Communiqués et dossiers de presse

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Plan pour le Val d'Oise - L'Etat doit tenir ses nouvelles promesses pour le Département

    Diffusé le 07/05/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, participait ce matin au déplacement du Premier Ministre à Sarcelles et Gonesse, dans le cadre de l’annonce du Plan pour le Val d’Oise. Le 30 novembre 2020, le Département avait transmis 60 propositions au Préfet du Val d’Oise pour y contribuer.

    « Aujourd’hui, le Gouvernement reprend les propositions majeures de la contribution du Département du Val d’Oise de l’année dernière et je ne peux que m’en réjouir. L’enjeu à l’est du département, c’est répondre à l’urgence économique et sociale, et donner un cap à notre jeunesse. Les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA sont surreprésentés. Le taux de chômage des jeunes (31%) y est plus élevé que la moyenne régionale (20%). Le développement équilibré du Triangle de Gonesse est la principale chance de retrouver de l’espoir et des perspectives positives (accès au transport, à l’emploi, à la formation, à la culture..) pour les habitants de l’est du département. La gare de la ligne17, l’extension de Rungis autour de la production locale, la cité internationale, les lignes de bus, l’interconnexion de la ligne H à Saint-Denis-Pleyel avec le Grand Paris Express sont autant de marqueurs pour notre territoire, tout comme les projets prévus dans trois de nos hôpitaux. Ce plan du Val d’Oise ne pourra se faire sans l’engagement financier déjà annoncé de la Région Ile-de-France que je remercie vivement » réagit Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Val d’Oise est fier de son identité rurale, sa vocation agricole et son patrimoine naturel remarquable. « L’implantation d’un projet d’extension de Rungis autour des circuits-courts et des productions locales est une opportunité pour notre territoire de créer un pôle d’excellence pour l’alimentaire et soutenir la mutation de l’économie agricole » souligne la Présidente du Département. Depuis 2019, le Département, la Région et le Grand Roissy protègent 16 500 ha d’espaces agricoles et valorisent 2500 ha d’espaces forestiers sur 45 communes de l’est du département. 1 million d’arbres sont en cours de plantation au cœur du Val d’Oise.

    Le Département est l’un des départements les plus jeunes de France ; 29% de la population du Val d’Oise est âgée de moins de 20 ans. Parmi les propositions du Département reprises par le Gouvernement, la cité scolaire internationale d’excellence sera un symbole pour ce territoire d’avenir à proximité de l’aéroport de Roissy-Charles-de Gaulle. Le Département sera partenaire de cette opération dans la construction du collège et dans le développement de l’enseignement supérieur avec CY Paris Cergy Université.

    Malgré tout, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, rappelle : « Notre département a déjà souffert de 10 ans de promesses de l’Etat sans lendemain. Ces annonces d’aujourd’hui ne doivent pas être un simple coup de communication gouvernementale mais une réalité concrète pour nos habitants et nos futures générations. Malgré cette première reconnaissance, ce plan aurait pu aussi inclure des mesures sur le renforcement des moyens pour la justice et encore un peu plus pour la sécurité des Valdoisiens. Mais je veux y croire !

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 3 Mai 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 03/05/2021

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente ce lundi 3 mai 2021 et ont délibéré sur 17 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 49 806,58 € consacrés aux aides départementales aux communes d’Ermont, Saint-Gratien et au Syndicat intercommunal d’animation rurale (Commeny, Moussy, Gouzangrez et le Perchay) dans le secteur scolaire,

    - 47 957 € attribués à 10 associations sportives pour l’acquisition de matériel sportif onéreux,

    - 15 549,30 € attribués à la commune de Parmain pour la création d’une voie verte (aménagement cyclable).

    Le chiffre du jour :

    590 000 €, le montant total de l’aide départementale alloué à la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise pour la création d’une Maison de la Petite Enfance à Vauréal.

    Communiqué de presse complet en pj

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Autoroute A15 - L'Etat abandonne son projet de voie dédiée dans le sens Province>Paris

    Diffusé le 25/04/2021

    L’annonce est tombée hier, samedi 24 avril, en fin d’après-midi. L’Etat abandonne son projet de suppression d’une voie sur l’autoroute A15 dans le sens Province-Paris pour la dédier au covoiturage et aux véhicules prioritaires. Les élus du Département et de la Région, les maires et les usagers s’étaient mobilisés ces derniers mois contre ce projet.

    « Je suis heureuse de la nouvelle que Monsieur le Préfet m’a annoncée : le projet de voie réservée sur l’A15, contre lequel je me suis battue, a été définitivement abandonné. Je remercie tous ceux qui se sont mobilisés, en particulier Valérie Pécresse et le collectif des maires » a réagi Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Dès la connaissance du projet l’année dernière, la Présidente du Département s’était inquiétée des conséquences sur le trafic sur l’autoroute, empruntée quotidiennement par 190 000 véhicules, déjà fortement perturbé le matin depuis des années avec des kilomètres d’embouteillages. Elle avait aussi signalé l’impact négatif sur la circulation dans les communes à proximité de l’A15.

    De plus, « en pleine crise sanitaire, où les consignes de distanciation physique font la loi, le covoiturage avec d’autres usagers dans un même véhicule est franchement à éviter » avait alerté Marie-Christine Cavecchi. Le Département avait rejoint l’idée de la Présidente de la Région Ile-de-France en proposant que la voie de covoiturage soit plutôt intégrée sur la bande d’arrêts d’urgence pour ne pas pénaliser les usagers, et seulement quand les conditions sanitaires le permettront. « Je suis pour le développement du covoiturage en général, mais il doit être travaillé comme de la dentelle et hors période de crise sanitaire » souligne Marie-Christine Cavecchi.

    Le 12 février dernier, les élus du Département ont voté en Assemblée départementale une motion « contre la mise en place, par l’Etat, de voies existantes dédiées au covoiturage sur l’autoroute A15. » Le Conseil départemental et l’Union des Maires du Val d’Oise avaient alors lancé une pétition en ligne sur change.org pour alerter les usagers.

    Aujourd’hui, à l’annonce de l’abandon du projet de voie dédiée sur l’A15 par l’Etat, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, se félicite : « Les Valdoisiens ne seront pas pénalisés par cette mesure absurde, anti-économique et anti-écologique. »

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Campus international de Cergy-Pontoise - Le Département soutient l'implantation de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Cergy-Paris

    Diffusé le 16/04/2021

    Les élus du Département réunis vendredi 16 avril par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé d’apporter un soutien de 6 millions d’euros au projet d’implantation de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy (ENSAPC).

    « L'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy, créée en 1975 à Cergy, contribue fortement au rayonnement et à l’attractivité du territoire, étant la seule école d’Art d’Ile-de-France localisée en dehors de Paris. Le bâtiment qui accueille actuellement l'ENSAPC est une passoire énergétique et ne répond plus correctement aux enjeux de l’apprentissage des formes et pratiques émergentes des arts visuels, sonores et vivants. C'est pourquoi il a été décidé de construire un nouveau bâtiment qui permettra à l'école d'accueillir 250 étudiants dans des espaces de meilleure qualité et mieux adaptés aux nouvelles pratiques pédagogiques. Ce nouveau projet d’école contribue à l’attractivité et au développement du Campus international valdoisien pour faire partie du Top 200 des meilleures universités mondiales » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Confirmant l’ancrage territorial de l’école, alors que d’autres territoires franciliens s’étaient montrés intéressés pour accueillir l’école, ce projet vise également à renforcer l’intégration du site dans le Campus international valdoisien, à accentuer les collaborations avec les autres établissements d’enseignement supérieur, et à redynamiser l’accueil du public valdoisien.

    Pour bénéficier pleinement de la dynamique du Campus international de Cergy-Pontoise, la nouvelle école de 6200m² sera construite à proximité immédiate de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC), en lisière Sud du Parc François Mitterrand, en face du site du Conseil départemental.

    L’ENSAPC travaillait depuis 2016 à la programmation d’un nouveau site répondant à ses besoins actuels et futurs. Le projet comprendra notamment des salles de pratiques artistiques et d’enseignement, des salles dédiées à des ateliers spécialisés, un espace dédié à l’administration, un Auditorium, un centre d’Art – Exposition et Diffusion, ainsi qu’un centre de documentation spécialisé. Les travaux débuteront en février 2024. L’objectif d’une ouverture des locaux est fixé à la rentrée universitaire de 2025.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 12 Avril 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 12/04/2021

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente ce lundi 12 avril 2021 et ont délibéré sur 39 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 273 613,23 € consacrés aux aides départementales de 8 communes pour leurs projets de réaménagement, rénovation et sécurisation de la voirie,

    - 107 332,79 € attribués à la commune de Vétheuil pour l’aménagement et l’embellissement de la Place de la Mairie,

    - 23 000 € en faveur de la musique pour soutenir la résidence musicale de l’artiste valdoisien Sylvain Daniel, en partenariat avec le théâtre de Cormeilles-en-Parisis, l'Espace Michel Berger de Sannois, et l'association à "Qui le Tour" à Ecouen,

    - 21 089 € consacrés aux aides départementales aux communes de Vauréal et d’Herblay-sur-Seine dans le secteur de la sécurité,

    - 5 733,9 € attribués à l’exploitation agricole SCEA Mancheron à Fontenay-en-Parisis pour l’achat de matériel.

    Le chiffre du jour :

    200 000 €, le montant total de l’aide départementale alloué à la commune d’Osny pour les travaux de restauration du château de Grouchy.

    Communiqué de presse complet en pj

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Biodiversité : des projets en faveur des insectes pollinisateurs sauvages

    Diffusé le 07/04/2021

    Le Conseil départemental soutient huit projets de collectivités et d’associations pour initier et soutenir la mise en œuvre d’actions favorables aux pollinisateurs sauvages et ainsi améliorer leur prise en compte dans l’aménagement du territoire.

    « Le Département est attaché à préserver son identité rurale, sa biodiversité et plus généralement son environnement pour maintenir un cadre de vie exceptionnel pour les habitants. Depuis les années 2000, le Département porte une politique environnementale qui a permis de préserver une cinquantaine d’espaces naturels sensibles sur son territoire. L’amélioration des connaissances partagées sur les pollinisateurs sauvages est cruciale pour une prise de conscience de leur importance et de leur déclin. 8 projets de territoire, portés par acteurs publics et associatifs déterminés à agir dans ce sens, sont soutenus par le Département à hauteur de 30 000 euros » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les projets sélectionnés (détails en pièce jointe) cumulent des initiatives telles que le comptage d’insectes pollinisateurs menés par la mairie de Beauchamp, des panneaux d’exposition conçus par la mairie de Magny-en-Vexin, ou encore la découverte des papillons des berges par le Syndicat mixte du Bassin de l’Oise.

    Favoriser l’installation et le maintien des populations de pollinisateurs sauvages nécessitent ensuite l’aménagement des sites propices à leur accueil ; ces actions écologiques concrètes sont illustrées par ces projets, comme celui du programme de fleurissement de la commune de Saint-Witz.

    Enfin l’apiculture durable recourant à l’abeille noire contribue au maintien de la biodiversité végétale locale et à la préservation du patrimoine génétique des abeilles sauvages endémiques. Le projet de la commune de Montsoult répond à ces attentes, par l’installation d’un rucher sur son belvédère, accompagnée d’une amélioration et d’une augmentation de la ressource végétale par la mise en place de bandes fleuries.

    En 2021, le Département lancera la 2e édition de cet appel à projets en faveur des insectes pollinisateurs sauvages avec un budget de 35 000 euros.

    Communiqué de presse complet en pj

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Budget 2021 : Protéger les Valdoisiens et Investir

    Diffusé le 26/03/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 26 mars par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont voté le budget primitif 2021 du Conseil départemental à hauteur de 1,5 milliard d’euros.

    « Les finances départementales sont impactées par la crise sanitaire que nous vivons tous : augmentation des dépenses sociales, dépenses exceptionnelles d’équipements sanitaires et plan départemental de relance. Fort de sa gestion rigoureuse depuis 2011, le Conseil départemental a su maintenir sa trajectoire en mobilisant ses ressources pour soutenir les entreprises, les associations, les étudiants et les Valdoisiens lourdement touchés par la crise. En 2021, pour participer à la relance économique et préparer l’avenir de notre territoire, le Conseil départemental augmente ses investissements de 12,8% pour atteindre les 193 millions d’euros. Chef de file de l’action sociale, le Conseil départemental consacre un budget à la solidarité de 683 millions d’euros en augmentation de près de 50 millions d’euros pour répondre aux difficultés des plus fragiles dans la crise. Protéger, accompagner et investir sont mes trois mots d’ordre pour définir l’action du Département avec les élus sur l’ensemble du territoire en 2021 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    La solidarité représente 58,4 % des dépenses réelles de fonctionnement de la collectivité. Pour protéger et accompagner les plus fragiles, le Conseil départemental consacre 683,6 millions d’euros à son action sociale destinée aux personnes en situation de handicap, aux personnes âgées, à la petite enfance et à l’aide sociale à l’enfance. S’agissant du Revenu de solidarité active, le budget est en augmentation de près de +30% depuis 2019 pour faire face aux conséquences économiques de la crise de la Covid19 et accompagner les bénéficiaires vers le retour à l’emploi. Malgré la crise sociale exceptionnelle, l’Etat continue de se désengager sur le RSA ; il compensait 80% de la dépense du RSA en 2004 en Val d’Oise, contre seulement 35% en 2021.

    Encore récemment, la gestion budgétaire du Conseil départemental a été reconnue par l’agence de notation Fitch Ratings qui a confirmé la note AA-, perspective stable. Cette année, les Conseils départementaux perdront la totalité de leur autonomie fiscale (taxe foncière transférée aux communes) compensée par une part de TVA, sans pouvoir de taux.

    Un investissement exceptionnel

    Le Conseil départemental lance un programme exceptionnel d’investissement de 193,6 millions d’euros en 2021, du jamais vu depuis dix ans. Parmi les grands projets cette année, les constructions de deux collèges et de l’extension du centre de hautes performances sportives du Val d’Oise (CDFAS) seront lancées, et la nouvelle maison départementale de l’enfance sera ouverte à la rentrée de septembre. Le Conseil départemental consacre également un budget dédié aux aménagements de voirie (sécurité, entretien, pistes cyclables, réaménagement, études…) en augmentation de +18% à hauteur de 56,9 millions d’euros. 5 millions d’euros sont consacrés au développement des itinéraires cyclables dans le cadre du plan Vélo en Val d’Oise lancé fin 2019. Les pompiers du Val d’Oise, en première ligne dans la crise Covid19 depuis un an, bénéficieront de 5 millions d’euros d’investissement cette année (45 millions d’euros sur 2018-2023). Enfin, le Conseil département maintient son aide à l’investissement des communes à hauteur de 25 millions d’euros.

     

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Construction de deux nouveaux collèges à Osny et Villiers-le-Bel

    Diffusé le 26/03/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 26 mars par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer la construction de deux nouveaux collèges à Villiers-le-Bel et Osny.

    « 29% de la population du Val d’Oise est âgée de moins de 20 ans. Notre territoire est l’un des plus jeunes de France et j’en suis fière. Le Département s’adapte à l’évolution croissante du nombre de nouveaux collégiens chaque année sur son territoire. C’est pourquoi, nous avons décidé la construction de deux nouveaux collèges à Osny et Villiers-le-Bel. Il est essentiel que le Département joue pleinement son rôle en offrant les meilleures conditions d’enseignement et de vie scolaire aux élèves dans des collèges modernes et adaptés. Au total, ces deux collèges qui seront ouverts à la rentrée 2024 représentent un investissement de plus de 35 millions pour le Département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le nouveau collège à Osny sera implanté en frange de la ZAC dite de la Demi-Lieue. Il pourra accueillir 600 élèves. Le Département investit 16,6 millions d’euros dans sa construction.

    Le nouveau collège à Villiers-le-Bel sera, quant à lui, implanté dans le secteur de la gare RER D de Villiers-le-Bel – Gonesse – Arnouville. Il pourra accueillir 800 élèves. Le Département investit 18,6 millions d’euros dans sa construction.

    Ces deux collèges comporteront, outre les locaux d'enseignement, un service de demi-pension avec une cuisine de production, des équipements d'éducation physique et sportive ainsi qu’une cour de récréation. Le démarrage de ces deux chantiers est prévu au premier semestre 2023. Ils seront ouverts à partir de la rentrée de septembre 2024.

    Les grands projets de construction et de réhabilitation des collèges en 2021

    Depuis le début de l’année, le collège Cécile Sorel à Mériel bénéficie d’une extension de 150 places supplémentaires et de la rénovation complète de sa demi-pension. Le collège Jean Bullant à Ecouen a été totalement restructuré et peut accueillir aujourd’hui 650 élèves.

    Cette année, le Département lancera la construction de deux nouveaux collèges : au Plessis-Bouchard et à Cergy. En septembre 2021, le nouveau bâtiment du collège Jules Ferry à Eaubonne sera livré ; l’opération globale sera finalisée d’ici mars 2022. Au total, les élus du Département ont décidé la construction de 6 nouveaux collèges (Persan, Cergy, Argenteuil, Villiers-le-Bel, Osny et Plessis-Bouchard) d’ici 2025 pour un investissement total de 100 millions d’euros.

     

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Non au projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie !

    Diffusé le 26/03/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 26 mars par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont émis un avis défavorable au projet de liaison ferroviaire Roissy-Picardie et regrettent qu’aucun nouveau tracé mieux adapté aux besoins de déplacements des habitants de l’Oise et du Val d’Oise n’ait été étudié depuis la concertation.

    « Le Département avait rendu un avis défavorable à ce projet de liaison Roissy-Picardie début 2020. Les élus, les habitants et la Région Ile-de-France ont rejeté ce projet qui n’apporte aucune réponse aux enjeux de mobilité du département mais des conséquences négatives notables. Ces travaux vont impacter au quotidien le déplacement des Valdoisiens sur les lignes B et D qui elles pâtissent déjà de sous-investissements depuis des dizaines d’années. Le Val d’Oise ne peut que déplorer cette inégalité territoriale sur les aspects de développement des mobilités et de gestion des nuisances environnementales. Au cas où la décision serait maintenue, le Département demande de prendre en compte dans ce projet la totalité du financement de la passerelle en gare de Survilliers-Fosses et l’arrêt en gare des TER Picardie Paris » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les élus du Département s’inquiètent du planning de travaux très chargé sur l’axe Nord avec plus de 15 projets majeurs et notamment les travaux de régénération des voies et d’adaptation pour le matériel roulant des lignes du quotidien qui concernent le RER D et B, ainsi que le projet CDG express.

    Le Département demande la confirmation du financement dans sa totalité du projet de passerelle en gare de Survilliers-Fosses par l’Etat et la Région Hauts-de-France et l’élargissement du pont route portant la RD922 au nord de la gare en raison de l’accroissement du trafic. Les élus du Val d’Oise demandent l’arrêt des TER direct Creil-Paris Nord en gare. Les aménagements nécessaires pour créer un pôle d’échange multimodal performant (parking relais, aménagement des abords pour les modes doux...) doivent également être étudiés et financés.

    Préservons la carrière du Guépelle, espace naturel sensible

    Les élus du Département interpellent SNCF Réseau sur la nécessité de trouver une autre solution de gestion des terrassements, notamment pour les 500 000m3 de déblais excédentaires. Le Département n’acceptera aucune solution sur la carrière du Guépelle à Saint-Witz, propriété du Département et classée espace naturel sensible. Au-delà de la présence d’espèces botaniques et faunistiques d’intérêt, le site présente des spécificités géologiques (-40,4 à -37,2 millions d’années) qui justifient pleinement des mesures de protection conservatoire. Des travaux d’aménagement pédagogique viennent d’être terminés en vue de son ouverture au public scolaire.

     

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Voie réservée au covoiturage sur l'A15 - Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d'Oise

    Diffusé le 03/03/2021

    Ce soir les services des routes de l’Etat ont confirmé l’expérimentation dès octobre 2021 de la suppression d’une voie sur l’A15 pour la mise en place dynamique d’une voie de covoiturage. Pour la modique somme de 5 millions d’euros! Contre l’avis du Département, de la Région, des maires, de parlementaires et des usagers (particuliers et entreprises) empruntant l’A15.

    Face à cette unanimité, ces services s’en remettent à la décision du Ministre des Transports! Quel bel exemple de dialogue entre l’Etat technocrate parisien et les élus locaux connectés à la vraie vie et aux problématiques de mobilité du quotidien des habitants. Élus locaux qui ont quand même obtenu la réalisation dès cet été de travaux d’aménagement de 3km sur la bande d’arrêt d’urgence sur cette même zone.

    Oui au développement « intelligent » du covoiturage, adapté à la situation du territoire. Non à la pénalisation de milliers d’automobilistes déjà bloqués tous les matins sur l’A15 dans des embouteillages monstrueux.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 1er Mars 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 01/03/2021

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente ce lundi 1er Mars et ont délibéré sur 25 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 59 300 € consacrés à l’organisation de trois grandes manifestations sportives dans le Val d’Oise : le Meeting d'athlétisme du Val d'Oise, le Tournoi Professional Squash Association (PSA) féminin et le Mois des Echecs à Cergy-Pontoise.

    - 42 000 € alloués à la commune de Persan pour la rénovation d’un bâtiment afin d’y intégrer le Centre de Surveillance Urbain.

    - 10 905,32 € consacrés aux aides départementales aux communes de Chérence et de La Roche-Guyon dans le secteur de la voirie.

    Le chiffre du jour :

    2 071 200 €, le montant total des travaux relatifs à l’aménagement de la RD 317 et de la RD 922 sur les communes de Survilliers et de Fosses.

    Communiqué de presse complet en pj.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Evacuation de la ZAD du Triangle de Gonesse

    Diffusé le 23/02/2021

    Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise :

    « Sous la pression du Département et des collectivités concernées, la ZAD du Triangle de Gonesse a été démantelée tôt ce matin. C’est une excellente nouvelle... mais elle ne doit pas nous faire perdre de vue notre objectif commun : l’avancée rapide des travaux de la future gare du métro du Grand Paris. Seule gare valdoisienne de la ligne 17, c’est un projet porteur d’espoir et d’attractivité pour un territoire qui en a tant besoin. Sur le Triangle de Gonesse, l’Etat doit avancer. C’est pourquoi habitants et élus restent vigilants et ne veulent plus souffrir d’aucun retard sur cette réalisation. »

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Projet de liaison Roissy-Picardie - Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise

    Diffusé le 17/02/2021

    « Le Département avait rendu un avis défavorable à ce projet de liaison Roissy-Picardie début 2020. Les élus, les habitants et la Région Ile-de-France ont rejeté ce projet qui n’apporte aucune réponse aux enjeux de mobilité du département mais des conséquences négatives notables. Ces travaux vont impacter au quotidien le déplacement des Valdoisiens sur les lignes B et D qui elles pâtissent déjà de sous-investissements depuis des dizaines d’années. Le Val d’Oise ne peut que déplorer cette inégalité territoriale sur les aspects de développement des mobilités et de gestion des nuisances environnementales. Au cas où la décision serait maintenue, le Département demande de prendre en compte dans ce projet la totalité du financement de la passerelle en gare de Survilliers-Fosses et l’arrêt en gare des TER Picardie Paris. »

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Covid-19 - Soutien aux étudiants en difficuté

    Diffusé le 12/02/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 12 février, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer un plan de formation de 90 étudiants valdoisiens aux « Premiers secours en santé mentale ».

    « Face aux situations de détresse psychique et psychologiques qui se multiplient, le Département s’engage à mettre en place des formations sur la santé mentale auprès de 90 étudiants. La crise que nous connaissons touche durablement nos jeunes dans les universités valdoisiennes ; ils souffrent d’isolement depuis la mise en place des cours à distance et la fermeture des universités, et de grande précarité pour ceux qui finançaient leurs études grâce à un job étudiant. Ce nouveau dispositif d’aide psychologique aux étudiants complète l’ensemble des actions entreprises par le Département depuis l’année dernière pour les étudiants - bourses, aides alimentaire…- et les jeunes Valdoisiens. 1,5 million d’euros d’aides sont consacrées aux jeunes Valdoisiens dans la crise » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    En 12 à 14h de formation, le secouriste apprend à détecter les situations de crise et la conduite à tenir pour une prise en charge rapide et efficace. L’association spécialisée Iris Messidor formera, dès mars 2021, 4 encadrants et 60 étudiants. 30 étudiants supplémentaires seront formés sur le premier semestre de l’année universitaire 2021-2022. Le Département prend en charge le coût de ce plan de formation à hauteur de 24 540 euros.

    Renforcement de l’aide alimentaire aux étudiants

    En complément de ce dispositif d’accompagnement psychologique, le Département renforce son aide alimentaire à destination des étudiants. Depuis le 1er février 2021, la cuisine centrale des collèges à Saint-Leu-la-Forêt prépare 160 repas par semaine supplémentaires destinés aux Foyers Jeunes Travailleurs à Cergy et à Argenteuil. 80 colis (fruits, légumes, pates, conserves, produits d’hygiène…) seront également livrés par semaine à ces deux foyers par les « Restos du cœur » grâce à une aide exceptionnelle du Département.

    Pour rappel, depuis novembre dernier, le Département a augmenté la capacité de production de la cuisine centrale des collèges pour venir en aide aux familles et étudiants en difficulté. 310 repas par semaine sont déjà distribués aux étudiants depuis l’année dernière dans les foyers de l’Association pour le Logement des Jeunes en Val d’Oise (Aljevo) à Taverny, à Pontoise et à Beaumont-sur-Oise, de la Maison de la Solidarité à Gonesse et de l’association Aurore à Garges-lès-Gonesse.

    Covid-19 - Plan de relance en faveur des jeunes Valdoisiens

    Le Val d’Oise est l’un des départements avec la population la plus jeune de France ; 41% de sa population a moins de 30 ans. En septembre 2020, pour soutenir cette jeunesse face aux conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire, le Département avait lancé un plan en faveur des jeunes Valdoisiens comprenant 6 dispositifs pour 2020/2021 :

    -200 bourses étudiantes de 400 euros pour l’aide alimentaire et l’acquisition de matériel informatique ;

    -10 bourses de 2000 à 10 000 euros à des jeunes entrepreneurs du territoire à l’initiative d’un projet de création d’entreprises à impact social et environnemental ;

    -le doublement des recrutements des apprentis au Conseil départemental et dans ses organismes associés pour atteindre le nombre de 350 sur 2020/2021 ;

    -le doublement des aides sociales d’urgence, individuelles et d’hébergement ;

    -la création d’une trentaine de places supplémentaires dans les chantiers d’insertion pour les jeunes peu ou pas qualifiés ;

    -l’accompagnent et le coaching des jeunes diplômés rencontrant des difficultés d’insertion sur le marché du travail.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Programme annuel de rénovation des collèges : le Département investit plus de 26 millions d'euros

    Diffusé le 12/02/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 12 février, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont approuvé le programme 2021 des travaux de maintenance dans les collèges du Val d’Oise pour un montant total de 26 327 000 €.

    « Notre territoire est l’un des plus jeunes de France ; 29% de la population du Val d’Oise est âgée de moins de 20 ans. Le Val d’Oise compte 111 collèges publics, ce qui représente 750 000 m2 de surface de locaux qui font intégralement partie du patrimoine départemental. Cette année encore, le Département augmente son budget consacré à la rénovation et la maintenance de ses collèges (+6% par rapport à l’année dernière) en concertation avec les principaux de collège. Il s’agit d’une priorité pour toujours améliorer les conditions d’enseignement de nos collégiens dans tous les établissements scolaires. 26 millions d’euros seront investis par le Département en 2021 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Pour l'année 2021, à l’exception des collèges Louise Weiss à Cormeilles-en-Parisis livré en 2019 et Jules Ferry à Eaubonne en cours de restructuration, tous les collèges du département feront l’objet de travaux de rénovation.

    Le programme annuel de rénovation des collèges comprend des travaux de sécurité (alarme incendie, conformité électrique…), des travaux de remise en état (menuiserie extérieure, étanchéité…), des travaux d’amélioration des équipements et du bâtiment (ravalement de façades, réaménagement, modernisation des salles…) ainsi que des travaux dans les demi-pensions.

    Le chantier de deux nouveaux collèges débutent en 2021

    Un investissement de 30 millions d’euros du Département

    Le Département s’adapte continuellement à l’évolution démographique de son territoire parmi les plus jeunes de France. Ces dernières années, trois nouveaux collèges ont déjà été ouverts à Herblay-sur-Seine, Cormeilles-en-Parisis et Pontoise. En 2021, le Département débutera la construction de deux nouveaux collèges. Au Plessis-Bouchard, un collège d’une capacité d’accueil de 600 élèves sera construit dès le printemps 2021 pour une livraison à la rentrée 2022. A Cergy, un collège d’une capacité de 700 élèves et un gymnase seront construits à partir de l’été 2021 pour une livraison à la rentrée 2022. La construction de ces deux nouveaux collèges représente un investissement du Département de 30 millions d’euros.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Programme annuel de rénovation des routes départementales : le Département investit plus de 40 millions d'euros

    Diffusé le 12/02/2021

    Les élus du Département réunis ce vendredi 12 février, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer le programme 2021 des travaux de rénovation et d’amélioration de la voirie départementale pour un montant total de 41 130 200 €.

    « Le Département attache une grande importance à la qualité de son réseau de 1108 km de routes départementales, à la sécurité de tous les usagers et au développement des mobilités douces. Plus de 40 millions d’euros seront investis par le Département cette année. Il s’agit notamment d’améliorer l'état des chaussées, d’entretenir le patrimoine des ouvrages d’art et de traiter les points noirs générateurs d'accidents corporels ou de perturbations du trafic. Près de 6 millions d’euros sont consacrés au développement d’itinéraires cyclables sur le département dans le cadre du Plan Vélo que nous avons lancé en 2019. » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le programme 2021 des travaux de rénovation et d’amélioration de la voirie départementale s’articule autour de deux axes :

    ▪ 22 millions d’euros consacrés aux réparations liées au patrimoine. Il s’agit des renouvellements des couches de roulement sur le réseau départemental, les ouvrages d’art (remplacement des joints, reprise d'étanchéité et de chaussée, peinture des garde-corps…) et divers travaux imprévus sur la voirie.

    ▪ 19 millions d’euros consacrés aux interventions sur la voirie départementale. Il s’agit des opérations de requalification du réseau en milieu urbain, la mise en sécurité des abords des établissements scolaires, les opérations de sécurité routière cofinancées par la Région Ile-de-France, le développement des pistes cyclables et mobilités douces, ou encore les travaux de remise en état de voiries départementales.

    A noter : Dans le cadre de son plan Vélo lancé fin 2019, le Département consacre près de 6 millions d’euros cette année dans le développement de 6,7 km de nouvelles pistes cyclables sur l’ensemble du territoire. Parmi les projets qui seront réalisés en 2021, le Département va aménager une voie verte sur la RD317, entre la RD922 et le chemin des Essarts à Survilliers, créer une voie verte entre le BIP et l'entreprise Mazet sur la RD370 à Gonesse, et réaliser de nouvelles pistes cyclables rue d'Herblay (RD106), entre la rue Jeanne Planche et la rue de Verdun, à Taverny.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Abandon du projet d'extension de l'aéroport de roissy (Val d'Oise)

    Diffusé le 11/02/2021

    Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise :

    « La crise sanitaire mondiale a impacté de plein fouet l’activité du transport aérien. Aussi, le modèle de développement de l’aéroport de Roissy fondé sur la construction du T4 et l’accroissement capacitaire important de la plateforme a été remis en question. C’est une bonne nouvelle pour nos populations qui subissaient l’essentiel des nuisances sans bénéficier suffisamment de l’atout économique que représente Roissy-Charles de Gaulle. Cet aéroport est au cœur des enjeux économiques, sociaux et environnementaux du département. Premier employeur du Val d’Oise, Aéroport de Paris doit maintenant travailler avec les salariés, les habitants et les élus sur une nouvelle vision porteuse de croissance durable et d’emplois. »

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Occupation illégale du Triangle de Gonesse

    Diffusé le 10/02/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, condamne fermement l’occupation illégale des terrains appartenant à l’Etat sur la ZAC du Triangle de Gonesse par une poignée de militants depuis le week-end dernier.

    « Une dizaine de militants politisés représentant une minorité ne peut pas continuer de bafouer la loi pour prendre en otage l’avenir de tout un territoire et le destin de milliers d’habitants de l’Est du territoire. Ce campement vise à bloquer la construction de la seule gare du Grand Paris express dans le Val d’Oise mais pourrait aussi empêcher la réalisation des voies du métro de la ligne 17 qui desservent bien au-delà du territoire valdoisien. Ces militants extrémistes ont une conception très limitée du débat démocratique et du respect de l’autorité dans notre pays. Le chantage et menaces explicites du représentant de ce collectif Bernard Loup sur l’Etat en rappelant les affrontements avec la police sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est choquant et inacceptable. Je demande à l’Etat de faire évacuer immédiatement ces terrains dans le Triangle de Gonesse. L’Est du département souffre depuis trop d’années des inégalités économiques et sociales et de promesses non tenues pour qu’aujourd’hui les habitants soient privés par des délinquants d’un avenir meilleur » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    La ligne 17 est une ligne essentielle pour le département, et l’Ile-de-France. En la connectant au futur réseau métropolitain et donc à toutes les opportunités franciliennes, elle permettra de désenclaver cette partie de notre territoire peu desservie en transports publics. La gare du Triangle de Gonesse, et plus généralement le développement économique et durable de la ZAC, représente un espoir aux nombreuses perspectives positives (accès à des milliers d’emplois, la formation, la culture, les loisirs) pour les habitants Valdoisiens et leurs enfants.

    Le Département du Val d’Oise est un territoire en majorité rurale et très attaché à l’environnement et au monde agricole. Le Département est ainsi signataire de la Charte du projet agricole et forestier du Grand Roissy dont la dernière actualisation permet de doubler la surface des espaces agricoles protégés (16 457 ha) et de valoriser une surface importante d’espaces forestiers (2 546 ha) sur 45 communes. Un million d’arbres sont également en cours de plantation pour créer une nouvelle forêt en Val d’Oise (une première depuis 4ème siècle en France).

    Fin novembre 2020, le Département avait porté 60 propositions au Préfet du Val d’Oise pour contribuer au « Plan pour le Val d’Oise » annoncé par le Premier Ministre Jean Castex. Les élus du département restent toujours dans l’attente des réponses concrètes du Gouvernement.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Voie réservée au covoiturage sur l'A15 - Réaction de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d'Oise

    Diffusé le 03/02/2021

    L’Etat a débuté l’installation des panneaux d’informations sur l’autoroute A15 dans le sens Province>Paris dans le but de dédier à certaines heures la voie de gauche au covoiturage. Nous attendons toujours le calendrier précis de la mise en place de ce dispositif. Le Département avait fait part l’année dernière de ses inquiétudes et avait rejoint l’idée de la Présidente de Région Ile-de-France en proposant que la voie de covoiturage soit plutôt intégrée sur la bande d’arrêts d’urgence.

    Je m’inquiète des conséquences sur le trafic de l’A15 déjà très fortement perturbé le matin depuis des années avec des kilomètres d’embouteillages. Le temps de trajets va encore être rallongé, ce n’est pas possible !

    En pleine crise sanitaire, où les consignes de distanciation physique font la loi, le covoiturage avec d’autres usagers dans un même véhicule est franchement à éviter.

    Aujourd’hui, les habitants de grande couronne et en particulier les Valdoisiens travaillant à Paris et en petite couronne souffrent tous les jours des conséquences sur le trafic du couvre-feu à 18h. Et l’Etat veut rajouter une couche supplémentaire en supprimant une voie sur l’autoroute ? Je dis stop à cet acharnement !

  • SPORT

    Meeting du Val d'Oise 2021

    Diffusé le 02/02/2021

    L'édition 2021 du Meeting d'athlétisme du Val d'Oise se déroulera le samedi 13 février à 14h00, au Centre de hautes performances sportives du Val d'Oise (CDFAS) à Eaubonne.

    Le contexte sanitaire lié à la COVID-19 amène l'organisation à repenser l'événement étant dans l’impossibilité d’accueillir des athlètes internationales étrangères. Pour cette édition, le Meeting se voudra mixte et accueillera l'élite de l'athlétisme français avec plus de 150 participants sur une après-midi de compétition intégrant 15 épreuves. A quelques jours des championnats de France et en préparation des Jeux de Tokyo, la piste du stade Stéphane Diagana offrira aux athlètes la possibilité de battre des records, bénéficiant d'un revêtement dernière génération.

    Communiqué de presse complet en pj

[1]2[3][4][5][6][7][Dernière]