Communiqués et dossiers de presse

  • EDUCATION

    Innovation pédagogique dans les collèges - 500 000 € investis dans des projets éducatifs innovants

    Diffusé le 14/01/2022

    Depuis 2018, le Département soutient des projets éducatifs innovants dans l’ensemble de ses collèges dans le cadre d’un appel à projets. L’objectif est d’expérimenter de nouvelles pédagogies innovantes au service des collégiens et des enseignants.

    « L’innovation pédagogique est cœur de notre politique menée en faveur des collégiens. L’agencement et l’équipement de ces nouveaux espaces où l’environnement pédagogique a été repensé dans nos collèges ont permis aux communautés éducatives de rompre avec le schéma d’enseignement traditionnel. On compte maintenant de nombreuses salles de classe modulables, connectées et collaboratives, des web tv et radio, FabLab et espace de relaxation. Le Département va aller encore plus loin en renforçant la co-construction ces projets éducatifs innovants des collèges avec tous les acteurs de la vie scolaire et en y investissement 500 000 euros. Nous avons l’ambition de devenir un territoire de référence dans le domaine de l’innovation pédagogique » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département est engagé dans une démarche dynamique de soutien à l’innovation pédagogique, visant à contribuer à l’évolution de l’organisation des enseignements, l’usage de nouveaux outils numériques et la relation à l’élève. Cette démarche est d’autant plus opportune qu’elle s’inscrit dans un contexte de croissance démographique soutenue dans le Val d’Oise (+9000 élèves en 10 ans).

    Depuis 2018, le Département a accompagné 20 projets dans 24 établissements (voir exemples page suivante) à hauteur de 1,1 million d’euros. Ces projets éducatifs innovants s’inspirent des recherches, en particulier d’origine anglo-saxonne et scandinave, qui démontrent l’importance des conditions physiques d’enseignement et de l’environnement scolaire sur l’acquisition des savoirs et des apprentissages.

    Dès cette année, fort du succès de l’appel à projets éducatifs innovants proposé à l’ensemble des collèges, le Département va renforcer la phase de co-construction des projets avant qu’un jury présidé par Virginie Tinland, Vice-présidente du Département déléguée à l’Education et à la Jeunesse, sélectionne ceux qui seront soutenus par la collectivité.

    Des groupes de travail inspirés de la méthode « design thinking » seront organisés dans les collèges permettant d’aborder un processus dans une approche globale, centrée sur les usagers des établissements. Des experts pédagogiques, issus notamment de CY Paris Cergy Université, interviendront dans ces ateliers. Enfin, des visites de projets innovants sur d’autres territoires et des ateliers de partage d’expériences seront organisés, ainsi que des portes ouvertes des collèges lauréats. 75 000 euros seront investis par an par le Département pour accompagner les collèges dans cette phrase de co-construction de leur projet.

    Le Département mènera également, en partenariat avec les établissements, une mesure d’impact dans le but d’évaluer la pertinence des objectifs de chaque projet et de synthétiser leurs retours d’usagers.

    A l’occasion du prochain appel à projets éducatifs innovants cette année, le Département investira 500 000 euros sur la période 2023-2024 pour leur mise en œuvre.

    Communiqué complet en PJ

  • EDUCATION

    Travaux de maintenance des collèges en 2022 - 29 millions € investis par le Département

    Diffusé le 14/01/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a lancé le programme 2022 des travaux de maintenance dans les 111 collèges du département.

    « Le Département du Val d’Oise entretient 111 collèges sur son territoire, soit 750 000 m2 de surface. Nous allons augmenter l’investissement dans l’entretien et la maintenance de nos collèges pour atteindre 29 millions d’euros sur l’ensemble de nos collèges, soit 10% d’augmentation par rapport à l’année dernière. L’amélioration du confort d’enseignement et de la qualité de vie dans les collèges est l’une de nos priorités de ce mandat pour les réussites de tous les jeunes Valdoisiens » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Il existe différents travaux d’entretien et de maintenance dans les collèges :

    -travaux de remise en état (remplacement des menuiseries, étanchéité…) et de sécurité incendie ;

    -travaux de modernisation des espaces (ravalement de façades, réaménagement des locaux dont les salles de sciences) ;

    -travaux dans les demi-pensions et offices ;

    -enfin les travaux des logements de fonction.

    Le Département investira 29 millions d’euros dans l’entretien et la maintenance des 111 collèges de son territoire en 2022.

    Les grands chantiers des collèges en 2022

    L’été 2022 verra le lancement des travaux d’extension du collège Martin Luther King à Villiers-le-Bel. A la rentrée 2022, un nouveau collège de 700 places ouvrira ses portes à Cergy accompagné d’un gymnase fin 2022 ; ils représentent un investissement de 19,6 millions d’euros. Un collège sera également ouvert au Plessis-Bouchard à la rentrée 2022, avec une capacité d’accueil de 600 places, pour un investissement de 18,7 millions d’euros. La reconstruction et l’extension du collège Jules Ferry à Eaubonne seront également achevées début septembre 2022. Enfin, quatre nouvelles classes modulaires seront livrées au collège Saint-Exupéry de Villiers-le-Bel, ainsi que quatre autres au collège Ariane d’Argenteuil, également pour le mois de septembre 2022.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 3 janvier 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 03/01/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 3 janvier 2022 et ont délibéré sur 19 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 414 267 euros à la commune de L’Isle-Adam pour la réhabilitation et l’extension de l’espace multi accueil et du centre social de la commune.

    - 400 000 euros à la commune de Menucourt pour la réalisation de travaux permettant la requalification des espaces dans le cœur de ville et pour l’aménagement de la place de l’église.

    - 86 051 euros aux communes de Bruyères-sur-Oise, Courdimanche et Vémars pour la réalisation de travaux et aménagements dans le domaine de la voirie.

     

    Le chiffre du jour : 3 649 980 euros, le montant alloué à la commune d’Argenteuil pour la construction d’un nouveau groupe scolaire dans le quartier du Val d’Argent Sud.

    Synthèse complète en pj

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Création du premier centre départemental de soins à la faune sauvage

    Diffusé le 17/12/2021

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé de lancer un appel à projets pour la création du premier centre départemental de soins pour la faune sauvage dans le Val d’Oise.

    « La préservation de la faune sauvage et la condition animale constituent des enjeux majeurs au regard de notre responsabilité collective vis-à-vis de l’urgence climatique et de la préservation de la biodiversité. Le nord de l’Ile-de-France ne dispose pas aujourd’hui de centre adapté à ces missions. Notre objectif est d’ouvrir le premier centre départemental de soin à la faune sauvage d’ici 2025 en collaboration avec une association et les professionnels de santé dans ce domaine » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Val d’Oise dispose d’un réseau de bénévoles qui apportent des soins aux animaux sauvages blessés, mais se heurtent à l’absence d’un centre de soin et de réadaptation à proximité. Les établissements les plus proches sont situés à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) et à Francastel (Oise).

    Les structures candidates à cet appel à projets devront identifier un terrain d’un hectare minimum à la lisière de l’urbain et du rural. L’accueil, le soin et la réadaptation des animaux devront être assurés. Un comité de sélection composé d’élus et des services départementaux étudiera les projets au 2e trimestre 2022 et accordera une attention particulière à la pertinence de l’état des lieux et aux compétences scientifiques, pédagogiques et vétérinaires de l’association. Le Département dote cet appel à projets, dans un premier temps, de 100 000 euros.

    Le Département lancera cet appel à projets pour la création d’un centre départemental de soins à la faune sauvage dans le Val d’Oise début janvier 2022. L’objectif est d’ouvrir ce centre d’ici fin 2025.

  • SOCIAL

    Lutte contre la mortalité périnatale en Val d'Oise - Le Département mobilise 4,3 millions d’euros supplémentaires

    Diffusé le 17/12/2021

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de faire un effort budgétaire de 4,3 millions d’euros sur deux ans pour renforcer les dispositifs de lutte contre la mortalité périnatale.

    Le taux de mortalité infantile dans le Val d’Oise est le plus élevé d’Ile-de-France. On compte 4,6 décès sur 1000 naissances contre 3,8 en Ile-de-France. Ce taux continue de progresser de 20% ces dix dernières années. Le diabète gestationnel en augmentation dans le département et la précarité sociale des femmes enceintes sont les premières causes de cette mortalité infantile en Val d’Oise.

    «On estime que l’amélioration de la prise en charge pourrait permettre de sauver 20 à 40 nouveau-nés chaque année en Val d’Oise. Fort de son réseau de 55 centres PMI et de plus de 300 agents sur son territoire, le Département va multiplier ses efforts pour la santé périnatale dans des actions de proximité mais aussi en intensifiant la coordination des acteurs de santé dans ce domaine. Une dizaine de recrutements de professionnels de santé (puéricultrices, diététicienne, orthophoniste..) va être lancée et un cabinet médical itinérant est à l’étude. Plus de 4 millions d’euros vont être mobilisés sur deux ans » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le diabète gestationnel et l’obésité maternelle constituent des facteurs de risques importants de mortalité périnatale. Le Département va mettre en place et prendre en charge des consultations de diététique itinérantes dans ses centres PMI, accessibles sur rendez-vous et sur orientation d’un professionnel. Une diététicienne-nutritionniste va être recrutée. Le Département va également accompagner 40 femmes enceintes diabétiques et leur financer des lecteurs de contrôle de glycémie.

    La précarité sociale peut engendrer une mauvaise insertion dans les parcours de soin et une prise en charge insuffisante pendant la grossesse. D’après la CPAM du Val d’Oise, 6,2% des femmes se déclarent sans couverture sociale en début de grossesse tandis que 34% n’ont pas de mutuelle. Une femme sur cinq ne bénéficierait pas de l’échographie au premier trimestre et quatre femmes sur dix de la deuxième échographie pour dépister d’éventuelles anomalies. Le Département va alors dynamiser son partenariat avec la CPAM pour accélérer l’ouverture des droits des femmes et baisser les délais de traitement. Un dialogue institutionnel va être relancé avec la CAF pour bénéficier de l’intégralité des déclarations de grossesse sur le département. Cette meilleure coordination va permettre au Département d’orienter et d’accompagner au mieux les femmes enceintes dans ses centres PMI et ses services sociaux départementaux.

    Le Département va recruter en 2022 une sage-femme référente technique en périnatalité afin de compléter l’équipe de sages-femmes de la PMI. Un projet d’équipe mobile équipée d’un cabinet médical itinérant est à l’étude. Il proposera des consultations médicales, des puéricultures itinérantes en ciblant les zones prioritaires.

    Enfin, le Département va intensifier l’organisation de bilan de santé en écoles maternelles pour les enfants âgés de 3 à 4 ans, en collaboration avec l’Education nationale. 10 puéricultrices et deux professionnels de santé orthophoniste et orthoptiste vont être recrutées pour renforcer l’équipe PMI mobile sur l’ensemble du territoire.

    Plus de 300 agents travaillent dans les 55 centres de protection maternelle infantile (PMI) du Val d’Oise. Aujourd’hui, cet effort départemental de 4,3 millions d’euros sur deux ans consacré à la lutte contre la mortalité infantile s’ajoute au budget annuel de 1,8 million d’euros du Département pour son service de PMI.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Nouvelle ambition départementale pour l'agriculture

    Diffusé le 17/12/2021

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer une nouvelle politique départementale agricole dans le Val d’Oise.

    « Les défis à relever pour notre territoire sont nombreux sur ces prochaines années. Je pense particulièrement au renouvellement des générations, au soutien de nos filières locales et à la préservation de notre environnement. Les terres agricoles représentent plus de 57 000 hectares, soit 46% du territoire départemental. La vocation agricole du Val d’Oise est une richesse dont nous sommes fiers. Elle participe à l’économie du territoire et façonne ses paysages ruraux et périurbains» souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les terres agricoles du département sont essentiellement consacrées aux grandes cultures (céréales et oléo-protéagineux), aux cultures industrielles (betteraves, pommes de terre…), au maraichage et à l’horticulture et aux fruits et cultures permanentes.

    Le Val d’Oise est le premier département arboricole de la région lle-de-France. Cette spécificité du territoire valdoisienne représente 2/3 des surfaces de vergers franciliens. Le Département consolide son soutien aux investissements liés aux plantations et à l’achat de filets paragrêle et l’élargit aujourd’hui aux viticulteurs du Val d’Oise. Une première initiative en Val d’Oise sur la commune du Heaulme pourrait inspirer d’autres agriculteurs dans le domaine de la viticulture.

    Le Département renouvelle sa collaboration avec la Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France en se recentrant sur les grands défis du territoire : le maintien des surfaces agricoles, le renouvellement des générations, favoriser les modes de productions respectueux de l’environnement, soutenir les filières locales, adapter les pratiques au changement climatique et sensibiliser le grand public.

    Le Département va maintenir ses aides directes et son soutien aux investissements environnementaux des agriculteurs, et compte les amplifier particulièrement en finançant les opérations de diversification des producteurs, et ceux liés aux bâtiments agricoles.

    Enfin, le Département en collaboration avec ses partenaires, va mener une réflexion prospective à moyen et long terme sur les grands enjeux pour l’agriculture de demain : la gestion de la ressource en eau, le maintien du foncier agricole et les dispositifs sur la nouvelle Politique Agricole Commune (PAC). Un nouveau professionnel des sujets de l’agriculture sera recruté au Conseil départemental en 2022.

    Salon international de l’Agriculture 2022

    Le Val d’Oise sera présent au Salon International de l’Agriculture du 26 février au 6 mars 2022 à Paris. Point de rencontre incontournable entre le grand public et le monde agricole, le Salon de l’Agriculture compte près de 500 000 visiteurs par an. A cette occasion, le Département valorisera son territoire et ses producteurs locaux et sensibilisera le grand public à la consommation locale. Comme chaque année, de nombreux publics valdoisiens seront invités.

  • SOCIAL

    Une nouvelle Maison départementale de l'Enfance

    Diffusé le 17/12/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, et Véronique Pélissier, Vice-présidente du Département déléguée à l’Enfance et à la Famille, ont inauguré la nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy.

    « L’enfance doit être un moment d’insouciance, elle est malheureusement pour certains le moment d’une grande confusion, d’un chaos parfois. C’est ce désordre que les équipes de l’Aide sociale à l’Enfance s’emploient à ranger, à apaiser, à guérir. Dans cette nouvelle MDE, nous avons mis tous les moyens nécessaires pour que nous puissions prendre en charge les enfants en urgence, sans que jamais nous subissions cette même urgence. Aujourd’hui nous ouvrons ensemble les portes de notre nouvelle MDE et je forme le vœu que ce faisant, nous laisserons entrer un avenir meilleur pour les enfants qui nous sont confiés » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    La nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy dispose de 70 places - contre 50 auparavant - destinées aux enfants (3 à 11 ans), au pré-adolescents (11 à 14 ans) et aux adolescents (14 à 18 ans). Elle bénéficie également d’une pouponnière pour les enfants de moins de 3 ans. Cette nouvelle maison permet une prise en charge des jeunes dans des conditions optimales. Elle est dotée d’une salle de classe, d’une salle de sport, mais également d’un espace de rencontre accueillant et sécurisé pour les parents et les enfants.

    Les enfants accueillis à la Maison départementale de l’Enfance y trouveront d’un accueil de qualité, grâce à la présence d’éducateurs spécialisés, d’animateurs, mais aussi d’un personnel médical (psychologues, puéricultrices, aides-soignantes) à même de les rassurer, de les guider, et le cas échéant de leur apporter les soins dont ils ont besoin. Pour leur bien-être et leur développement personnel, le Département et les professionnels de l’enfance proposent des activités scolaires, sportives et culturelles toute l’année. Un enseignante est également disponible dans cette maison et participe ainsi à la continuité de la scolarisation de ces enfants dans leurs établissements scolaires à proximité ou d’origine.

    Le Département a investi 13 millions d’euros dans la construction de cette nouvelle Maison départementale de l’Enfance à Cergy.

     

    Discours de Madame la Présidente en PJ

    Photos en PJ – crédit : CD95

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 6 décembre 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 06/12/2021

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 6 décembre 2021 et ont délibéré sur 25 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 220 000 euros à la commune de Magny-en-Vexin pour le financement de la première tranche des travaux de restauration de l’Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité.

    - 150 000 euros à l’association « Agir pour la Réinsertion Sociale (ARS95) », à la « Mission locale Vallée de Montmorency », et à l’association « Sauvegarde 95 », pour leurs projets ayant pour but l’insertion professionnelle de jeunes et de bénéficiaires du RSA du Département.

    - 311 000 euros au Centre Régional de Coordination du Dépistage des Cancers en Ile-de-France, pour le remboursement de tests et de mammographies, ainsi que le financement des postes de quatre agents.

    - 185 715 euros aux communes de Beaumont-sur-Oise, Ecouen, Sarcelles, Auvers-sur-Oise, Enghien-les-Bains, Franconville, Parmain et à la Communauté d’Agglomération Plaine Vallée pour le financement d’équipements dans le domaine de la prévention et de la sécurité.

    Le chiffre du jour : 1 370 511 euros, le montant alloué aux communes de Bessancourt, Goussainville, Saint-Martin-du-Tertre, Gonesse, et au Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de Viarmes/Asnières-sur-Oise, pour le développement d’équipements sportifs et de loisirs.

    Synthèse complète en pj

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Pour la première fois depuis 2012, l’agence Fitch relève la note du Département du Val d’Oise à « AA »

    Diffusé le 06/12/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, se félicite de cette annonce de l’agence Fitch. Le Département accède à cette note pour la première fois depuis l’instauration de la notation Fitch en 2012.

    « L’agence de notation Fitch a amélioré sa notation annuelle pour le Département du Val d’Oise passant de AA- à AA. Il s’agit d’une reconnaissance forte de notre travail pour une gestion budgétaire responsable et ambitieuse dans l’intérêt des Valdoisiens. Elle est d’autant plus importante en cette période de crise sanitaire et sociale, et dans le contexte de relance économique. Le Département est un repère solide et de confiance pour les acteurs du territoire durement touchés par la crise et les Valdoisiens en difficulté. Cette bonne nouvelle nous amène toutefois à rester vigilants et rigoureux dans notre gestion en maintenant le cap des investissements pour un département prospère et où il fait bon vivre. Début 2022, le Département annoncera son plan pluriannuel d’investissement de 1,5 milliard d’euros sur 2022-2028 » souligne Marie-Christine Cavecchi, présidente du Département du Val d’Oise.

    Une gestion responsable et une vitalité du territoire

    Dans son communiqué publié aujourd’hui, l’agence Fitch remarque que si le Département a perdu l’intégralité de son pouvoir fiscal cette année, le territoire dispose d’une grande vitalité avec des transactions immobilières en hausse. Les recettes des droits de mutation à titre onéreux ont augmenté de 40% entre 2015 et 2019, puis sont restées à un niveau soutenu en 2020 (225 millions d’euros), malgré la crise sanitaire.

    Fitch salue par ailleurs le « bon contrôle sur les dépenses de gestion au cours des dernières années ». Entre 2015 et 2019, les dépenses de gestion ont augmenté de seulement 1,6% par an en moyenne, quand les recettes de gestion ont connu une croissance annuelle moyenne de 3,8%. La dette nette ajustée du Département a diminué de 31% entre 2015 (1,05 milliard d’euros) et 2020 (729 millions d’euros). Sa capacité d’autofinancement est proche de 100% en moyenne entre 2021 et 2025.

    Un plan pluriannuel d’investissement en 2022

    Dans ce même communiqué, Fitch souligne que « le Département dispose d’une grande flexibilité sur ses dépenses d’investissement (12% des dépenses totales en 2020). » Cette année, le Département a lancé un programme exceptionnel d’investissement de 193,6 millions d’euros, du jamais vu depuis dix ans.

    Le Département assure un haut niveau d’investissement pour faire face à l’évolution démographique du département (deux collèges en construction, d’autres en projet), améliorer le cadre de vie des Valdoisiens (rénovation des routes, aides aux communes, préservation de son environnement et de son patrimoine…), protéger les plus fragiles (nouvelle maison départementale de l’enfance, aide exceptionnelle aux établissements et services sociaux et médico-sociaux…) et placer le territoire au cœur des grands enjeux de demain (extension du Centre de hautes performances sportives CDFAS, plan vélo, développement de CY Campus, création d’une Cité scolaire internationale d’excellence…).

    Forte de cette gestion responsable et ambitieuse, l’Assemblée départementale délibèrera en janvier 2022, pour la première fois, sur un plan pluriannuel d’investissement à hauteur d’environ 1,5 milliard d’euros pour 2022-2028.

  • SOCIAL

    10 millions d’euros aux établissements et services sociaux et médico-sociaux

    Diffusé le 26/11/2021

    Le secteur social et médico-social a été particulièrement touché par la crise de la Covid19 ces deux dernières années. L’Assemblée départementale réunie aujourd’hui, autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé d’allouer une aide exceptionnelle aux établissements et services sociaux et médico-sociaux à hauteur de 10 millions d’euros.

    « Le Département fait un effort conséquent de 10 millions d’euros destinés aux établissements et services sociaux et médico-sociaux, en premières lignes dans la crise de la Covid19. Ce soutien exceptionnel permettra de soutenir le personnel et améliorer leur qualité de vie au travail, mais aussi de lancer des projets prioritaires sur la bientraitance, la télémédecine, et la rénovation énergétique des bâtiments. Des actions précieuses pour l’épanouissement des usagers dans le domaine de la culture et le sport pourront également être financées » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Cette aide exceptionnelle est destinée à 130 établissements habilités à l’aide sociale en charge des personnes âgées, des personnes en situation de handicap et de l’enfance et 134 Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Ces établissements et services sociaux et médico-sociaux prennent en charge et accompagnent près de 15 000 Valdoisiens.

    Chaque établissement bénéficiera d’un soutien départemental à hauteur de 1050 euros par place d’hébergement ou de service et de 1euro/heure pour les services d’aide et d’accompagnement à domicile.

    Priorité à la bientraitance, la rénovation énergétique et la télémédecine

    Le Département demandera aux établissements médico-sociaux d’inscrire cette aide exceptionnelle dans un fonds dédié qui permettra au Département d’orienter leurs dépenses sur des critères prioritaires suivants :

    -Développement des actions sur la bientraitance : approche non médicamenteuse (réalité virtuelle, espaces conviviaux…), actions culturelles et sportives pour les usagers, aménagement des espaces et acquisitions de mobiliers, mise en place de labellisation, recrutement de stagiaires et apprentis… ;

    -Accompagnement avec la télémédecine : formations, achats de logiciels et tablettes, assistance médicale 24h/24, cabines de télémédecine… ;

    -Valorisation de la qualité de vie au travail pour les personnels ;

    -Rénovation énergétique des bâtiments ;

    -Renforcement de la bonne santé financière : renégociation des prêts, réduction du déficit, et atténuation du surcoût de personnel durant le Covid19…

    Le Département est résolument tourné vers son public relevant de son action sociale et médico-sociale. En 2021, le Département du Val d’Oise alloue un budget global de plus de 340 millions d’euros aux établissements et services sociaux et médico-sociaux de son territoire.

  • TOURISME

    9e Trophées de l’innovation touristique : Le Département soutient 5 projets touristiques

    Diffusé le 26/11/2021

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de soutenir cinq projets touristiques, dans le cadre de la 9e édition des Trophées de l’innovation touristique.

    « Le Val d’Oise dispose d’une offre touristique qualitative et diversifiée, ainsi que de réels atouts pour attirer ses clientèles. Les Trophées de l’Innovation Touristique visent à rendre plus attractive, mais aussi à diversifier et améliorer l’offre touristique sur le territoire pour générer des séjours plus nombreux, plus longs et plus fructueux en termes de retombées économiques. Depuis 9 ans, 71 projets touristiques ont été soutenus par le Département à hauteur de plus d’un million d’euros. Ce soutien départemental a permis de concrétiser plus de 9,5 millions d’euros d’investissements sur notre territoire » souligne Julien Bachard, Conseiller départemental délégué au Tourisme et aux Relations internationales et européennes et Président de Val d’Oise tourisme.

    Les différents projets ont été évalués par un comité de sélection, en fonction du caractère innovant, structurant et collaboratif des projets, mais également en envisageant les impacts positifs pour le territoire du valdoisien, en particulier en terme de création d’emploi, d’attractivité touristique et de cohérence stratégique.

    Les élus du Département ont décidé de soutenir les projets suivants :

    - La création d’un site internet consacré au Parc Naturel du Vexin français

    Destiné aux visiteurs et touristes, ce site internet permettra de faire la promotion du Vexin, et de mettre en valeur le Parc Naturel. Le Département soutient cette initiative à hauteur de 12 250 euros, pour la réalisation du site, d’un module de commercialisation, d’une carte dynamique, d’un blog, ainsi que pour le multilinguisme et l’iconographie du site.

    - La création d’un gîte à Neuilly-en-Vexin

    Il s’agit d’un projet porté par M. Jérôme Olivier et Mme Olivia Martin résidents depuis 20 ans dans le Val d’Oise. La maison et ses dépendances se trouvent au cœur du village et sont très anciennes (répertoriées sur les cartes Napoléoniennes de 1830). Il s’agissait d’une dépendance du château et fut le 1er lieu d’enseignement du village (1ère école communale). Le Département soutient ce projet à hauteur de 12 737 euros pour financer une partie des travaux et les matériaux nécessaires pour réhabiliter le gîte.

    - La création d’un gîte à Luzarches

    Il s’agit d’un projet initié par M. et Mme Yannis Le Coz, originaires de la commune. Implanté en cœur de ville sur un terrain de 1100 m², le gîte se compose au rez-de-chaussée d’une cuisine et d’un salon avec poêle à bois accès direct à une terrasse privative et à l’étage d’une chambre avec un dressing, un espace détente et une belle salle de bains. L'environnement est calme et champêtre. Le Département soutient cette initiative à hauteur de 21 750 euros, pour financer une partie des travaux et des matériaux nécessaires pour réhabiliter le gîte.

    - La création d’un gîte à Asnières-sur-Oise

    Il s’agit d’un projet initié par M. Tommy Frebourg autour d’une maison de ville du XIXe siècle. Il souhaite développer un concept de « retour à la nature » : potager en permaculture, verger, plantes mellifères. Les clients pourront cuisiner les légumes du jardin. Le Département soutient cette initiative à hauteur de 21 523 euros, pour financer une partie des travaux et des matériaux nécessaires pour réhabiliter le gîte.

    - La création de contenus numérisés, multimédia, interactifs, et multilingues pour enrichir l’offre de Médiation de l’Office du Tourisme

    Le Département soutient cette initiative à hauteur de 29 100 euros, pour la réalisation, le tournage et la production de capsules vidéos, ainsi qu’une modélisation 3D et une réalisation en réalité augmentée des places du Petit et du Grand Martroy à Pontoise.

    Depuis 9 ans, 71 projets touristiques (hébergement touristique haut de gamme, outils numériques, supports de promotion auprès des clientèles internationales…) ont été sélectionnés, représentant un soutien départemental de 1,15 million d’euros pour un montant global d’investissement touristique sur le territoire de 9,5 millions d’euros.

     

  • CULTURE

    Un effort supplémentaire de 800 000 € au monde culturel valdoisien

    Diffusé le 26/11/2021

    Pour soutenir la diffusion artistique en proximité sur les trois prochaines années (2021-2022-2023), l’Assemblée départementale réunie aujourd’hui, autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé d’apporter un soutien exceptionnel de 800 000 euros aux projets culturels avec la participation de l’Etat.

    « Le monde culturel souffre depuis la crise sanitaire et la relance est encore timide sur nos territoires. Cet effort supplémentaire de 800 000 euros permettra de donner un nouveau souffle à nos acteurs culturels et de dynamiser l’offre pour tous nos publics et sur l’ensemble du département. Leur survie et leur relance sont essentielles pour l’attractivité et la vitalité du territoire et l’épanouissement de chacun. Vive la culture ! » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Département s’appuie sur une politique culturelle forte, largement diffusée sur le territoire pour renforcer encore l’attractivité du Val d’Oise. Pour accompagner cette stratégie, l’Etat et le Département soutiendront respectivement à hauteur de 500 000 euros et 300 000 euros les projets culturels sur plusieurs thématiques : les publics prioritaires (petite enfance, collégiens, personnes âgées et personnes en situation de handicap), les présences artistiques dans les sites patrimoniaux, le travail artistique, la présence artistique sur les zones rurales, les résidences d’artistes et la jeune création.

    Les objectifs prioritaires sont les suivants :

    -l’accompagnement de présences artistiques sur le territoire ;

    -la valorisation et la visibilité des actions menées par les établissements culturels en faveur du développement des publics ;

    -l’accompagnement de la généralisation de l’éducation artistique et culturelle ;

    -l’élargissement des partenariats avec et entre les acteurs culturels.

    Les élus du Département ont décidé d’apporter une aide exceptionnelle de 180 000 euros dès la fin de l’année 2021 aux associations et établissements suivants : Points Communs – Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, Escales danse, CirquEvolution, Pôle Itinérant en Val d’Oise, la Compagnie Oposito, Théâtre Paul Eluard de Bezons, Forum, Scène de Musiques Actuelles et Amplifiés de Cergy-Pontoise, la Fondation Royaumont et le Château de la Roche-Guyon.

    Un appel à projets sera lancé sur le territoire en 2022-2023 pour apporter les aides supplémentaires (620 000 euros).

    En 2021, le Département du Val d’Oise consacre un budget de 8 millions d’euros au monde culturel valdoisien.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Ouverture de campagne de plantations 2020/2021 de la forêt de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt

    Diffusé le 25/11/2021

    Le Syndicat mixte d’aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP) porte depuis 2014, l’ambitieux projet de créer dans le Val d’Oise une nouvelle forêt de 1 340 hectares sur les 7 communes de Bessancourt, Frépillon, Herblay-sur-Seine, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Ouen-l’Aumône et Taverny, à 25 kilomètres de l’agglomération parisienne.

    Répondant aux exigences du site, anticipant les variations clima­tiques, offrant des habitats naturels diversifiés, cet aménagement forestier emblématique viendra contribuer au développement de la biodiversité, à la lutte contre la pollution atmosphérique et contre le réchauffement climatique. Au cœur de l’urbanisation, un nouveau poumon vert sera ouvert aux habitants du Val d’Oise et contribuera au développement du patrimoine naturel de l’Île-de-France.

    Avec l’aide de l’État, ce projet labellisé ‘Grand Paris’ en 2012 est aujourd’hui opérationnel.

    Depuis la plantation inaugurale du 25 novembre 2019, trente ha ont été plantés sous la maitrise d’œuvre de l’Office National des Forêts.

    L’utilité publique du projet a été reconnue en février 2020. Aujourd’hui le SMAPP est propriétaire de 724 ha.

    La nouvelle campagne de plantation s’ouvre le 25 novembre 2021. Elle permettra de planter une centaine d’hectares, sur les parcelles déjà propriété du SMAPP, ce qui représente 233 400 plants de 24 essences différentes telles que : Chêne pubescent, chêne chevelu, chêne sessile, alisier blanc, charme, cormier, églantier, érable plane, érable de Montpellier, merisier, tilleul, cèdre du Liban…

    Sur l’ensemble du projet trente essences ont été sélectionnées par l’Office National des Forêts, pour leur rusticité et leur adaptation au climat local, présent et futur, et à la qualité des sols.

    La diversité des essences, et leur plantation en mélange, assurent à la future forêt, à la fois sa pérennité et sa résistance à l’égard de possibles infections (champignons, insectes ravageurs…).

    Le boisement de la Plaine nécessitera encore 6 à 8 ans. La forêt sera mature dans 30 à 50 ans selon les essences.

    84,5 millions d’euros seront investis pour la création de la forêt de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, dans le département du Val d’Oise.

    Communiqué complet en pièce-jointe

    Contacts presse :

    Département du Val d’Oise

    Guillaume TESSIER – guillaume.tessier@valdoise.fr – 07 84 39 09 10

    Syndicat mixte de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt

    Anne LOCATELLI-BIEHLMANN - anne.locatelli-biehlmann@valdoise.fr – 06 07 86 34 05

     

  • SOCIAL

    Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes : 37 hébergements dédiés aux femmes victimes de violences

    Diffusé le 24/11/2021

    Le Département et son bailleur social Val d’Oise Habitat agissent pour la mise en sécurité et l’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales et intrafamiliales dans le Val d’Oise. Une trentaine d’hébergements temporaires sont mobilisés.

    « La lutte contre les violences faites aux femmes est une cause qui m’est profondément chère en tant que présidente. Le Département financera la grande majorité des 37 hébergements dédiés aux femmes victimes de violences intrafamiliales pour les mettre à l’abri rapidement. La protection des enfants est aussi notre priorité. Nous allons soutenir nouvellement deux associations, Mon Ame sœur et Moulin du Pont Rû, qui permettent aux femmes de se reconstruire, notamment dans leur rôle de parent, et proposent des actions destinées aux enfants » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Dans le cadre du plan départemental de lutte contre les violences faites aux femmes, l’Assemblée départementale du 26 novembre délibèrera sur un protocole d’accord entre le Département et l’Etat pour l’hébergement des personnes victimes de violences conjugales et intrafamiliales. 30 places d’hébergement seront dédiées à l’accueil des femmes victimes de violence, dont 20 financées par le Département et son fonds de solidarité logement.

    De plus, le bailleur social du Département, Val d’Oise Habitat, mobilise 7 logements avec le soutien de l’association Du Côté des Femmes. Au quotidien, Val d’Oise Habitat accompagne les femmes victimes de violence au travers de différents dispositifs : réduction du préavis de location, accompagnement dans les impayés de loyers, traitement particulier de la gestion du contrat de location, etc.

    Prévention et lutte contre les violences faites aux femmes

    et aux enfants co-victimes

    Le Département mène une politique volontariste dans la lutte contre les violences faites aux femmes avec ses partenaires (Etat, Val d’Oise Habitat, gendarmerie, communes, associations, collèges…) depuis 2011.Plusieurs actions et dispositifs innovants ont été mis en place pour protéger et accompagner les femmes et les enfants. La formation et la sensibilisation du personnel médico-social du Département permet aujourd’hui une vigilance accrue face aux violences conjugales et un meilleur repérage. Depuis 2006, six intervenantes sociales accueillent, écoutent, évaluent et orientent les plaignantes se présentant en commissariat. Trois supplémentaires intègreront prochainement les gendarmeries de Domont, Fosses/Louvres et Persan. Le Département finance également 26 téléphones grave danger, depuis sa mise en expérimentation en Val d’Oise. en 2012. Par ailleurs, des actions éducatives sur la prévention et la lutte contre les violences sexistes sont proposées dans les collèges à travers des théâtre-forum. Enfin, le Département du Val d’Oise soutient les associations Espérer95, ARS95, Du Côté des Femmes, APUI – Les Villageoises, Voix de Femmes, CIDFF95, Mon Âme Sœur et Moulin de Pont Rû pour leurs actions dans la prévention et l’accompagnement des femmes victimes de violences et les enfants.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 8 novembre 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 08/11/2021

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 8 novembre 2021 et ont délibéré sur 25 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 33 633 euros aux communes d’Argenteuil, d’Auvers-sur-Oise, de l’Isle-Adam, de Pontoise, et à la communauté d’agglomération de Roissy-Pays-de-France, pour l’organisation d’expositions artistiques.

    - 230 838 euros aux communes du Perchay, de Seraincourt et de Frépillon, au titre d’investissements dans le domaine du développement économique local.

    - 407 959 euros aux communes de Vétheuil et Vienne-en-Arties, pour la dépollution des eaux et l’assainissement collectif.

    Le chiffre du jour : 256 778 euros, les aides du Département aux associations locales et nationales (la Croix Rouge Française, le Secours Catholique et Populaire, les Restaurants du Cœur, l’Association pour le Logement des Jeunes En Val d’Oise, l’Association pour un Urbanisme Intégré, AURORE, ESPERER 95, la Maison de la Solidarité de Gonesse, la Banque Alimentaire de Paris et d’Ile-de-France, ainsi que plusieurs épiceries sociales du Val d’Oise) menant des actions de soutien aux personnes en situation précaire. Ces actions de distributions alimentaires, d’accueil, et de distributions de produits d’hygiène assorties à la mise à disposition de douches, sont essentielles les plus démunis.

    Synthèse complète en PJ

  • EDUCATION

    Innovation pédagogique : la robotique dans les collèges du département

    Diffusé le 15/10/2021

    A la pointe de l’innovation pédagogique, le Département développe depuis maintenant quatre ans la robotique éducative dans une approche ludique pour appréhender l’apprentissage du codage, développer le sens du travail en équipe, la créativité et l’estime de soi. En fin de chaque année scolaire, le Département organise une compétition robotique entre les collèges.

    « Le Département a toujours été précurseur dans l’usage du numérique et compte bien en faire profiter tous les Valdoisiens. L’utilisation des algorithmes, l’apprentissage du codage et la robotique permettent à nos collégiens de développer par le jeu leurs appétences pour les nouveaux métiers scientifiques. En 4 ans, la compétition VOBOT Challenge s’est installée durablement dans le calendrier scolaire et bénéficie d’un bel engouement auprès des collégiens et des enseignants. Je me réjouis qu’elle prenne aussi une dynamique régionale et s’ouvre aux collégiens des départements franciliens. La robotique éducative est un véritablement moteur de réussite scolaire et d’épanouissement » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Toute l’année, les collégiens participants à la compétition VOBOT récupèrent leurs kits robotique en début d’année avec leur professeur avant d’entamer une session du parcours d’accompagnement. Toute l’année scolaire, ils travaillent sur la programmation informatique et le codage avant de se retrouver pour la compétition départementale « VOBot Challenge ». Elle se décline en plusieurs défis robotiques (parcours d’obstacles sur tapis) lors desquels il faut user de la meilleure stratégie en un temps limité. Au total, une quarantaine de collèges (sur 111) du département ont déjà participé à cette compétition.

    Nouveauté « codage pour tous » : compte-tenu de l’enthousiasme observé pour la robotique éducative et de sa forte appropriation auprès des collégiens et enseignants, le Département va lancer « le codage pour tous » et doter les 111 collèges d’un kit d’initiation à la robotique (tapis d’entrainement, 5 robots, ressources en ligne…). Ce dispositif permettra aux enseignants néophytes d’appréhender la robotique éducative avec leurs élèves avant de se lancer dans la compétition.

    L’édition 2022 du « VObot challenge » mettra à l’honneur les sites emblématiques du département à travers une chasse au trésor. Plus de 400 collégiens et leurs robots sont attendus cette année. Le succès de cette compétition au fil des années en Val d’Oise permet aujourd’hui d’ouvrir la compétition aux départements franciliens et de convier 20 équipes de collégiens de la région.

    Le Département investira 277 000 euros dans ces innovations pédagogiques cette année. 3,8 millions d’euros ont aussi été investis pour doubler le nombre de tablettes dans les collèges d’ici la fin de l’année, soit 7520 tablettes à disposition des collégiens et des enseignants.

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Le département soutient le monde agricole

    Diffusé le 15/10/2021

    Aujourd'hui, l’Assemblée départementale a décidé d’attribuer 81 643 euros à quatre structures agricoles et à la Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France. Le Val d’Oise renouvelle sa présence au Salon International de l’Agriculture en 2022.

    « Les paysages du département sont fortement marqués par l’agriculture. Nous sommes fiers de notre identité rurale et de notre histoire agricole. Les terres agricoles représentent plus de 55 000 hectares soit 50% du territoire départemental. Le Val d’Oise est le premier département arboricole d’Ile-de-France avec une superficie d’environ 400 hectares sur les 823 que compte la région. Le Département agit aux côtés du monde agricole pour préserver la biodiversité, valoriser notre territoire et la production locale et sensibiliser les habitants aux enjeux de l’agriculture de demain. Le Département est également au rendez-vous pour soutenir les exploitants agricoles lors des événements climatiques exceptionnels, comme en avril dernier où le Département a débloqué un fonds d’aide de 250 000 euros » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Les élus du Département ont décidé d’attribuer les subventions suivantes :

    -4 000 euros à la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FDSEA), pour pérenniser un projet agricole local permettant la préservation des pollinisateurs et de s’inscrire dans une démarche éco responsable ;

    -3 200 euros à l’association Terre de Lien qui mène des actions pour la promotion d’une agriculture durable, et favorisantes l’installation d’agriculteurs pratiquant l’agriculture biologique ;

    -4 200 euros aux Jeunes Agriculteurs d’Ile-de-France Ouest, afin de mener des actions pédagogiques contre les dépôts sauvages, mais également de donner de la visibilité aux jeunes agriculteurs en organisant des visites de leurs exploitations ;

    -5 000 euros à l’association régionale des Points Accueil Installation (PAI) d’Ile-de-France, pour informer et orienter toute personne souhaitant mettre en place un projet dans le domaine agricole.

    Le Département apporte également son soutien à la Chambre d’agriculture de la Région pour qu’elle puisse mener à bien ses actions sur la protection de l’eau et des terres agricoles, l’élevage et l’appui à l’installation et la transmission des exploitations. Le Département et la Chambre d’agriculture vont également poursuivre leur collaboration dans la valorisation des produits locaux dans les assiettes des collégiens.

    Le Val d’Oise au Salon international de l’Agriculture en 2022

    Le Département sera présent au Salon International de l’Agriculture du 26 février au 6 mars 2022 à Paris. Avec une affluence totale d’environ 500 000 visiteurs chaque année, le Salon de l’Agriculture constitue un moment fort pour le monde agricole et permet de sensibiliser le grand public aux réalités de l’agriculture d’aujourd’hui. « Ce rendez-vous populaire sera l’occasion pour le Département de valoriser son patrimoine naturel et ses producteurs locaux, mais aussi de sensibiliser le public à la consommation locale. Nous inviterons de nombreux Valdoisiens à découvrir le monde agricole, rencontrer et échanger avec les hommes et les femmes qui nourrissent le département et goûter aux saveurs des terroirs » précise Paul Dubray, Conseiller départemental en charge de la Ruralité et des Relations avec le monde agricole.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Ligne 17 nord du Grand Paris Express : Les travaux se poursuivent

    Diffusé le 08/10/2021

    Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, se félicite de la décision de la Cour administrative d’appel de Paris du 7 octobre 2021 rejetant la requête en annulation de l’autorisation environnementale de la ligne 17 Nord.

    « Les travaux de la ligne 17 nord vont se poursuivre et je m’en réjouis. La gare du Triangle de Gonesse, et plus généralement le développement économique et durable de ce territoire, représente un espoir aux nombreuses perspectives positives (accès à l’emploi, la formation, la culture, les loisirs…) pour les habitants Valdoisiens et leurs enfants. 565 000 franciliens bénéficieront de la ligne 17 et de ses interconnexions du Grand Paris Express. Je pense naturellement à l’interconnexion avec la ligne H sur le Hub Saint-Denis-Pleyel pour laquelle nous nous sommes battus depuis des années et qui a été confirmée par la Région puis dans le Plan pour le Val d’Oise en mai dernier. Cette nouvelle décision de justice nous conforte dans le travail que nous menons avec tous nos partenaires (Etat, Région, Education nationale, Société du Grand Paris, Rungis, CY Paris Cergy Université, Gonesse, Roissy-Pays-de-France…) pour avancer collectivement dans la dynamique du renouveau du Triangle de Gonesse et du Val d’Oise. »

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 4 octobre 2021 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 05/10/2021

    Les élus du Département du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 4 octobre 2021 et ont délibéré sur 20 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 230 000 euros à la commune de Viarmes pour la restauration de la tour du clocher de l’église Saint-Pierre-Saint-Paul.

    - 700 000 euros à la commune de Gonesse pour la construction d’un gymnase à proximité du collège.

    - 81 190 euros à l’association « du côté des femmes » pour ses missions de soutien et d’accompagnement aux femmes victimes de violences.

    Le chiffre du jour :

    3 927 471,83 euros, l’investissement du Département dans le projet d’extension du collège Philippe Auguste à Gonesse. Il s’agit de la construction d’un bâtiment neuf comprenant la demi-pension et les vestiaires d’Education physique et sportive, ainsi que l’aménagement de 450 mètres carrés de salles de classes supplémentaires, portant la capacité d’accueil du collège à 750 places.

    Synthèse complète en PJ

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Franck Olivier Lachaud nommé Directeur général des services du Département du Val d'Oise

    Diffusé le 23/09/2021

    Franck Olivier Lachaud assure les fonctions de Directeur général des services du Département du Val d’Oise depuis le 1er septembre.

    Haut fonctionnaire diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), ancien directeur général des services de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Franck Olivier Lachaud a été auparavant directeur général des services du Département de la Somme, sous-préfet de Valenciennes et secrétaire général de nombreuses préfectures.

    Pour Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, « Franck Olivier Lachaud bénéficie d’une solide expérience en collectivités territoriales et administrations d’Etat et des qualités humaines certaines pour accompagner les élus du département à relever les nombreux défis de notre territoire parmi les plus jeunes de France métropolitaine. Je lui souhaite bienvenue en Val d’Oise ! »

    Le Val d’Oise compte 1,2 million d’habitants. La collectivité emploie 3600 agents et a un budget annuel de 1,5 milliard d’euros (2021).

1[2][3][4][5][6][Dernière]