Education à l'image

Les dispositifs d'éducation à l'image dans le Val d'Oise cherchent à promouvoir une pratique du cinéma dans le cadre scolaire, en plaçant les élèves en situation active de spectateurs. Les rencontres avec les oeuvres cinématographiques favorisent la formation du jugement, du goût et de la sensibilité.

Les objectifs poursuivis sont de sensibiliser les jeunes à la culture cinématographique, les former à la lecture de l'image, contribuer à leur éducation de spectateur, et construire la fréquentation des salles de cinéma comme pratique culturelle.

Ecole et cinéma

Écrans VO coordonne École et cinéma avec l'Inspection académique du Val d'Oise et son conseiller culture. Ce dispositif permet aux enfants inscrits dans les cycles II (grande section de maternelle, cours primaire et cours élémentaire 1ère année) et III (cours élémentaire 2ème année, cours moyen 1ère et 2ème année) de voir cinq films dans l'année. Leurs professeurs peuvent suivre une formation adaptée et disposent de documents pédagogiques pour chaque film projeté. Le Cahier de notes sur..., très bien illustré, leur ouvre des pistes pour procéder à l'analyse filmique des oeuvres et des informations sur le contexte historique et esthétique. Ce matériel est publié par Les enfants du cinéma, qui assure la coordination nationale de l'opération (déjà présent sur le site) Au plan pédagogique, le dispositif a pour but d'optimiser les sorties au cinéma par une préparation et une exploitation en classe de la rencontre avec les films projetés en salle.

Ecole et cinéma : seize cinémas participants

Collège au cinéma

Le dispositif national Collège au cinéma a été initié en 1989 par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère de l'Education nationale. Avec les mêmes partenaires qu'Ecole et cinéma et la mission images & cinéma, Écrans VO copilote Collège au cinéma. Chaque année, des enseignants volontaires et leurs élèves étudient trois films après les avoir découvertes dans une salle partenaire. Créé dans le département en 1992, ce dispositif concerne aujourd'hui près de soixante-dix établissements et 9000 élèves.

Le dispositif repose sur le volontariat des chefs d'établissement et des équipes enseignantes ; il s'inscrit dans le temps et le calendrier scolaires et fait partie intégrante du volet d'éducation artistique et culturelle du projet d'établissement.