Communiqués et dossiers de presse

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Plan de sobriété énergétique du Val d'Oise

    Diffusé le 11/10/2022

    100 millions € d’investissement dans nos bâtiments et baisse de 10% des consommations d’énergie

    Pour faire face à la crise des énergies et pour lutter contre le réchauffement climatique, le Département du Val d’Oise engage des mesures de maitrise de sa consommation d’énergie et poursuit ses investissements pour l’avenir. L’objectif global consiste à faire baisser les consommations d’énergie de 10% d’ici décembre 2023, soit plus d’un million euros d’économies (8 000 MWh).

    Les dépenses annuelles en énergie (électricité, gaz, carburant) du Département s’élèvent à environ 9,7 millions d’euros (2021). Le marché de chauffage des collèges, conclu à prix fixe avant la flambée des cours (2020-2025), préserve temporairement le Département d’une explosion de sa facture énergétique. Malgré tout, les dépenses énergétiques dans leur globalité devraient attendre 16 millions d’euros en 2023, soit une augmentation de près de 70%.

    Le Département entend les mesures imposées par l’Etat concernant la régulation du chauffage dans les bâtiments départementaux. A l’exception des centres de PMI et ceux de dépistages et de soins (CDDS), le Département maintient la température à 19° dans ses sites occupés (bâtiments administratifs, centres sociaux, collèges, agences routières). Le Département se réserve le droit de définir la date de redémarrage du chauffage de ses sites ces prochaines semaines selon l’évolution des températures ressenties sur le territoire. Au total, près de 200 000 euros devraient être économisés d’ici 2023.

    Les agents départementaux sont également sensibilisés aux écogestes et des mesures internes sont prises : extinction du chauffage et de l’éclairage dans les bureaux vides, blocage des climatisations réversibles, réduction de l’usage des radiateurs d’appoint, réduction par 10 des imprimantes individuelles, parc des copieurs en mode éco, et extinction des écrans et de l’éclairage des bureaux sur la pose méridienne et à la sortie des bureaux en fin de journée.

    Extinction de l’éclairage public sur la voirie depuis juin 2022

    Depuis juin 2022, le Département optimise les consommations des installations d’éclairage public sur son réseau de voirie départementale (1100km). Un programme d’extinction des équipements est mis en œuvre de 1h30 à 5h30, à l’exception des secteurs nécessitant une vigilance particulière (passages souterrains, ouvrages d’art, points particuliers). Plus de 100 000 euros seront économisés sur une année. En parallèle, le Département renforce la signalisation horizontale réfléchissante à haute intensité.

    Le Département a lancé ce mois-ci un programme de remplacement des éclairages publics sur son réseau de voirie (3800 points lumineux) pour mettre en place des lampes à basse consommation (LED). 2,5 millions d’euros sont investis dans ce programme d’ici fin 2024. Aujourd’hui, seulement 2% de son parc sont équipés des dernières technologies d’éclairage public.

    Enfin, le Département poursuit ses investissements dans le renouvellement de sa flotte automobile. L’objectif est de disposer d’un parc avec 100% de véhicules légers hybrides en 2028.

    100 millions d’euros d’investissement dans les bâtiments

    Le Département va fixer un objectif de haute performance énergétique (supérieur aux préconisations environnementales réglementaires) dans son programme de réhabilitation des 4 collèges annoncé le mois dernier : René Descartes à Soisy-sous-Montmorency, Frania Eisenbach Haveland à Menucourt, Epine Guyon à Franconville et la Justice à Cergy.

    Un appel à manifestation d’intérêt sera lancé par le Département pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments départementaux et en ombrière sur les espaces de stationnement. En parallèle, le Département va expérimenter la construction d’un bâtiment passif* en vue d’évaluer précisément le rapport surcoût induit et économie de fonctionnement réalisée. Cette opération sera menée sur le Centre routier départemental à Magny-en-Vexin en 2024. Cette démarche, si elle est concluante, pourrait être étendue aux prochains collèges en construction.

    Dans le cadre de son plan pluriannuel d’investissements 2022-2028, le Département va investir 100 millions d’euros dans des opérations d’amélioration de la performance énergétique de ces bâtiments (collèges, bâtiments administratifs, services sociaux, PMI…). Il s’agira notamment de chantiers d’installation d’isolation en toiture, du remplacement des menuiseries extérieures, le traitement des façades et la modernisation des installations de distribution de chaleur.

    *Un bâtiment passif est un concept de construction économe en énergie, confortable, et respectueux de l’environnement.Un bâtiment passif consomme 90% moins de chauffage qu’un bâtiment conventionnel dans le parc immobilier. Les besoins annuels en chauffage ne peuvent pas dépasser 15 kWh par an et par m² (contre 70-110kWh par an et par m² dans un bâtiment traditionnel).

  • TOURISME

    10e ÉDITION DES TROPHÉES DE L’INNOVATION TOURISTIQUE - Le Département soutient 6 nouveaux projets

    Diffusé le 30/09/2022

    Les élus du Département réunis aujourd’hui en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de soutenir six projets touristiques, dans le cadre de la 10e édition des Trophées de l’innovation touristique.

    « Le Val d’Oise dispose d’une offre touristique qualitative et diversifiée, ainsi que de réels atouts pour attirer ses clientèles. Les Trophées de l’Innovation Touristique visent à rendre plus attractive, mais aussi à diversifier et améliorer l’offre touristique sur le territoire pour générer des séjours plus nombreux, plus longs et plus fructueux en termes de retombées économiques. Depuis 10 ans, 75 projets touristiques ont été soutenus par le Département à hauteur de 1,3 million d’euros. Ce soutien départemental a permis de concrétiser 10,4 millions d’euros d’investissements sur notre territoire » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les différents projets ont été évalués par un comité de sélection, en fonction du caractère innovant, structurant et collaboratif des projets, mais également en envisageant les impacts positifs pour le territoire du valdoisien, en particulier en terme de création d’emploi, d’attractivité touristique et de cohérence stratégique.

    Les élus du Département ont décidé de soutenir les projets suivants :

    - La création d’un lieu de convivialité et d’activités à la Roche-Guyon

    Le café « Déjà vu » est situé en hauteur du village à flanc de coteaux, dans une grotte à hauteur du GR2 à la Roche-Guyon. L’association souhaite créer un lieu de vie, de partage et de culture dans un espace naturel mêlant musique, arts, convivialité et bien-être. Les activités permettront notamment la rencontre entre les habitants et les touristes autour de concerts intimistes, d’activités pour les plus jeunes, de conférence, séances de yoga etc. Le projet s’est particulièrement attaché à minimiser son impact environnemental. Le Département investit 10 200 euros dans ce projet.

    - La création d’un parcours numérique de visite à l’abbaye de Royaumont

    Ce projet consiste en la réalisation de nouveaux contenus interactifs et ludiques sur l’histoire, l’architecture, la vie des moines, les métiers de l’art, les jardins ou la musique. L’objectif est d’accroitre l’attractivité du site pour les familles et les touristes en proposant un contenu enrichi pour le jeune public et adapté à tous les âges. Le Département investit 14 362 euros dans ce projet.

    - Médiation pour la nouvelle collection du jardin des 9 carrés « Des arbres et des Hommes » à l’abbaye de Royaumont

    Cette exposition végétale propose d’explorer le quotidien des femmes et des hommes médiévaux et leurs liens avec les arbres. Pour l’information du visiteur, le papier est abandonné au profit de supports pérennes que le public peut prendre et remettre en place dans un meuble dédié qui sera fabriqué. Le Département investit 2100 euros dans ce projet.

    - Développement de l’offre touristique « au fil de l’Oise » à Pontoise

    L’objectif de la commune est d’affirmer une identité tournée vers le patrimoine fluvial et l’héritage artistique des impressionnistes. Trois espaces ont été identifiés pour développer de nouvelles offres touristiques : la gare, les remparts et les quais. La programmation renforcera également l’action touristique de l’Office de Tourisme. De même, l’attractivité de la guinguette doit permettre un rayonnement renforcé sur l’agglomération et sur le Parc naturel régional (PNR). Le Département investit 43 560 euros sur ce projet qui porte sur la réalisation du dispositif scénique du passage de la gare, sur l’acquisition du matériel de projection pour les remparts et sur celle d’une tente nomade dédiée à la guinguette.

    - Création d’une application « flânerie urbaine » de l’Office de tourisme communautaire de l’Isle-Adam – Vallée de l’Oise et les 3 Forêts

    Le projet vise à mettre en avant les points forts culturels, naturels et patrimoniaux de la Communauté de communes et à permettre au public de les découvrir en autonomie et de manière ludique. Les parcours adaptés à tout type de promeneur-randonneur, y compris aux familles. Le Département investit 1684 euros dans ce projet.

    - Acquisition d’un triporteur électrique destiné à l’Office de tourisme communautaire de l’Isle-Adam – Vallée de l’Oise et les 3 Forêts

    Il sillonnera le territoire à la rencontre du public en couvrant la communauté de communes mais aussi les chemins de halage jusqu’à Auvers-sur-Oise. La démarche permet d’être présent dans tous les points stratégiques, au cœur du patrimoine culturel ou naturel, pour renseigner, communiquer, mettre en avant tous les atouts du territoire ainsi que les prestations proposées aux touristes et habitants de la Vallée. Le Département investit 1769 euros dans ce projet.

    Au total, le Département investit 73 680 euros dans ces six projets lauréats de la 10e édition des Trophées de l’innovation touristique. Depuis 10 ans, 75 projets touristiques (hébergement touristique haut de gamme, outils numériques, supports de promotion auprès des clientèles internationales…) ont été sélectionnés, représentant un soutien départemental de 1,3 million d’euros pour un montant global d’investissement touristique sur le territoire de 10,4 millions d’euros.

  • EDUCATION

    PROGRAMME D’ACTIONS ÉDUCATIVES DANS LES COLLÈGES - 1,2 million € investis par le Département pour la réussite scolaire

    Diffusé le 30/09/2022

    Les élus du Département réunis aujourd’hui en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé le programme des actions éducatives dans les collèges sur l’année scolaire 2022-2023.

    « Véritable défi, la réussite scolaire en Val d’Oise s’appuie depuis longtemps sur une offre éducative très large qui ouvre tous les collèges. Plus de 1000 actions sont proposées chaque année aux collèges publics et plus de 200 projets portés par les établissements sont financés par le Département. Environ 40 000 collégiens bénéficient de ces actions éducatives. Parmi les nouveautés, le Département lance une expérimentation sur le petit-déjeuner dans 10 collèges prioritaires du Département. Et nous nous engageons dans la lutte contre la précarité menstruelle des collégiennes. Un distributeur de protections périodiques sera installé dans tous les établissements » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Chaque année, le Département met en place plus d’un millier d’actions éducatives destinées aux collégiens, en complément de leurs apprentissages. Ces actions sont conçues en concertation avec l’Education nationale en Val d’Oise, et réalisées par des intervenants de grande qualité financés par le Département. Elles visent à participer à la réussite scolaire des collégiens du Val d’Oise, à favoriser l’égalité des chances, à augmenter l’attractivité des collèges, ou encore à soutenir les initiatives des élèves et des équipes éducatives.

    Ce programme d’actions s’articule autour des axes suivants :

    ■ Citoyenneté, prévention des violences, égalité filles-garçons et promotion des valeurs républicaines (théâtre débat, ateliers « savoir dire non », « silence, on lit ! »…)

    ■ Accompagnement dans le parcours d’orientation et le projet professionnel (speed-meeting, coaching, à la découverte de Sciences po, stages de 3eme…)

    ■ L’action culturelle (ateliers, visites, cinéma, artiste au collège…)

    ■ Orientation et prévention du décrochage scolaire (coaching, ateliers de remobilisation…)

    ■ Sensibilisation au développement durable (expositions, sorties pédagogiques…)

    ■ Ouverture des collégiens sur le monde (théâtre forum, parlons Europe, le Japon…)

    ■ Education au goût et à la nutrition (petit-déjeuner, les explorateurs de saveurs…)

    ■ Développement de la culture scientifique et technique (UniverCité, ExploraScience…)

    ■ Sensibilisation aux Valeurs de l’Olympisme (arts plastiques, Jeux du Val d’Oise, classes olympiques, chant, sport-santé…)

    Enfin, des actions individuelles de soutien personnalisé sont également proposées. Ce sont des accompagnements personnalisés pour lutter contre le décrochage scolaire, des ateliers de remobilisation, ainsi que des ateliers « un tremplin pour ton avenir », dont la finalité est de faire découvrir aux élèves un univers professionnel.


    Nouveauté : le Département lance l’opération « mon petit déjeuner au collège ».

    Il comprend un programme de sensibilisation dans les établissements avec une diététicienne du Département et l’instauration de petit-déjeuner dans 10 collèges prioritaires (REP et REP+) du territoire. L’objectif est de sensibiliser les collégiens à la nécessité de prendre un petit déjeuner équilibré tous les matins pour des raisons de bien-être et de qualité de vie. Il s’agit également de favoriser un climat scolaire plus serein, réduire les exclusions de cours et les fréquents passages à l’infirmerie, ainsi que d’améliorer les performances scolaires des élèves.


    Lutte contre la précarité menstruelle dans les collèges

    Selon une enquête de l’IFOP, 6% des jeunes filles, et jusqu’à 12% dans les milieux défavorisés, auraient déjà manqué les cours faute d’accès à des protections périodiques. Les collégiennes du Val d’Oise sont concernées par ce triste phénomène. Le Département souhaite s’engager dans la lutte contre la précarité menstruelle en installant des distributeurs de protections périodiques gratuites dans ses 112 collèges. 80 000 euros sont investis par le Département pour le déploiement de ce nouveau dispositif.

    Les actions éducatives représentent un investissement du Département de 1,2 million d’euros pour l’année scolaire 2022-2023. L’année dernière, 106 collèges se sont inscrits à un ou plusieurs dispositifs du programme d’actions éducatives du Département. Il a bénéficié à plus de 40 000 collégiens sur l’année scolaire.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    SOUTIEN AU MONDE AGRICOLE ET AUX ARBORICULTEURS - Plus de 14 000 arbres fruitiers plantés avec le soutien du Département

    Diffusé le 30/09/2022

    Les élus du Département réunis aujourd’hui en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de soutenir quatre arboriculteurs pour la plantation d’arbres fruitiers et sept organismes professionnels agricoles pour leurs actions auprès du monde agricole valdoisien.

    « Les paysages du département sont fortement marqués par l’agriculture. Nous sommes fiers de notre identité rurale et de notre histoire agricole. Les terres agricoles représentent plus de 55 000 hectares soit 50% du territoire départemental. Le Val d’Oise est le premier département arboricole d’Ile-de-France avec une superficie d’environ 400 hectares sur les 823 que compte la région. 14 356 arbres fruitiers seront plantés cette année avec le soutien du Département. Le Département agit aux côtés du monde agricole pour préserver la biodiversité, valoriser notre territoire et la production locale et sensibiliser les habitants aux enjeux de l’agriculture de demain » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Val d’Oise, premier département arboricole de la région, soutient les producteurs spécialisés en arboriculture et viticulture pour leurs plantations et achats de filets paragrêle. Les élus du Département ont décidé de soutenir 4 exploitations à Groslay, Villaines-sous-bois, Hérouville-en-Vexin et Boissy-l’Aillerie pour la plantation de 13 660 pommiers, 696 poiriers et pruniers et l’acquisition de matériel de plantation. Près de 20 000 euros sont investis par le Département.

    Dans le cadre de la politique départementale en faveur du monde agricole, les élus du Département ont décidé d’attribuer les subventions suivantes :

    -5 000 euros à la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA), pour développer projet agricole local permettant la préservation des pollinisateurs et de s’inscrire dans une démarche éco responsable ;

    -3 200 euros à l’association Terre de Lien qui mène des actions pour la promotion d’une agriculture durable, et favorisantes l’installation d’agriculteurs pratiquant l’agriculture biologique ;

    -2700 euros aux Jeunes Agriculteurs d’Ile-de-France Ouest pour l’organisation de groupes sur les enjeux de l’agriculture francilienne avec des échanges sur les pratiques entre agriculteurs et la participation au Festival de la Terre 2022 ;

    -2 500 euros à l’association régionale des Points Accueil Installation (PAI) d’Ile-de-France, pour informer et accompagner toute personne souhaitant mettre en place un projet dans le domaine agricole :

    -1 500 euros à Abiosol pour une action centrée sur le renouvellement des générations agricoles ;

    -2900 euros au Groupement d’agriculteurs biologiques pour l’organisation d’une journée de formation sur la thématique « Devenir bio, pourquoi pas moi ? » ;

    -2200 euros aux Champs des Possibles pour le développement du dispositif local de tests d’activités agricoles et alimentaires et le déploiement de l’outil Coopérative d’activités et d’entrepreneurs agricoles et alimentaires.

    Le Département apporte également son soutien à la Chambre d’agriculture de la Région pour qu’elle puisse mener à bien ses actions sur la préservation des espaces agricoles, le renouvellement des actifs du monde agricole, le développement des modes de production respectueux de l’environnement, la structuration des filières locales et l’accompagnement des élevages. Le Département et la Chambre d’agriculture vont également poursuivre leur collaboration dans la valorisation des produits locaux dans les assiettes des collégiens.


    Le Val d’Oise au Salon international de l’Agriculture en 2023

    Le Département sera présent au Salon International de l’Agriculture du 25 février au 5 mars 2023 à Paris. Avec une affluence de plus de 500 000 visiteurs l’année dernière, le Salon de l’Agriculture constitue un moment fort pour le monde agricole et permet de sensibiliser e grand public aux réalités de l’agriculture d’aujourd’hui. « Ce rendez-vous populaire sera l’occasion pour le Département de valoriser son patrimoine naturel et ses producteurs locaux, mais aussi de sensibiliser le public à la consommation locale. Nous inviterons de nombreux Valdoisiens à découvrir le monde agricole, rencontrer et échanger avec les hommes et les femmes qui nourrissent le département et goûter aux saveurs des terroirs » précise Paul Dubray, Conseiller départemental en charge de la Ruralité et des Relations avec le monde agricole.

  • EDUCATION

    Rentrée scolaire en Val d'Oise : plus de 64 000 collégiens font leur rentrée scolaire et 2 nouveaux collèges ouvrent leurs portes

    Diffusé le 01/09/2022

    A l’occasion de la rentrée des collèges, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, et Virginie Tinland, Vice-présidente du Département délégué à l’Education et à la Jeunesse, se sont rendues ce matin dans les collèges Les Coutures à Parmain, et Frania Eisenbach à Menucourt.

    «C’est un grand jour que le jour de la rentrée ! Plus de 64 000 collégiens sont de retour en classe dans leurs établissements scolaires. Deux collèges neufs ouvrent également leurs portes aujourd’hui à Cergy et au Plessis-Bouchard. La réussite de tous les collégiens dans les meilleures conditions d’enseignement est notre priorité. Le Département investit massivement pour sa jeunesse dans ses collèges : plan Marshall de constructions et de rénovations, un millier d’actions éducatives proposé, l’innovation pédagogique au cœur des apprentissages, gel des tarifs de la restauration scolaire depuis 5 ans et création de stationnements vélos et trottinettes » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les élus du Département se sont rendus au collège Les Coutures à Parmain pour accueillir les nouveaux élèves de 6e et leurs parents. La Présidente du Département a inauguré le nouvel espace sécurisé de stationnements de vélos et trottinettes du collège, dans le cadre du Plan Vélo du Val d’Oise. Il compte 84 places de stationnement pour les vélos et 30 places pour les trottinettes. Une borne de gonflage sera installée pendant les vacances de Toussaint. Au total, le Département va créer près de 10 000 places de stationnements vélo et trottinette dans les collèges du territoire d’ici 2024. Ce chantier sera accompagné par une campagne sur la sécurité routière pour les collégiens.

    Ensuite, les élus du Département ont visité le collège Frania Eisenbach Haverland à Menucourt où les élèves se sont particulièrement fait remarquer à la compétition de robotique « VOBOT Challenge » cette année. La Présidente a remis aux élèves une imprimante 3D et un ordinateur de conception pour leur FabLab. Elle a également annoncé que ce collège bénéficiera d’un programme de réhabilitation ces prochaines années, comme quatre autres collèges du département (voir dossier en pièce jointe).

    Deux nouveaux collèges ouvrent leurs portes aujourd’hui

    Pour accompagner la croissance démographique du territoire parmi les plus jeunes de France métropolitaine, le Département mène un programme de construction de 7 nouveaux collèges d’ici 2026 (voir dossier en PJ). A l’occasion de cette rentrée scolaire, deux collèges neufs ouvrent leurs portes à Cergy (d’une capacité de 700 élèves) et Plessis-Bouchard (600). Au total, le Département investit plus de 120 millions d’euros dans la construction de ces 7 collèges.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    L'agence Fitch confirme la note du Département "AA"

    Diffusé le 11/07/2022

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, se félicite du maintien de cette note par l’agence Fitch saluant ainsi une politique budgétaire saine et ambitieuse pour le territoire. Le Département a été évalué à « AA+ » du fait d’une amélioration de la capacité de désendettement qui reste désormais durablement en dessous de 6 ans, mais reste plafonnée par la note souveraine de l’Etat français AA/négative.

    « En janvier dernier, l’agence de notation Fitch avait relevé notre note à AA, une première depuis 2012. Je me félicite aujourd’hui, qu’à l’occasion de sa revue semestrielle, nous gardions cette même dynamique dans un contexte économique sensible. Il s’agit d’une reconnaissance forte de notre travail pour une gestion budgétaire responsable et ambitieuse dans l’intérêt des Valdoisiens. Nous restons, malgré tout, très vigilants sur les mois à venir du fait du grand nombre de décisions de l’Etat impactant nos finances départementales et de l’envolée des prix des matières premières que toutes les collectivités et les Français subissent ces derniers mois » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Une gestion saine et responsable de la collectivité

    Dans son communiqué, Fitch souligne que « le département a exercé un bon contrôle sur ses dépenses de gestion ces dernières années ». Entre 2017 et 2021, les dépenses de gestion ont augmenté moins vite que les recettes de gestion (à 2,3% contre 2,9% en moyenne par an). Malgré la pandémie de la Covid19 et les efforts conséquents du Département pour soutenir les acteurs du territoire en difficulté (+12% en 2020), la collectivité n’a augmenté que ses dépenses que de 1,5% en 2021. Ces dépenses supplémentaires sont principalement dues à la hausse des prestations de compensation du handicap et des frais de personnel (Segur de la santé) décidées par l’Etat.

    Concernant les recettes, Fitch note que « la principale source de volatilité provient des droits de mutation à titre onéreux qui sont liés aux transactions immobilières sur le territoire ». Dans son scénario, l’agence de notation prévoit une baisse cumulée de -19% sur 2022-2023. Malgré une année 2021 exceptionnelle (+23%) et l’attractivité du territoire proche de Paris reconnue par Fitch, le Département reste aussi prudent que l’agence de notation en prévoyant une baisse de 8% en 2022. Enfin, le Département poursuit son désendettement cette année avec pour objectif de baisser la dette jusqu’à 824 millions d’euros d’ici fin 2022.

    Un plan pluriannuel d’investissements 2022-2028

    Fort d’une gestion saine et responsable depuis plus 10 ans, les élus du Département du Val d’Oise ont décidé de lancer en début d’année un plan pluriannuel d’investissements sans précédent de 1,6 milliard d’euros sur 2022-2028. En 2022, les investissements sont portés à hauteur de 234 millions d’euros (contre 194 millions l’année dernière). Des efforts importants seront réalisés dans le domaine de l’éducation, à travers le plan Marshall des collèges de 67,6 millions d’euros, en augmentation de 32,5%. Afin d’améliorer la qualité de service offerte aux valdoisiens en terme de déplacements, le Département va également investir dans le domaine des mobilités à hauteur de 57,7 millions d’euros, dont 4,5 millions d’euros pour le Plan Vélo. Enfin, le Département a lancé le Fonds Val d’Oise Territoires début juillet (30 millions d’euros en 2022) pour aider les collectivités à investir dans leurs projets de développement local.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Préservation de la biodiversité : le Département lance le 3e appel à projets en faveur des insectes pollinisateurs sauvages en Val d’Oise

    Diffusé le 08/07/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer la 3ème édition de l’appel à projets en faveur des insectes pollinisateurs en Val d’Oise à partir du 15 juillet prochain.

    «Le Val d’Oise est un territoire qui doit être préservé, et le Département est particulièrement sensible à la protection de l’environnement. Nous devons aux insectes pollinisateurs sauvages la diversité et la reproduction de la majorité des plantes à fleurs qui nous entourent, nous nourrissent et font la beauté de nos paysages. Les services qu’ils rendent nous sont vitaux. Le Département est engagé depuis 2020 dans la mise en œuvre d’actions favorables aux pollinisateurs sauvages afin d’améliorer leur prise en compte dans les aménagements du territoire. 12 projets de communes et d’associations ont déjà été soutenus par le Département lors des éditions précédentes à hauteur de 65 000 euros » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les projets devront regrouper des actions de sensibilisation, de participation des publics et des scolaires en particulier, des actions d’amélioration des connaissances scientifiques ainsi que des aménagements d’espaces verts favorables aux insectes pollinisateurs sauvages.

    Parmi les actions concrètes, les candidats pourront, par exemple, proposer des projets de sensibilisation des habitants à une apiculture soucieuse des pollinisateurs sauvages, de modifications des schémas de fleurissement et de gestion des espaces verts, de création de trames noires (non éclairées) ou des espaces esthétiques gérés écologiquement avec des fleurs locales.

    Depuis 2020, le Département a soutenu 12 projets en faveur des insectes pollinisateurs sauvages à hauteur de 65 000 euros. Le budget alloué par le Département à cette 3e édition est de 35 000 euros. L’appel à projets sera ouvert aux collectivités, associations et syndicats professionnels sur valdoise.fr du 15 juillet au 14 octobre 2022.

  • CULTURE

    Protection du patrimoine historique : 2 millions € en faveur du Château de la Roche-Guyon

    Diffusé le 08/07/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer un plan exceptionnel d’investissement en faveur du Château de la Roche-Guyon à hauteur de 2,1 millions d’euros.

    «Situé dans un écrin labellisé « plus beaux villages de France », le Château de la Roche-Guyon, Monument historique depuis 1943, contribue fortement à l’attractivité et au rayonnement culturel du Val d’Oise. Soucieux de la préservation du patrimoine remarquable de son territoire, le Département fait un effort conséquent d’investissement de plus de 2 millions d’euros dès cette année pour restaurer le théâtre souterrain, les Terrasses et le Réservoir et moderniser le parcours de visite du Château » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département assure le fonctionnement, l’animation culturelle et les travaux d’investissement du Château de la Roche-Guyon, propriété de la famille de La Rochefoucauld, dans le cadre d’un bail emphytéotique depuis plus de 30 ans.

    Le Département engagera dès le dernier trimestre 2022 des travaux de restauration de la Terrasse des Chapelles et la création d’un accès à l’ancien réservoir. Cet accès sécurisé permettra au public d’accéder à la Cour aux cerfs, et ainsi de mettre en valeur les intérieurs et élévations des chapelles, d’assurer la mise hors d’eau de la sacristie et de préserver la conservation des ouvrages. 560 000 euros y sont investis par le Département.

    Un programme de modernisation du parcours de visite, dont notamment les décors de la galerie, de la salle à manger, de l’escalier rouge et de la tour carrée, sera également engagé. 1 million d’euros y seront investis par le Département.

    Poursuite de la restauration du théâtre du XVIIIe siècle

    Parmi les joyaux patrimoniaux les plus remarquables du Château de la Roche-Guyon, le petit théâtre avait été aménagé en 1769 par la duchesse d’Enville. Fragilisé ces dernières décennies par les insectes xylophages et l’humidité, des travaux de sauvetage d’urgence ont commencé début 2021. Des actions de conservation ont été pratiquées sur les décors peints et les tissus. Aujourd’hui, le Département y investit 500 000 euros supplémentaires pour poursuivre la restauration et la mise en valeur de ce théâtre.

     

    Cet été au Château de la Roche-Guyon

    Cette année, le Château fête le 60e anniversaire de la parution de l’album des aventures de Blake et Mortimer « le piège diabolique » qui se déroule entièrement à la Roche-Guyon. A cette occasion, une exposition « Machinaxion, Mortimer prisonnier du temps au Château » est ouverte au grand public jusqu’au 27 novembre. Les visiteurs sont invités à découvrir un parcours d’installations immersives, des dessins, calques et planches originaux, ainsi que des archives personnelles de Jacob. www.chateaudelarocheguyon.fr

  • SPORT

    Terre de jeux 2024 : le Val d'Oise soutient 28 clubs de haut niveau

    Diffusé le 08/07/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de soutenir 28 clubs sportifs à hauteur de 1,1 million d’euros.

    Le Département, Terre de Jeux 2024, est fier de soutenir 28 clubs performants qui participent à l’animation du territoire et au rayonnement de l’excellence sportive du Val d’Oise en France et à l’étranger. Ils rassemblent plus de 12 000 licenciés. Ce sont de véritables pépinières qui accompagnent nos espoirs aux Jeux 2024. Je suis également particulièrement attachée au développement du sport féminin, la pratique des personnes en situation de handicap et l’insertion par le sport. Nos clubs du Hockey Club de Cergy-Pontoise, l’Elite Val d’Oise de Handball et le Club de tennis d’Eaubonne sont particulièrement engagés dans ce domaine et je les remercie. Au total, plus d’un million d’euros sont consacrés aux 28 clubs Elite et Haut Niveau du département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département a mis en place deux labellisations pour ces clubs. Le label « Elite » soutient les clubs qui évoluent au premier niveau fédéral de leur discipline ; ils sont au nombre de 14. Le label « Haut niveau » soutient les clubs qui évoluent au 2e, 3e ou 4e de niveau fédéral de leur discipline ; ils sont au nombre de 14.

    Ces 28 clubs soutenus par la collectivité (voir liste en pièce jointe) rassemblent 21 disciplines : athlétisme, badminton, basket-ball, escrime, football, football américain, golf, gymnastique, haltérophilie, handball, hockey sur glace, judo et disciplines associées, karaté, natation, plongée - hockey subaquatique, roller-hockey, sports de glace, taekwondo, tennis de table, tennis, et tir à l’arc.

    Nouveau : Cette année, trois nouveaux clubs sont labellisés. Il s’agit du Basket Club Cergy-Pontoise qui accède à la Nationale 1 avec son équipe masculine, le Basket Club Franconville Plessis-Bouchard à la Nationale 1 avec son équipe féminine et le Karaté Elite Argenteuil avec son équipe masculine.

    Le Département soutient ces 28 clubs « Elite » et « Haut niveau » sur la saison 2022-2023 à hauteur de 1,1 million d’euros.

     

    Appel à projets « Val d’Oise, Terre de Jeux 2024 »

    Le mois dernier, les élus du Département ont présenté la démarche olympique du Val d’Oise à plus de 200 collectivités, associations, clubs et acteurs du monde sportif du territoire. Le Département lancera le 1er septembre l’appel à projets « Val d’Oise, Terre de Jeux 2024 » destiné aux collectivités, aux clubs sportifs, aux collèges, aux associations culturelles ou sportives et aux établissements sociaux et médico-sociaux afin de faire vivre l’esprit olympique dans l’ensemble du territoire ces deux prochaines années. 150 000 euros seront dédiés à ces projets pour encourager l’accès à la pratique sportive et sensibiliser le grand public aux valeurs de l’Olympisme et Paralympisme.

    Communiqué complet en PJ

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 27 juin 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 29/06/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 27 juin 2022, et ont délibéré sur 37 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 1 983 862 euros dans le cadre du Fonds Val d’Oise Territoires aux communes de Luzarches, Argenteuil, Ableiges, Chaussy, Hodent, la Roche-Guyon, Maffliers, Ermont, Margency, Saint-Ouen-l’Aumône, Buhy, Mareil-en-France, Maudétour-en-Vexin, Nesles-la-Vallée et Seraincourt

    - 448 000 euros à la commune d’Ermont pour la création d'une cuisine centrale en liaison chaude et froide, d'un restaurant solidaire, et pour l'extension réhabilitation de la cuisine satellitaire et du réfectoire du groupe scolaire Louis Pasteur ;

    - 97 258 euros à la commune de Maudétour-en-Vexin, pour la remise en état du réseau viaire sur l’allée des Tilleuls, l’aménagement de la place de la Grande Mare, et pour la création d’un espace de rencontre intergénérationnel ;

    - 500 000 euros à la commune de Saint-Ouen l’Aumône pour l'extension du groupe scolaire des Bourseaux, et l'extension du groupe scolaire Le Nôtre.

     

    Le chiffre du jour : 120 000 euros au Fonds de compensation du Handicap. Il permet la réalisation de projets d’amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap lourd dans le Val d’Oise.

     

     

    Synthèse complète en pj

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Plus de 830 000 € alloués à 1257 associations

    Diffusé le 29/06/2022

    À l’occasion d’une commission permanente dédiée aux associations, les élus du Département ont décidé d’allouer 837 901 euros à plus d’un millier d’associations du territoire dans tous les domaines : le sport, la jeunesse, la culture, le social, l’agriculture, l’environnement, et les associations d’anciens combattants.

    « Les associations jouent un rôle essentiel dans la promotion de la citoyenneté, l’animation de la vie locale et la mise en œuvre d’actions d’intérêt général sur notre territoire. En Val d’Oise, elles représentent le lien social au sein de nos communes. Qu’elles soient issues du domaine sportif, de la culture, de l’environnement ou encore du social, elles poursuivent un intérêt commun départemental : celui d’améliorer la qualité de vie des citoyens à travers diverses activités d’épanouissement, de partage ou d’aide. Au total, Le Département soutient près de 2 000 associations chaque année » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département du Val d’Oise, soucieux de préserver la richesse du tissu associatif valdoisien, renouvelle son soutien aux associations chaque année. Parmi les subventions allouées cette année, le Département soutient 655 associations sportives à hauteur de 516 184 € et 175 associations culturelles à hauteur de 56 947 €.

    Dans le cadre de sa démarche olympique « Val d’Oise, Terre de Jeux 2024 », le Département va sensibiliser les associations sportives à l’accueil des personnes en situation de handicap et au développement de la pratique handisport sur le territoire. De plus, toutes les associations pourront proposer des opérations dans différentes domaines (lien intergénérationnel, handicap, culture, sciences, santé, insertion…) dans le cadre de l’appel à projets « Terre de Jeux 2024 » lancé par le Département le 1er septembre prochain. La collectivité y alloue un budget de 150 000 euros sur 2023-2024.

    Plus de 100 000 bénévoles sont engagés au sein d’une association dans le département. Cette dynamique sociale est soutenue par le Département du Val d’Oise qui propose un accompagnement performant en fonction des territoires, afin d’aider les associations dans le développement de leurs projets. Au total, le Département consacre un budget de près de 17 millions d’euros aux associations en 2022.

  • SPORT

    Le Val d'Oise mobilisé pour les JO 2024

    Diffusé le 24/06/2022

    A l’occasion de la Journée Olympique, Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, et Xavier Haquin, Conseiller départemental délégué à l’Olympisme et au Paralympisme, ont posé la 1ère pierre du chantier de reconstruction et modernisation du Centre de hautes performances sportives du Val d’Oise (CDFAS) à Eaubonne. Ensuite, la Présidente du Département a présenté la démarche olympique du Val d’Oise à plus de 200 collectivités, associations, clubs et acteurs du monde sportif du territoire, en présence de Thierry Rey, Conseiller spécial Paris 2024 et champion olympique.

    Le CDFAS est l’équipement d’excellence sportive du Département du Val d’Oise. Il accueillera la délégation américaine Team USA (800 athlètes) dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024.

    Le Département mène un programme de reconstruction et modernisation du CDFAS. Cette opération comprend la reconstruction d’un bâtiment regroupant l’offre d’hébergement et la restauration, l’accueil, la formation, l’administration, un espace de remise en forme et un pôle régénération. La capacité d’hébergement au CDFAS sera portée à 200 lits et un parking supplémentaire de 120 places sera créé. 20 millions d’euros sont investis par le Département, la Région Ile-de-France et le Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental. L’ouverture de ce nouveau bâtiment est prévue à l’automne 2023. De plus, des travaux de rénovation énergétique seront menés dans le complexe sportif Luc Abalo du CDFAS d’ici l’année prochaine.

    → Découvrez les futurs espaces du CDFAS en 3D sur : https://youtu.be/RRWBk6wdUhw.

    La démarche olympique du Département

    Terre de Jeux 2024 depuis trois ans, le Val d’Oise mène une politique volontariste pour fédérer l’ensemble des acteurs institutionnels, éducatifs, culturels et sportifs dans la dynamique des Jeux 2024. Le 1er septembre, le Département lancera l’appel à projets « Val d’Oise, Terre de Jeux 2024 » destiné aux collectivités, aux collèges, aux associations culturelles ou sportives et aux établissements sociaux et médico-sociaux afin de faire vivre l’esprit olympique dans l’ensemble du territoire ces deux prochaines années. 150 000 euros seront dédiés à ces projets pour encourager l’accès à la pratique sportive et sensibiliser le grand public aux valeurs de l’Olympisme et Paralympisme.

    Cette année, le Département soutient 9 athlètes d’excellence à travers une bourse départementale allant jusqu’à 10 000 euros. Ils représentent dans leurs domaines (athlétisme, natation, taekwondo, marche, tennis, badminton et escrime) les espoirs 2024 du département. Près de 200 athlètes performants et une vingtaine de clubs sportifs sont également soutenus par la collectivité. Cela représente un investissement de 1,5 million d’euros pour le Département en 2022.

    Parmi l’un des départements les plus jeunes de France, le Val d’Oise associe les collèges dans cette démarche olympique depuis près de trois ans. De nombreuses classes olympiques ont déjà été créées et des actions éducatives autour des valeurs de l’olympisme sont financées par le Département.

    Soutenir les équipements sportifs structurants

    La semaine dernière, le Département a lancé le fonds Val d’Oise Territoires doté de 30 millions d’euros cette année pour soutenir les grands projets d’investissements des communes et agglomérations. Il permet notamment de financer les projets d’équipements sportifs des collectivités, mais aussi les grands projets structurants du territoire à hauteur de 70 millions d’euros. Récemment, ce fonds a financé le centre aquatique olympique du Val Parisis à hauteur de 5 millions d’euros.

    Le Département mène une démarche de prospection auprès des délégations et fédérations étrangères pour les accueillir dans la vingtaine de Centres de préparation aux Jeux du Val d’Oise. Ce travail de conseil et d’accompagnement des communes et agglomérations, propriétaires de ces équipements, est réalisé par le Département et le cabinet Share4Sport spécialisé dans ce domaine. Le site internet lesjeux2024.valdoise.fr est lancé aujourd’hui pour faciliter le travail de recherche et d’identification des équipements sportifs d’excellence en Val d’Oise pour les délégations étrangères.

    Engagés pour des Jeux inclusifs et solidaires

    Le Département, avec le soutien du Comité départemental Olympique et Sportif du Val d’Oise, finance cette année des formations pour 50 Valdoisiens en situation de handicap afin de leur donner toutes les chances de devenir Volontaires des Jeux 2024. Le Département va également sensibiliser et accompagner les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) dans cette démarche. Ils bénéficieront d’un accès privilégié dès l’ouverture l’année prochaine de la campagne nationale de recrutement des Volontaires des Jeux. 10 000 volontaires valdoisiens sont espérés pour les Jeux Olympiques et Paralympique de Paris 2024.

    Enfin, le Département et sa MDPH s’engagent autour d’une Charte sport et handicap pour favoriser l’accueil des personnes en situation de handicap dans le milieu sportif (club, associations..), sensibiliser le grand public, et développer la pratique handisport sur l’ensemble du territoire. Les villes d’Ermont, Eragny-sur-Oise, Osny, Garges-lès-Gonesse, Taverny et Saint-Gratien ont été les premières hier à s’engager aux côtés du Département dans cette action.

     

    En téléchargement par wetransfer

    (photo pose de 1ère pierre du CDFAS, visuel d’architectes des futurs espaces, et photos de présentation de la démarche olympique) : https://we.tl/t-id8oitEFzv

  • AIDE AUX COMMUNES

    Aides à l'investissement des communes : le Département lance le fonds "Val d'Oise territoires"

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé le Fonds départemental Val d’Oise Territoires pour l’aide à l’investissement des communes et des intercommunalités. Il sera doté de 30 millions d’euros en 2022.

    « Le Département est le premier partenaire des communes et des intercommunalités. Riche de ses 184 villes et villages, le Département est garant de l’équilibre territorial du Vexin français à l’Est du Val d’Oise. C’est pourquoi, nous renforçons nos moyens pour l’investissement des collectivités du territoire afin de répondre au plus près des enjeux locaux, améliorer le cadre de vie des habitants et l’attractivité du Val d’Oise. Dès cette année Le Fonds départemental sera doté de 30 millions d’euros (25 millions d’euros actuellement), puis 50 millions d’euros par an en 2027 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Fonds départemental Val d’Oise Territoires est décliné en une quarantaine d’aides à l’investissement aux collectivités du département dans les domaines divers tels que la sécurité, le patrimoine, le scolaire, le sport, l’environnement, la culture ou la santé… Le Département s’engage à soutenir les communes au minimum à 25% du coût de leurs projets (frais d’études et techniques, travaux).

    Parmi les nouvelles aides aux collectivités, le Département financera la construction et la rénovation des bâtiments publics, la restauration et les travaux de mise en valeur du patrimoine historique, l’amélioration énergétique de l’éclairage public et le développement de la nature en ville. Les collectivités bénéficieront d’une aide supplémentaire pour les projets de vidéo-protection rattachés au futur Centre départemental de supervision, d’enfouissement des réseaux et ceux portants sur la rénovation énergétique des bâtiments.

    En complément de ce Fonds Val d’Oise Territoires, le Département consacrera 70 millions d’euros sur 2022-2028 au financement de projets plus structurants des collectivités (équipement sportif ou culturel majeur, équipement technique intercommunal à vocation environnemental…).

    Au total, le Département investira 270 millions d’euros sur les six prochaines années pour aider les communes et les intercommunalités à améliorer le cadre de vie des habitants.

  • SOCIAL

    Les lauréats de la 10ème édition du prix de l'égalité des chances

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont annoncé les six lauréats de la 10ème édition du Prix de l’égalité des chances. Ils recevront un soutien financier du Département allant de 3500 à 8500 euros pour réaliser leur projet scolaire et professionnel.

    « Le Département du Val d’Oise est l’un des plus jeunes de France métropolitaine, 41,2 % des Valdoisiens ont moins de 30 ans. Le Prix de l’égalité des chances vise à soutenir financièrement les jeunes ayant un parcours scolaire et un engagement citoyen exemplaires pour la réalisation de leur projet. Depuis 2012, le Département a soutenu 57 jeunes méritants dans la poursuite de leurs études. Cette année, le Département consacre 35 000 euros aux 6 nouveaux lauréats de cette édition. Les élus du Département se joignent à moi pour leur souhaiter une très belle réussite dans la poursuite de leur parcours scolaire et citoyen » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Ces dernières semaines, un comité composé de Conseillers départementaux et des partenaires du Département (Etat, CY Paris Cergy Université, Education nationale, ESSEC et association Expli’Cite) ont proposé de retenir ces 6 lauréats (voir liste en PJ) qui ont comme points communs : d’excellents résultats scolaires, un engagement citoyen fort, la nécessité de financer eux-mêmes leurs études par des emplois étudiants, et l’existence, aujourd’hui, de freins financiers susceptibles de compromettre leur réussite.

    « Le Département valorise et récompense le travail et l’effort de ces lauréats pour arriver à cette excellence éducative. Ces jeunes méritants ont des parcours atypiques, variés, avec des ambitions très fortes qui vont de la mobilité internationale à l’entrepreneuriat ou encore l’animation 3D. En s’engagent pour leur réussite personnelle mais aussi la réussite collective, ces lauréats sont des exemples pour toute notre jeunesse valdoisienne, nous en sommes fiers » se réjouit Edwina Etoré-Manika, Conseillère départementale en charge de l’Egalité des chances, de l’Egalité Femmes-Hommes et des actions éducatives et citoyennes.

    Au total, le Département du Val d’Oise dédie une enveloppe de 35 000 euros pour cette 10ème édition du Prix de l’égalité des chances.

  • EDUCATION

    Un nouveau collège à Argenteuil en 2026

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer l’opération de construction d’un nouveau collège de 700 élèves à Argenteuil. Il ouvrira ses portes à la rentrée 2026.

    « Selon l’Observatoire de la démographie scolaire en Val d’Oise, la commune d’Argenteuil accueillera plus de 600 collégiens supplémentaires d’ici 2027. Ce nouveau collège est une réelle nécessité pour ce territoire en complément de l’extension à venir du collège Jean-Jacques Rousseau en 2024 et du nouveau collège dans la commune voisine de Bezons en 2025. La vitalité de notre territoire nous amène à programmer des grands investissements dans nos collèges pour accueillir nos jeunes dans les meilleures conditions. Au total, d’ici 2026, 7 nouveaux collèges (Cergy, Plessis-Bouchard, Persan, Osny, Villiers-le-Bel, Bezons et Argenteuil) ouvriront leurs portes dans le département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le collège d’Argenteuil comportera, outre les locaux d'enseignement, un service de demi-pension avec une cuisine de production, ainsi qu’une cour de récréation. Un plateau d’éducation physique et sportive et quatre logements de fonction seront inclus au programme de l’opération si la configuration du terrain le permet.

    Une emprise d’environ 7 800 m² située à l’intersection des avenues du Parc et du Château, et de la rue Henri Barbusse a été identifiée. La commune d’Argenteuil est actuellement en cours de mise en œuvre des procédures de maîtrise foncière de cette emprise, qui sera mise à disposition du Département à titre gratuit.

    Les travaux pourraient débuter au 2e trimestre 2025 pour une ouverture du collège à la rentrée scolaire 2026.

    Le Département investira 18,2 millions d’euros dans la construction de ce collège à Argenteuil. Au total, 434 millions d’euros seront investis par le Département dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien des collèges sur 2022-2028.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 30 mai 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 30/05/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 30 mai 2022, et ont délibéré sur 23 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 71 000 euros aux associations « Théâtre de cristal », « Musique Et Situations de Handicap », et « Le Trapèze ivre – la Croisée des Chemins », pour la réalisation de projets dans le domaine de la culture et du lien social ;

    - 26 900 euros aux associations « Nil Admirari », et « Art ensemble » dans le cadre des arts de la rue et du cirque ;

    - 166 979 euros au monde sportif valdoisien (clubs, comités, cdfas…) pour l’organisation de compétitions et l’achat de matériel.

     

    - Le chiffre du jour : 150 000 euros à la commune de Commeny. Cette subvention a pour but de permettre l’acquisition et la réhabilitation d’un bâtiment mitoyen de la mairie, ainsi que le réaménagement de l’ancien château d’eau.

     

    Synthèse complète en pj

  • SOCIAL

    13 Millions € en faveur de l’habitat inclusif en Val d’Oise

    Diffusé le 22/04/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé de lancer un appel à manifestation d’intérêt en faveur des projets d’habitat inclusif, du 25 avril au 5 juin 2022 sur valdoise.fr/habitat-inclusif.

    « Chef de file de l’action sociale, le Département entend renforcer son soutien à l’accompagnement des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie en favorisant leur maintien à domicile. Nous nous engageons aujourd’hui dans le dispositif de l’habitat inclusif pour permettre aux personnes âgées ou en situation de handicap de vivre confortablement dans un lieu adapté à leurs besoins et sécurisé. Plus de 13 millions d’euros seront consacrés ces prochaines années à l’aide à la vie partagée et aux investissements dans ces logements » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    L’habitat inclusif est un habitat accompagné, partagé, et inséré dans la vie locale. Il est destiné principalement aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles ou avec d’autres personnes. Les habitants continuent de bénéficier de toutes les prestations sociales individuelles et peuvent faire intervenir des services d’aide et d’accompagnement à domicile.

    L’objectif de ce projet est de favoriser le vivre ensemble pour limiter le risque d’isolement en proposant notamment la mise en place d’activités destinées à l’ensemble des habitants. Le Département a fait le choix d’ouvrir la prestation d’Aide à la vie partagée à partir de 2023 pour financer l’animation de la vie sociale et partagée dans ces logements s’adressant à son public fragile.

    L’habitat inclusif peut prendre des formes variées selon les besoins et les souhaits exprimés par les habitants. Il peut être constitué dans un parc privé, dans un parc social ou dans les logements-foyers « habitat inclusif ».

    Plus de 13 millions d’euros seront investis sur 2023-2029 par le Département, avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, pour le financement de l’Aide à la vie partagée, le soutien en ingénierie et les investissements dans le parc social pour la construction ou la réhabilitation de logements.

  • INFRASTRUCTURE

    Plan vélo en Val d’Oise : 22 millions € investis sur 2022-2024

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé d’accélérer la programmation des aménagements cyclables du Plan Vélo en Val d’Oise sur la période 2022-2024.

    « La mobilité de tous est l’un des enjeux forts pour l’avenir du Val d’Oise. Dans le cadre de son Plan vélo, le Département renforce le développement du maillage du territoire en itinéraires cyclables dès cette année. Ces deux dernières années, nous avons investi près de 6 millions d’euros. Aujourd’hui ce sont 22 millions d’euros consacrés au Plan vélo sur 2022-2024. Plus d’une trentaine de nouveaux kilomètres de pistes cyclables va être créée et de nouveaux itinéraires sont déjà à l’étude. Nous pensons également au stationnement vélo et trottinettes des collégiens dans les établissements scolaires. Plus de 10 000 places seront créées dans tous les collèges d’ici 2028 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Lancé en 2019, le Plan Vélo du Val d’Oise se construit autour de quatre objectifs :

    -Créer un maillage d’itinéraires cyclables sur le territoire du Département ;

    -Développer les services à destination des cyclistes, avec des aires de stationnement, des ateliers de réparation, des services de location ;

    -Faire la promotion de l’usage du vélo auprès des agents du Département ;

    -Faire du vélo un moyen de transport du quotidien pour les Valdoisiens.

    Parmi les nouveaux aménagements cyclables portés par le Département sur 2022-2024 :

    -Poursuite de la voie verte à Parmain jusqu'à la gare de Valmondois (550 m) ;

    -RD203 : aménagement d'un itinéraire cyclable entre l'université de Neuville-sur-Oise et la limite avec le département des Yvelines (1km – axe RER Vélo ligne A) ;

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable sur la RD14 entre les deux giratoires de la RD411 à Herblay-sur-Seine (350m) ;

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable entre le centre commercial du Grand Val à L'Isle-Adam et le centre-ville de Mours (1,3 km) ;

    -RD 317 : poursuite des aménagements réalisés en 2021 entre la RD9 et la RD10 à Louvres, Villeron et Marly (1,9 km).

    Stationnements vélos et trottinettes sécurisés dans les collèges

    Le Département porte actuellement une étude pour doter d’ici 2028 l’ensemble des collèges du département en stationnements sécurisés pour les modes doux (vélo et trottinette). Plus de 10 000 places pourraient être créées pour les collégiens et le personnel des établissements. Cela représente un investissement supplémentaire de 5 millions d’euros.

    Dans le cadre de son Plan vélo, le Département investira 22 millions d’euros sur 2022-2024 pour les études et l’aménagement de nouveaux itinéraires cyclables sur son territoire.

  • SPORT

    Terre de jeux 2024 : le Département investit dans la construction d’un centre aquatique olympique

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, ont décidé d’accorder une subvention de 5 millions d’euros à la Communauté d’Agglomération de Val Parisis pour la construction d’un Centre aquatique olympique.

    « Le Département, Terre de Jeux 2024, est pleinement engagé avec l’ensemble des acteurs du territoire dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Ces derniers mois, des investissements importants ont été annoncés pour la construction ou la rénovation de Centres de préparation aux Jeux 2024 : le CDFAS à Eaubonne, la salle d’armes à Saint-Gratien et aujourd’hui le Centre aquatique olympique dans le Val Parisis. Le Département accompagnera la Communauté d’agglomération du Val Parisis dans son travail de prospection auprès des délégations étrangères. Ce Centre aquatique répond également à un vrai besoin du territoire en terme d’apprentissage de la natation pour nos jeunes Valdoisiens » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Crédit photo : Rougerie – Tangram

    Le futur centre aquatique olympique, porté par l’agglomération du Val Parisis, sera situé sur les communes de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt. Il prévoit la construction d’un bassin olympique de 50 mètres doté de dix couloirs, d’un bassin de 25 mètres et d’une fosse à plongeon de 5 mètres de profondeur. Les quatre disciplines olympiques, à savoir la natation, la natation synchronisée, le plongeon et le water-polo, pourront être accueillies. L’établissement sera également composé d’une salle de musculation, d’un espace de forme et santé, une salle événementielle et des places en gradins et mobiles pouvant accueillir 1200 personnes. Les qualités de cet équipement départemental offriront une opportunité exceptionnelle aux clubs pour développer leurs activités, ainsi que de nouvelles, de l’apprentissage au plus haut niveau de pratique.

    Le chantier en cours depuis fin 2021 est programmé sur deux ans. Au total, cela représente un investissement sur le territoire à hauteur de 37 millions d’euros.

    Découvrez le futur Centre aquatique olympique intercommunal du Val Parisis en vidéo : https://youtu.be/1phsEtaoDC8

    Visuels d’architecte à télécharger : https://we.tl/t-WnTtfvSpQn

    Crédit photo : Rougerie – Tangram

     

  • EDUCATION

    Un nouveau collѐge à Bezons en 2025

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis ce matin en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de construire un nouveau collège à Bezons. L’ouverture est prévue à la rentrée de septembre 2025.

    « Le Val d’Oise est l’un des départements les plus jeunes de France métropolitaine : 29% de sa population est âgée de moins de 20 ans. Selon l’Observatoire de la démographie scolaire du Val d’Oise, nous attendons 4000 collégiens supplémentaires dans nos établissements d’ici 2025. La vitalité de notre territoire nous amène à programmer des grands investissements dans nos collèges pour accueillir nos jeunes dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, nous annonçons la construction d’un nouveau collège à Bezons pour anticiper cette évolution démographique à l’Est du territoire. Sept nouveaux collèges seront construits dans le Val d’Oise d’ici 2025 en complément d’un plan Marshall de rénovation de nos établissements. Au total, le Département investira 434 millions d’euros dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien de ses collèges sur les 7 prochaines années » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le nouveau collège de Bezons aura une capacité d’accueil de 700 élèves. Il comportera une demi-pension avec une cuisine de production, une cour de récréation et un plateau d’éducation physique et sportive. Il bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces et respectera la démarche de développement durable du Département.

    Un terrain viabilisé d’environ 10 000m² sera mis à disposition gratuitement par la commune de Bezons. A ce stade, l’implantation privilégiée est située sur le terrain d’emprise de l’actuel lycée du Grand Cerf, propriété de la mairie.

    Dans un souci de cohérence architecturale, le Département assurera également la maitrise d’ouvrage d’un équipement sportif communal de 2000m². La mairie de Bezons pourra solliciter une aide départementale pour participer au financement de cette opération de 7 millions d’euros.

    Au total, 24,1 millions d’euros seront investis dans la construction de ce nouveau collège à Bezons et d’une halle d’athlétisme. Le démarrage des travaux est prévu au deuxième trimestre 2024.

    Inscrit dans son Plan pluriannuel d’investissements inédit sur 2022-2028, le Département investira fortement à hauteur de 434 millions d’euros dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien de ses collèges sur les 7 prochaines années. Il s’agit de la priorité du mandat pour la réussite scolaire et l’épanouissement de tous les collégiens. Une attention particulière sera portée aux innovations pédagogiques, démarche lancée par la collectivité en 2018.

1[2][3][4][5][6][Dernière]