Au Salon de l'Agriculture

Le 01/03/2017
Economie

Dans un département où les terres cultivées représentent encore plus de la moitié de la surface totale, le monde agricole a toute sa place. Le soutien du Conseil départemental vient s’ajouter à celui du Conseil régional pour préserver une filière importante pour l’économie francilienne. « C’est non seulement un élément de l’économie, ajoute Arnaud Bazin, mais aussi un acteur de l’environnement. Les Arnaud Bazin et François Durovray, président de l'Essonneagriculteurs sont de plus en plus concernés par ces questions. Le Département s’appuie sur eux, par exemple, pour la protection de la ressource en eau ou la préservation de la biodiversité. »

En 2016, alors que le rendement de blé tendre avait été catastrophique en Ile-de-France en raison des conditions météorologiques, Le Département a décidé d’apporter une aide exceptionnelle aux agriculteurs malgré les difficultés administratives engendrées par la loi NOTRe. Les deux autres départements franciliens concernés par une situation identique ont agi de la même manière. Ainsi environ 1400 exploitations sur les 3 départements ont pu être aidées.