Pissarro à Pontoise

Publié le 06/12/2017

Christophe Duvivier, directeur des Musées de Pontoise, clôture en beauté l’année Pissarro avec une brochure qui, à partir d’oeuvres judicieusement choisies, vous invite à parcourir la ville dans les pas du Premier des Impressionnistes. Ce document inaugure "Le Val d’Oise au regard des peintres", nouvelle rubrique ouverte sur valdoise.fr.

Aux côtés des musées parisiens, le musée Marmottan Monet et le musée du Luxembourg, qui consacraient deux expositions monographiques à Pissarro, le musée Tavet-Delacour de Pontoise a présenté ses Impressions gravées.

Dans l’histoire de l’art, le peintre et la ville sont indissociables. Camille Pissarro Musée Pissarro de Pontoise Musée Pissarro de Pontoisedécouvre Pontoise en 1866 et en fait son terrain d’élection en 1872. La ville lui offre une grande variété de motifs imbriqués les uns dans les autres – fluviaux, campagnards, urbains ou industriels. En une dizaine d’années, il en tire plusieurs centaines d’huiles, aquarelles, pastels ou gouaches et une bonne moitié des quelque 200 estampes que comprend son oeuvre gravée.

Fondateur avec Claude Monet de la Société Anonyme coopérative d’artistes-peintres, sculpteurs, graveurs et lithographes, créée en janvier 1874, il sera le seul à participer aux huit expositions du groupe impressionniste. Proche du docteur Gachet dont il fréquente la maison d’Auvers, il encourage Cézanne et Gauguin à trouver leurs propres moyens d’expression quand lui-même cherche à exalter la lumière en fragmentant les touches à la surface de la toile.

Téléchargez Pissarro à Pontoise

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)