Le cimetière aux Anglais - Vauréal

150 ans après sa découverte par A. Caix de Saint-Aymour, l’allée couverte néolithique du Cimetière aux Anglais à Vauréal à fait l’objet en juin 2019 d’une reprise de fouille à l’initiative du Service départemental d’archéologie du Val d’Oise, en collaboration avec le Centre de Recherches Archéologiques du Vexin français.

L'allée couverte en cours de fouilleVoir l'image en grand SDAVO L'allée couverte en cours de fouille

Cette campagne de sondages programmés, autorisée par le Service régional de l'archéologie (DRAC), poursuivait un double objectif : évaluer le potentiel du site 150 ans après sa mise au jour et mieux comprendre le programme architectural du monument ainsi que sa logique d’implantation dans le paysage.

Elle a permis la redécouverte de plusieurs centaines d’ossements humains abandonnés lors de la fouille de la chambre sépulcrale en 1867. Trois perles discoïdes en os appartenant certainement à une parure ont également été exhumées.

La mise au jour d’un calage de blocs de pierres (grès et calcaire) associés à des pièces en silex et des tessons de céramique néolithiques apporte un indice précieux sur les moyens mis en œuvre pour construire un tel monument. A l'état  primitif du monument, il peut supposer une chambre en bois dont les parois étaient maintenues par un dispositif en pierres sèches.

Par ailleurs, il semble que le gisement ait été condamné en fin d’occupation, comme le suggère notamment la position renversée de la dalle d'accès (dalle-hublot).

Voir l'image en grand SDAVO Un fragment de pince à épiler antiqueEnfin, des réoccupations inédites du site au cours de l’Antiquité (IIe-IIIe s. ap. J.-C.) et du Moyen Age (Xe-XIIe s.) ont été mises en évidence. Le mobilier antique recueilli est composé de tessons de céramiques, de fragments de tegula (tuiles) et de deux objets métalliques (dont une pince à épiler). 

Les six sondages pratiqués ont fortement renouvelé la vision du site de l’allée couverte et mériteraient des investigations supplémentaires.

Le rapport est consultable au centre de documentation du SDAVO.

 

Ressources associées