre lequel je me suis battue, a été définitivement abandonné. Je remercie tous ceux qui se sont mobilisés, en particulier Valérie Pécresse et le collectif des maires.»

Depuis plusieurs mois, les élus se mobilisent contre la décision de l’Etat de supprimer une voie sur l’autoroute A15 dans le sens Province>Paris pour la mise en place d’une voie réservée au covoiturage et aux véhicules prioritaires. Dès la connaissance du projet, la Présidente du Département s’était inquiétée des conséquences sur le trafic sur l’autoroute déjà très fortement perturbé le matin depuis des années avec des kilomètres d’embouteillages. Elle avait aussi signalé l'impact négatif sur la circulation dans les communes à proximité de l'A15.

De plus, « en pleine crise sanitaire, où les consignes de distanciation physique font la loi, le covoiturage avec d’autres usagers dans un même véhicule est franchement à éviter » avait alerté Marie-Christine Cavecchi. Le Département avait réjoint l'idée de la Présidente de la Région Ile-de-France en proposant que la voie de covoiturage soit plutôt intégrée sur la bande d'arrêts d'urgence pour ne pas pénaliser les usagers, et seulement quand les conditions sanitaires le permettront. "Je suis pour le développement du covoiturage en général, mais il doit être travaillé comme de la dentelle et hors période de crise sanitaire" souligne la Présidente du Département.

Le 12 février 2021, les élus du Département ont voté en Assemblée départementale une motion « contre la mise en place, par l’Etat, de voies existantes dédiées au covoiturage sur l’autoroute A15. ». Le Conseil départemental et l’Union des Maires du Val d’Oise avaient également lancé une pétition en ligne pour alerter les Valdoisiens.

Aujourd’hui, à l’annonce de l’abandon du projet de voie dédiée sur l’A15 par l’Etat, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, se félicite : « Les Valdoisiens ne seront pas pénalisés par cette mesure absurde, anti-économique et anti-écologique. »

 

 

 

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)