La prévention spécialisée

Elle s'adresse, sur des territoires ciblés, aux jeunes valdoisiens âgés de 11 à 25 ans en grande difficulté d'insertion et en risque de marginalisation, au carrefour des problématiques de lutte contre le décrocharge, d'insertion sociale et professionnelle, de protection de l'enfance et de prévention de la délinquance.

Confiée aux départements par la loi du 6 janvier 1986, la prévention spécialisée constitue une réponse au risque de rupture sociale et de marginalisation des jeunes âgés de 11 à 25 ans en difficulté d’insertion. En Val d’Oise, la prévention spécialisée est une composante majeure de la politique d’intégration sociale et professionnelle des jeunes. Les éducateurs spécialisés mettent en œuvre des accompagnements individuels en direction d’environ 5 000 jeunes par an. La relation de confiance nouée entre le jeune et son éducateur est le préalable indispensable à la relation éducative, fondée notamment sur l’absence de mandat nominatif, la libre adhésion et le respect de la confidentialité.

Chiffres clés

  • Environ 5 000 jeunes accompagnés chaque année, dont 33 % de filles
  • 8 associations intervenant sur 26 communes et 2 services en gestion directe par une commune ou une communauté d’agglomération
  • 37 équipes éducatives composées de 135 travailleurs sociaux (éducateurs et chefs de service)
  • 44 % des jeunes accompagnés sont rencontrés par les éducateurs lors du travail de rue

Pour qui ?

La politique de prévention spécialisée s’adresse aux jeunes valdoisiens âgés de 11 à 25 ans, résidant dans une commune bénéficiaire de cette politique, rencontrant des difficultés diverses (décrochage scolaire, difficultés à acquérir de l’autonomie, à construire un projet d’insertion professionnelle, etc.)

Comment ?

L’intervention des éducateurs spécialisés, ou « éducateurs de rue », se caractérise par une posture de « l’aller vers » : en étant présent sur l’espace public, dans le quartier, dans des lieux non institutionnels, l’éducateur va à la rencontre des adolescents et des jeunes adultes là où ils ont l’habitude de se retrouver. Ils mettent en œuvre une intervention éducative et sociale à la fois individuelle et collective au sein des quartiers en lien avec les acteurs institutionnels des territoires (Collèges, Mission locale, Protection Judiciaire de la jeunesse, services jeunesse municipaux …)

 


La prévention spécialisée est un axe essentiel de la politique jeunesse du Département encadré par une charte départementale qui engage les différents opérateurs.

De 2018 à 2019, une démarche d’évaluation des actions conduites ces dernières années et d’élaboration de la nouvelle politique de prévention spécialisée a été menée par le Département, associant l’ensemble des parties prenantes : usagers (jeunes et parents), associations de prévention spécialisée, communes, EPCI, partenaires locaux (Education nationale, Missions locales, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, …).  Plus de 300 acteurs ont participé à ces travaux, qui ont permis de définir le nouveau cadre d’intervention de la prévention spécialisée pour la période 2020-2022.

Le cahier des charges de la prévention spécialisée dans le Val d’Oise, pour la période 2020-2022, a été adopté le 29 novembre 2019 par l’assemblée départementale dont les principales orientations sont les suivantes :

  • Recentrer l’intervention de la prévention spécialisée auprès du public 11-18 ans en gardant la possibilité d’intervenir jusqu’à 25 ans.
  • Améliorer la qualité du service rendu par des expérimentations notamment via les réseaux sociaux.
  • Développer de nouvelles formes d’accompagnement pour accrocher les publics dits « invisibles », en rupture avec les institutions.
  • Renforcer les actions en faveur de l’égalité des chances et l’égalité femmes-hommes.
  • Animer le réseau des acteurs de la prévention spécialisée.
  • Renforcer la visibilité et la gouvernance par la création d’instances (comités territoriaux et comité départemental de la prévention spécialisée).

Le Département a contractualisé avec l’ensemble des opérateurs et des territoires (ville et/ou EPCI) afin de définir les conditions de mise en œuvre de cette nouvelle politique de prévention spécialisée pour la période 2020-2022.

Dans ce cadre, le Département a en outre décidé d’étendre son intervention par l’implantation d’une équipe de prévention spécialisée sur un quartier de Saint-Ouen-l’Aumône. Celle-ci sera mise en place à titre expérimentale, avec le soutien financier de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise et de l’Etat, dans le cadre de la contractualisation du « Plan pauvreté » signée avec le Département.

Voir l'image en grand