Budget 2021: PROTEGER LES VALDOISIENS ET INVESTIR

Publié le 26/03/2021
Les élus du Département réunis ce vendredi 26 mars par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont voté le budget primitif 2021 du Conseil départemental à hauteur de 1,5 milliard d’euros.

« Les finances départementales sont impactées par la crise sanitaire que nous vivons tous : augmentation des dépenses sociales, dépenses exceptionnelles d’équipements sanitaires et plan départemental de relance. Fort de sa gestion rigoureuse depuis 2011, le Conseil départemental a su maintenir sa trajectoire en mobilisant ses ressources pour soutenir les entreprises, les associations, les étudiants et les Valdoisiens lourdement touchés par la crise. En 2021, pour participer à la relance économique et préparer l’avenir de notre territoire, le Conseil départemental augmente ses investissements de 12,8% pour atteindre les 193 millions d’euros. Chef de file de l’action sociale, le Conseil départemental consacre un budget à la solidarité de 683 millions d’euros en augmentation de près de 50 millions d’euros pour répondre aux difficultés des plus fragiles dans la crise. Protéger, accompagner et investir sont mes trois mots d’ordre pour définir l’action du Département avec les élus sur l’ensemble du territoire en 2021 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

La solidarité représente 58,4 % des dépenses réelles de fonctionnement de la collectivité. Pour protéger et accompagner les plus fragiles, le Conseil départemental consacre 683,6 millions d’euros à son action sociale destinée aux personnes en situation de handicap, aux personnes âgées, à la petite enfance et à l’aide sociale à l’enfance. S’agissant du Revenu de solidarité active, le budget est en augmentation de près de +30% depuis 2019 pour faire face aux conséquences économiques de la crise de la Covid19 et accompagner les bénéficiaires vers le retour à l’emploi. Malgré la crise sociale exceptionnelle, l’Etat continue de se désengager sur le RSA ; il compensait 80% de la dépense du RSA en 2004 en Val d’Oise, contre seulement 35% en 2021.

Encore récemment, la gestion budgétaire du Conseil départemental a été reconnue par l’agence de notation Fitch Ratings qui a confirmé la note AA-, perspective stable. Cette année, les Conseils départementaux perdront la totalité de leur autonomie fiscale (taxe foncière transférée aux communes) compensée par une part de TVA, sans pouvoir de taux.

Un investissement exceptionnel

Le Conseil départemental lance un programme exceptionnel d’investissement de 193,6 millions d’euros en 2021, du jamais vu depuis dix ans. Parmi les grands projets cette année, les constructions de deux collèges et de l’extension du centre de hautes performances sportives du Val d’Oise (CDFAS) seront lancées, et la nouvelle maison départementale de l’enfance sera ouverte à la rentrée de septembre. Le Conseil départemental consacre également un budget dédié aux aménagements de voirie (sécurité, entretien, pistes cyclables, réaménagement, études…) en augmentation de +18% à hauteur de 56,9 millions d’euros. 5 millions d’euros sont consacrés au développement des itinéraires cyclables dans le cadre du plan Vélo en Val d’Oise lancé fin 2019. Les pompiers du Val d’Oise, en première ligne dans la crise Covid19 depuis un an, bénéficieront de 5 millions d’euros d’investissement cette année (45 millions d’euros sur 2018-2023). Enfin, le Conseil département maintient son aide à l’investissement des communes à hauteur de 25 millions d’euros.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Les réactions sur le site étant modérées, votre message ne sera pas immédiatement publié : il est d'abord relu par nos équipes qui se réservent un droit de publication.

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)