Communiqués et dossiers de presse

  • EDUCATION

    Invit presse- Inauguration du collège Louise Weiss à Cormeilles-en-Parisis - 22 novembre 17h30

    Diffusé le 15/11/2019

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, Virginie Tinland, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’Education et à l’Enseignement supérieur, et Yannick Boedec, Conseiller départemental et Maire de Cormeilles-en-Parisis, vous convient à l’inauguration du 111ème collège du département à Cormeilles-en-Parisis.

    Le 2 septembre dernier, le nouveau collège de Cormeilles-en-Parisis a ouvert ses portes à près de 300 collégiens.

    Implanté sur la ZAC des Bois Rochefort, au cœur d’un terrain de 12 000 m2, le 111e collège du Val d’Oise répond à l’augmentation constante du nombre d’élèves à Cormeilles-en-Parisis et ses communes voisines.

    Soucieux d’offrir aux jeunes valdoisiens de bonnes conditions d’apprentissage, le Département du Val d’Oise a investi près de 13 millions d’euros pour la construction de ce nouvel établissement, qui comprend des locaux d’enseignement, un service de demi-pension avec une cuisine de production, un plateau d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction.

    Rendez-vous vendredi 22 novembre à 17h30 au collège Louise Weiss

    Avenue Georges Daressy – Cormeilles-en-Parisis

    Merci de bien vouloir confirmer votre présence auprès de guillaume.tessier@valdoise.fr

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Invit presse- Plantation du premier arbre de la forêt de Pierrelaye-Bessancourt - 25 novembre 14h30

    Diffusé le 15/11/2019

    Bernard Tailly, Président du Syndicat mixte de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt, vous convie à la plantation du premier arbre de la forêt de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, en présence de Michel Cadot, Préfet de la région Ile-de-France, préfet de Paris, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Belaide Bedreddine, Président du Syndicat interdépartemental de l’Assainissement de l’agglomération Parisienne.

    Depuis 2014, le Syndicat mixte d’aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP) porte l’ambitieux projet de créer en Île-de-France une nouvelle forêt de 1 350 Ha sur les 7 communes de Bessancourt, Frépillon, Herblay-sur-Seine, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Ouen-l’Aumône et Taverny.

    Avec l’aide de l’État, qui a labellisé ce projet Grand Paris dès 2012, et après plusieurs années d’études pré-opérationnelles, le projet franchit une nouvelle étape : la plantation de la première parcelle forestière.

    Répondant aux exigences du site, anticipant les variations climatiques, offrant des habitats naturels diversifiés, cet aménagement forestier emblématique viendra contribuer au développement de la biodiversité, à la lutte contre la pollution atmosphérique et contre le réchauffement climatique. Au cœur de l’urbanisation, un nouveau poumon vert sera ouvert aux habitants du Val d’Oise et contribuera à la grande ceinture verte de l’Île-de-France. Plusieurs étapes seront encore nécessaires pour la pleine réalisation du projet qui s’échelonnera sur plusieurs années.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le blocage du FS2I par l’administration d’Etat cache-t-il un chantage du gouvernement ?

    Diffusé le 13/11/2019

    En 2019, les 7 Départements d’Ile-de-France ont décidé de la création d’un outil puissant et inédit de développement et de solidarité : le Fonds d’Investissement Interdépartemental d’Ile-de- France, ou FS2I.

    Ce fonds doté par les Département de 150 millions d’euros chaque année à partir de 2019 poursuit un double objectif : soutenir des projets utiles aux habitants (collèges en REP, PMI, transports, hébergements de personnes porteuses de handicap, etc…), et assurer par ses interventions une réallocation des ressources au titre de la solidarité territoriale. Il répond ainsi à l’impératif d’un développement durable et équilibré de l’Ile-de-France. A titre d’exemple, le FS2I représente pour la seule Seine-Saint-Denis en 2019, une recette de plus de 40 millions d’euros, particulièrement indispensable dans ce département qualifié récemment de « hors norme » par le Premier Ministre lui-même.

     

    A l’été, alors que toutes les délibérations précédemment prises par les assemblées départementales avaient été validées par le contrôle de légalité sans remarques particulières, et alors que les Départements s’apprêtaient à verser effectivement les fonds nécessaires au fonctionnement du FS2I, une obscure instruction comptable venue de Bercy a enjoint les payeurs départementaux à refuser les mandatements émis par les Départements.

     

    Nous avons d’abord pensé à une méprise et à une décision technocratique prise dans un bureau de Bercy, n’imaginant qu’une telle volonté de nuire à un outil efficace et utile puisse émaner du gouvernement. Nous avons donc immédiatement alerté par courrier les ministres Mme Gourault et M. Darmanin (cf. courrier joint).

     

    Plusieurs mois après, nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse malgré de nombreuses relances et aujourd’hui il est urgent que le gouvernement prenne enfin une décision claire qui permette au FS2I de fonctionner. On ne peut pas « en même temps » exhorter les collectivités à travailler ensemble et les bloquer quand elles le font…

     

    S’il n’est pas pressé de régler la question pourtant simple du FS2I, le gouvernement a en revanche décidé de nous convoquer, à la dernière minute et en urgence, pour une réunion dont l’intitulé « société du Grand Paris » est aussi vague que le but semble être précis : nous annoncer, à peine quelques heures avant son dépôt, un amendement gouvernemental au projet de loi de finances afin de prélever des recettes aux Départements au profit de la société du Grand Paris. Cette manière de procéder est insupportable tant sur le fond que sur la forme.

     

    La concomitance de ces deux attitudes interroge : doit-on comprendre que les règles comptables sont désormais indexées sur l’acceptation par les Départements d’une énième ponction de leurs ressources pour boucler les fins de mois de l’Etat ? Faut-il voir désormais dans le blocage du FS2I un chantage inacceptable ?

     

    Nous avons refusé de répondre à la convocation du gouvernement tant qu’une décision positive sur le FS2I ne sera pas prise et notifiée.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Europacity - Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise

    Diffusé le 07/11/2019

    « Le Président de la République vient de renoncer à trois milliards d’investissement à l’est de notre département et la création d’une dizaine de milliers d’emplois. L’Etat ne tient pas parole. Alors que l’aménagement du Triangle de Gonesse avait été impulsé suite aux graves émeutes de Villiers-le-Bel, c’est l’Etat lui-même qui avait demandé à Alliages & Territoires, société porteuse du projet Europacity d’être partie prenante à ce projet de développement. Quel cynisme !

    Aujourd’hui, j’ai perdu confiance en l’Etat. D’ailleurs, suite à ses dernières annonces en faveur de la Seine-Saint-Denis, je pense que mon collègue Président du Département à tout intérêt à se méfier de ces promesses…

    Après Notre-Dame-des-Landes, c’est encore un recul majeur dans les projets de développement économique pour un pays qui en a bien besoin. Cette décision de l’Etat méprise les populations locales et est totalement irresponsable. Où est passée l’égalité des territoires si souvent prônée par le Président de la République ? Les espoirs de milliers d’habitants et d’acteurs territoriaux de l’Est du Val d’Oise sont anéantis par ce couperet brutal et injuste. Pourtant, notre territoire qui cumule tant de difficultés sociales et économiques mais aussi de magnifiques potentiels, mérite que l’on croie en lui.

    Peut-on réellement se fier aux annonces de l’Etat sur la poursuite de l’aménagement de la ZAC du Triangle de Gonesse ? Si c’est le cas, j’attends de toute urgence une réponse à ces trois questions : avec qui, quand, et pour quoi faire ? Aujourd’hui, je suis inquiète du bon développement de la ZAC et de la connexion du Val d’Oise à la ligne 17 du Grand Paris Express (seule gare dans le département sur les 68 au total en Ile-de-France).

    Le Val d’Oise, l’un des Départements les plus jeunes de France, un territoire d’avenir aux portes de Paris, est de nouveau maltraité et relégué. Malgré les coups bas de l’Etat, je reste déterminée pour apporter toute mon énergie aux côtés des habitants, élus, associations et investisseurs afin de construire le Val d’Oise de demain. »

  • SPORT

    Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

    Diffusé le 11/09/2019

    Signature d'une convention pour promouvoir les valeurs de l'olympisme dans nos 111 collèges

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, Hervé Cosnard, Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale du Val d’Oise et Dominique Petit, Présidente du Comité Départemental Olympique et Sportif du Val d’Oise, ont signé la convention de partenariat pour promouvoir les valeurs de l’olympisme au collège, à l’Hôtel du Département.

    Dans la perspective de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, le Conseil départemental du Val d’Oise, la Direction des services départementaux de l’Education Nationale du Val d’Oise et le Comité Départemental Olympique et Sportif du Val d’Oise partagent la même ambition pour l’ensemble des collégiens du département : celle de transmettre, de partager et de faire vivre les dimensions sportives et culturelles de l’Olympisme.

    Pour mobiliser et fédérer tous les jeunes collégiens valdoisiens, le Département a travaillé à l’élaboration d’actions éducatives en direction des collégiens des 111 collèges du Département.Cette année, le Conseil départemental lance l’appel à projets « Les valeurs de l’Olympisme » pour encourager et développer l’accès à la pratique sportive et sensibiliser aux valeurs de l’Olympisme tous les collégiens. Les équipes éducatives devront proposer des projets sur une ou plusieurs thématiques telles que : Sport et Citoyenneté, Sport et Culture, Handisport et sport adapté, Sport et santé.

    Le dispositif « Classes Olympiques Sciences et Sport » est également expérimenté sur cette année scolaire auprès des collèges valdoisiens. Ce dispositif mettra en commun les cours de sport dispensés au collège avec les cours de mathématiques et de physiques.

    Le Conseil départemental met également en place, à partir de cette année, au sein des classes à horaires aménagés musique et danse, le dispositif « Défi classe Musique et Danse ». L’objectif de cette action est de créer un hymne olympique en partenariat avec une artiste en résidence. Cet hymne sera joué et chanté lors de tous les événements sportifs du Département.

    « La dimension éducative d’une candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques est essentielle et doit laisser un héritage durable à nos jeunes. La convention que nous avons signée est axée sur la jeunesse et plus spécifiquement sur nos collégiens. Elle veut faire d’eux, non pas des spectateurs mais des acteurs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. De cette manière, le Val d’Oise se donne un peu plus les moyens d’être une Terre d’avenir, une Terre de Jeux 2024, une terre où chacun est impliqué dans un projet commun » précise Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le magazine du Val d'Oise se réinvente

    Diffusé le 04/09/2019

    Le Département du Val d’Oise lance officiellement la nouvelle formule de son magazine institutionnel. Magazine de tous les Valdoisiens et du territoire, celui-ci parait tous les deux mois.

    Tiré à 521 000 exemplaires, le magazine est distribué gratuitement dans toutes les boîtes à lettres et expédié aux principaux acteurs du territoire dont les élus et les entreprises. Il est aussi téléchargeable sur le site du Conseil départemental et disponible en version braille et audio.

    Parmi les nouveautés de cette formule

    - La rubrique « L’humeur des réseaux sociaux » : dans cette rubrique, les lecteurs pourront retrouver les réactions les plus marquantes des deux derniers mois, les publications qui les ont fait réagir, qui posent des questions ou encore les émerveillent.

    - La rubrique « Un week-end en Val d’Oise » : cette rubrique propose aux lecteurs du magazine, un programme d’un week-end complet en Val d’Oise pour découvrir le territoire et les événements qui s’y déroulent.

    - La rubrique « Près de chez vous » : dans cette rubrique, les Valdoisiens pourront prendre connaissance des travaux réalisés ou en cours sur les routes départementales, pour améliorer leur quotidien. Ils y découvriront également des informations transports (bus, aires de covoiturage …)

    Dans ce magazine, les Valdoisiens sont invités à découvrir l’actualité du Département notamment à travers un dossier spécial sur la rentrée des collégiens et un débat sur le thème des transports entre Philippe Rouleau, Vice-présidente du Conseil départemental délégué aux Transports et Laurent Probst, Directeur général d’Île-de-France Mobilités. Le zapping revient sur les moments forts des deux derniers mois et l’agenda culturel met le Festival du Cirque à l’honneur.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le Département du Val d'Oise choisit "FACIL'iti', la solution d'accessibilité numérique gratuite pour les usagers

    Diffusé le 02/09/2019

    Le Conseil départemental du Val d’Oise a installé « FACIL’iti’, la solution d’accessibilité numérique, pour tous les usagers valdoisiens sur son site officiel www.valdoise.fr et sur le site de la Maison Départementale des Personnes Handicapées www.mdph.valdoise.fr. En choisissant cet outil innovant, la collectivité souhaite faciliter l’accès à ses informations en ligne pour tous les publics, et particulièrement pour les personnes en situation de handicap.

    FACIL’iti adapte l’écran d’affichage des sites internet plus accessibles avec de nombreuses fonctionnalités personnalisables pour les personnes porteuses d’un handicap visuel, moteur ou cognitif. Cet outil est privilégié, par exemples, pour la cataracte, presbystie, daltonisme, DMLA, parkinson, dyslexie. 20% de la population mondiale est atteinte des pathologies que la solution Facil’iti couvre.

    « L’installation de FACIL’iti sur les sites internet du Conseil départemental accompagne notre ambition de modernisation de nos services et de nos usages. Cette solution garantit à tous les usagers un accès adapté à leur pathologie ou handicap pour lire les informations du Département sur ses supports numériques. 2 millions de personnes en France sont concernées par les troubles de la vision. Le Conseil départemental est, depuis des années, le partenaire privilégié des personnes en situation de handicap et auprès des personnes âgées. Il met en œuvre une politique volontariste pour faciliter leurs démarches et les accompagner dans leur quotidien. »

    Marie-Christine Cavecchi

    Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

    A propos de FACIL’iti

    FACIL’iti s’est développé autour de l’idée de proposer un ensemble de paramétrage adaptant l’affichage d’un site internet, en fonction des besoins moteurs, visuels et cognitifs, dans une volonté de rendre l’accès au web égal à tous. Ainsi, chaque internaute rencontrant des difficultés sur internet, peut bénéficier d’une meilleure accessibilité aux sites en activant, selon les besoins, un ou plusieurs paramétrages. De nombreux secteurs utilisent cette solution :sites de e-commerce (Kiabi, Clarins, Mr Bricolage …), de services (Banque Populaire, EDF, MAIF …), de médias en ligne (LCI, MY TF1) ou institutionnels (Mairie de Toulouse, City of New York …). FACIL’iti a remporté le Challenge « Start-me up » lors de la 3ème édition des « Enjeux e-commerce », le 26 juin dernier.

  • EDUCATION

    Rentrée scolaire des collégiens en Val d'Oise

    Diffusé le 02/09/2019

    63 000 collégiens font leur rentrée

     

    A l’occasion de la rentrée des collégiens, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise et Virginie Tinland, Vice-présidente du Conseil départemental du Val d’Oise déléguée à l’Education et à l’Enseignement supérieur, se sont rendues au collège Pierre et Marie Curie à L’Isle-Adam et au collège du Parc, à Saint-Ouen l’Aumône.

    Un département engagé pour la jeunesse et l’éducation

    La Présidente du Conseil départemental, entourée d’élus du Conseil départemental, a visité le collège Pierre et Marie Curie, à L’Isle-Adam. Il fête ses cinquante ans cette année. Ils ont assisté à la cérémonie d’anniversaire du collège avec la projection d’un film réalisé pour l’occasion et une animation musicale réalisée par les collégiens.

    Ce collège s’inscrit dans de nombreux dispositifs départementaux relatifs à l’accès à l’art et à la culture. C’est le premier collège du Département à avoir mis en place le dispositif « Silence, on lit ! » durant l’année scolaire 2017-2018.

    La visite du collège Pierre et Marie Curie a permis aux élèves et au corps enseignant de présenter les différents appels à projets soutenus par le Département et notamment son engagement dans le développement durable avec la mise en place, au sein de l’établissement, d’une bergerie pour les espaces verts et d’un potager.

    Les travaux effectués par le Département et ceux à venir ont été présentés lors de la visite. En 2019, le Conseil départemental a engagé 134 000 € de travaux pour la réfection de la toiture de la demi-pension ainsi que pour des travaux de modernisation et de mise en conformité.

    Les élus du Département ont également assisté à la présentation des actions éducatives mises en place par le collège notamment « Sciences et industrie au féminin », en partenariat avec l’association « Elles Bougent » et les ateliers archéologiques mis en place en partenariat avec le Service départemental d’archéologie du Val d’Oise. La visite s’est conclue par un déjeuner au restaurant scolaire de l’établissement.

    La communauté éducative du collège, les agents du Département, les collégiens et les parents d’élèves ont pu échanger avec les élus du Département sur les travaux, les actions éducatives et les projets des établissements, lors de ces deux visites.

    Un nouveau collège à Cormeilles-en-Parisis a ouvert ses portes

    Le Département du Val d’Oise, parmi les plus jeunes de France, s’adapte continuellement à l’évolution démographique de son territoire et aux besoins des familles valdoisiennes. Cette année, 63 000 collégiens ont fait leur rentrée, ce sont 1 543 élèves de plus que l’année passée.

    Le 111ème collège du département à Cormeilles-en-Parisis a ouvert ses portes aujourd’hui. Il a une capacité de 700 élèves et s’inscrit naturellement dans une démarche de développement durable. Il intègre un service de demi-pension avec une cuisine de production pour la réalisation sur place des repas, un plateau d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction. 13,5 millions d’euros ont été investis par le Département (voir page 7).

    « Plus de 63 000 collégiens ont rejoint leur établissement pour une nouvelle année scolaire aujourd’hui. Le Département du Val d’Oise les accompagne avec détermination sur le chemin de la réussite » a précisé Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise.

     

    Retrouvez le dossier de presse en pj.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    13 élèves de la première promotion "Installateur Réseaux Télécoms" du Hub Nikola Tesla mis à l'honneur

    Diffusé le 05/07/2019

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, et Pierre Édouard Eon, Conseiller départemental délégué au Numérique et Président du Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique, ont mis à l’honneur les 13 élèves de la première promotion du Hub Numérique Nikola Tesla.

    Initié par le Département pour accompagner le développement de la fibre optique sur le territoire du Val d’Oise, le Hub Numérique Nikola Tesla a été développé sous maitrise d’ouvrage du Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique sur le site de l'ancienne SEGPA du collège Jean Bullant, à Ecouen. La priorité du Hub Nikola Tesla est de proposer des formations directement liées aux métiers du déploiement des réseaux très haut débit et du développement de la "smart city". Le Hub Numérique Nikola Tesla dispose notamment de trois plateaux techniques et d’une salle informatique dédiés aux formations de la fibre optique.

    17 élèves dont 7 femmes, bénéficiaires du RSA ou de la Garantie jeunes (jeunes entre 16 et 25 ans en situation de grande précarité), ont participé à la première formation qualifiante « niveau V d’installateur Réseaux Câblés et Communicants » de novembre 2018 à mai 2019. Cette formation, assurée par le GRETA, et financée par la Région Île-de-France, a permis aux élèves de participer à une formation en alternance au sein d’entreprises reconnues telles que SPIE, SCOPELEC, EUROCOM2000, ICART, CIRCET ou encore ORANGE.

    La force du Hub Tesla tient à son ouverture sans discrimination dans une logique de tiers-lieu. Il a vocation à accueillir en résidence tout organisme de formation ou d'insertion souhaitant utiliser ses équipements pour agir auprès des publics éloignés de l'emploi ou des jeunes décrocheurs dans le cadre de l'apprentissage ou de la formation continue.

    Il s'agit de s'appuyer sur les dispositifs de la formation professionnelle et de l'insertion avec les entreprises partenaires ou des prescripteurs tels que la Région Ile de France ou le Département du Val d'Oise afin de contribuer à la structuration sur les territoires de proximité d'une offre diversifiée de formation dans les secteurs porteurs et en tension de la filière numérique.

    Depuis l'ouverture du Hub Nikola Tesla en novembre 2018, Val d'Oise Numérique a ainsi noué plusieurs partenariats avec des organismes de formation ou d'insertion (UCP, CFA Ducretet, GRETA, École Simplon, Ecole de la 2ème Chance, Fondation d'Auteuil, …), des prescripteurs de politiques publiques (Région Île-de-France, Département du Val d’Oise, Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de la Communauté d’Agglomération Roissy-Pays-de-France, Missions Locales,…) et de nombreuses entreprises.

    Cette mise en synergie d'acteurs très divers au sein du Hub Tesla a permis de former et/ou de remobiliser plus d'une centaine de personnes autour des métiers et usages du numérique (technicien de la Maison Connecté, installateur Réseaux Câblés et Communicants, chargé d'Études Réseaux Télécoms, installeur Réseaux Télécoms). Des parcours de découvertes des métiers du numérique avec les Apprentis d’Auteuil et l'Ecole de la Deuxième Chance du Val d'Oise ont également été mis en place pour une centaine de jeunes depuis l'ouverture du Hub Tesla.

     

    « Le Département du Val d’Oise a investi 2 millions d’euros dans le Hub Nikola Tesla. Ce projet est un symbole d’attractivité pour notre territoire et de compétitivité pour nos entreprises. Depuis de nombreuses années, le Conseil départemental est engagé pour l’accès à la formation et à l’emploi, et cette première promotion du Hub Nikola Tesla en est un exemple concret. »

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

    « Le Hub Nikola Tesla est un projet technologiquement ambitieux et innovant pour notre territoire. Depuis son ouverture, plus d’une centaine de jeunes ont été formés autour des métiers et usagers du numérique. Nous sommes fiers de cette première promotion. »

    Pierre-Edouard Eon, Conseiller départemental délégué au Numérique, Président du Syndicat Mixte Val d’Oise Numérique

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Communiqué de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 05/07/2019

    « J’ai appris avec une vive émotion le décès, la nuit dernière, de Roland Guichard, Maire de Parmain depuis 1995, Président de la Communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des Trois forêts depuis 2014, et Conseiller général du Val d’Oise de 2002 à 2015.

    Roland Guichard était un homme engagé pour son territoire et pour les Valdoisiens, avec qui les échanges étaient perpétuellement constructifs. Une grande voix de notre territoire s’est éteinte.

    J’adresse mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches. »

     

    Marie-Christine Cavecchi

    Présidente du Conseil départemental du Val d'Oise

  • SPORT

    Soutien au sport de haut niveau

    Diffusé le 05/07/2019

    1,2 million d'euros pour les clubs de haut niveau

     

    Les élus du Conseil départemental, réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, ont accordé 1,2 million d’euros de soutien en faveur de 13 clubs « Elite » et de 15 clubs « Haut niveau ». Ils représentent 22 disciplines dont 14 disciplines représentées aux Jeux Olympiques. Cette année, 3 nouveaux clubs entrent dans le dispositif.

    « Le Département du Val d’Oise offre une multiplicité de pratiques sportives et nos clubs sportifs sont reconnus au niveau international. Les dispositifs mis en place par le Département en faveur de la pratique sportive et de la compétition démontrent la vitalité de notre territoire. Notre ambition est de faire du Val d’Oise, une Terre de Jeux en France. A l’aune des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, nous ne pouvons qu’espérer que le succès sera au rendez-vous pour nos athlètes » précise Marie-Evelyne Christin, Vice-présidente du Conseil départemental du Val d’Oise déléguée au Sport, à la Jeunesse et aux Associations.

    Communiqué de presse complet en pj

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 1er juillet 2019

    Diffusé le 01/07/2019

    Les élus du Conseil départemental du Val d'Oise se sont réunis en commission permanente le lundi 1er juillet 2019 et ont délibéré sur 40 rapport à l'ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 44 170 € à la commune de Margency pour la construction d’un équipement communal de sports et de loisirs.

    - 50 900 € à 15 compagnies artistiques dans le cadre de l’aide à la création et de l’aide à l’action culturelle, pour la mise en place, dans les domaines de la danse, du théâtre, de l’art de la parole et du cirque.

    - 197 600 € à 134 projets dans le cadre de l’appel à projets « Lecture publique ». A travers cet appel à projets, le Conseil départemental permet aux collectivités de mener à bien leur politique en matière de lecture publique.

    - 442 800 € au total dans le cadre des aides départementales aux communes dans le secteur culturel pour la commune de Champagne-sur-Oise, de Livilliers, de Louvres, de Presles, d’Arnouville, d’Herblay-sur-Seine et de Groslay.

    - 242 705 € alloués au total pour la mise en place de la politique de prévention spécialisée. La prévention spécialisée s’adresse aux jeunes valdoisiens âgées de 11 à 25 ans, en grande difficulté d’insertion et en risque de marginalisation. Les éducateurs mettent en œuvre des accompagnements individuels en direction d’environ 5 000 jeunes par an.

    - 104 750 € alloués au total à 3 associations de jeunesse et d’éducation populaire d’envergure départementale pour la mise en place de projets s’inscrivant dans le cadre de la citoyenneté, du vivre ensemble, des valeurs de la République, de la lutte contre les discriminations et du nouvel axe thématique sur l’éducation aux médias et à l’information.

    Le chiffre du jour :

    1 097 373,50 €, le montant total attribué dans le cadre des aides départementales aux communes de Margency, Domont, Osny, Champagne-sur-Oise, Livilliers, Louvres, Presles, Arnouville, Herblay-sur-Seine, Groslay, Vauréal, Cormeilles-en-Vexin, Asnières-sur-Oise, aux Centres Communaux d’Action Sociale de Presles et de Persan, à la Communauté de communes Sausseron Impressionnistes, à la Communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des Trois Forêts, et au Syndicat Intercommunal d’Exploitation des Champs Captants d’Asnières-sur-Oise.

    Communiqué de presse complet en pj.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Communiqué de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 27/06/2019

    « Je regrette et condamne l'orientation prise par certains membres et élus de notre famille politique, y compris notre président de fédération LR du Val d'Oise Sébastien Meurant, qui vise à se rapprocher de l'extrême droite.

    De telles initiatives ne nous aident pas à construire une alternative crédible pour l'avenir de la France, l'impératif qui doit continuer à nous guider collectivement.

    J'appelle tous nos militants et nos sympathisants à avoir confiance en la force de nos valeurs et à se rassembler derrière elles. »

    Marie-Christine Cavecchi

    Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    FitchRatings améliore la perspective du Département du Val d'Oise qui passe de stable à positive

    Diffusé le 24/06/2019

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, se félicite de cette annonce de l’agence FitchRatings. Les notes AA- à long terme et F1+ à court terme sont également confirmées.

    L’agence Fitch a salué la nette amélioration des ratios du Département, la progression de l'investissement, la poursuite du désendettement, tout en gardant une maitrise des dépenses de fonctionnement.

    Depuis 2011, le Conseil départemental a mené un plan d’économie ambitieux pour maintenir le niveau d’investissements du Département et réduire la dette de la collectivité de façon raisonnée. La dette est passée de plus d’un milliard d’euros en 2011 à 929 millions fin 2018. Le Conseil département entend poursuivre ses efforts ; la dette devrait passer sous la barre des 900 millions d’euros à la fin de l’année 2019 (niveau non atteint depuis près d'une décennie).

    « La gestion budgétaire du Département est une nouvelle fois reconnue par l’agence de notation FitchRatings. Cela prouve l’efficacité de la trajectoire que nous nous sommes fixée depuis 2011. Maitrise de nos dépenses, diminution de la dette, augmentation de nos investissements pour l’avenir des Valdoisiens, dans les collèges, sur les routes, pour notre patrimoine, pour l’enseignement supérieur, le haut débit, telles sont nos actions au quotidien au service de nos habitants » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

    L’agence Fitch souligne la volonté du département de respecter le taux directeur de 1,2% fixé par la Loi de programmation des finances publiques 2018-2022. Pour rappel, les élus du Conseil départemental ont refusé de contractualiser avec l’Etat dans le cadre de la loi, mais tiennent aujourd’hui ses objectifs par responsabilité et autonomie. Les dépenses réelles de fonctionnement inscrites au Compte Administratif 2018 en témoignent : en neutralisant les retraitements autorisés par la loi, elles s’élèvent à 936,1 millions d’euros, soit une augmentation de 0,05% par rapport à 2017.

    Cette année, le budget d’investissement du Département du Val d’Oise s’élève à 257,3 millions d’euros, soit une hausse de 7,2% par rapport à 2018 (chiffre de BP à BP). Des grands projets d’envergure verront le jour ces prochaines années : le déploiement du Très Haut Débit par la fibre dans les zones rurales et périurbaines fin 2019 et l’ouverture de la Turbine en octobre 2019, les premiers arbres de la Forêt de Pierrelaye-Bessancourt à l’automne 2019, le début des travaux de l’Avenue du Parisis Est et de réaménagement de la patte d’Oie d’Herblay, et les ouvertures de 4 collèges à Cormeilles-en-Parisis (septembre 2019) du Plessis-Bouchard (2021), Cergy et Argenteuil (2022). A ce jour, les élus du Département ont décidé d’investir plus de 100 millions d’euros dans la rénovation et la construction de collèges d’ici 2022.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Plus de 860 000 € alloués à 1 325 associations

    Diffusé le 17/06/2019

    Aujourd’hui, les élus du Conseil départemental du Val d’Oise, réunis en commission permanente, ont décidé d’allouer 862 642 euros de subventions aux associations du territoire dans tous les domaines : le sport, la jeunesse, la culture, le social, l’agricole, l’environnement, et les associations d’anciens combattants.

    Le Conseil départemental du Val d’Oise, soucieux de préserver la richesse du tissu associatif valdoisien, renouvelle son soutien aux associations cette année. Les associations poursuivent un intérêt commun départemental : celui d’améliorer la qualité de vie des citoyens à travers diverses activités d’épanouissement, de partage ou d’aide.

    « Les associations représentent le lien social au sein de nos communes. Qu’elles soient issues du domaine sportif, de la culture ou encore du social, elles sont la démonstration des actions de proximité menées par les collectivités. Au plus proche des citoyens, elles contribuent aux échanges entre les habitants » précise Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise.

    En septembre 2019, les élus du Département alloueront une subvention complémentaire à de nouvelles associations. Le Conseil départemental soutient près de 2 000 associations au total toute l’année.

    Plus de 150 000 bénévoles sont engagés au sein d’une association dans le département. Chaque année, en moyenne 1000 nouvelles associations sont déclarées sur le territoire valdoisien. Cette dynamique sociale est soutenue par le Conseil départemental du Val d’Oise qui a notamment mis en place une plateforme en ligne sur www.valdoise.fr (subenligne). Le Conseil départemental propose ainsi un accompagnement performant en fonction des territoires du Val d’Oise pour aider les associations dans le développement de leurs projets.

  • TOURISME

    2ème édition de "Fête en Seine"

    Diffusé le 13/06/2019

    Des centaines d'animations gratuites pour faire vivre la Seine

    Les 27, 28 et 29 septembre 2019

    L’Association des Départements de l’Axe Seine (les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, les Yvelines, l'Eure et la Seine-Maritime, et le Calvados) organise un événement festif, des portes de Paris jusqu’au littoral normand. Cet évènementiel interdépartemental vise à promouvoir les multiples actions menées quotidiennement par les départements sur ce territoire d’exception et à mettre en avant les initiatives locales.

    Du 27 au 29 septembre, des centaines d’animations culturelles, sportives, ludiques et familiales, seront proposées sur 500 km. Une occasion unique de découvrir ou redécouvrir le fleuve et ses richesses. Cet événement est ouvert à tous, et placé, cette année, sous le signe du cyclisme, en attendant l’ouverture prochaine de l’itinéraire cyclable reliant Paris à la mer courant 2020 : « La Seine à Vélo ».

    Les temps forts :

    Vendredi 27 septembre

    - Lancement interdépartemental de « Fête en Seine » à l’Abbaye de Jumièges, avec au programme : concerts, cocktail champêtre, manèges et land art, (Seine-Maritime).

    Samedi 28 septembre

    - Randonnées à vélo et découverte ludique du Musée Victor Hugo, à Villequier(Seine-Maritime),

    - Animations nautiques et culturelles : aviron, canoë, paddle, chasse aux sculptures…,à la base nautique départementale de l’Ile de Monsieur, à Sèvres (Hauts-de-Seine).

    Dimanche 29 septembre

    - Croisières, balades, concerts, arts de la rue, ateliers créatifs et pour enfants, à Herblay-sur-Seine et la Frette-sur-Seine (Val d’Oise),

    - Canoë, géocaching, promenades à dos d’ânes, expositions et ateliers pour enfants, à La Roche-Guyon, Haute-Isle et Vétheuil (Val d’Oise),

    - Traversées en musique sur le bac de Caudebec en Caux (Rives en Seine), (Seine-Maritime),

    - À la découverte de l’Abbaye Saint-Georges, à Boscherville (Seine-Maritime),

    - « La Seine à vélo » : atelier réparation vélos, karts à pédale, vélo-smoothie, au Parc départemental Pierre-Lagravère, à Colombes (Hauts-de-Seine).

    Sur l’ensemble du week-end

    - Ouverture des portes du Parc départemental du Peuple de l’Herbe (tyrolienne géante, randonnées vélo et pédestre pour tous les publics, ferme pédagogique, démonstration d’aviron et de canoë, séance de cinéma en plein air…), à Carrières-sous-Poissy (Yvelines),

    - Balades à partir de Deauville sur la nouvelle voie verte qui constitue l’extrémité calvadosienne de la Seine à Vélo (Calvados),

    - De nombreuses animations près des jardins de la Fondation Monet et la visite du musée des impressionnismes, à Giverny (Eure).

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le Conseil départemental du Val d'Oise choisit "Qwant", le moteur de recherche français

    Diffusé le 12/06/2019

    Aujourd’hui, le Conseil départemental du Val d’Oise a installé le moteur de recherche français « Qwant » sur tous les postes informatiques de ses 3600 agents et 42 élus, ainsi que sur ses supports mobiles (tablette, téléphone). En choisissant ce moteur de recherche, la collectivité souhaite encourager des pratiques numériques respectueuses des données personnelles et professionnelles tout en valorisant cette solution française.

    « L’installation par défaut du moteur de recherche Qwant accompagne notre ambition de modernisation de nos services et de nos usages. Cette solution française nous garantit la protection des données et le respect de la vie privée, des questions prioritaires dans la politique numérique menée par la collectivité. Cette transformation doit pouvoir profiter à tous les Valdoisiens dans leurs pratiques numériques au quotidien et je souhaite l’encourager »

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

    « Le Conseil Départemental du Val d’Oise nous accorde sa confiance en faisant ce choix structurant de soutenir et contribuer au développement d’un web plus éthique et respectueux des citoyens et des usagers. C’est une véritable fierté qu’un territoire comme le Val d’Oise doté d’un tissu économique dense, riche et diversifié, qui œuvre au quotidien pour le bien-être de ses citoyens, rejoigne les collectivités territoriales qui s’engagent pour la protection des données des utilisateurs. Le Département du Val d’Oise met le respect de la vie privée sur Internet au cœur de sa politique territoriale. Qwant offre en effet aujourd’hui une série de solutions pour répondre aux attentes des administrés en accompagnant les élus et agents territoriaux. »

    Eric Leandri, Président de Qwant

    Développé en France, Qwant est un moteur de recherche à la fois performant et éthique qui repose sur deux piliers fondamentaux : le respect de la vie privée de ses utilisateurs et la neutralité et l’impartialité des recherches effectuées. Qwant propose aux collectivités territoriales la mise en œuvre d’usages innovants et respectueux de la vie privée et promeut une vision éthique du développement numérique et offre notamment une véritable maîtrise, pour tous ses utilisateurs, de ses données personnelles.

    A propos de Qwant

    Conçu et développé en France, Qwant est le premier moteur de recherche européen à disposer de sa propre technologie d’indexation du Web, qui protège la vie privée de ses utilisateurs en refusant tout dispositif de traçage à des fins publicitaires. Contrairement aux principaux moteurs de recherche du marché, Qwant n’installe aucun cookie sur le navigateur de l’internaute

    et ne conserve pas d’historique des requêtes effectuées. Doté d’une interface chaleureuse qui laisse une large place aux résultats, Qwant permet de trouver efficacement les informations recherchées sur l’ensemble du Web et des réseaux sociaux, en respectant une neutralité totale. Qwant traite tous les sites et services indexés sans discrimination, sans modifier l’ordre des résultats selon ses propres intérêts ou les sensibilités de l’utilisateur. Qwant a géré plus de 18 milliards de requêtes en 2018.

  • CULTURE

    Labellisation "Jardin remarquable" du jardin du Musée de l'Outil

    Diffusé le 07/06/2019

    A l’occasion du lancement des « Rendez-vous aux jardins », Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise, Gérard Lambert-Motte, Conseiller départemental délégué à la Culture, au Tourisme et au Patrimoine, et Sophie Borgeon, Conseillère départementale en charge de la Préservation du Patrimoine Remarquable, ont annoncé la labellisation « Jardin remarquable » du jardin du musée de l’Outil à Wy-dit-Joli-Village.

    Mis en place en 2004, le label « Jardin remarquable » distingue des jardins et des parcs présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique, qu’ils soient publics ou privés. Ce label de qualité est attribué par le ministère de la Culture pour une durée de 5 ans renouvelable.

    Le Musée de l’Outil est le 6ème jardin en Val d’Oise à recevoir ce label après le Jardin des Champs à Us, les Jardins des hauts-de-Jouy à Jouy-le-Moutier, le Jardin anglais du Château de la Roche-Guyon, le Jardin du Château d’Ambleville, le parc et les jardins de l’Abbaye royale de Royaumont, le jardin de la Glacière à Neuville-sur-Oise et le Jardin Botanique de Sannois.

    Le jardin du Musée de l’Outil

    Propriété du Conseil départemental depuis 2005, le Musée de l’Outil offre un jardin d’inspiration médiévale d’une superficie de plus de 2000 m2, ouvert au public en 1989.

    En partie basse, une cour aux cinq carrés engazonnés cantonnés de buis taillés abrite deux vignes de Chasselas de Fontainebleau, palissées sur les murs. En partie haute, un ensemble de chambres végétales révèle un jardin bouquetier, un verger-potager et un jardin médicinal.

    La gestion écologique du jardin du Musée de l’Outil est récompensée par le label « Eco-jardin ». Tous ces espaces offrent un enherbement naturel, progressif, choisi et contrôlé, sans utilisation de désherbants chimiques.

    Le Musée de l’Outil et son jardin ont rouvert leurs portes au public en 2011 et bénéficient d’une programmation importante pendant la saison : expositions d’artistes et d’artisans locaux, démonstrations, ateliers pour enfants, visites commentées, concerts, représentations théâtrales, etc. Depuis la réouverture du site, des visites accompagnées et des évènements ont été proposés, notamment lors des manifestations nationales telles que « Rendez-vous au jardin », « Journées Européennes du Patrimoine ou encore les « Journées Européennes des Métiers d’Art » …

    « Le Label « Jardin remarquable » distingue les jardins et parcs présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique. C’est une reconnaissance du jardin comme patrimoine, un patrimoine qui mérite d’être valorisé. En Val d’Oise, nous comptons 5 jardins remarquables, celui du Musée de l’Outil vient s’y ajouter, offrant à nos jardins, un nouveau motif de fierté et d’attractivité pour notre Département ».

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise

    Les parcs et jardins en Val d’Oise

    170 sites sont ouverts au public en Val d’Oise tout au long de l’année (parcs, jardins, coulées vertes, promenades …). Chaque année, pour l’opération « Rendez-vous aux jardins », plus d’une centaine de jardins privés ouvrent exceptionnellement leurs portes. Une centaine de visiteurs, par jour, arpentent les jardins du territoire, à la découverte du patrimoine vert valdoisien durant ce week-end.

    A l’occasion des 50 ans du Département, le Conseil départemental a rendu hommage à ces parcs et jardins à travers un livre intitulé « 50 parcs et jardins en Val d’Oise » paru aux éditions Bonne Anse. Les parcs et jardins du Département sont ainsi illustrés à travers des visuels remarquables et des témoignages de professionnels et d’amateurs. Ce livre présente la diversité du territoire valdoisien et son ancrage dans l’histoire. Le territoire compte notamment neuf sites reconnus « Patrimoine d’intérêt régional » en Île-de-France, du Jardin de Campagne de la ferme de Butel à Grisy-les-Plâtres au fort de Cormeilles-en-Parisis, du Moulin Leroy à Valmoindois à la Maison des Joséphites de L’Isle-Adam et à sa plage fluviale.

    Ces livres, parus aux éditions Bonne Anse en partenariat avec Val d’Oise Tourisme, sont en vente au sein des offices de tourisme du Département, du Grand Cercle d’Eragny et dans les cinq sites culturels départementaux : le site d'art contemporain de l'abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen l’Aumône, le musée archéologique départemental du Guiry-en-Vexin, le musée de l’Outil de Wy-dit-Joli-Village, la maison du Docteur Gachet à Auvers-sur-Oise et le Château d’Auvers. Ils sont vendus au prix de 15 euros.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 3 juin 2019

    Diffusé le 03/06/2019

    Les élus du Conseil départemental du Val d'Oise se sont réunis en commission permanente le lundi 3 juin 2019 et ont délibéré sur 30 rapports à l'ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 1 000 000 € à la commune de Garges-lès-Gonesse pour la création d’un centre culturel.

    - 285 000 € à la commune de Saint-Gratien pour la reconstruction du stade Auguste Delaune.

    - 590 914 € à la commune de Goussainville pour des travaux de construction d’une nouvelle école maternelle Jules Ferry.

    Le chiffre du jour :

    3 540 462,87 €, le montant total attribué dans le cade des aides départementales aux communes de Beauchamp, Franconville, Saint-Gratien, Saint-Prix, Beaumont-sur-Oise, Santeuil, Champagne-sur-Oise, Margency, Auvers-sur-Oise, la Communauté d’Agglomération Roisy Pays-de-France, la Communauté de communes Carnelle Pays-de-France, Garges-lès-Gonesse, le Syndicat Intercommunal d’Exploitation des Champs Captants d’Asnières-sur-Oise, le Syndicat Intercommunal des Eaux de la Source de Berval, la commune de Villeron, de Valmondois, de Courcelles-sur-Viosne, d’Eragny-sur-Oise, de Maudetour-en-Vexin, d’Osny.

    Communiqué de presse complet en pj.

  • TOURISME

    Un dimanche à vélo dans le Vexin

    Diffusé le 16/05/2019

    Le Conseil départemental du Val d’Oise, conjointement avec le Parc Naturel Régional (PNR) du Vexin français, organise « Un dimanche à vélo dans le Vexin » : des itinéraires d’une trentaine de kilomètres chacun autour des boucles cyclables d’Auvers-sur-Oise et Théméricourt.

    « Un dimanche à vélo », initiative inédite en faveur du développement du cyclotourisme, propose aux Valdoisiens de découvrir le département à vélo, ce dimanche 19 mai, Les parcours, ouverts aux amateurs comme aux confirmés, se déroulent entre l’Ile de loisirs de Cergy-Pontoise, le Château d’Auvers-sur-Oise et la Maison du Parc de Théméricourt.

    Tout au long des parcours, des animations seront proposées aux Valdoisiens : animation vélos-smoothie, visite du patrimoine architectural et végétal du Château d’Auvers-sur-Oise, distributeurs de produits fermiers, expositions, stands de jeux et d’animations, etc. (retrouvez le programme complet en pièce-jointe). Plus d’un millier de fiches sont mises disponibles, via l’application MyBalade, pour raconter le patrimoine et anecdotes des sites traversés.

    Principal partenaire du PNR du Vexin, le Conseil départemental soutient sa mise en valeur, sa préservation et son développement grâce au financement d‘actions de recherche, d’éducation et de sensibilisation auprès des Valdoisiens. L’Assemblée départementale a accordé une subvention à hauteur de 100 000 € pour l’année 2019 pour la mise en place de ces actions.

    « Ce dimanche à vélo est une formidable occasion de nous rappeler à toutes et à tous, la chance que nous avons, en Val d’Oise, de vivre au cœur d’un département privilégié. Cette journée nous permettra d’admirer les beautés du patrimoine valdoisien, son caractère rural mais également de réaliser l’impérieuse nécessité de protéger l’atout environnemental, culturel et touristique que nous avons !

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise.

    Inauguration de la boucle cyclable de Théméricourt

    Stéphanie Von Euw, Vice-Présidente de la Région Ile-de-France, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise et Marc Giroud, Président du Parc Naturel Régional du Vexin français inaugurent la boucle cyclable de Théméricourt, à l’occasion de l’événement « Un dimanche à vélo dans le Vexin ».

    La boucle cyclable de Théméricourt a une longueur de 32 kilomètres passant par Guiry-en-Vexin, Santeuil, Us et Sagy. Elle est cofinancée, à hauteur de 1,62 million d’euros TTC, par la Région Ile-de-France et le Département. Elle apporte une nouvelle offre d’itinéraires cyclables. L’enveloppe budgétaire allouée a permis la rénovation des chemins en terre, afin de les rendre praticables aux cyclistes ainsi que la signalisation spécifique qui jalonne l’itinéraire afin d’orienter les utilisateurs.

[1][2][3][4]5[6][7][8][9][10][Dernière]