C’est bon, c’est bio !

Publié le 10/06/2017
Un repas 100% bio était proposé dans les 110 collèges du département. Pour la 3e année consécutive le Conseil départemental a participé au « Printemps Bio ».

En n’utilisant pas de produits chimiques de synthèse ni d’OGM, en pratiquant le recyclage des matières organiques et la rotation des cultures, l’agriculture biologique contribue à la préservation des sols ainsi qu’à celle de la qualité de l’eau et de l’air.

Les collégiens sont particulièrement sensibles à cet aspect de l’opération, au-delà de la satisfaction de déguster un repas original. De l’entrée au dessert, les denrées étaient toutes issues de l’agriculture biologique. Voir l'image en grand CDVO/J-Y Lacôte

32 000 collégiens déjeunent chaque jour au restaurant scolaire. « Les fournisseurs, explique Marie-Christine Cavecchi, Vice-présidente déléguée à l’Education, ne pourraient pas approvisionner les collèges dans de telles quantités à une trop grande fréquence. » Par ailleurs, les produits bio sont plus onéreux et le Département doit maîtriser le coût du repas car il faut le multiplier par 5 millions pour avoir le budget annuel.

« Toutefois, ajoute Alexandre Pueyo, Conseiller départemental en charge de la Charte Val d’Oise durable, il y a du bio à tous les repas. Au moins 15 %, prochainement 20 % ; et on vise les 25 % d’ici 5 ans. »

Les élus ont partagé le repas des collégiens de Cormeilles-en-Parisis.

Voir l'image en grand CDVO/J-Y Lacôte

En image

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
Les réactions sur le site étant modérées, votre message ne sera pas immédiatement publié : il est d'abord relu par nos équipes qui se réservent un droit de publication.

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)