Grand Paris : le Département interpelle le Gouvernement

Publié le 29/09/2017
Aujourd’hui, les élus du Département du Val d’Oise réunis en Assemblée
départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental, ont
interpellé le Gouvernement sur deux sujets d’avenir : le projet d’organisation la
Métropole du Grand Paris et le chantier de la ligne 17 du Grand Paris Express.

Les élus demandent à l’unanimité au Président de la République et au Gouvernement que le projet de la Métropole du Grand Paris ne soit la cause d’importants déséquilibres territoriaux dans la région. Les élus du Conseil départemental demandent au Président de la République d’être reçus avec les élus du territoire concernés. « Nous avons de grande crainte que le Président de la République ajoute au projet de la Métropole la région aéroportuaire de Roissy, nous amputant ainsi de notre premier moteur économique départemental. Notre territoire serait alors relégué dans la périphérie d’une zone riche qui nous ignorerait totalement. Le périmètre de la Métropole c’est la région pour que tous les potentiels et les richesses de l’Ile-de-France puissent se déployer » précise Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental.

Face aux menaces évoquées sur le financement de la ligne 17 du Grand Paris Express, les élus ont voté à l’unanimité une motion pour redemander sa réalisation jusqu’au Mesnil-Amelot et sa mise en service de la section Saint-Denis Pleyel – Roissy Charles de Gaulle à la mi 2024 comme promis par l’Etat. Les élus du Département ont également demandé à l’Etat de confirmer le financement et le calendrier de ce chantier. « Le Grand Paris Express dessert une seule gare en Val d’Oise, celle du Triangle de Gonesse, parmi les 68 prévues. La ligne 17 est essentielle au projet de développement de l’est du département très défavorisé. Elle conditionne la desserte de la ZAC du Triangle de Gonesse dans le Grand Roissy, porteuse de croissance et d’emplois, et s’inscrit dans la dynamique de la tenue des Jeux Olympiques en 2024. Nous continuons à exiger fermement que les promesses soient tenues et les délais respectés pour l’avenir de notre territoire et des valdoisiens » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Les réactions sur le site étant modérées, votre message ne sera pas immédiatement publié : il est d'abord relu par nos équipes qui se réservent un droit de publication.

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)