Avec les agriculteurs

Publié le 13/12/2016
200 000 euros d’aide exceptionnelle du Département ont été accordés aux agriculteurs céréaliers confrontés aux difficultés d’une récolte 2016 catastrophique.

Le rendement de blé tendre a été le plus mauvais depuis 40 ans en Ile-de-France, sa qualité n’est pas bonne non plus. Mais comme ailleurs dans le monde la récolte a été bonne, les cours sont demeurés bas, entraînant un important manque à gagner pour les agriculteurs.

Les trois Départements franciliens concernés par cette situation ont décidé d’apporter une aide exceptionnelle à leurs agriculteurs malgré les difficultés administratives engendrées par la loi NOTRe. Cela représente environ 1400 exploitations sur les 3 départements.
Dans le Val d’Oise l’aide pourra monter jusqu’à 2 400 euros par exploitation, selon sa taille. Une majoration est prévue pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans, particulièrement fragiles.

signature de la convention CDVO /Ph. Lhomel signature de la convention

Les dossiers d’aide sont instruits par la Chambre d’agriculture. Une convention formalise cet engagement qui a été signé le 12 décembre par Arnaud Bazin, président du Conseil départemental, et Christophe Hillairet, président de la chambre interdépartementale d’agriculture d’Ile-de-France. La signature a eu lieu aux Moulins de Chars, entreprise emblématique d’une filière qui valorise la production céréalière régionale.

Les Moulins de Chars

Préalablement à la signature, les élus ont visité l’entreprise dont la notoriété est fondée sur la qualité des farines qu’elle produit. Elle traite près de 200 tonnes de blé par jour qui donnent 150 tonnes de farine. Ou plutôt de farines, car les Moulins de Chars déclinent une large gamme de références, par exemple des farines spécialement conçues pour les pizzas et développées avec le Valdoisien Thierry Graffagnino, champion du monde de la spécialité. Les Moulins de Chars ont également été précurseurs sur le marché de la farine bio, 100 % française. Ils disposent d’un fournil d’essai pour tester leurs nouvelles farines qui alimenteront ensuite les artisans boulangers exigeants sur la qualité.

Visite des Moulins de Chars CDVO /Ph. Lhomel Daniel Desse et Arnaud Bazin attentifs aux explications de Thomas Maurey, président de la société des Moulins de Chars, fondée par son aïeul en 1903.

En image

commentaires (1)

20 décembre 2016 08:40
alain.crochot

Bonjour Messieurs,

C'est sûr, en fin de printemps 2016, le soleil a dû être présent sur les plaines maraîchères. La pluie n'est tombée que sur les champs de céréales. Oh, pas de chance !!
En tous cas, merci pour votre solidarité et bonnes fêtes à vous aussi !

Cordialement,

Alain Crochot
EARL Les Plaisirs du jardin
Zone maraîchère
Chemin des pâtis
95 000 CERGY

Ajouter un commentaire
Les réactions sur le site étant modérées, votre message ne sera pas immédiatement publié : il est d'abord relu par nos équipes qui se réservent un droit de publication.

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)