Les Assises des bibliothèques 2014

Les Assises des bibliothèques, organisées par le ministère de la Culture et de la Communication, se sont déroulées le 8 décembre 2014 à Paris, Cité de l'architecture et du patrimoine. Elles avaient pour thème : "Bibliothèques, quelle place dans la démocratie au XXIe siècle ?".

Cette journée fort riche a notamment permis de comprendre le point de vue des élus par rapport à la réforme territoriale. Soucieux de mutualiser mais sans contrainte verticale imposée, en partant des besoins des publics, des spécificités des territoires et des volontés locales. Dans cette optique, l'Etat reste le gardien du sens, le garant de l'égalité des territoires, avec de surcroît un rôle d'expertise et d'inspection.

Les participants ont également pu s'interroger sur le bien-fondé d'une éventuelle loi sur les bibliothèques. On a pu constater par ailleurs que la fonction sociale des bibliothèques semblait largement intégrée.

Ces assises ont enfin permis à la ministre Fleur Pellerin, dans un discours fort remarqué, de rappeler le rôle des bibliothèques comme pilier de notre démocratie, garant du pluralisme de l'information et de l'égalité dans l'accès au savoir, comme espace protégé également, lieu de vie et de mixité sociale, mais aussi comme service public de proximité : avec 16 000 points de lecture sur tout le territoire, les bibliothèques sont le premier service public de proximité.

Pour jouer pleinement leur rôle, les bibliothèques doivent continuer à s'adapter pour mieux prendre en compte les pratiques des citoyens et mieux répondre à leurs besoins. D'abord en proposant de nouveaux services au-delà du seul prêt de livres et en assurant de nouvelles missions, ensuite en proposant un accès plus large, notamment en adaptant les horaires d'ouverture au rythme de vie de la population, enfin en développant un service public numérique.

Pour favoriser ce dernier développement, un texte de recommandations pour la diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques a été signé, lors de ses assises, avec les représentants des organisations professionnelles et des collectivités territoriales.

Dernière ambition affichée, la sensibilisation des plus jeunes à la lecture devient un axe fort de la politique ministérielle. Le ministère de la Culture et de la Communication publiera d'ailleurs l'année prochaine, à partir des initiatives locales remarquables et des bonnes pratiques sur le terrain, un cadre d'intervention pour favoriser l'accueil et la médiation auprès des plus jeunes enfants.