• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Archéologie & histoire du Plessis-Bouchard

Voir l'image en grand Plan cadastral 1833, ADVO 3P 1112Cette petite commune appartient à la plaine qui sépare les buttes de Montmorency et de Cormeilles. Aucun ruisseau ne la traverse et les habitants devaient jadis tirer leur eau de puits et abreuver leurs bêtes aux mares.

Plesi (1237) ou Plesseio (1269), suivis de Plesseyum (1274) et Plesseiz (1281), évoquent la palissade qui devait entourer le village. Le prénom Bouchard, fréquent dans la famille de Montmorency, y a été accolé au XVIe siècle - Plecis Bouchart.

Le seul élément antique connu est la chaussée Jules-César qui sépare Franconville du Plessis-Bouchard.

Les premiers défrichements paraissent remonter au XIe siècle. À la même époque, la puissance des Montmorency s'affirmait dans la plaine contre celle de l'abbaye de Saint-Denis. La chapelle du Plessis dépendait alors de l'église paroissiale de Saint-Leu que Bouchard de Montmorency-Banthelu donna à l'abbaye Saint-Martin de Pontoise en 1122. Soixante-dix ans plus tard, la chapelle Saint-Nicolas devint le siège d'une nouvelle paroisse.

Au XIIIe et XIVe siècles, les seigneurs de Saint-Leu, branche cadette des Montmorency, exerçaient la justice au Plessis. Ils y possédaient un four banal et y percevaient le rouage et le forage à l'occasion du transport et de la consommation du vin dans l'étendue de leur censive (une trentaine de « masures »). Les Templiers puis les Hospitaliers de Cernay à Ermont y avaient aussi quelques biens.

En 1550, le village comptait vingt-cinq maisons avec granges, étables, celliers et caves, jardins et vignes et, quelquefois, des cerisaies.

En savoir plus

Histoire du Plessis-Bouchard, par Christine Poupon et Dominique Renaux, Paris, Agence régionale d'édition pour les municipalité, 1982, 159 pages illustrées (Histoire de notre ville).

Carte archéologique de la Gaule : le Val-d‘Oise, 95, ouvrage collectif dirigé par Monique Wabont, Franck Abert et Didier Vermeersch, Paris, Maison des sciences de l'homme, 2006, p. 371-372.

Histoire de la ville et du diocèse de Paris, par l'abbé Jean Lebeuf, Paris, Prault Père, 1755.

La châtellenie de Montmorency des origines à 1328, aspects féodaux, sociaux et économiques, par Brigitte Bedos, Pontoise, Société historique et archéologique de Pontoise et du Vexin, 1980, 405 pages.

Le patrimoine des communes du Val d'Oise, ouvrage collectif, Flohic Éditions, 1999, volume 1, p. 75-77 (collection Le Patrimoine des communes de France).

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise