Marais de Bernes-sur-Oise

Récemment intégré au réseau des ENS locaux, ce marais communal prend place dans le lit majeur de l'Oise. Il abrite des mares, des bois humides et un étang, qui attirent amphibiens et libellules…

La commune de Bernes-sur-Oise, propriétaire a fait des travaux de restauration écologique.

Fiche synthétique

Partenaires : conseil départemental du val d'oise, Région Ile de France, Agence de l'eau seine normandie

Nom du site : « Le Marais de Bernes »

Communes : Bernes-sur-Oise

Inscription : Délibération du Conseil départemental en 2011. Classement en Espace Naturel Sensible local

Surface : Environ 30 ha

Altitude : entre 25 et 28 m d’altitude

Statut foncier : Une partie du site est en veille fonciere ENS et l’autre appartient à la commune de Bernes-sur-Oise

Carte de localisation

Voir l'image en grand Yoann Bicep, DEDD

Historique

L’utilisation très ancienne du marais n’est pas connue mais les zones marécageuses étaient souvent mal perçues par la population. Le marais servait donc de décharge pendant de nombreuses années. Pendant la deuxième guerre mondiale, le site a subi quelques bombardements qui ont creusé les mares rondes et profondes que l’on observe aujourd’hui. Deux peupleraies ont ensuite été plantées, on ne connait pas la date exacte mais selon une étude du CORIF (1988), elles étaient déjà présentes en 1985. La commune de Bernes-sur-Oise a engagé dès 1988 une étude écologique pour déterminer les conditions de réhabilitation du marais, un projet de restauration et d’aménagement est alors proposé.

Données scientifiques

Périmètre de connaissance et de protection :
  • Ancienne ZNIEFF de type 1 mais non reconduite.
  • Ancienne Réserve Naturelle Volontaire.
  • En cours d’étude pour un classement en Réserve Naturelle Régionale.
Types de milieux présents :

On retrouve sur ce site un bois marécageux, des peupleraies, des prairies plus ou moins humides, des mégaphorbiaies, roselières, champs, mares, ruisseau, friche et étang.

Espèces remarquables :
  • Flore : Oenanthe fistuleuse, Camomille romaine (RRR), Epilobe vert foncé, Véronique faux-mouron-d’eau (RR), Chénopode glauque, Renoncule aquatique (R)…etc.
  • Faune : Héron cendré, Loriot d’Europe, Tarier pâtre, Martin pêcheur (oiseaux), Sérotine commune (chiroptère), Lézard des murailles, Couleuvre à collier (reptiles), Salamandre tachetée, Grenouille rousse (amphibiens), Agrion joli, Aeschne printanière (odonates)…etc.

Actions menées et potentiel

Principales actions réalisées :
  • Réalisation d’études écologiques.
  • Coupe d’une partie du boisement central et création d’un plan d’eau en 1993-94.
  • Installation d’un platelage.
  • Travaux hydrauliques et écologiques depuis 2014
Potentiel paysager :

Le marais propose des milieux variés avec un potentiel paysager intéressant mais réduit vers l’extérieur.

Potentiel pédagogique :

Les possibilités pédagogiques sont importantes, le public peut découvrir le fonctionnement d’un marais, la gestion de l’eau, la découverte d’espèces végétales ou animales…etc. De plus, le site se trouve à proximité du village de Bernes-sur-Oise et est bien desservi par les chemins ruraux.

Point de vigilance

  • Culture des peupliers et système de drainage,
  • Pollution et dégradation de la qualité de l’eau,
  • Espèces exotiques et envahissantes (Renouée du Japon),
  • Sur-fréquentation, dégradations humaines ou naturelles.

Synthèse des enjeux

Site important pour la conservation de la biodiversité et pour le développement pédagogique. Le site est très fréquenté ce qui peut nuire aux espèces présentes.