Le manoir de la Motte - Luzarches

Voir l'image en grand CDVO Luzarches en 1707, plan in Conseil général du Val d’Oise. Service départemental de l’Inventaire - Cantons de Luzarches, Gonesse et Goussainville en Pays de France. Association pour le patrimoine de l’Île-de-France et Conseil général du Val d’Oise, 1998Le diagnostic archéologique, prescrit par l'Etat, a été réalisé en 2019 par le Service départemental d'archéologie dans l’enceinte du château de la Motte à Luzarches (parcelle AC 397), rue François de Ganay. Il a porté sur une superficie de 2400 m².

L’opération au cœur de l’enceinte fortifiée du château médiéval daté du XIIIe siècle et à proximité immédiate de la motte féodale datée autour de l’an mil, a permis d’identifier plusieurs phases d’occupation de cette place défensive. Un secteur établi en dehors de l’aire interne du château a également fait l’objet de sondages.

Compte tenu d’un cahier des charges fixant des modalités particulières d’intervention, notamment en termes de profondeurs limites (entre 0,80 à 1 m sur certains secteurs), seuls les niveaux d’époque moderne ont été atteints. Ils ont révélé une importante succession d’unités stratigraphiques confirmant une occupation soutenue du site durant le XVIIIe et le XIXe siècle. La présence de nombreux remblais de démolition ainsi que des fosses de récupération témoignent très clairement du démantèlement et du réaménagement du bâti médiéval.

Vue aérienne de l’enceinte fortifiée depuis le sud-ouest - diagnostic archéologique de 2019Voir l'image en grand SDAVO/INRAP Vue aérienne de l’enceinte fortifiée depuis le sud-ouest - diagnostic archéologique de 2019Dans une tranchée, un seuil de porte et un niveau de sol, ayant livré une clé et plusieurs tessons de céramiques, peuvent être attribués à la période du second Moyen Âge. Préservés sur seulement quelques mètres, ils témoignent de l’occupation médiévale de l’enceinte fortifiée.

Ailleurs, les deux tranchées de diagnostic situées en dehors des fortifications ont révélé la présence de quelques structures en creux, d’un fossé et de quelques fosses probablement antiques.

Les autres découvertes correspondent à une zone de verger marquée par des fosses de plantation et un réseau parcellaire d’époque moderne.