La reconstruction est achevée

Publié le 10/10/2016
La Ferme du château de Menucourt est un foyer de vie de l’association Cap Devant, d’une capacité de 49 places pour accueillir des personnes handicapées. Le Département a apporté plus de 2 millions d’euros aux travaux de reconstruction extension. Pour leur inauguration, il était représenté par Emilie Ivandekics, vice-présidente déléguée au handicap.

Voir l'image en grand CDVO/B. Beucher

L’association Cap Devant gère 18 établissements dans la région parisienne. A l’origine, spécialisée dans l’accueil de personnes atteintes d’infirmité motrice cérébrale, l’association s’est ouverte aux autres formes de handicap moteur. L'intervention d'Emilie Ivandekics CDVO/B. Beucher L'intervention d'Emilie Ivandekics

Cap’devant ! a pour objectif d’accompagner la personne handicapée de façon personnalisée et adaptée. Un projet s’appuyant sur les besoins et les moyens de la personne accueillie est élaboré qui vise à son épanouissement.

Pour s’adapter à la diversité des situations individuelles, l’association a déployé toutes les formes d’accueil : foyers de vie ou d’hébergement, d’accueil médicalisé, des services d’accueil de jour, des services d’interventions thérapeutiques à domicile et en extérieur et des établissements d’aide par le travail.

Dans le Val d’Oise, on trouve ainsi le SAVS de Sarcelles, l’institut d’éducation motrice de Gonesse, le service d’accueil de jour de Villiers-le-Bel… A Menucourt, la reconstruction du foyer a permis de doubler la capacité et de diversifier les formules : chambres, appartements collectifs sur site ou en ville. Ces derniers seront livrés en 2017.

En image

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)