Le Val d'Oise et la filière numérique

Parmi les cinq contrats de développement territorial de la Plaine de France, dont ceux de Bonneuil/ Le Bourget, Val de France / Gonesse et Roissy, celui de Plaine Commune Saint-Ouen est destiné à constituer le « territoire de la culture et de la création ». Ce CDT devrait être validé à l’automne et soumis à enquête publique au début de l’année 2013. Un des éléments qui a déterminé le choix d’une telle thématique est la Cité européenne du cinéma, voulue par Luc Besson. Prochainement inaugurée, elle s’étend sur plusieurs hectares et regroupe tous les éléments de la chaîne de production, de quoi réaliser entièrement un film. Au-delà du cinéma, le pôle veut promouvoir d’autres activités liées à la création : l’audiovisuel, le design, les jeux vidéo, logiciels et loisirs numériques…

Dans ce domaine, le Val d’Oise a des références solides à apporter. Il participe à un pôle de compétitivité à vocation mondiale : Cap Digital Paris Région centré sur l’image, le multimédia et la vie numérique, auquel adhèrent des entreprises valdoisiennes spécialisées (Sagem, Thalès) et des établissements supérieurs et laboratoires de recherche (université de Cergy-Pontoise, EISTI…). Le projet d’Institut de la vie numérique, qui associe plusieurs dizaines d’acteurs franciliens, prévoit la mise en place de lieux de création et d’expérimentation (LCE) dont Patrimoinelab en lien avec le futur Centre national de conservation des patrimoines que le ministère de la Culture a décidé d’implanter en Val d’Oise. Ce LCE dédié au patrimoine pourra bientôt s’appuyer sur la plate-forme Culture3D Cloud portée par des acteurs comme la RMN (Réunion des musées nationaux), l’IGN (Institut géographique national)., le CNRS(Centre national de la recherche scientifique). et l’Institut Telecom. Porté localement par l’EISTI, ce projet sur la thématique de la numérisation 3D du patrimoine, a été retenu par le gouvernement dans le cadre des investissements d’avenir.