La 4e commission à Longueil-Sainte-Marie

Le 02/05/2018
Environnement

Le 27 avril, la 4ème commission constituée des élus du Département : Daniel Desse (Vice-Président), Gérard Seimbille (Vice-Président), Monique Merizio (Conseillère Départementale), Agnès Rafaitin (Conseillère Départementale) et Chantal Villalard (Conseillère Départementale) se sont rendus à Longueil-Sainte-Marie pour découvrir un ouvrage de lutte contre les inondations.

L'Entente Oise Aisne est un syndicat mixte depuis 2017, reconnu établissement public territorial de bassin, regroupant les Départements du bassin versant de l’Oise mais aussi des EPCI. Il a pour vocation, la lutte contre les inondations et la préservation de l'environnement du bassin versant de l'Oise.

Pour cela, L'Entente aménage des ouvrages hydrauliques de lutte contre les inondations, dont des sites d'écrêtement des crues comme celui Longueil-Sainte-Marie (60) et celui de Proisy (02).

L'ouvrage de Longueil-Sainte-Marie est système constitué de 5 casiers de stockage latéraux comprenant 50 étangs, d’ouvrages de liaisons (buses, chenaux et dalots) et d’ouvrages permettant le remplissage (3 déversoirs, 10 vannes). Il s’étend sur 1 250 hectares répartis sur huit communes de l’Oise. Le site offre une exceptionnelle capacité de stockage (15 Mm3) et est situé en amont immédiat d’agglomérations vulnérables comme Creil et Pont-Sainte-Maxence, mais est également bénéfique pour la vallée de l’Oise en Val d’Oise.

Les travaux d'aménagement ont duré 4 ans de 2005 à 2009 pour un coût total du projet de 10 millions d’euros.

Les ouvrages visent l'atténuation des conséquences des inondations. Ils permettent d’éviter 90 millions d’euros de dommages et de pertes économiques à chaque forte crue (équivalente à un retour de 20 ans soit celle de 2001).

La visite a permis d'expliquer la gestion de cet ouvrage en période de crue et de décrue, les mesures de sécurité mises en place, ainsi que le projet qui permettrait une modification de la fonctionnalité de l’ouvrage pour qu’il puisse agir sur des crues de plus faible ampleur.