• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

La biodiversité

Les sites départementaux sont entretenus et aménagés pour favoriser la biodiversité.

Le Département du Val d'Oise, grâce à son service "trame verte et bleue" créée les conditions nécessaire au maintien de la faune et de la flore ordinaire et remarquable.

La Trame Verte et Bleue

La Trame Verte et Bleue est un projet de prise en compte dans l'aménagement du territoire des besoins de déplacement des espèces sauvages, et l'une des mesures phare du Grenelle de l'Environnement en matière de Biodiversité. Elle désigne les réseaux de communication de la faune et de la flore, aussi bien terrestre qu'aquatique.

En effet, l'une des grandes causes de l'extinction des espèces animales et végétales est la disparition et la fragmentation de leur habitat. Il s'agit de la cause principale en France métropolitaine, du fait de l'urbanisation en augmentation (l'équivalent d'un département disparaît sous le béton et le bitume tous les 10 ans), du développement d'infrastructures linéaires fragmentant le paysage, de l'artificialisation des berges, de l'assèchement des zones humides et mares temporaires...

Toutes les espèces vivantes, plantes (sous la forme de graines) ou animaux, ont besoin de se déplacer pour vivre, que ce soit pour se nourrir, procréer, migrer lors du changement de saison, s'adapter au changement climatique, trouver un meilleur endroit si son lieu de vie est dégradé ou si il y a surpopulation... Chaque espèce utilise un mode de déplacement et des voies de communication qui lui sont propres. Ainsi, un muscardin se déplacera en suivant les haies, une grenouille ira de points d'eau en points d'eau, un cerf restera toujours proche d'un grand espace boisé... Une uniformisation du paysage et surtout sa fragmentation par des infrastructures limitera partiellement ou totalement le déplacement de ces animaux et végétaux, qui seront alors condamnés à disparaître de la zone concernée, soit parce qu'ils ne peuvent plus y vivre, soit parce que le nombre d'individus ainsi isolés est trop faible pour le maintien de la population.

La Trame Verte et Bleue (TVB), est l'identification des trames formées par les différents lieux de vies des espèces et les réseaux de communication qui les relient (appelé corridors biologiques ou biocorridors). On a ainsi la trame des forêts, la trame des milieux ouverts, la trame des zones humides, la trame des cours d'eau... On identifie ensuite les obstacles de cette trame (barrage sur un cours d'eau, voie chemin de fer grillagée séparant une forêt, prairie isolée, route coupant un trajet de migration) afin de trouver un moyen de rétablir la connexion au niveau de ces obstacles. Enfin, la TVB ainsi définie sera intégrée dans les documents d'urbanisme pour être prise en compte lors d'aménagements futurs.

Une trame pour les déplacements des espèces sauvages

Mise en place de la TVB : du national au local, de multiples acteurs.

Des orientations nationales définies dans la loi Grenelle 2 validée en juin 2010 imposent à chaque région d'élaborer d'ici à fin 2012 son schéma régional de cohérence écologique, qui identifie la trame verte et bleue à l'échelle régionale. Les collectivités doivent ensuite intégrer ce schéma régional dans leurs documents de planification et leur projets d'aménagement. Certaines collectivités sont pionnières dans ce domaine, telles les régions Alsace et Nord-pas-de-Calais. À l'échelle du département, certains Espaces Naturels Sensibles contribuent à la préservation de biocorridors, et des aménagements pour le franchissement de routes pour la grande faune et les amphibiens sont en projet.

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) a été validé fin 2013 en Ile de France et devient donc un document de référence dans l'aménagement du territoire francilien.

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise