• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Archéologie & histoire de Frépillon

Plan d'intendance de FrépillonVoir l'image en grand ADVO Plan d'intendance, 1783, ADVO 51Fi 13Au XVIIIe siècle, les vignes (en jaune) et les bocages couvraient le coteau qui s'incline vers la vallée de l'Oise. La forêt couvre aujourd'hui 20 % du terroir contre 10 % à la veille de la Révolution. Le ru du Montubois actionnait deux moulins : celui de Socourt attesté en 1340 et celui du Gaillonnet. Des plâtrières étaient exploitées aux Fortes-Terres.

Découvertes archéologiques

Des silex de pierre taillée au Paléolithique et des haches polies du Néolithique indiquent une fréquentation ancienne du territoire, mais aucun site n'est pour l'instant connu.

Au lieu-dit Les Flaches-ouest, au sud de la rue Jean-Mermoz, cinq fosses ont livré des fragments d'os brûlés (faune), une lame quelques éclats de silex et une fusaïole. La céramique a permis de dater ces vestiges du Hallstatt Moyen.

Quelques fossés et fosses peuvent être rattachés aux âges du Bronze et du Fer. Aux Carreaux, la structure interprétée comme un large fossé protohistorique n'a pas été retrouvée dans le sondage ouvert en 2009. Il s'agit sans dote d'une marnière destinée à amender le sol.

En 1997, un diagnostic mené à l'emplacement de la zone d'aménagement concertée de Montubois-La Justice a permis d'observer un habitat gallo-romain de part et d'autre du ru du Montubois. À la limite de Bessancourt , au lieudit Le Bois-du-Cul-des-Angles, le mobilier recueilli va du Haut-Empire à l'Antiquité tardive.

Au sud des Carreaux, quelques vestiges remontant au Moyen Âge (IXe-XIIe siècles) ont été observés en 2009.

La paroisse

La paroisse de Frépillon (Frepeillun en 1190), dont le curé était nommé par l'évêque de Paris, fut créée par démembrement de Méry entre le XIIIe et le XVe siècle.

La nef de l'église Saint-Nicolasprésentent un décor du début du XIIIe siècle et ses bas-côtés sont couverts d'un plafond de bois et éclairés par des petites baies. Les arcades des quatre travées retombent sur des chapiteaux dépouillés ; deux d'entre eux, au décor de feuilles d'eau typiques du XIIIe siècle, sont des réemplois. Les deux travées du chœur, de plan barlong, sont voûtées d'ogives. La façade ouest s'ouvre par un portail remanié au XIXe siècle, surmonté d'un oculus donnant sur les combles. La tour clocher fait saillie à l'ouest du bas-côté nord.

La légende de saint Nicolas et des trois petits enfants tués et mis au saloir a inspiré à Henri François Riesener (1767-1828) une grande huile sur toile accrochée dans l'église.

La seigneurie

Plusieurs chevaliers ou écuyers portèrent au Moyen Âge le nom « de Frépillon », sans doute vassaux des Montmorency. Les abbayes Notre-Dame du Val et Notre-Dame la Royale dite de Maubuisson y possédaient des terres. Les moines du Val y avaient un bois et en 1248, ils acquirent une vigne à Malmont.

Entre 1245 et 1275, les moniales de Maubuisson y rassemblèrent un vignoble pour compléter leur ferme céréalière de Bessancourt. Implanté au fond de l'impasse de La Tronche, leur manoir comprenait en 1764 un corps de logis avec granges, écuries et bergeries, jardin et verger.

Au XVIIe siècle, M. Pelletier de Frépillon, seigneur d'une partie de la paroisse, fit capter au bas du coteau de Malmont les eaux de la Vieille Fontaine pour les conduire jusqu'à sa propriété située au sud du village. L'un de ses descendants s'illustra en publiant en 1773 un Essai sur la taille des arbres fruitiers.

Zoom sur les dernières découvertes

En savoir plus

« L'occupation Hallstatt moyen des Flaches-Ouest à Frépillon (Val d'Oise) : funéraire ou domestique ? » par Jean-Gabriel Pariat, Bulletin archéologique du Vexin français et du Val d'Oise, 40, 2008, p. 99-104.

Carte archéologique de la Gaule : le Val-d‘Oise, 95, ouvrage collectif dirigé par Monique Wabont, Franck Abert et Didier Vermeersch, Paris, Maison des sciences de l'homme, 2006, p. 133-137.

Abbaye cistercienne de Maubuisson : la formation du temporel (1236 à 1256), par Armelle Bonis, Saint-Ouen-l'Aumône, service départemental d'archéologie, 109 pages (Archéologie en Val d'Oise, 1).

Des villages dans l'histoire : Vallée de Montmorency (1750 à 1914), par Francis Arzallier, Septentrion Presses universitaires, 1996, 339 pages.

Histoire de la ville et du diocèse de Paris, par l'abbé Jean Lebeuf, Paris, Prault Père, 1755.

Le patrimoine des communes du Val d'Oise, ouvrage collectif, Flohic Éditions, 1999, volume 2, p. 848-851 (collection Le Patrimoine des communes de France).

L'or blanc : du gypse au plâtre, par Marie-Madeleine Canet et Isabelle Lhomel, Cergy-Pontoise, Conseil général du Val d'Oise, atelier de restitution du patrimoine ethnologique, 16 pages illustrées.

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise