Contre l’exclusion alimentaire

Publié le 25/11/2015
Epiceries sociales et associations distribuent environ 800 tonnes de produits alimentaires par an dans le Val d’Oise.

Plus de 60 000 familles valdoisiennes sont aidées par une trentaine d'associations agréées par la Banque alimentaire de Paris et d'Ile-de-France (BAPIP) dont les approvisionnements proviennent de la collecte nationale, cette année les 27 et 28 novembre, et plus encore de l'Union européenne. Toutefois, la réglementation récente impacte les épiceries sociales car celles-ci demandent une contribution financière alors que la réglementation européenne l'interdit. Pourtant, la participation financière, même minime, demandée aux personnes « les affranchit du sentiment d'être redevable » et les valorise. Le soutien des collectivités aux bénévoles des associations gestionnaires des épiceries est donc nécessaire.

Lors de la séance de la Commission de novembre, le Département a renouvelé son soutien financier à la BAPIP ainsi qu'à plusieurs épiceries sociales : A l'épi, à Cormeilles-en-Parisis ; La Pause, à Eragny-sur-Oise ; Episol, à Jouy-le-Moutier ; Le Grain d'épices, à Montmagny ; Le Pélican, à Pontoise ; Le Petit Panier solidaire, à Saint-Gratien ; L'Envol à Saint-Ouen-l'Aumône; Epices et Riz, à Vauréal. Le Maillon, à Cergy, a également reçu un soutien pour ses diverses actions d'aide alimentaire et de solidarité.

Au total, 111 500 euros ont été attribués par le Département à ces actions.

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
msgDefautDepot

Votre commentaire ne doit pas excéder 500 caractères sinon il sera tronqué.
Nombre de caractères utilisés / 500

Captcha anti-spam
(Regénérer)