Communiqués et dossiers de presse

  • AIDE AUX COMMUNES

    Aides à l'investissement des communes : le Département lance le fonds "Val d'Oise territoires"

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé le Fonds départemental Val d’Oise Territoires pour l’aide à l’investissement des communes et des intercommunalités. Il sera doté de 30 millions d’euros en 2022.

    « Le Département est le premier partenaire des communes et des intercommunalités. Riche de ses 184 villes et villages, le Département est garant de l’équilibre territorial du Vexin français à l’Est du Val d’Oise. C’est pourquoi, nous renforçons nos moyens pour l’investissement des collectivités du territoire afin de répondre au plus près des enjeux locaux, améliorer le cadre de vie des habitants et l’attractivité du Val d’Oise. Dès cette année Le Fonds départemental sera doté de 30 millions d’euros (25 millions d’euros actuellement), puis 50 millions d’euros par an en 2027 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Fonds départemental Val d’Oise Territoires est décliné en une quarantaine d’aides à l’investissement aux collectivités du département dans les domaines divers tels que la sécurité, le patrimoine, le scolaire, le sport, l’environnement, la culture ou la santé… Le Département s’engage à soutenir les communes au minimum à 25% du coût de leurs projets (frais d’études et techniques, travaux).

    Parmi les nouvelles aides aux collectivités, le Département financera la construction et la rénovation des bâtiments publics, la restauration et les travaux de mise en valeur du patrimoine historique, l’amélioration énergétique de l’éclairage public et le développement de la nature en ville. Les collectivités bénéficieront d’une aide supplémentaire pour les projets de vidéo-protection rattachés au futur Centre départemental de supervision, d’enfouissement des réseaux et ceux portants sur la rénovation énergétique des bâtiments.

    En complément de ce Fonds Val d’Oise Territoires, le Département consacrera 70 millions d’euros sur 2022-2028 au financement de projets plus structurants des collectivités (équipement sportif ou culturel majeur, équipement technique intercommunal à vocation environnemental…).

    Au total, le Département investira 270 millions d’euros sur les six prochaines années pour aider les communes et les intercommunalités à améliorer le cadre de vie des habitants.

  • SOCIAL

    Les lauréats de la 10ème édition du prix de l'égalité des chances

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont annoncé les six lauréats de la 10ème édition du Prix de l’égalité des chances. Ils recevront un soutien financier du Département allant de 3500 à 8500 euros pour réaliser leur projet scolaire et professionnel.

    « Le Département du Val d’Oise est l’un des plus jeunes de France métropolitaine, 41,2 % des Valdoisiens ont moins de 30 ans. Le Prix de l’égalité des chances vise à soutenir financièrement les jeunes ayant un parcours scolaire et un engagement citoyen exemplaires pour la réalisation de leur projet. Depuis 2012, le Département a soutenu 57 jeunes méritants dans la poursuite de leurs études. Cette année, le Département consacre 35 000 euros aux 6 nouveaux lauréats de cette édition. Les élus du Département se joignent à moi pour leur souhaiter une très belle réussite dans la poursuite de leur parcours scolaire et citoyen » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Ces dernières semaines, un comité composé de Conseillers départementaux et des partenaires du Département (Etat, CY Paris Cergy Université, Education nationale, ESSEC et association Expli’Cite) ont proposé de retenir ces 6 lauréats (voir liste en PJ) qui ont comme points communs : d’excellents résultats scolaires, un engagement citoyen fort, la nécessité de financer eux-mêmes leurs études par des emplois étudiants, et l’existence, aujourd’hui, de freins financiers susceptibles de compromettre leur réussite.

    « Le Département valorise et récompense le travail et l’effort de ces lauréats pour arriver à cette excellence éducative. Ces jeunes méritants ont des parcours atypiques, variés, avec des ambitions très fortes qui vont de la mobilité internationale à l’entrepreneuriat ou encore l’animation 3D. En s’engagent pour leur réussite personnelle mais aussi la réussite collective, ces lauréats sont des exemples pour toute notre jeunesse valdoisienne, nous en sommes fiers » se réjouit Edwina Etoré-Manika, Conseillère départementale en charge de l’Egalité des chances, de l’Egalité Femmes-Hommes et des actions éducatives et citoyennes.

    Au total, le Département du Val d’Oise dédie une enveloppe de 35 000 euros pour cette 10ème édition du Prix de l’égalité des chances.

  • EDUCATION

    Un nouveau collège à Argenteuil en 2026

    Diffusé le 17/06/2022

    Les élus du Département réunis ce jour en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de lancer l’opération de construction d’un nouveau collège de 700 élèves à Argenteuil. Il ouvrira ses portes à la rentrée 2026.

    « Selon l’Observatoire de la démographie scolaire en Val d’Oise, la commune d’Argenteuil accueillera plus de 600 collégiens supplémentaires d’ici 2027. Ce nouveau collège est une réelle nécessité pour ce territoire en complément de l’extension à venir du collège Jean-Jacques Rousseau en 2024 et du nouveau collège dans la commune voisine de Bezons en 2025. La vitalité de notre territoire nous amène à programmer des grands investissements dans nos collèges pour accueillir nos jeunes dans les meilleures conditions. Au total, d’ici 2026, 7 nouveaux collèges (Cergy, Plessis-Bouchard, Persan, Osny, Villiers-le-Bel, Bezons et Argenteuil) ouvriront leurs portes dans le département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le collège d’Argenteuil comportera, outre les locaux d'enseignement, un service de demi-pension avec une cuisine de production, ainsi qu’une cour de récréation. Un plateau d’éducation physique et sportive et quatre logements de fonction seront inclus au programme de l’opération si la configuration du terrain le permet.

    Une emprise d’environ 7 800 m² située à l’intersection des avenues du Parc et du Château, et de la rue Henri Barbusse a été identifiée. La commune d’Argenteuil est actuellement en cours de mise en œuvre des procédures de maîtrise foncière de cette emprise, qui sera mise à disposition du Département à titre gratuit.

    Les travaux pourraient débuter au 2e trimestre 2025 pour une ouverture du collège à la rentrée scolaire 2026.

    Le Département investira 18,2 millions d’euros dans la construction de ce collège à Argenteuil. Au total, 434 millions d’euros seront investis par le Département dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien des collèges sur 2022-2028.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 30 mai 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 30/05/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 30 mai 2022, et ont délibéré sur 23 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 71 000 euros aux associations « Théâtre de cristal », « Musique Et Situations de Handicap », et « Le Trapèze ivre – la Croisée des Chemins », pour la réalisation de projets dans le domaine de la culture et du lien social ;

    - 26 900 euros aux associations « Nil Admirari », et « Art ensemble » dans le cadre des arts de la rue et du cirque ;

    - 166 979 euros au monde sportif valdoisien (clubs, comités, cdfas…) pour l’organisation de compétitions et l’achat de matériel.

     

    - Le chiffre du jour : 150 000 euros à la commune de Commeny. Cette subvention a pour but de permettre l’acquisition et la réhabilitation d’un bâtiment mitoyen de la mairie, ainsi que le réaménagement de l’ancien château d’eau.

     

    Synthèse complète en pj

  • SOCIAL

    13 Millions € en faveur de l’habitat inclusif en Val d’Oise

    Diffusé le 22/04/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a décidé de lancer un appel à manifestation d’intérêt en faveur des projets d’habitat inclusif, du 25 avril au 5 juin 2022 sur valdoise.fr/habitat-inclusif.

    « Chef de file de l’action sociale, le Département entend renforcer son soutien à l’accompagnement des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie en favorisant leur maintien à domicile. Nous nous engageons aujourd’hui dans le dispositif de l’habitat inclusif pour permettre aux personnes âgées ou en situation de handicap de vivre confortablement dans un lieu adapté à leurs besoins et sécurisé. Plus de 13 millions d’euros seront consacrés ces prochaines années à l’aide à la vie partagée et aux investissements dans ces logements » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    L’habitat inclusif est un habitat accompagné, partagé, et inséré dans la vie locale. Il est destiné principalement aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé, entre elles ou avec d’autres personnes. Les habitants continuent de bénéficier de toutes les prestations sociales individuelles et peuvent faire intervenir des services d’aide et d’accompagnement à domicile.

    L’objectif de ce projet est de favoriser le vivre ensemble pour limiter le risque d’isolement en proposant notamment la mise en place d’activités destinées à l’ensemble des habitants. Le Département a fait le choix d’ouvrir la prestation d’Aide à la vie partagée à partir de 2023 pour financer l’animation de la vie sociale et partagée dans ces logements s’adressant à son public fragile.

    L’habitat inclusif peut prendre des formes variées selon les besoins et les souhaits exprimés par les habitants. Il peut être constitué dans un parc privé, dans un parc social ou dans les logements-foyers « habitat inclusif ».

    Plus de 13 millions d’euros seront investis sur 2023-2029 par le Département, avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, pour le financement de l’Aide à la vie partagée, le soutien en ingénierie et les investissements dans le parc social pour la construction ou la réhabilitation de logements.

  • INFRASTRUCTURE

    Plan vélo en Val d’Oise : 22 millions € investis sur 2022-2024

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé d’accélérer la programmation des aménagements cyclables du Plan Vélo en Val d’Oise sur la période 2022-2024.

    « La mobilité de tous est l’un des enjeux forts pour l’avenir du Val d’Oise. Dans le cadre de son Plan vélo, le Département renforce le développement du maillage du territoire en itinéraires cyclables dès cette année. Ces deux dernières années, nous avons investi près de 6 millions d’euros. Aujourd’hui ce sont 22 millions d’euros consacrés au Plan vélo sur 2022-2024. Plus d’une trentaine de nouveaux kilomètres de pistes cyclables va être créée et de nouveaux itinéraires sont déjà à l’étude. Nous pensons également au stationnement vélo et trottinettes des collégiens dans les établissements scolaires. Plus de 10 000 places seront créées dans tous les collèges d’ici 2028 » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Lancé en 2019, le Plan Vélo du Val d’Oise se construit autour de quatre objectifs :

    -Créer un maillage d’itinéraires cyclables sur le territoire du Département ;

    -Développer les services à destination des cyclistes, avec des aires de stationnement, des ateliers de réparation, des services de location ;

    -Faire la promotion de l’usage du vélo auprès des agents du Département ;

    -Faire du vélo un moyen de transport du quotidien pour les Valdoisiens.

    Parmi les nouveaux aménagements cyclables portés par le Département sur 2022-2024 :

    -Poursuite de la voie verte à Parmain jusqu'à la gare de Valmondois (550 m) ;

    -RD203 : aménagement d'un itinéraire cyclable entre l'université de Neuville-sur-Oise et la limite avec le département des Yvelines (1km – axe RER Vélo ligne A) ;

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable sur la RD14 entre les deux giratoires de la RD411 à Herblay-sur-Seine (350m) ;

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable entre le centre commercial du Grand Val à L'Isle-Adam et le centre-ville de Mours (1,3 km) ;

    -RD 317 : poursuite des aménagements réalisés en 2021 entre la RD9 et la RD10 à Louvres, Villeron et Marly (1,9 km).

    Stationnements vélos et trottinettes sécurisés dans les collèges

    Le Département porte actuellement une étude pour doter d’ici 2028 l’ensemble des collèges du département en stationnements sécurisés pour les modes doux (vélo et trottinette). Plus de 10 000 places pourraient être créées pour les collégiens et le personnel des établissements. Cela représente un investissement supplémentaire de 5 millions d’euros.

    Dans le cadre de son Plan vélo, le Département investira 22 millions d’euros sur 2022-2024 pour les études et l’aménagement de nouveaux itinéraires cyclables sur son territoire.

  • SPORT

    Terre de jeux 2024 : le Département investit dans la construction d’un centre aquatique olympique

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, ont décidé d’accorder une subvention de 5 millions d’euros à la Communauté d’Agglomération de Val Parisis pour la construction d’un Centre aquatique olympique.

    « Le Département, Terre de Jeux 2024, est pleinement engagé avec l’ensemble des acteurs du territoire dans la dynamique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Ces derniers mois, des investissements importants ont été annoncés pour la construction ou la rénovation de Centres de préparation aux Jeux 2024 : le CDFAS à Eaubonne, la salle d’armes à Saint-Gratien et aujourd’hui le Centre aquatique olympique dans le Val Parisis. Le Département accompagnera la Communauté d’agglomération du Val Parisis dans son travail de prospection auprès des délégations étrangères. Ce Centre aquatique répond également à un vrai besoin du territoire en terme d’apprentissage de la natation pour nos jeunes Valdoisiens » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Crédit photo : Rougerie – Tangram

    Le futur centre aquatique olympique, porté par l’agglomération du Val Parisis, sera situé sur les communes de Taverny et de Saint-Leu-la-Forêt. Il prévoit la construction d’un bassin olympique de 50 mètres doté de dix couloirs, d’un bassin de 25 mètres et d’une fosse à plongeon de 5 mètres de profondeur. Les quatre disciplines olympiques, à savoir la natation, la natation synchronisée, le plongeon et le water-polo, pourront être accueillies. L’établissement sera également composé d’une salle de musculation, d’un espace de forme et santé, une salle événementielle et des places en gradins et mobiles pouvant accueillir 1200 personnes. Les qualités de cet équipement départemental offriront une opportunité exceptionnelle aux clubs pour développer leurs activités, ainsi que de nouvelles, de l’apprentissage au plus haut niveau de pratique.

    Le chantier en cours depuis fin 2021 est programmé sur deux ans. Au total, cela représente un investissement sur le territoire à hauteur de 37 millions d’euros.

    Découvrez le futur Centre aquatique olympique intercommunal du Val Parisis en vidéo : https://youtu.be/1phsEtaoDC8

    Visuels d’architecte à télécharger : https://we.tl/t-WnTtfvSpQn

    Crédit photo : Rougerie – Tangram

     

  • EDUCATION

    Un nouveau collѐge à Bezons en 2025

    Diffusé le 22/04/2022

    Les élus du Département réunis ce matin en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont décidé de construire un nouveau collège à Bezons. L’ouverture est prévue à la rentrée de septembre 2025.

    « Le Val d’Oise est l’un des départements les plus jeunes de France métropolitaine : 29% de sa population est âgée de moins de 20 ans. Selon l’Observatoire de la démographie scolaire du Val d’Oise, nous attendons 4000 collégiens supplémentaires dans nos établissements d’ici 2025. La vitalité de notre territoire nous amène à programmer des grands investissements dans nos collèges pour accueillir nos jeunes dans les meilleures conditions. Aujourd’hui, nous annonçons la construction d’un nouveau collège à Bezons pour anticiper cette évolution démographique à l’Est du territoire. Sept nouveaux collèges seront construits dans le Val d’Oise d’ici 2025 en complément d’un plan Marshall de rénovation de nos établissements. Au total, le Département investira 434 millions d’euros dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien de ses collèges sur les 7 prochaines années » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le nouveau collège de Bezons aura une capacité d’accueil de 700 élèves. Il comportera une demi-pension avec une cuisine de production, une cour de récréation et un plateau d’éducation physique et sportive. Il bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces et respectera la démarche de développement durable du Département.

    Un terrain viabilisé d’environ 10 000m² sera mis à disposition gratuitement par la commune de Bezons. A ce stade, l’implantation privilégiée est située sur le terrain d’emprise de l’actuel lycée du Grand Cerf, propriété de la mairie.

    Dans un souci de cohérence architecturale, le Département assurera également la maitrise d’ouvrage d’un équipement sportif communal de 2000m². La mairie de Bezons pourra solliciter une aide départementale pour participer au financement de cette opération de 7 millions d’euros.

    Au total, 24,1 millions d’euros seront investis dans la construction de ce nouveau collège à Bezons et d’une halle d’athlétisme. Le démarrage des travaux est prévu au deuxième trimestre 2024.

    Inscrit dans son Plan pluriannuel d’investissements inédit sur 2022-2028, le Département investira fortement à hauteur de 434 millions d’euros dans la construction, l’extension, la rénovation et l’entretien de ses collèges sur les 7 prochaines années. Il s’agit de la priorité du mandat pour la réussite scolaire et l’épanouissement de tous les collégiens. Une attention particulière sera portée aux innovations pédagogiques, démarche lancée par la collectivité en 2018.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 4 avril 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 04/04/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 4 avril 2022, et ont délibéré sur 16 rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 221 681 euros aux communes d’Argenteuil et de Goussainville, pour la réalisation d’équipements cyclables dans ces deux communes.

    - 400 000 euros à la commune de Vauréal, pour la réalisation de trois opérations : la requalification des espaces publics de La Bussie, l'aménagement du parvis du Cœur de ville - Forum II, et la création d'un cimetière paysager.

    - 100 000 euros à 20 clubs sportifs labélisés « formateurs », pour permettre à ces clubs de renforcer leur structuration, leur attractivité et de fidéliser de leurs licenciés.

    - Le chiffre du jour : 1 620 000 euros à la commune de Pontoise, pour but de permettre la réalisation de travaux de reconstruction partielle du groupe scolaire Ludovic Piette, afin d'améliorer le cadre et les conditions d'accueil des élèves.

     

    Synthèse complète en pj

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Lancement d'une brigade verte en Val d'Oise

    Diffusé le 31/03/2022

    Le Département lance une brigade verte en Val d’Oise dédiée à l’entretien et au verdissement des abords du réseau de routes départementales, des parcs et des Espaces Naturels Sensibles, propriétés départementales. Cette brigade sera composée de Valdoisiens en insertion, anciens bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active.

    « Cette brigade verte a l’avantage de faire converger deux priorités de l’action départementale : l’insertion des bénéficiaires du RSA et la protection de notre environnement. Ces salariés en contrat aidé participeront à l’effort du Département pour la propreté des abords des routes départementales et seront pleinement engagés pour l’entretien et la préservation de nos espaces verts » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Deux équipes composées chacune de cinq agents techniques et d’un encadrant seront formées et opérationnelles dès le mois d’avril 2022. Elles seront en charge du ramassage des déchets le long du réseau routier départemental, du petit entretien de chemins et de fossés, de la fauche, du petit élagage ou encore de la plantation d’arbustes et de haies. Ces équipes seront encadrées par les professionnels du Centre Pédagogique pour Construire une Vie active.

    Pour rappel, le Département lancera au printemps une opération de reconquête des délaissés routiers et des accotements. 20 sites de 500m² à 2 hectares ont été identifiés. Elle permettra d’améliorer la biodiversité sur les accotements de voirie, diversifier les milieux naturels présents, favoriser les insectes pollinisateurs sauvages et contribuer à l’amélioration des conditions de sécurité du réseau routier.

    En 2022, le Département consacre 4,7 millions d’euros à sa politique environnementale pour la protection et l’entretien de son patrimoine naturel et de son agriculture.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Budget 2022 du département : un nouvel effort conséquent sur les investissements

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a voté le budget primitif 2022 du Conseil départemental à hauteur de 1,57 milliard d’euros. Un effort conséquent est porté sur les investissements qui s’élèvent à 234 millions d’euros, soit +20,7% par rapport à l’année dernière.

    « Cette année encore, le Département va atteindre un niveau d’investissements sans précédent depuis plus de dix ans à hauteur de 234 millions d’euros. La priorité sera portée à la construction et au Plan Marshall de rénovation des collèges avec un investissement de l’ordre de 67,6 millions d’euros. Le Département va accélérer le Plan Vélo en Val d’Oise (4,5 millions d’euros) et poursuivre l’amélioration de son réseau de routes départementales pour le confort de déplacement de tous les usagers. Premier partenaire des communes, le Département s’engage à les aider à hauteur de 30 millions d’euros (+20%) pour investir dans l’amélioration du cadre de vie des habitants » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Chef de file de l’action sociale sur son territoire, le Département consacre 667 millions d’euros à la solidarité (58% du budget), notamment pour l’accompagnement et l’insertion des publics les plus fragiles : personnes en situation de handicap, personnes âgées et enfance. Les dépenses relatives au Revenu de Solidarité Active s’élèvent à 230,5 millions d’euros, après une diminution sensible des bénéficiaires du RSA fin 2021.

    Avec un budget de fonctionnement en légère baisse (-0,9%) et fort d’une gestion budgétaire saine et responsable reconnue par l’agence de notation Fitch fin 2021, le Département poursuit sa politique de désendettement, avec pour objectif de baisser la dette jusqu’à 824 millions d’euros d’ici fin 2022.

    Le Département porte des investissements à hauteur de 234 millions d’euros (contre 194 millions d’euros en 2021).Des efforts importantsseront réalisés dans le domaine de l’éducation, à travers le plan Marshall des collèges de 67,6 millions d’euros, en augmentation de 32,5%. Afin d’améliorer la qualité de service offerte aux valdoisiens en terme de déplacements, le Département va également investir dans le domaine des mobilités à hauteur de 57,7 millions d’euros, dont 4,5 millions d’euros pour le Plan Vélo.

    L’épanouissement et le bien-être de chacun est une priorité pour le Département. Le budget consacré à la protection de l’environnement et au soutien à l’agriculture est porté à 4,7 millions d’euros, l’accès à la culture pour tous sur le territoire à 8,3 millions d’euros et le soutien aux pratiques sportives et à la dynamique de Paris 2024 à 8,4 millions d’euros. L’aide aux communes est en nette augmentation pour atteindre 30 millions d’euros cette année et permettre ainsi de renforcer le soutien départemental à l’amélioration du cadre de vie des habitants dans les villes et villages du Val d’Oise.

    Enfin, le Département est le premier financeur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Val d’Oise. Le budget consacré aux pompiers s’élève à 74,3 millions d’euros dont 5 millions d’euros pour investir dans le renouvellement et la modernisation de ses équipements (45 millions d’euros entre 2019-2023).

    Le budget 2022 s’inscrit dans la stratégie globale prévue par le plan pluriannuel d’investissements pour la période 2022 – 2028, qui prévoit des investissements sans précédent à hauteur de 1,6 milliard d’euros dans le Val d’Oise.

  • EDUCATION

    Le premier conseil départemental des jeunes du Val d’Oise

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a lancé le Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise destiné aux collégiens de la 5e à la 3e. L’appel à candidatures est ouvert du 6 avril au 1er juillet 2022. L’installation du premier Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise aura lieu à l’automne 2022.

    «Le Val d’Oise compte parmi les départements les plus jeunes de France métropolitaine (41,2% des jeunes de moins de 30 ans). La part des 11-24 ans représente 19% de la population valdoisienne. L’engagement citoyen est l’un des leviers majeurs vers la réussite de nos jeunes. Fier de la vitalité de son territoire, le Département lance aujourd’hui le Conseil départemental des jeunes du Val d’Oise. Il s’agira d’une Assemblée composée de 42 jeunes à parité fille/garçon représentant tout le territoire et imaginée comme un espace d’échanges, de partage et de travail pour l’avenir du département » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le Conseil départemental des jeunes aura pour but de répondre aux objectifs suivants :

    ■Faire connaitre aux jeunes valdoisiens les compétences et le fonctionnement du Conseil départemental et ainsi favoriser leur engagement vers la citoyenneté ;

    ■Les impliquer dans les questions relatives aux politiques publiques départementales, en particulier celles concernant la jeunesse ;

    ■Leur donner la possibilité d’être force de propositions et porter des projets concrets pour améliorer le quotidien des jeunes et des Valdoisiens ;

    ■Faire des membres de ce Conseil départemental des « ambassadeurs du Département », et plus largement de l’action publique menée en faveur des jeunes valdoisiens.

    Une Assemblée de 42 collégiennes et collégiens

    Le mandat des jeunes conseillers départementaux sera de deux ans, renouvelable si le jeune est scolarisé en classe de 3ème la première année du second mandat. Le jour de l’installation à l’automne 2022, les 42 jeunes éliront un Président ou une Présidente. Toute l’année, ils débattront autour de grandes thématiques (environnement, solidarité, jeunesse…) qu’ils définiront ensemble et porteront des projets concrets pour améliorer la vie quotidienne des jeunes et des Valdoisiens. Cette Assemblée sera animée toute l’année autour de commissions thématiques, des visites de terrain, des campagnes de sensibilisation de la jeunesse et des événements grand public.

    Informations pratiques :

    Pour candidater jusqu’au 1er juillet 2022, il suffit d’être inscrit dans un collège valdoisien, être en 5e, 4e ou 3e à la rentrée scolaire 2022/2023 et de remplir un formulaire en ligne sur valdoise.fr/cdj. Un jury composé d’élus du Conseil département et des services du Département examinera les candidatures à l’été 2022.

  • EDUCATION

    Les premiers visuels des prochains collѐges de Persan et Osny dévoilés

    Diffusé le 25/03/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale a dévoilé les premiers visuels d’architecte des prochains collèges d’Osny et Persan. La maîtrise d’œuvre a été attribuée au cabinet d’architecture Gaetan Le Penhuel pour le collège d’Osny, et au cabinet d’architecture Marjan Essamfar & Joe Verons pour le collège de Persan.

    « Le Val d’Oise est un des départements les plus jeunes de France, avec 29% de sa population âgée de moins de 20 ans. Pour faire face à l’accroissement démographique, le Département mène une politique éducative dynamique, en particulier concernant la construction de nouveaux collèges, afin d’offrir aux jeunes valdoisiens les meilleures conditions d’enseignement possibles. 32 millions d’euros seront investis par le Département et le Fonds de Solidarité et d’Investissement Interdépartemental (FS2i) dans la construction de ces deux nouveaux collèges. Au total, le Département consacrera plus de 67 millions d’euros cette année à la construction et au plan Marshall de rénovation des collèges » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le futur collège à Osny

    Voir l'image en grand Gaëtan Le Penhuel

    Crédit photo : Gaetan Le Penhuel

    Ce nouveau collège aura une capacité d’accueil de 600 élèves, et comportera un service de demi-pension prévu pour 400 élèves avec une cuisine, une aire d’éducation physique et sportive, une cour de récréation, quatre logements de fonction et un parking de 60 places. Ce nouveau collège bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces, comme tous les nouveaux collèges construits dans le Département. Le chantier débutera au printemps 2023 et le collège ouvrira à la rentrée 2024.16,6 millions d’euros seront investis par le Département.

    Le futur collège à Persan

    Voir l'image en grand

    Crédit photo : Marjan Essamfar & Joe Veron

    Ce nouveau collège aura une capacité d’accueil de 650 élèves. Il comportera également un service de demi-pension avec une cuisine, un plateau d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction. Ce nouveau collège bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces, comme tous les nouveaux collèges construits dans le Département. Le chantier débutera au 2e trimestre 2023 et le collège ouvrira à la rentrée 2024. 15,5 millions d’euros seront investis par le Département.

    Visuels d’architecte à télécharger : https://we.tl/t-yTCeny8Emu

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Commission Permanente du 7 mars 2022 du Conseil Départemental du Val d'Oise

    Diffusé le 07/03/2022

    Les élus du Conseil départemental du Val d’Oise se sont réunis en commission permanente lundi 7 mars 2022, et ont délibéré sur 16rapports à l’ordre du jour.

    Les élus ont voté notamment :

    - 101 525 euros à la commune d’Argenteuil pour l’acquisition de mobiliers spécialisés et les travaux de rénovation de la médiathèque Elsa Triolet.

    - 42 347 euros à la commune d’Herblay-sur-Seine pour la création d’une Chaussée à Voie Centrale Banalisée sur l’avenue Foch, dans le cadre du Plan Vélo du Val d’Oise.

    - 38 475 euros à la commune de Villiers-le-Sec pour permettre la restauration écologique d’une mare, afin d’en augmenter la biodiversité.

    - Le chiffre du jour : 200 000 euros à la commune de Cergy pour la création d’un centre de santé, dans le cadre de la lutte contre la désertification médicale.

    Synthèse complète en pj

  • CULTURE

    Dans le Val d'Oise, La Roche-Guyon s'affiche au Sénat !

    Diffusé le 07/03/2022

    Du 5 Mars au 3 juillet 2022, une photo La Roche-Guyon est exposée sur les grilles du jardin du Luxembourg au Sénat dans le cadre de l’exposition « France. Patrimoines & Territoires d’exception.»

    Seule commune d’Ile de France à être labellisée Plus Beaux Villages de France, La Roche-Guyon a été sélectionnée pour être affichée sur les grilles du Jardin du Luxembourg, au Sénat.

    La photo retenue présente une vue du village, du château et de son potager. Elle sera affichée du 5 mars au 3 juillet 2022.

    Rassemblées sous la bannière « France. Patrimoines & Territoires d’exception » chaque association[1] a lancé un appel à candidatures auprès de son réseau, invitant les territoires à proposer des photographies. L’objectif : construire une exposition présentant la richesse et la diversité du patrimoine, des paysages et du savoir-faire français.

    Sous le prisme de 82 photographies, le parcours de l’exposition s’organise autour d’un parti pris esthétique, liant les images par sensibilité, qu’elles soient chromatiques, lumineuses, de composition, par résonances thématiques ou à l’inverse par jeu de contrastes.

    Ce projet participe à inventer un nouveau tourisme, durable, insolite, de proximité en désaisonnalisant et en invitant à la redécouverte de destinations. Révélateur de joyaux méconnus, ce voyage illustre l’exceptionnel tableau dans lequel se retrouvent les quelques 2 000 sites membres des associations regroupées au sein de France. Patrimoines & Territoires d’exception. Il donne à chacun la possibilité de voir et comprendre leur équilibre fragile au fil du temps.

    « Grâce au soutien du Département, nous prenons notre part dans cette démarche qui veut faire connaître notre pays tel qu’il est dans la diversité de ses paysages, ses villes et villages, mais aussi à travers ses savoir-faire et sa gastronomie auprès d’une cible locale et internationale. Pour La Roche-Guyon, au cœur du Parc Naturel du Vexin français, il était important d’en faire partie.» a déclaré Capucine Faivre, Maire de La Roche-Guyon.

    « Le Val d’Oise est une terre de contrastes à l’identité affirmée, une terre offrant urbanités dynamiques, terres agricoles, parcs naturels régionaux et patrimoine remarquable. A moins d’une heure de Paris, La Roche-Guyon, son château millénaire et son potager fruitier au bord de la Seine font parties des joyaux de notre département. Nous sommes fiers de le voir aujourd’hui exposer au grand public dans le célèbre Jardin du Luxembourg au Sénat » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Contacts presse :

    Capucine Faivre

    La Roche Guyon

    06 09 14 40 66 - 01 34 79 70 55

    Guillaume Tessier / Gilles Treffort

    Département du Val d’Oise

    07 84 39 09 10 - Guillaume.tessier@valdoise.fr

     

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Le département se mobilise en solidarité avec le peuple ukrainien

    Diffusé le 07/03/2022

    Dans le cadre de la solidarité nationale envers le peuple ukrainien, les élus du Département voteront, à la séance départementale de mars, une délibération en vue d’apporter une aide exceptionnelle de 100 000 euros à la Croix Rouge Française, de proposer des hébergements provisoires et un accompagnement social aux familles ukrainiennes déplacées sur son territoire.

    « Le Département veut participer à l’élan de solidarité nationale pour le peuple ukrainien en mobilisant ses services sociaux pour les familles et sa capacité d’hébergements provisoires sur son territoire. Plus de 100 lits seront disponibles pour accueillir les réfugiés ukrainiens, en collaboration étroite avec les services de l’Etat. Le Département va également apporter une aide exceptionnelle de 100 000 euros à la Croix rouge pour son action humanitaire dans ce conflit et remercie la Protection civile du Val d’Oise qui coordonne les dons des communes - produits de premières nécessités, médicaments… » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Cette aide d’urgence de 100 000 euros à la Croix Rouge française permettra de contribuer au financement de diverses interventions humanitaires à la population, en Ukraine et dans les pays limitrophes.

    Le Département, en partenariat avec le CDFAS, Val d’Oise Habitat et le SDIS95, propose plus de 100 lits pour accueillir les familles ukrainiennes ces prochaines semaines. Ces logements provisoires seront mobilisés en concertation avec les services de l’Etat en Val d’Oise.

    Enfin, le Département propose un accompagnement social et médical aux familles ukrainiennes arrivant sur son territoire en collaboration avec les services de l’Etat et les Maires du Val d’Oise. Les services sociaux départementaux et les services de la protection maternelle infantile du Conseil départemental sont mobilisés.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Dossier de presse : Les départements franciliens plus que jamais solidaires dans des projets d'investissements au service des habitants !

    Diffusé le 23/02/2022

  • INFRASTRUCTURE

    46 Millions € investis par le Département pour rénover et améliorer son patrimoine routier

    Diffusé le 18/02/2022

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise, ont lancé le programme 2022 des travaux de rénovation et d’amélioration du réseau de voirie départementale.

    « Cette année, le Département fait un effort conséquent pour la rénovation de son patrimoine routier et l’amélioration de son réseau. 45 millions d’euros seront investis en 2022, un budget en augmentation de 11% par rapport à l’année dernière. Ces investissements permettront d’améliorer le confort de circulation de tous les usagers et la sécurité routière. Il s’agit également de soutenir davantage la reprise de l’activité économique et l’emploi dans les travaux publics. Le Département va accélérer le développement de son plan Vélo en consacrant 6 millions d’euros dans la création de nouvelles pistes cyclables » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Plus de 15 millions d’euros seront investis dans le renouvellement de couche de roulement pour améliorer l’état de la chaussée et moderniser le réseau de voirie. Parmi les projets cette année, le Département va reprendre les couches de roulement sur la RD317 à Gonesse-Le Thillay dans le sens Paris>Province, sur la RD11 à Moisselles et sur la RD370 à Ecouen. Enfin, 6 millions d’euros sont consacrés à la sécurité et l’entretien des ouvrages d’art du département, patrimoine stratégique en matière de transport et de maintien de l’activité économique.

    Plan Vélo : de nouvelles pistes cyclables

    Dans le cadre de son plan Vélo lancé fin 2019, le Département a décidé de consacrer 6 millions d’euros cette année dans l’aménagement, la création et la requalification de pistes cyclables sur son territoire. Pour rappel, 15 km de nouvelles pistes cyclables ont déjà été créés depuis 2020.

    Parmi les projets de nouvelles pistes cyclables dans le département en 2022 :

    -Poursuite de la voie verte à Parmain jusqu'à la gare de Valmondois (550 m)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable (RD203) entre l'université de Neuville-sur-Oise et la limite avec le département des Yvelines (1km – axe RER Vélo ligne A)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable sur la RD14 entre les deux giratoires de la RD411 à Herblay-sur-Seine (350m)

    -Aménagement d'un itinéraire cyclable entre le centre commercial du Grand Val à L'Isle-Adam et le centre-ville de Mours (1,3 km)

    -Poursuite des aménagements réalisés en 2021 sur la RD317 à Villeron, entre la RD9 et la RD10 (1,9 km).

    A la reconquête des délaissés routiers

    Engagé dans la préservation des espaces naturels et de la biodiversité, le Département lance au printemps 2022 une opération de reconquête des délaissés routiers et des accotements. 20 sites de 500m² à 2 hectares ont été identifiés. Elle permettra d’améliorer la biodiversité sur les accotements de voirie, diversifier les milieux naturels présents, favoriser les insectes pollinisateurs sauvages et contribuer à l’amélioration des conditions de sécurité du réseau routier. Le Département étudiera également sur les sites les plus importants la possibilité d’aménager des aires de pique-nique ou de covoiturage. 500 000 euros seront investis par le Département.

  • EDUCATION

    Les premiers visuels du prochain collѐge de Villiers-le-Bel dévoilés

    Diffusé le 18/02/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a dévoilé les premiers visuels d’architecte du prochain collège de Villiers-le-Bel. La maîtrise d’œuvre a été attribuée au cabinet d’architecture ATELIER 2A+.

    « Le futur collège de Villiers-le-Bel sera implanté dans le secteur de la gare RER D de Villiers-le-Bel – Gonesse – Arnouville. Il aura une capacité d’accueil de 700 élèves, et comportera un service de demi-pension avec une cuisine, des équipements d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction. Comme tous nos nouveaux collèges, il bénéficiera d’une démarche de design de service dans l’aménagement des espaces. 18,6 millions d’euros seront investis par le Département et le Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental dans sa construction » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Le début des travaux est prévu pour le 2ème trimestre 2023, avec un objectif de livraison fixé à la rentrée 2024.

    Visuels d’architecte en PJ

    Crédit : ATELIER 2A+

  • ENVIRONNEMENT - DEVELOPPEMENT DURABLE

    Non à l’implantation d’éoliennes en Val d’Oise

    Diffusé le 18/02/2022

    Aujourd’hui, l’Assemblée départementale réunie autour de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département, a rejeté toutes les zones pré-identifiées par la Préfecture de la région Ile-de-France comme favorables à l’implantation d’éoliennes en Val d’Oise.

    La Préfecture de la Région Ile-de-France a communiqué à la collectivité ces dernières semaines un projet de cartographie d’implantation d’éoliennes en Ile-de-France. Selon les données transmises, plusieurs zones semblent favorables à ces implantations dans le département, en particulier sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt et le nord de la Vallée de l’Oise.

    « Le Val d’Oise est une territoire rural et nous sommes fiers de notre identité, de notre patrimoine naturel et de nos paysages remarquables qu’il faut préserver. Le Département s’investit fortement pour protéger son environnement et développer la biodiversité face à l’urbanisation croissante dans la région. Je ne peux tolérer que des éoliennes puissent être implantées dans la nouvelle forêt du Val d’Oise, à proximité de notre sanctuaire de biodiversité ou en lisière d’un parc naturel régional ! » souligne Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

    Protégeons notre environnement, préservons nos paysages ruraux

    Les élus du Département déplorent que le projet de cartographie n’intègre pas le périmètre de la déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement de la nouvelle forêt du Val d’Oise. Un million d’arbres sont en cours de plantation depuis 2019 sur la plaine de Pierrelaye-Bessancourt pour le développement de la biodiversité et la lutte contre la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique.

    Ce grand projet d’envergure s’accompagne d’une politique publique forte de la collectivité pour la protection de plus de 2000 hectares d’espaces naturels sensibles et des massifs forestiers. Aucune implantation d’éoliennes n’est acceptée sur ces espaces protégés, y compris dans les massifs forestiers de Carnelle, l’Isle-Adam et Montmorency dont l’objectif de classement de ces forêts est partagé par tous les acteurs du territoire.

    Le Département est également à l’initiative de la création d’un sanctuaire de biodiversité sur l’île d’Herblay-sur-Seine. Si un projet d’éolienne est confirmé par l’Etat à proximité immédiate, cela constituerait un danger pour l’intérêt écologique (notamment ornithologique) du projet de sanctuaire.

    De plus, certaines zones jugées favorables à l’implantation d’éoliennes couvrent tout ou partie de zones industrielles, zones d’activités ou zones d’extension urbaine, un port fluvial ou sont situées en lisière d’un parc naturel régional. Au regard de leurs caractéristiques, elles ne peuvent pas être maintenues comme sites potentiels.

    Enfin, 111 des 184 communes du Val d’Oise sont concernées par d’anciennes carrières souterraines abandonnées. L’existence de ces vides abandonnés constitue une menace pour la stabilité des terrains de surface.

1[2][3][4][5][6][Dernière]