Communiqués et dossiers de presse

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Lancement d'une brigade verte en Val d'Oise

    Diffusé le 31/03/2022

    Le Département lance une brigade verte en Val d’Oise dédiée à l’entretien et au verdissement des abords du réseau de routes départementales, des parcs et des Espaces Naturels Sensibles, propriétés départementales. Cette brigade sera composée de Valdoisiens en insertion, anciens bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active.

    « Cette brigade verte a l’avantage de faire converger deux priorités de l’action départementale : l’insertion des bénéficiaires du RSA et la protection de notre environnement. Ces salariés en contrat aidé participeront à l’effort du Département pour la propreté des abords des routes départementales et seront pleinement engagés pour l’entretien et la préservation de nos espaces verts » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Deux équipes composées chacune de cinq agents techniques et d’un encadrant seront formées et opérationnelles dès le mois d’avril 2022. Elles seront en charge du ramassage des déchets le long du réseau routier départemental, du petit entretien de chemins et de fossés, de la fauche, du petit élagage ou encore de la plantation d’arbustes et de haies. Ces équipes seront encadrées par les professionnels du Centre Pédagogique pour Construire une Vie active.

    Pour rappel, le Département lancera au printemps une opération de reconquête des délaissés routiers et des accotements. 20 sites de 500m² à 2 hectares ont été identifiés. Elle permettra d’améliorer la biodiversité sur les accotements de voirie, diversifier les milieux naturels présents, favoriser les insectes pollinisateurs sauvages et contribuer à l’amélioration des conditions de sécurité du réseau routier.

    En 2022, le Département consacre 4,7 millions d’euros à sa politique environnementale pour la protection et l’entretien de son patrimoine naturel et de son agriculture.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Budget 2022 du département : un nouvel effort conséquent sur les investissements

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a voté le budget primitif 2022 du Conseil départemental à hauteur de 1,57 milliard d’euros. Un effort conséquent est porté sur les investissements qui s’élèvent à 234 millions d’euros, soit +20,7% par rapport à l’année dernière.

    « Cette année encore, le Département va atteindre un niveau d’investissements sans précédent depuis plus de dix ans à hauteur de 234 millions d’euros. La priorité sera portée à la construction et au Plan Marshall de rénovation des collèges avec un investissement de l’ordre de 67,6 millions d’euros. Le Département va accélérer le Plan Vélo en Val d’Oise (4,5 millions d’euros) et poursuivre l’amélioration de son réseau de routes départementales pour le confort de déplacement de tous les usagers. Premier partenaire des communes, le Département s’engage à les aider à hauteur de 30 millions d’euros (+20%) pour investir dans l’amélioration du cadre de vie des habitants » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Chef de file de l’action sociale sur son territoire, le Département consacre 667 millions d’euros à la solidarité (58% du budget), notamment pour l’accompagnement et l’insertion des publics les plus fragiles : personnes en situation de handicap, personnes âgées et enfance. Les dépenses relatives au Revenu de Solidarité Active s’élèvent à 230,5 millions d’euros, après une diminution sensible des bénéficiaires du RSA fin 2021.

    Avec un budget de fonctionnement en légère baisse (-0,9%) et fort d’une gestion budgétaire saine et responsable reconnue par l’agence de notation Fitch fin 2021, le Département poursuit sa politique de désendettement, avec pour objectif de baisser la dette jusqu’à 824 millions d’euros d’ici fin 2022.

    Le Département porte des investissements à hauteur de 234 millions d’euros (contre 194 millions d’euros en 2021).Des efforts importantsseront réalisés dans le domaine de l’éducation, à travers le plan Marshall des collèges de 67,6 millions d’euros, en augmentation de 32,5%. Afin d’améliorer la qualité de service offerte aux valdoisiens en terme de déplacements, le Département va également investir dans le domaine des mobilités à hauteur de 57,7 millions d’euros, dont 4,5 millions d’euros pour le Plan Vélo.

    L’épanouissement et le bien-être de chacun est une priorité pour le Département. Le budget consacré à la protection de l’environnement et au soutien à l’agriculture est porté à 4,7 millions d’euros, l’accès à la culture pour tous sur le territoire à 8,3 millions d’euros et le soutien aux pratiques sportives et à la dynamique de Paris 2024 à 8,4 millions d’euros. L’aide aux communes est en nette augmentation pour atteindre 30 millions d’euros cette année et permettre ainsi de renforcer le soutien départemental à l’amélioration du cadre de vie des habitants dans les villes et villages du Val d’Oise.

    Enfin, le Département est le premier financeur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Val d’Oise. Le budget consacré aux pompiers s’élève à 74,3 millions d’euros dont 5 millions d’euros pour investir dans le renouvellement et la modernisation de ses équipements (45 millions d’euros entre 2019-2023).

    Le budget 2022 s’inscrit dans la stratégie globale prévue par le plan pluriannuel d’investissements pour la période 2022 – 2028, qui prévoit des investissements sans précédent à hauteur de 1,6 milliard d’euros dans le Val d’Oise.

  • EDUCATION

    Le premier conseil départemental des jeunes du Val d’Oise

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a lancé le Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise destiné aux collégiens de la 5e à la 3e. L’appel à candidatures est ouvert du 6 avril au 1er juillet 2022. L’installation du premier Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise aura lieu à l’automne 2022.

    «Le Val d’Oise compte parmi les départements les plus jeunes de France métropolitaine (41,2% des jeunes de moins de 30 ans). La part des 11-24 ans représente 19% de la population valdoisienne. L’engagement citoyen est l’un des leviers majeurs vers la réussite de nos jeunes. Fier de la vitalité de son territoire, le Département lance aujourd’hui le Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise. Il s’agira d’une Assemblée composée de 42 jeunes à parité fille/garçon représentant tout le territoire et imaginée comme un espace d’échanges, de partage et de travail pour l’avenir du département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Conseil départemental des jeunes aura pour but de répondre aux objectifs suivants :

    ■Faire connaitre aux jeunes valdoisiens les compétences et le fonctionnement du Conseil départemental et ainsi favoriser leur engagement vers la citoyenneté ;

    ■Les impliquer dans les questions relatives aux politiques publiques départementales, en particulier celles concernant la jeunesse ;

    ■Leur donner la possibilité d’être force de propositions et porter des projets concrets pour améliorer le quotidien des jeunes et des Valdoisiens ;

    ■Faire des membres de ce Conseil départemental des « ambassadeurs du Département », et plus largement de l’action publique menée en faveur des jeunes valdoisiens.

    Une Assemblée de 42 collégiennes et collégiens

    Le mandat des jeunes conseillers départementaux sera de deux ans, renouvelable si le jeune est scolarisé en classe de 3ème la première année du second mandat. Le jour de l’installation à l’automne 2022, les 42 jeunes éliront un Président ou une Présidente. Toute l’année, ils débattront autour de grandes thématiques (environnement, solidarité, jeunesse…) qu’ils définiront ensemble et porteront des projets concrets pour améliorer la vie quotidienne des jeunes et des Valdoisiens. Cette Assemblée sera animée toute l’année autour de commissions thématiques, des visites de terrain, des campagnes de sensibilisation de la jeunesse et des événements grand public.

    Informations pratiques :

    Pour candidater jusqu’au 1er juillet 2022, il suffit d’être inscrit dans un collège valdoisien, être en 5e, 4e ou 3e à la rentrée scolaire 2022/2023 et de remplir un formulaire en ligne sur valdoise.fr/cdj. Un jury composé d’élus du Conseil département et des services du Département examinera les candidatures à l’été 2022.

  • EDUCATION

    Les premiers visuels des prochains collѐges de Persan et Osny dévoilés

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a dévoilé les premiers visuels d’architecte des prochains collèges d’Osny et Persan. La maîtrise d’œuvre a été attribuée au cabinet d’architecture Gaetan Le Penhuel pour le collège d’Osny, et au cabinet d’architecture Marjan Essamfar & Joe Verons pour le collège de Persan.

    « Le Val d’Oise est un des départements les plus jeunes de France, avec 29% de sa population âgée de moins de 20 ans. Pour faire face à l’accroissement démographique, le Département mène une politique éducative dynamique, en particulier concernant la construction de nouveaux collèges, afin d’offrir aux jeunes valdoisiens les meilleures conditions d’enseignement possibles. 32 millions d’euros seront investis par le Département et le Fonds de Solidarité et d’Investissement Interdépartemental (FS2i) dans la construction de ces deux nouveaux collèges. Au total, le Département consacrera plus de 67 millions d’euros cette année à la construction et au plan Marshall de rénovation des collèges » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le futur collège à Osny

    Voir l'image en grand Gaëtan Le Penhuel

    Crédit photo : Gaetan Le Penhuel

    Ce nouveau collège aura une capacité d’accueil de 600 élèves, et comportera un service de demi-pension prévu pour 400 élèves avec une cuisine, une aire d’éducation physique et sportive, une cour de récréation, quatre logements de fonction et un parking de 60 places. Ce nouveau collège bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces, comme tous les nouveaux collèges construits dans le Département. Le chantier débutera au printemps 2023 et le collège ouvrira à la rentrée 2024.16,6 millions d’euros seront investis par le Département.

    Le futur collège à Persan

    Voir l'image en grand

    Crédit photo : Marjan Essamfar & Joe Veron

    Ce nouveau collège aura une capacité d’accueil de 650 élèves. Il comportera également un service de demi-pension avec une cuisine, un plateau d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction. Ce nouveau collège bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces, comme tous les nouveaux collèges construits dans le Département. Le chantier débutera au 2e trimestre 2023 et le collège ouvrira à la rentrée 2024. 15,5 millions d’euros seront investis par le Département.

    Visuels d’architecte à télécharger : https://we.tl/t-yTCeny8Emu

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 7 mars 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 07/03/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 7 mars 2022, et ont délibéré sur 16rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 101 525 euros à la commune d’Argenteuil pour l’acquisition de mobiliers spécialisés et les travaux de rénovation de la médiathèque Elsa Triolet.

    - 42 347 euros à la commune d’Herblay-sur-Seine pour la création d’une Chaussée à Voie Centrale Banalisée sur l’avenue Foch, dans le cadre du Plan Vélo du Val d’Oise.

    - 38 475 euros à la commune de Villiers-le-Sec pour permettre la restauration écologique d’une mare, afin d’en augmenter la biodiversité.

    - Le chiffre du jour : 200 000 euros à la commune de Cergy pour la création d’un centre de santé, dans le cadre de la lutte contre la désertification médicale.

    Synthèse complète en pj

  • CULTURE

    Dans le Val d'Oise, La Roche-Guyon s'affiche au Sénat !

    Diffusé le 07/03/2022

    Du 5 Mars au 3 juillet 2022, une photo La Roche-Guyon est exposée sur les grilles du jardin du Luxembourg au Sénat dans le cadre de l’exposition « France. Patrimoines & Territoires d’exception.»

    Seule commune d’Ile de France à être labellisée Plus Beaux Villages de France, La Roche-Guyon a été sélectionnée pour être affichée sur les grilles du Jardin du Luxembourg, au Sénat.

    La photo retenue présente une vue du village, du château et de son potager. Elle sera affichée du 5 mars au 3 juillet 2022.

    Rassemblées sous la bannière « France. Patrimoines & Territoires d’exception » chaque association[1] a lancé un appel à candidatures auprès de son réseau, invitant les territoires à proposer des photographies. L’objectif : construire une exposition présentant la richesse et la diversité du patrimoine, des paysages et du savoir-faire français.

    Sous le prisme de 82 photographies, le parcours de l’exposition s’organise autour d’un parti pris esthétique, liant les images par sensibilité, qu’elles soient chromatiques, lumineuses, de composition, par résonances thématiques ou à l’inverse par jeu de contrastes.

    Ce projet participe à inventer un nouveau tourisme, durable, insolite, de proximité en désaisonnalisant et en invitant à la redécouverte de destinations. Révélateur de joyaux méconnus, ce voyage illustre l’exceptionnel tableau dans lequel se retrouvent les quelques 2 000 sites membres des associations regroupées au sein de France. Patrimoines & Territoires d’exception. Il donne à chacun la possibilité de voir et comprendre leur équilibre fragile au fil du temps.

    « Grâce au soutien du Département, nous prenons notre part dans cette démarche qui veut faire connaître notre pays tel qu’il est dans la diversité de ses paysages, ses villes et villages, mais aussi à travers ses savoir-faire et sa gastronomie auprès d’une cible locale et internationale. Pour La Roche-Guyon, au cœur du Parc Naturel du Vexin français, il était important d’en faire partie.» a déclaré Capucine Faivre, Maire de La Roche-Guyon.

    « Le Val d’Oise est une terre de contrastes à l’identité affirmée, une terre offrant urbanités dynamiques, terres agricoles, parcs naturels régionaux et patrimoine remarquable. A moins d’une heure de Paris, La Roche-Guyon, son château millénaire et son potager fruitier au bord de la Seine font parties des joyaux de notre département. Nous sommes fiers de le voir aujourd’hui exposer au grand public dans le célèbre Jardin du Luxembourg au Sénat » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Contacts presse :

    Capucine Faivre

    La Roche Guyon

    06 09 14 40 66 - 01 34 79 70 55

    Guillaume Tessier / Gilles Treffort

    Département du Val d’Oise

    07 84 39 09 10 - Guillaume.tessier@valdoise.fr

     

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le département se mobilise en solidarité avec le peuple ukrainien

    Diffusé le 07/03/2022

    Dans le cadre de la solidarité nationale envers le peuple ukrainien, les élus du Département voteront, à la séance départementale de mars, une délibération en vue d’apporter une aide exceptionnelle de 100 000 euros à la Croix Rouge Française, de proposer des hébergements provisoires et un accompagnement social aux familles ukrainiennes déplacées sur son territoire.

    « Le Département veut participer à l’élan de solidarité nationale pour le peuple ukrainien en mobilisant ses services sociaux pour les familles et sa capacité d’hébergements provisoires sur son territoire. Plus de 100 lits seront disponibles pour accueillir les réfugiés ukrainiens, en collaboration étroite avec les services de l’Etat. Le Département va également apporter une aide exceptionnelle de 100 000 euros à la Croix rouge pour son action humanitaire dans ce conflit et remercie la Protection civile du Val d’Oise qui coordonne les dons des communes - produits de premières nécessités, médicaments… » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Cette aide d’urgence de 100 000 euros à la Croix Rouge française permettra de contribuer au financement de diverses interventions humanitaires à la population, en Ukraine et dans les pays limitrophes.

    Le Département, en partenariat avec le CDFAS, Val d’Oise Habitat et le SDIS95, propose plus de 100 lits pour accueillir les familles ukrainiennes ces prochaines semaines. Ces logements provisoires seront mobilisés en concertation avec les services de l’Etat en Val d’Oise.

    Enfin, le Département propose un accompagnement social et médical aux familles ukrainiennes arrivant sur son territoire en collaboration avec les services de l’Etat et les Maires du Val d’Oise. Les services sociaux départementaux et les services de la protection maternelle infantile du Conseil départemental sont mobilisés.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Dossier de presse : Les départements franciliens plus que jamais solidaires dans des projets d'investissements au service des habitants !

    Diffusé le 23/02/2022

  • INFRASTRUCTURE

    46 Millions € investis par le Département pour rénover et améliorer son patrimoine routier

    Diffusé le 18/02/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé le programme 2022 des travaux de rénovation et d’amélioration du réseau de voirie départementale.

    « Cette année, le Département fait un effort conséquent pour la rénovation de son patrimoine routier et l’amélioration de son réseau. 45 millions d’euros seront investis en 2022, un budget en augmentation de 11% par rapport à l’année dernière. Ces investissements permettront d’améliorer le confort de circulation de tous les usagers et la sécurité routière. Il s’agit également de soutenir davantage la reprise de l’activité économique et l’emploi dans les travaux publics. Le Département va accélérer le développement de son plan Vélo en consacrant 6 millions d’euros dans la création de nouvelles pistes cyclables » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Plus de 15 millions d’euros seront investis dans le renouvellement de couche de roulement pour améliorer l’état de la chaussée et moderniser le réseau de voirie. Parmi les projets cette année, le Département va reprendre les couches de roulement sur la RD317 à Gonesse-Le Thillay dans le sens Paris>Province, sur la RD11 à Moisselles et sur la RD370 à Ecouen. Enfin, 6 millions d’euros sont consacrés à la sécurité et l’entretien des ouvrages d’art du département, patrimoine stratégique en matière de transport et de maintien de l’activité économique.

    Plan Vélo : de nouvelles pistes cyclables

    Dans le cadre de son plan Vélo lancé fin 2019, le Département a décidé de consacrer 6 millions d’euros cette année dans l’aménagement, la création et la requalification de pistes cyclables sur son territoire. Pour rappel, 15 km de nouvelles pistes cyclables ont déjà été créés depuis 2020.

    Parmi les projets de nouvelles pistes cyclables dans le département en 2022 :

    -Poursuite de la voie verte à Parmain jusqu'à la gare de Valmondois (550 m)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable (RD203) entre l'université de Neuville-sur-Oise et la limite avec le département des Yvelines (1km – axe RER Vélo ligne A)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable sur la RD14 entre les deux giratoires de la RD411 à Herblay-sur-Seine (350m)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable entre le centre commercial du Grand Val à L'Isle-Adam et le centre-ville de Mours (1,3 km)

    -Poursuite des aménagements réalisés en 2021 sur la RD317 à Villeron, entre la RD9 et la RD10 (1,9 km).

    A la reconquête des délaissés routiers

    Engagé dans la préservation des espaces naturels et de la biodiversité, le Département lance au printemps 2022 une opération de reconquête des délaissés routiers et des accotements. 20 sites de 500m² à 2 hectares ont été identifiés. Elle permettra d’améliorer la biodiversité sur les accotements de voirie, diversifier les milieux naturels présents, favoriser les insectes pollinisateurs sauvages et contribuer à l’amélioration des conditions de sécurité du réseau routier. Le Département étudiera également sur les sites les plus importants la possibilité d’aménager des aires de pique-nique ou de covoiturage. 500 000 euros seront investis par le Département.

  • EDUCATION

    Les premiers visuels du prochain collѐge de Villiers-le-Bel dévoilés

    Diffusé le 18/02/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a dévoilé les premiers visuels d’architecte du prochain collège de Villiers-le-Bel. La maîtrise d’œuvre a été attribuée au cabinet d’architecture ATELIER 2A+.

    « Le futur collège de Villiers-le-Bel sera implanté dans le secteur de la gare RER D de Villiers-le-Bel – Gonesse – Arnouville. Il aura une capacité d’accueil de 700 élèves, et comportera un service de demi-pension avec une cuisine, des équipements d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction. Comme tous nos nouveaux collèges, il bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces. 18,6 millions d’euros seront investis par le Département et le Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental dans sa construction » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le début des travaux est prévu pour le 2ème trimestre 2023, avec un objectif de livraison fixé à la rentrée 2024.

    Visuels d’architecte en PJ

    Crédit : ATELIER 2A+

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Non à l’implantation d’éoliennes en Val d’Oise

    Diffusé le 18/02/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a rejeté toutes les zones pré-identifiées par la Préfecture de la région Ile-de-France comme favorables à l’implantation d’éoliennes en Val d’Oise.

    La Préfecture de la Région Ile-de-France a communiqué à la collectivité ces dernières semaines un projet de cartographie d’implantation d’éoliennes en Ile-de-France. Selon les données transmises, plusieurs zones semblent favorables à ces implantations dans le département, en particulier sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt et le nord de la Vallée de l’Oise.

    « Le Val d’Oise est une territoire rural et nous sommes fiers de notre identité, de notre patrimoine naturel et de nos paysages remarquables qu’il faut préserver. Le Département s’investit fortement pour protéger son environnement et développer la biodiversité face à l’urbanisation croissante dans la région. Je ne peux tolérer que des éoliennes puissent être implantées dans la nouvelle forêt du Val d’Oise, à proximité de notre sanctuaire de biodiversité ou en lisière d’un parc naturel régional ! » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Protégeons notre environnement, préservons nos paysages ruraux

    Les élus du Département déplorent que le projet de cartographie n’intègre pas le périmètre de la déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de la nouvelle forêt du Val d’Oise. Un million d’arbres sont en cours de plantation depuis 2019 sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt pour le développement de la biodiversité et la lutte contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique.

    Ce grand projet d’envergure s’accompagne d’une politique publique forte de la collectivité pour la protection de plus de 2000 hectares d’espaces naturels sensibles et des massifs forestiers. Aucune implantation d’éoliennes n’est acceptée sur ces espaces protégés, y compris dans les massifs forestiers de Carnelle, l’Isle-Adam et Montmorency dont l’objectif de classement de ces forêts est partagé par tous les acteurs du territoire.

    Le Département est également à l’initiative de la création d’un sanctuaire de biodiversité sur l’île d’Herblay-sur-Seine. Si un projet d’éolienne est confirmé par l’Etat à proximité immédiate, cela constituerait un danger pour l’intérêt écologique (notamment ornithologique) du projet de sanctuaire.

    De plus, certaines zones jugées favorables à l’implantation d’éoliennes couvrent tout ou partie de zones industrielles, zones d’activités ou zones d’extension urbaine, un port fluvial ou sont situées en lisière d’un parc naturel régional. Au regard de leurs caractéristiques, elles ne peuvent pas être maintenues comme sites potentiels.

    Enfin, 111 des 184 communes du Val d’Oise sont concernées par d’anciennes carrières souterraines abandonnées. L’existence de ces vides abandonnés constitue une menace pour la stabilité des terrains de surface.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Plan pluriannuel d'investissements 2022-2028 : Le Département investira 1,6 milliard d’euros

    Diffusé le 18/02/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé un plan pluriannuel d’investissements inédit sur la période 2022-2028.

    « Un demi-siècle après sa création, le Val d’Oise est aujourd’hui un département en pleine dynamique démographique, fortement contrasté dans ses espaces et encore marqué par un besoin important d’affirmation. Fort d’une gestion responsable depuis dix ans, le Département s’engage dans un plan pluriannuel d’investissement sur 2022-2028 de 1,6 milliard d’euros. A l’issue de la crise sanitaire sociale et économique sans précédent qu’a constitué l’épidémie de Covid19, les élus du Département sont résolus à construire et à mettre en œuvre une stratégie permettant au Val d’Oise de prendre toute sa place en Île-de-France et d’améliorer encore la vie quotidienne, mais également les perspectives et les ambitions de chacune et chacun des Valdoisiens » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Val d’Oise est l’un des départements les plus jeunes de France ; 29% de la population a moins de 20 ans. C’est naturellement que le Département investira fortement à hauteur de 434 millions d’euros dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien de ses collèges sur les 7 prochaines années. Il s’agit de la priorité du mandat pour la réussite scolaire et l’épanouissement de tous les collégiens. Une attention particulière sera portée aux innovations pédagogiques, démarche lancée par la collectivité en 2018. Le Département sera également pleinement impliqué dans le développement du Campus international de Cergy-Pontoise et dans la construction de la Cité scolaire internationale d’excellence à l’est du Val d’Oise.

    La mobilité est l’un des enjeux forts pour l’avenir du territoire. Le Département y investira plus de 450 millions d’euros entre 2022-2028. Le plan Vélo lancé en 2019 sera accéléré dès cette année pour développer des territoires cyclables pour le vélo du quotidien et le vélo loisirs. Le Département soutiendra les grands projets de transport en commun (T11, T13, Bus entre Seine, BHNS du Grand Roissy…) et continuera de défendre les intérêts des Valdoisiens dans les grands projets structurants pour son territoire (Ligne 17, arrêt de la ligne H à Saint-Denis-pleyel…). Le Département s’attachera également à travailler pour des routes départementales plus sécurisées, plus confortables et « intelligentes ».

    Le Département investira plus de 640 millions dans ses bâtiments scolaires, sociaux, culturels et sportifs. Le Département, Terre de Jeux 2024, se donne tous les moyens pour jouer un rôle majeur dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. 70 millions d’euros sont consacrés aux projets structurants du territoire et aux aides aux communes dans la dynamique Paris2024 (reconstruction et modernisation du CDFAS, construction du Centre aquatique olympique du Val Parisis, rénovation de la Salle d’armes de Saint-Gratien…).

    Pour soutenir les investissements des communes et la qualité de vie dans nos villes et villages, le Département compte investir 270 millions d’euros dans les aides aux communes. 30 millions sont également inscrits dans ce plan pluriannuel d’investissement pour les pompiers du Val d’Oise.

     

    La stratégie « Faire grandir le Val d’Oise » 2022-2028 à télécharger : Ressources & Publications - Valdoise

    Orientations budgétaires 2022 : record d’investissements à venir !

    A l’occasion de l’Assemblée départementale de ce jour, les élus du Département ont débattu sur les orientations budgétaires 2022 du Conseil départemental. La trajectoire projetée sur les dépenses sociales conduit le Département à envisager un montant de dépenses à hauteur de 654 millions d’euros (-4,4% par rapport à 2021), signe de la reprise économique et la baisse continue du chômage. Le Département entend poursuivre son désendettement et passer sous la barre des 830 millions de dettes en 2022 (-155,7 millions d’euros depuis 2016). Fort de sa gestion responsable de nouveau reconnue par l’agence Fitch fin 2021 et de la vitalité de son territoire, le Département accélère les investissements pour les porter à 230 millions d’euros cette année (+48,5% par rapport à 2019), un record jamais atteint depuis 13 ans.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 7 février 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 07/02/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 7 février 2022 et ont délibéré sur 25 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 86 109 euros aux communes de Nerville-la-Forêt et de Saint-Prix pour l’acquisition de quatorze parcelles incluses dans la zone de préemption des Espaces Naturels Sensibles.

    - 99 774 euros à la commune de Frémécourt, pour la création d'un espace ludique et de loisirs, la réfection des trottoirs de la rue principale, la réfection des murs du cimetière et la remise en état d'un carrefour.

    - 258 394 euros au Syndicat Intercommunal des Eaux du Val de Viosne pour la réhabilitation du réservoir d’eau potable sur la commune de Chars, pour la réhabilitation partielle du réservoir des Epagnes à Santeuil, et pour la maîtrise d’œuvre et les travaux de renouvellement du réseau d’eau potable, rue de la mairie à Haravilliers.

    - Le chiffre du jour : 300 000 euros à la commune de Saint-Gratien pour la reconstruction de la salle d'armes Forestier.

    Synthèse complète en pj

  • EDUCATION

    Innovation pédagogique dans les collèges - 500 000 € investis dans des projets éducatifs innovants

    Diffusé le 14/01/2022

    Depuis 2018, le Département soutient des projets éducatifs innovants dans l’ensemble de ses collèges dans le cadre d’un appel à projets. L’objectif est d’expérimenter de nouvelles pédagogies innovantes au service des collégiens et des enseignants.

    « L’innovation pédagogique est cœur de notre politique menée en faveur des collégiens. L’agencement et l’équipement de ces nouveaux espaces où l’environnement pédagogique a été repensé dans nos collèges ont permis aux communautés éducatives de rompre avec le schéma d’enseignement traditionnel. On compte maintenant de nombreuses salles de classe modulables, connectées et collaboratives, des web tv et radio, FabLab et espace de relaxation. Le Département va aller encore plus loin en renforçant la co-construction ces projets éducatifs innovants des collèges avec tous les acteurs de la vie scolaire et en y investissement 500 000 euros. Nous avons l’ambition de devenir un territoire de référence dans le domaine de l’innovation pédagogique » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département est engagé dans une démarche dynamique de soutien à l’innovation pédagogique, visant à contribuer à l’évolution de l’organisation des enseignements, l’usage de nouveaux outils numériques et la relation à l’élève. Cette démarche est d’autant plus opportune qu’elle s’inscrit dans un contexte de croissance démographique soutenue dans le Val d’Oise (+9000 élèves en 10 ans).

    Depuis 2018, le Département a accompagné 20 projets dans 24 établissements (voir exemples page suivante) à hauteur de 1,1 million d’euros. Ces projets éducatifs innovants s’inspirent des recherches, en particulier d’origine anglo-saxonne et scandinave, qui démontrent l’importance des conditions physiques d’enseignement et de l’environnement scolaire sur l’acquisition des savoirs et des apprentissages.

    Dès cette année, fort du succès de l’appel à projets éducatifs innovants proposé à l’ensemble des collèges, le Département va renforcer la phase de co-construction des projets avant qu’un jury présidé par Virginie Tinland, Vice-présidente du Département déléguée à l’Education et à la Jeunesse, sélectionne ceux qui seront soutenus par la collectivité.

    Des groupes de travail inspirés de la méthode « design thinking » seront organisés dans les collèges permettant d’aborder un processus dans une approche globale, centrée sur les usagers des établissements. Des experts pédagogiques, issus notamment de CY Paris Cergy Université, interviendront dans ces ateliers. Enfin, des visites de projets innovants sur d’autres territoires et des ateliers de partage d’expériences seront organisés, ainsi que des portes ouvertes des collèges lauréats. 75 000 euros seront investis par an par le Département pour accompagner les collèges dans cette phrase de co-construction de leur projet.

    Le Département mènera également, en partenariat avec les établissements, une mesure d’impact dans le but d’évaluer la pertinence des objectifs de chaque projet et de synthétiser leurs retours d’usagers.

    A l’occasion du prochain appel à projets éducatifs innovants cette année, le Département investira 500 000 euros sur la période 2023-2024 pour leur mise en œuvre.

    Communiqué complet en PJ

  • EDUCATION

    Travaux de maintenance des collèges en 2022 - 29 millions € investis par le Département

    Diffusé le 14/01/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a lancé le programme 2022 des travaux de maintenance dans les 111 collèges du département.

    « Le Département du Val d’Oise entretient 111 collèges sur son territoire, soit 750 000 m2 de surface. Nous allons augmenter l’investissement dans l’entretien et la maintenance de nos collèges pour atteindre 29 millions d’euros sur l’ensemble de nos collèges, soit 10% d’augmentation par rapport à l’année dernière. L’amélioration du confort d’enseignement et de la qualité de vie dans les collèges est l’une de nos priorités de ce mandat pour les réussites de tous les jeunes Valdoisiens » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Il existe différents travaux d’entretien et de maintenance dans les collèges :

    -travaux de remise en état (remplacement des menuiseries, étanchéité…) et de sécurité incendie ;

    -travaux de modernisation des espaces (ravalement de façades, réaménagement des locaux dont les salles de sciences) ;

    -travaux dans les demi-pensions et offices ;

    -enfin les travaux des logements de fonction.

    Le Département investira 29 millions d’euros dans l’entretien et la maintenance des 111 collèges de son territoire en 2022.

    Les grands chantiers des collèges en 2022

    L’été 2022 verra le lancement des travaux d’extension du collège Martin Luther King à Villiers-le-Bel. A la rentrée 2022, un nouveau collège de 700 places ouvrira ses portes à Cergy accompagné d’un gymnase fin 2022 ; ils représentent un investissement de 19,6 millions d’euros. Un collège sera également ouvert au Plessis-Bouchard à la rentrée 2022, avec une capacité d’accueil de 600 places, pour un investissement de 18,7 millions d’euros. La reconstruction et l’extension du collège Jules Ferry à Eaubonne seront également achevées début septembre 2022. Enfin, quatre nouvelles classes modulaires seront livrées au collège Saint-Exupéry de Villiers-le-Bel, ainsi que quatre autres au collège Ariane d’Argenteuil, également pour le mois de septembre 2022.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 3 janvier 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 03/01/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 3 janvier 2022 et ont délibéré sur 19 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 414 267 euros à la commune de L’Isle-Adam pour la réhabilitation et l’extension de l’espace multi accueil et du centre social de la commune.

    - 400 000 euros à la commune de Menucourt pour la réalisation de travaux permettant la requalification des espaces dans le cœur de ville et pour l’aménagement de la place de l’église.

    - 86 051 euros aux communes de Bruyères-sur-Oise, Courdimanche et Vémars pour la réalisation de travaux et aménagements dans le domaine de la voirie.

     

    Le chiffre du jour : 3 649 980 euros, le montant alloué à la commune d’Argenteuil pour la construction d’un nouveau groupe scolaire dans le quartier du Val d’Argent Sud.

    Synthèse complète en pj

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Création du premier centre départemental de soins à la faune sauvage

    Diffusé le 17/12/2021

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé de lancer un appel à projets pour la création du premier centre départemental de soins pour la faune sauvage dans le Val d’Oise.

    « La préservation de la faune sauvage et la condition animale constituent des enjeux majeurs au regard de notre responsabilité collective vis-à-vis de l’urgence climatique et de la préservation de la biodiversité. Le nord de l’Ile-de-France ne dispose pas aujourd’hui de centre adapté à ces missions. Notre objectif est d’ouvrir le premier centre départemental de soin à la faune sauvage d’ici 2025 en collaboration avec une association et les professionnels de santé dans ce domaine » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Val d’Oise dispose d’un réseau de bénévoles qui apportent des soins aux animaux sauvages blessés, mais se heurtent à l’absence d’un centre de soin et de réadaptation à proximité. Les établissements les plus proches sont situés à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) et à Francastel (Oise).

    Les structures candidates à cet appel à projets devront identifier un terrain d’un hectare minimum à la lisière de l’urbain et du rural. L’accueil, le soin et la réadaptation des animaux devront être assurés. Un comité de sélection composé d’élus et des services départementaux étudiera les projets au 2e trimestre 2022 et accordera une attention particulière à la pertinence de l’état des lieux et aux compétences scientifiques, pédagogiques et vétérinaires de l’association. Le Département dote cet appel à projets, dans un premier temps, de 100 000 euros.

    Le Département lancera cet appel à projets pour la création d’un centre départemental de soins à la faune sauvage dans le Val d’Oise début janvier 2022. L’objectif est d’ouvrir ce centre d’ici fin 2025.

  • SOCIAL

    Lutte contre la mortalité périnatale en Val d'Oise - Le Département mobilise 4,3 millions d’euros supplémentaires

    Diffusé le 17/12/2021

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de faire un effort budgétaire de 4,3 millions d’euros sur deux ans pour renforcer les dispositifs de lutte contre la mortalité périnatale.

    Le taux de mortalité infantile dans le Val d’Oise est le plus élevé d’Ile-de-France. On compte 4,6 décès sur 1000 naissances contre 3,8 en Ile-de-France. Ce taux continue de progresser de 20% ces dix dernières années. Le diabète gestationnel en augmentation dans le département et la précarité sociale des femmes enceintes sont les premières causes de cette mortalité infantile en Val d’Oise.

    «On estime que l’amélioration de la prise en charge pourrait permettre de sauver 20 à 40 nouveau-nés chaque année en Val d’Oise. Fort de son réseau de 55 centres PMI et de plus de 300 agents sur son territoire, le Département va multiplier ses efforts pour la santé périnatale dans des actions de proximité mais aussi en intensifiant la coordination des acteurs de santé dans ce domaine. Une dizaine de recrutements de professionnels de santé (puéricultrices, diététicienne, orthophoniste..) va être lancée et un cabinet médical itinérant est à l’étude. Plus de 4 millions d’euros vont être mobilisés sur deux ans » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le diabète gestationnel et l’obésité maternelle constituent des facteurs de risques importants de mortalité périnatale. Le Département va mettre en place et prendre en charge des consultations de diététique itinérantes dans ses centres PMI, accessibles sur rendez-vous et sur orientation d’un professionnel. Une diététicienne-nutritionniste va être recrutée. Le Département va également accompagner 40 femmes enceintes diabétiques et leur financer des lecteurs de contrôle de glycémie.

    La précarité sociale peut engendrer une mauvaise insertion dans les parcours de soin et une prise en charge insuffisante pendant la grossesse. D’après la CPAM du Val d’Oise, 6,2% des femmes se déclarent sans couverture sociale en début de grossesse tandis que 34% n’ont pas de mutuelle. Une femme sur cinq ne bénéficierait pas de l’échographie au premier trimestre et quatre femmes sur dix de la deuxième échographie pour dépister d’éventuelles anomalies. Le Département va alors dynamiser son partenariat avec la CPAM pour accélérer l’ouverture des droits des femmes et baisser les délais de traitement. Un dialogue institutionnel va être relancé avec la CAF pour bénéficier de l’intégralité des déclarations de grossesse sur le département. Cette meilleure coordination va permettre au Département d’orienter et d’accompagner au mieux les femmes enceintes dans ses centres PMI et ses services sociaux départementaux.

    Le Département va recruter en 2022 une sage-femme référente technique en périnatalité afin de compléter l’équipe de sages-femmes de la PMI. Un projet d’équipe mobile équipée d’un cabinet médical itinérant est à l’étude. Il proposera des consultations médicales, des puéricultures itinérantes en ciblant les zones prioritaires.

    Enfin, le Département va intensifier l’organisation de bilan de santé en écoles maternelles pour les enfants âgés de 3 à 4 ans, en collaboration avec l’Education nationale. 10 puéricultrices et deux professionnels de santé orthophoniste et orthoptiste vont être recrutées pour renforcer l’équipe PMI mobile sur l’ensemble du territoire.

    Plus de 300 agents travaillent dans les 55 centres de protection maternelle infantile (PMI) du Val d’Oise. Aujourd’hui, cet effort départemental de 4,3 millions d’euros sur deux ans consacré à la lutte contre la mortalité infantile s’ajoute au budget annuel de 1,8 million d’euros du Département pour son service de PMI.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Nouvelle ambition départementale pour l'agriculture

    Diffusé le 17/12/2021

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer une nouvelle politique départementale agricole dans le Val d’Oise.

    « Les défis à relever pour notre territoire sont nombreux sur ces prochaines années. Je pense particulièrement au renouvellement des générations, au soutien de nos filières locales et à la préservation de notre environnement. Les terres agricoles représentent plus de 57 000 hectares, soit 46% du territoire départemental. La vocation agricole du Val d’Oise est une richesse dont nous sommes fiers. Elle participe à l’économie du territoire et façonne ses paysages ruraux et périurbains» souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les terres agricoles du département sont essentiellement consacrées aux grandes cultures (céréales et oléo-protéagineux), aux cultures industrielles (betteraves, pommes de terre…), au maraichage et à l’horticulture et aux fruits et cultures permanentes.

    Le Val d’Oise est le premier département arboricole de la région lle-de-France. Cette spécificité du territoire valdoisienne représente 2/3 des surfaces de vergers franciliens. Le Département consolide son soutien aux investissements liés aux plantations et à l’achat de filets paragrêle et l’élargit aujourd’hui aux viticulteurs du Val d’Oise. Une première initiative en Val d’Oise sur la commune du Heaulme pourrait inspirer d’autres agriculteurs dans le domaine de la viticulture.

    Le Département renouvelle sa collaboration avec la Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France en se recentrant sur les grands défis du territoire : le maintien des surfaces agricoles, le renouvellement des générations, favoriser les modes de productions respectueux de l’environnement, soutenir les filières locales, adapter les pratiques au changement climatique et sensibiliser le grand public.

    Le Département va maintenir ses aides directes et son soutien aux investissements environnementaux des agriculteurs, et compte les amplifier particulièrement en finançant les opérations de diversification des producteurs, et ceux liés aux bâtiments agricoles.

    Enfin, le Département en collaboration avec ses partenaires, va mener une réflexion prospective à moyen et long terme sur les grands enjeux pour l’agriculture de demain : la gestion de la ressource en eau, le maintien du foncier agricole et les dispositifs sur la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC). Un nouveau professionnel des sujets de l’agriculture sera recruté au Conseil départemental en 2022.

    Salon international de l’Agriculture 2022

    Le Val d’Oise sera présent au Salon International de l’Agriculture du 26 février au 6 mars 2022 à Paris. Point de rencontre incontournable entre le grand public et le monde agricole, le Salon de l’Agriculture compte près de 500 000 visiteurs par an. A cette occasion, le Département valorisera son territoire et ses producteurs locaux et sensibilisera le grand public à la consommation locale. Comme chaque année, de nombreux publics valdoisiens seront invités.

  • SOCIAL

    Une nouvelle Maison départementale de l'Enfance

    Diffusé le 17/12/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, et Véronique Pélissier, Vice-présidente du Département déléguée à l’Enfance et à la Famille, ont inauguré la nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy.

    « L’enfance doit être un moment d’insouciance, elle est malheureusement pour certains le moment d’une grande confusion, d’un chaos parfois. C’est ce désordre que les équipes de l’Aide sociale à l’Enfance s’emploient à ranger, à apaiser, à guérir. Dans cette nouvelle MDE, nous avons mis tous les moyens nécessaires pour que nous puissions prendre en charge les enfants en urgence, sans que jamais nous subissions cette même urgence. Aujourd’hui nous ouvrons ensemble les portes de notre nouvelle MDE et je forme le vœu que ce faisant, nous laisserons entrer un avenir meilleur pour les enfants qui nous sont confiés » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    La nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy dispose de 70 places - contre 50 auparavant - destinées aux enfants (3 à 11 ans), au pré-adolescents (11 à 14 ans) et aux adolescents (14 à 18 ans). Elle bénéficie également d’une pouponnière pour les enfants de moins de 3 ans. Cette nouvelle maison permet une prise en charge des jeunes dans des conditions optimales. Elle est dotée d’une salle de classe, d’une salle de sport, mais également d’un espace de rencontre accueillant et sécurisé pour les parents et les enfants.

    Les enfants accueillis à la Maison départementale de l’Enfance y trouveront d’un accueil de qualité, grâce à la présence d’éducateurs spécialisés, d’animateurs, mais aussi d’un personnel médical (psychologues, puéricultrices, aides-soignantes) à même de les rassurer, de les guider, et le cas échéant de leur apporter les soins dont ils ont besoin. Pour leur bien-être et leur développement personnel, le Département et les professionnels de l’enfance proposent des activités scolaires, sportives et culturelles toute l’année. Un enseignante est également disponible dans cette maison et participe ainsi à la continuité de la scolarisation de ces enfants dans leurs établissements scolaires à proximité ou d’origine.

    Le Département a investi 13 millions d’euros dans la construction de cette nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy.

     

    Discours de Madame la Présidente en PJ

    Photos en PJ – crédit : CD95

[1]2[3][4][5][6][7][Dernière]