Marie-Christine Cavecchi Présidente

Publié le 20/10/2017
Le 20 octobre, les conseillers départementaux ont élu à la majorité Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise. Elle succède à Arnaud Bazin, nouveau sénateur depuis le 24 septembre dernier. Il s’agit de la première femme présidente d’un Département dans l’histoire de l’Ile-de-France.

L'élection de Marie-Christine Cavecchi CDVO/D. Blondin

Issue du monde associatif, Marie-Christine Cavecchi était depuis 2011 Vice-présidente du Conseil départemental du Val d’Oise déléguée à l’Education et à l’Enseignement supérieur. Engagée dans la commune de Franconville depuis 27 ans, et première adjointe au Maire elle y est en charge de l’éducation. « Je pense que je suis une femme de compromis, mais je ne serai jamais une femme de compromission. Et je ne ferai pas de compromission avec la promesse que je vous ai faite de travailler dur, à vos côtés, pour défendre notre institution et les Valdoisiens. Comment je vois l’action qui sera la mienne : un travail en équipe pour la réalisation de nos ambitions communes, au service de la vie quotidienne des Valdoisiens » a souligné Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise.

Marie-Christine Cavecchi a rendu hommage au travail accompli par Arnaud Les remerciements adressés à Arnaud Bazin, président sortantVoir l'image en grand CDVO/D. Blondin Les remerciements adressés à Arnaud Bazin, président sortantBazin dans sa présidence de 2011 à 2017 : « Ta vision du développement du Val d’Oise, un développement équilibré, qui prend en compte l’intérêt général bien compris du département, ta façon de n’exclure ni les personnes ni les territoires, ce positionnement que tu as eu, cette approche respectueuse et partenariale, ont fait de toi, là aussi j’ose le dire, un grand serviteur du Val d’Oise. »

Sans attendre, elle reprend dès maintenant les nombreux dossiers qui exigent un exécutif fort. « En tant que Présidente de notre institution, j’assumerai une parole forte et une action résolue pour faire entendre nos intérêts. Sur le périmètre métropolitain, qui doit englober tous les territoires de l’Ile de France. Sur le refus absolu de la gifle que serait à l’égard des habitants du Val d’Oise, mais aussi de l’Essonne ou de la Seine-et-Marne, le fait de nous priver de nos territoires les plus dynamiques, Roissy, EuroDisney ou Saclay. Sur les projets métropolitains, enfin, articulés autour de la construction absolument indispensable et non négociable de l’intégralité du réseau du Grand Paris Express, et de la ligne 17 en ce qui nous concerne particulièrement. (…) Allocations Individuelles de Solidarité, Mineurs Etrangers Isolés, les fameux 13 milliards d’économies de fonctionnement à trouver, l’éventuelle réforme de la fiscalité locale… Autant de sujets malheureusement pas vraiment grand public, et pourtant si déterminants pour notre vie départementale. »

Le discours d’investiture

les élus à l'issue de la séance d'électionVoir l'image en grand CDVO/D. Blondin

En image

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)