La Ligne 20 est ouverte

Publié le 19/11/2016
La nouvelle ligne de bus 20, à Haut Niveau de Service a été inaugurée le 19 novembre. Cette nouvelle ligne relie la gare Parc des Expositions du RER B à la gare Villiers le Bel-Arnouville- Gonesse du RER D.

Cette ligne améliore de manière considérable le maillage des transports en commun en assurant une liaison transversale entre le Val d’Oise et la Seine-Saint-Denis. Son tracé, long d’une dizaine de kilomètres, traverse 6 communes (Arnouville, Gonesse, Aulnay-sous-Bois, Roissy-en-France, Tremblay-en-France et Villepinte) et compte 8 stations, dont 7 sont d'ores et déjà opérationnelles (la huitième sera située sur le triangle de Gonesse).

Elle accompagne les développements urbains et économiques d’un secteur qui verra aussi arriver dans quelques années le grand complexe EuropaCity et la ligne 17, le métro automatique du Grand Paris Express, avec une gare dans le Triangle de Gonesse.

En facilitant l’accès aux zones d’activités comme Paris Nord 2 ou la plateforme aéroportuaire de Roissy-Charles de Gaulle, la ligne 20 apporte des opportunités d’emploi aux habitants d’un territoire soumis à de nombreuses difficultés sociales.

La création de la ligne 20 a entraîné la rénovation des voiries existantes et l’apparition de nouveaux espaces pour les piétons et les cyclistes, tout en favorisant des aménagements paysagers de qualité.

Elle a été inaugurée par Arnaud Bazin, président du Conseil départemental du Val d’Oise, Denis Dobo-Schoenenberg, sous-préfet du Val d’Oise, et Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Ile-de-France chargé des Transports. L'inauguration s'est accompagnée de nombreuses animations tout au long du parcours.

A savoir :

  • le parcours total est réalisé en moins de 30 minutes, soit deux fois plus vite que les lignes précédentes.
  • Les bus hybrides utilisés permettent par ailleurs de faire des économies d’énergie et de réduire leurs émissions de CO2
  • Le coût du projet est de 34,5 millions d’euros financé par l’Etat et la Région Ile-de-France, sous maitrise d’ouvrage du Département du Val d’Oise, dans le cadre du plan Espoir Banlieues. Les bus ont été financés par le STIF.

En image

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)