Mieux protéger la forêt de Montmorency

Publié le 04/06/2020
Premier site valdoisien de nature et cinquième francilien en termes de fréquentation, la forêt de Montmorency (2 200 hectares) subit d’importantes pressions foncières et environnementales. Son classement en « forêt de protection » est en cours.

Le classement en forêt de protection est un statut qui concerne des Voir l'image en grand CDVO/J.Y.Lacôtemassifs présentant de forts enjeux en matière environnementale et sociale, notamment en zone périurbaine. En Ile-de-France, un quart de la surface forestière est actuellement classé en forêt de protection. Le Val d’Oise est le seul département francilien qui ne bénéficie pas encore de ce statut de protection pour ses forêts périurbaines.

Ce sta tut ne remet pas en cause le plan de gestion des forêts ni les coupes et reboisements. Il interdit par contre « tout changement d’affectation ou tout mode d’occupation des sols de nature à compromettre la conservation ou la protection des boisements et garantit ainsi la pérennité de l’état boisé ».
La procédure de classement de la forêt de Montmorency a été lancée en décembre 2019 par l’Etat. Elle dure deux ans au minimum. Il est prévu que le périmètre soit établi par l’Etat avant mars 2021. A l’issue, fin 2021, une enquête publique sera ouverte et la décision de classement par décret en Conseil d’Etat serait prise au premier semestre 2022.
Lors de la séance de l’assemblée départementale du 29 mai, les élus ont décidé de soutenir la procédure lancée par l’Etat et d’y participer aux côtés des communes tout en conservant la possibilité de réaliser les aménagements nécessaires aux routes départementales : fossés, stationnement, pistes cyclables…

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)