• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Encourager la vie culturelle

« Source d’échanges, d’innovation et de créativité, la diversité culturelle [...] constitue le patrimoine commun de l’humanité et elle doit être reconnue et affirmée au bénéfice des générations présentes et des générations futures. »

« Les droits culturels sont partie intégrante des droits de l’homme, qui sont universels, indissociables et interdépendants. » Toute personne doit ainsi « pouvoir participer à la vie culturelle de son choix et exercer ses propres pratiques culturelles, dans les limites qu’impose le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. »

Déclaration universelle de l'UNESCO, adoptée à l’unanimité le 2 novembre 2001.

Il existe mille et une manières de vivre la culture, parfois surprenantes mais toujours essentielles.

Les politiques culturelles publiques s'appuient sur l'action de professionnels exerçant des fonctions de création, de diffusion, d'éducation ou de conservation dans les secteurs de la lecture publique, de l'art contemporain, du cinéma, du patrimoine, du spectacle vivant, etc.

Au-delà, le Conseil départemental et les assemblées élues des collectivités soutiennent, par des subventions ou des aides logistiques, les associations qui permettent aux habitant(e)s de s’engager dans une aventure collective, favorisent leur épanouissement personnel et les solidarités locales.

Les pratiques artistiques amateurs

Collectives ou individuelles, les pratiques artistiques amateurs sont une source intarissable de cohésion sociale.

Le Schéma départemental de développement des enseignements artistiques, adopté en 2007, contribue à leur développement en insistant sur l'ouverture à ces pratiques des conservatoires de musique, de danse et d’art dramatique.

  • Le soutien à la création et à l’accompagnement vocal concerne les chœurs des 50 établissements d’enseignements artistiques et les autres chorales associatives. Il prend la forme d’une commande à un artiste dont les interventions au sein des structures concernées font l'objet d'un soutien financier. Ces projets doivent faire l’objet d’une diffusion départementale rassemblant l’ensemble des acteurs impliqués.
  • Mises en place en 2005, les Bourses musiques actuelles aident à l’enregistrement et à l’édition du CD d'un groupe ou d'un artiste implanté localement. Elles peuvent aussi concerner la location d’une salle de concert par une association et la communication autour de cet événement.
  • Le Pôle d’interventions artistiques coordonne les activités de :

    • L’Orchestre d’Harmonie du Val-d’Oise (OHVO) Constitué en 2004 et dirigé par Patrick Laviron, directeur du conservatoire à rayonnement communal de Persan, l’OHVO réunit une cinquantaine d’adultes musiciens de niveau 3ème cycle. Ils travaillent par sessions sur un répertoire exigeant et varié, encadrés par des enseignants qualifiés. Cette formation leur permet de poursuivre une pratique orchestrale de qualité dans des conditions souples, adaptées à leurs exigences ou leurs emplois du temps.
    • Le Pôle ressources des pratiques amateurs du Parisis Nord Les villes d’Eaubonne, du Plessis-Bouchard, de Saint Leu-la-Forêt et de Taverny s’associent depuis une dizaine d’années pour offrir des stages d’orchestre aux élèves de leurs écoles de musique et à tous les autres amateurs – Opus en herbe pour le niveau 2ème cycle, Opus 95 pour le niveau 3ème cycle. Cette dynamique a suscité la création de cours de musique de chambre inter-écoles. Chaque année, des concerts organisés avec le Pôle d’interventions artistiques rythment les actions de ce Pôle ressources.
  • L’aide au fonctionnement s’adresse aux associations ou fédérations qui jouent un rôle important dans l'animation de la vie locale :
    • Depuis un-demi siècle, le Comité départemental du Val-d’Oise de théâtre amateur, affilié à la Fédération nationale des compagnies de théâtre et d'animation, essaie de satisfaire au mieux les désirs de ses licenciés (comédiens, metteurs en scène, techniciens).
      Elle met à leur disposition une bibliothèque riche de 13 500 titres et un pool de matériel, organise des stages et des ateliers tout au long de l’année et noue des partenariats avec les municipalités, leurs services culturels et les responsables des scènes du Val-d'Oise.
    • Créée en 2002, l’association Autour de Leonardo, affiliée à la Fédération française des spectacles historiques, produit des parcours-spectacles dans le parc du château d'Écouen : Leonardo ou tout le génie du monde (2003-2012). Anne de Montmorency (2013). Renaissance, l'aube d'un nouveau monde (2014). 1515, aube d'un nouveau monde (2015).
      Dans cette perspective, près de 700 bénévoles de tous les âges et de tous les milieux participent à des ateliers d'art dramatique ou de danse, fabriquent des costumes et des objets d'esprit Renaissance.

Les forces vives du territoire

La loi de 1901, qui autorise « deux ou plusieurs personnes » à mettre en commun « d’une façon permanente leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices » est particulièrement bien adaptée au champ culturel et à la libre union des aspirations, des curiosités, des désirs et des passions qui le traversent.

Les associations qui, par leurs initiatives, animent la vie locale sont « l’infanterie » de la vie culturelle. On peut leur savoir gré d’encourager la recherche archéologique, ethnographique ou historique, d’aider l’expression d’identités minoritaires, de donner la parole aux exclu(e)s, de rappeler des mémoires douloureuses, de restaurer le petit patrimoine rural et de revivifier des traditions oubliées.

Certaines sont spécialisées dans un secteur, d’autres sont pluridisciplinaires. Quelques-unes ont un rayon d’action restreint (un village, un quartier, une communauté), d’autres interviennent à plus grande échelle. Avec de faibles moyens, beaucoup de bonne volonté et de solides compétences, elles arrivent à mobiliser des personnes et des ressources, du temps et de l’énergie, en vue de leur objectif.

Les services de la direction de l'Action culturelle peuvent, si elles le souhaitent, leur apporter leur expertise scientifique et technique. En période de tension budgétaire, toutefois, le Conseil départemental ne peut soutenir la myriade d'associations qui existent dans le Val-d'Oise. L'instruction des demandes de subventions privilégie donc cinq critères :

  • L'envergure de l'association.
  • Le rayonnement de ses manifestations.
  • L'intérêt de son projet pour la collectivité départementale.
  • Les actions qu'elle conduit avec ou pour les secteurs prioritaires de la petite enfance, de la jeunesse, des seniors, des personnes démunies et des personnes handicapées.
  • L'équilibre de ses comptes.

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise