Actions entreprises par le Département

" Développer économiquement notre territoire, renforcer la solidarité entre ses habitants, préserver notre environnement et répondre à nos besoins sans sacrifier les générations futures voici ce qu’est pour moi le développement durable."

Conscient de ses responsabilités, le Conseil départemental du Val d’Oise intègre ces objectifs à l’ensemble de ses politiques publiques. Cela implique une participation accrue de la société civile et une évaluation continue de nos démarches afin de les rendre chaque jour plus efficaces.

Actions départementales au regard du développement durable

L’élaboration du rapport annuel sur les politiques de développement durable est l’occasion de mettre en lumière l’engagement de la collectivité départementale.

L’objectif de celui-ci n’est pas de dresser une liste exhaustive des actions menées, mais plutôt d’en illustrer les modalités de mise en œuvre et valoriser les innovations de la collectivité.

Le rapport annuel rend compte des dynamiques engagées et inscrites dans la durée, comme notre mobilisation pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, valoriser les espaces naturels et la biodiversité du Val d'Oise, confirmer l'attractivité du territoire en contribuant à une économie plus inclusive des populations éloignées de l'emploi, et faire évoluer nos politique d'achats et de gestion écoresponsables.

Pour connaître l'ensemble des interventions qui participent à la poursuite de ces objectifs, n’hésitez pas à prendre connaissance du dernier rapport annuel du Conseil départemental sur le « Développement durable » 2016-2017.

IDé’VO

Une nouvelle instance de valorisation des innovations territoriales

Succédant au Conseil Valdoisien du Développement Durable (CVDD), dont les travaux se sont tenus de 2012 à 2015, le Conseil départemental a souhaité mettre en place une nouvelle instance Idé’VO ((Innovations, Indicateurs, Initiatives pour un Développement Durable en Val d’Oise).

Confiée à Sébastien Meurant, Conseiller départemental délégué au Grand Paris, cette instance se veut plus flexible, privilégiant les visites de terrain et les rencontres « hors les murs ».

Le repérage et l’analyse de projets portés par tous types de structures (collectivités, entreprises, associations…) doit faciliter la consolidation et l’essaimage des innovations comme des bonnes pratiques sur tout le territoire. Plus opérationnelle, plus interactive, IDé’VO est résolument tournée vers les acteurs du territoire.

Les sujets potentiels sont trés vastes : de la Silver Economie aux compensations écologiques et agricoles en passant par le développement de filières émergentes, l’optimisation et la création de valeur dans la gestion des déchets, les nouvelles mobilités, ou encore la requalification de territoires comme la Plaine de Pierrelaye, …

Vers une logique d’économie circulaire à la logistique moins carbonée.

Le sujet retenu pour le lancement d’IDé’VO portait sur les enjeux des déblais des travaux du Grand Paris, estimés à 45 millions de tonnes au total. Leur acheminement, notamment par fer et par fleuve dès opportunité, leur caractérisation, et leur éventuelle dépollution, font l’objet d’une logistique et d’une traçabilité rigoureuse par la Société du Grand Paris, maître d’ouvrage des travaux.

Le Val d’Oise, partenaire des projets du Grand Paris, est également partie prenante de la maitrise des impacts et de la logistique associées à ces travaux. En effet, la Plateforme multimodale de Bruyères sur Oise (fer, fleuve, route) accueille deux entreprises (Biogénie et Extract Ecoterres) de dépollution des terres et des sédiments de l’Oise et de la Seine, qui participent à la logique de l’économie circulaire en Ile de France.

La visite des entreprises, la présentation de leurs activités et de leur recherche de valorisation et de création de valeur, dans le cadre d’une logistique fluviale appelée à se substituer en Europe aux flux routiers a d’autant plus retenu l’attention des participants que la Plateforme s’enrichira d’ici peu d’une dimension de logistique urbaine qui desservira Paris intra muros à Chapelle international, par la première navette ferroviaire de fret urbain équivalent à 60 semi-remorques.

Ressources associées

Le Plan climat du Conseil départemental du Val d'Oise

Le Plan climat énergie du Conseil départemental du Val d'Oise a été adopté en séance du 27 Novembre 2015 afin de contribuer à l’ambition de la France, de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre (sur la base de 1990) d’ici 2050.

Il se compose d’un bilan des émissions de gaz à effet de serre et d’un plan d’actions portant sur son patrimoine et le fonctionnement de ses services, visant à atténuer ces émissions et à s’adapter au changement climatique.

Le principe retenu pour l'élaboration du plan d'actions a été d'identifier des objectifs réalistes et atteignables.

Sur le volet atténuation des émissions de gaz à effet de serre le projet de plan climat porte sur les thèmes suivants :
  • le patrimoine bâti : Connaître ses caractéristiques et son fonctionnement pour mieux gérer ses consommations, rénover le bâti et ses équipements avec une exigence de performance énergétique,…
  • les déplacements de personnes : Limiter l’usage de la voiture individuelle en proposant des solutions évitant les déplacements (expérimentation du télétravail) ou de report modal,…
  • le patrimoine routier : S’appuyer sur des outils d’aide à la conception et des techniques routières limitant les émissions de gaz à effet de serre, utilisation « d’enrobés tièdes »,...
  • les achats et services : Prévenir le gaspillage alimentaire en sensibilisant les personnels et élèves des collèges, intégrer des critères environnementaux dans la commande publique.
  • les déchets : Valoriser les déchets, notamment dans les collèges, en organisant la gestion sélective des déchets électroniques, bio-déchets, le recyclage des papiers, etc…
Sur le volet adaptation aux impacts du changement climatique le projet de plan climat porte sur les thèmes suivants :
  • les risques naturels : Identifier les risques d’exposition et mesures de prévention du patrimoine départemental, définir les modalités de gestion de crise,...
  • les ressources en eau : Améliorer la connaissance des ressources en eau, actualiser le schéma départemental d’alimentation en eau potable afin d’évaluer les nouveaux besoins…
  • les milieux et éco systèmes : Elaboration d’une stratégie départementale de biodiversité, préserver les milieux humides et intégrer le stress hydrique dans la gestion des espaces naturels…
  • la santé : Caractériser la pollution de l’air extérieur/intérieur pour 2 collèges et 3 EHPAD particulièrement exposés au trafic routier,...