l'alimentation en eau potable

L'eau est une composante forte de la vie, et notamment sur le territoire Valdoisien. En effet, elle a façonné son histoire, modelé son paysage et permet de disposer d'un patrimoine naturel remarquable.

Cependant, cette ressource est vulnérable. Aussi, pour assurer une eau de qualité au robinet, il est nécessaire d'instaurer des périmètres de protection autour des captages.

Afin de mettre en place une protection efficace, de nombreuses étapes techniques et administratives se succèdent, nécessitant la concertation et l'écoute des acteurs locaux.

Avec la participation de l'Agence de l'Eau Seine Normandie, le Conseil départemental met à disposition une exposition dans le cadre des enquêtes publiques pour l'instauration des périmètres de protection afin d'informer et sensibiliser les Valdoisiens.

L'eau en Val d'Oise

L'eau distribuée en Val d'Oise provient de deux types de ressources :

  • Les eaux de l’Oise, au travers de l’usine de nanofiltration de Méry/Oise alimentent une grande partie du sud-est du département.
  • Les forages et les sources, répartis sur l’ensemble du territoire départemental, 94 points d’eau de ce type servent à l’alimentation des Valdoisiens.

Une partie de la population du Val d’Oise est également desservie par des eaux venant de département voisin (Meulan, Annet/Marne).

Aujourd’hui, dans certains cas, la qualité des eaux captées ne permet plus une distribution en l’état au consommateur et les pollutions par des produits phytosanitaires et les nitrates principalement, mais aussi par des cyanures ou des OHV imposent la mise en place de traitement ou l’abandon de ces ressources au profit d’autres de meilleure qualité (interconnexion).

Au-delà de ces actions correctives coûteuses et en lien avec les textes européens, il est devenu indispensable de chercher à reconquérir et préserver la qualité de la ressource en eau. Cette protection doit viser à la fois, les pollutions directes des ressources à proximité des points de captage mais aussi les pollutions diffuses sur l’ensemble des bassins d’alimentation des réserves en eau.