Hommage à Jean d’Ormesson

Publié le 08/12/2017
L’écrivain à qui un hommage national est rendu aujourd’hui, 8 décembre, était venu, il y a juste 6 ans, dévoiler la plaque de la bibliothèque de Margency qui porte son nom, puis en 2015 celle du Plessis-Bouchard.

«Rien n'est plus difficile pour chacun d'entre nous que de situer ce qu'il a fait et de se situer soi-même à sa juste mesure» écrivait Jean d’Ormesson dans C’était bien.

Avec une modestie pas toujours fausse Jean d’Ormesson se comparait à Mérimée plutôt qu’à Hugo. Il a pourtant beaucoup apporté à la littérature, et sa publication dans la prestigieuse collection de la Pléiade – exceptionnel pour un auteur de son vivant – en donne la mesure. Sa cinquantaine d’ouvrages sont autant de succès de librairies.

Un certain nombre de villes de France ont donné son nom à leur bibliothèque. Dans le Val d’Oise, Margency a été la première en 2011 puis Le Plessis-Bouchard en 2015.

Avec sa courtoisie et son humour incomparables, Jean d’Ormesson avait illuminé leur inauguration.

Le lien entre Jean d’Ormesson et notre territoire est d’ailleurs bien plus ancien car ses ancêtres en tirent leur nom. Ormesson est la limite entre Enghien-les-Bains et Epinay-sur-Seine. C’était au Moyen-Age un hameau de Deuil-la-Barre. La fortune de la famille commence avec Olivier Le Fèvre, président de la Chambre des comptes de Paris et seigneur d'Eaubonne et d'Ormesson. Anobli en 1553, il est à l’origine des Lefevre d’Ormesson (le nom complet de Jean d’O est Jean Lefevre d’Ormesson). La commune d’Ormesson du Val-de-Marne tient son nom de cette famille qui l’a rebaptisée.

En image

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)