• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Accompagner l'activité cinématographique

Le Val-d’Oise, dont les paysages ont inspiré les chefs de file du mouvement impressionniste, a été un révélateur décisif de la modernité picturale.

Le formidable magasin de décors qu’il offre aux cinéastes en a fait un des berceaux du 7ème art : mille et un films y ont été réalisés entre 1901 et 2010, une quarantaine depuis cette date.

Le Conseil départemental a confié à sa mission Images & Cinéma :

  • L’accueil de tournages.
  • Le soutien au réseau des salles de cinéma municipales ou associatives.
  • La sauvegarde et la transmission du patrimoine cinématographique.
  • L’éducation à l’image des jeunes publics.

La mission Images & Cinéma

L'Île de France concentre la plupart des professionnels français du cinéma et 80 % des tournages, qui représentent une ressource économique importante et sont de précieux atouts pour le rayonnement du territoire. En effet, à moins de 50 kilomètres de la capitale, la convention collective n'exige pas le logement des équipes, ce qui abaisse considérablement les coûts de production. Et d'églises en châteaux, d'aéroports en gares, d'usines en pavillons, le Val-d'Oise offre aux cinéastes toute la panoplie dont ils ont besoin.

Le Département développe donc une politique active d’accueil des professionnels partis en repérage en les mettant en relation avec les maires des communes ou les propriétaires des sites qui peuvent les intéresser.

En général, « l'esprit du lieu » les attire plus que le lieu lui-même. Jean Renoir tourne la scène décisive de La Nuit du carrefour (1932) à Bouffémont, que rien ne permet d'identifier précisément. Patricia Mazuy abrite le pensionnat des demoiselles de Saint-Cyr (2001) dans le château de La Villette à Condécourt, qui dispute la vedette aux palais du Louvre et de Versailles dans le Da Vinci Code (2005) de Ron Howard. Theuville accède au rang d'archétype d'Un village français (2009-2015), grâce à la série télévisée de Frédéric Krivine, Philippe Triboit et Emmanuel Daucé diffusée par France 3.

Proche du réseau Écrans VO, la mission Images & Cinéma a conseillé les exploitants de salles pour qu’ils puissent s’équiper de projecteurs numériques avec l’aide du Centre national du cinéma et de l’image.

Elle collecte, sauvegarde et restitue des archives audiovisuelles importantes pour la mémoire du territoire et fait connaître ce patrimoine par des projections ou en participant à des projets collectifs :

  • 2014 : 1964-2014, Royaumont jubile ! 50 ans – 50 événements.
  • 2014 : 360° Oculus Rift, film immersif réalisé par la société Highlab en partenariat avec Val d’Oise Tourisme.
  • 2015 : Jean Gabin dans la guerre, exposition au musée Jean-Gabin de Mériel.
  • 2015 : Un certain regard sur Van Gogh : Minnelli, Kurosawa, Pialat, exposition au musée Daubigny d’Auvers-sur-Oise.
  • 2015 : Tant / Temps de guerre, exposition au château de La Roche-Guyon.

La mission Images & Cinéma développe une politique d’éducation à l’image dans les collèges :

  • Dispositif Collège au cinéma.
  • Ateliers d'audio-description avec l'association En Aparté.
  • Résidences Artistes au collège !

    • 2011-2012 : Dis-moi WY ! Film d’animation réalisé par Claude Delafosse et Samuel Yal avec la plasticienne Eva Hricovini et une classe de 5ème du collège Roland-Vasseur de Vigny.
    • 2014-2015 : Le BathyChronos. Bande dessinée de Jacques-Henri Tournadre avec une classe de 5ème du collège Martin-Luther-King de Villiers-le-Bel.
    • 2015-2016 : Demain ton territoire. Film réalisé par Mehdi Charef avec une classe de 3ème du collège Pablo-Picasso de Garges-lès-Gonesse.
    • 2015-2016 : Demain ton territoire. Film d'animation réalisé par Nicolas Bellanger avec une classe de 3ème du collège Chantereine de Sarcelles.

Innovation & Tradition

Auteur d'une quarantaine de films en 40 ans, Jean Dréville (1906-1997) s'installe à Vallangoujard à la naissance de sa fille. Sa carrière, lancée par la réalisation du premier making of de l'histoire pour retracer la genèse du film L'Argent, tourné en 1928 parMarcel Lherbier, s'achèe en 1986 par la restauration des couleurs de L'Inhumaine, film daté de 1924 du même Marcel Lherbier.

De Partie de campagne (1936) au Caporal épinglé (1962), Jean Renoir (1894-1979) travaille avec le compositeur Joseph Kosma (1905-1969), formé au Conservatoire de Budapest, qui a trouvé refuge à La Roche-Guyon. Le souvenir de Michel Magne (1930-1954), propriétaire du studio mythique du château d'Hérouville, reste attaché à la musique des Tontons flingueurs (Georges Lautner, 1963) et de Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (Jean Yanne, 1972). Et celui d'Antoine Duhamel (1925-2014), musicien de la Nouvelle Vague ayant passé sa vie à Valmondois, aux musiques de Pierrot le fou (Jean-Luc Godard, 1966), La Sirène du Mississipi (François Truffaut, 1969), Que la fête commence ! (Bertrand Tavernier, 1975), ou Ridicule (Patrice Leconte, 1996).

Star du muet et reine du music-hall, Mistinguett, alias Jeanne Bourgeois (1875-1956), voit le jour à Enghien-les-Bains et grandit à Soisy-sous-Montmorency. Enfant de Mériel, Jean Moncorgé (1904-1976) incarne le génie français sous le nom de Jean Gabin. Colette Renard (1924-2010), née à Ermont, est la doyenne de Plus belle la vie, feuilleton culte de France 3, entre le lancement de la première saison en 2005 et son retrait dû à la maladie en 2009. Catherine Deneuve, une des plus grandes actrices françaises, vit dans la vallée de Montmorency.

Terre aimée des cinéastes, le Val-d'Oise est donc aussi une terre d'élection pour les « gens de cinéma » et, bien sûr, pour les cinéphiles petits ou grands qui fêtent le 7ème art tout au long de l'année.

  • Paris Images Digital Summit
    Cette manifestation, co-produite par Enghien-les-Bains, ville créative de l'Unesco, et son Centre des arts, scène conventionnée Écritures numériques, a pour partenaires le Centre national du cinéma et de l'image animée / CNC et le Conseil départemental du Val-d'Oise. Elle est dédiée à la création numérique sous toutes ses formes : du VFX (Visual Effects) à la VR (Virtual Reality), en passant par l’animation, le CGI (Computer-Generated Imagery) et la 3D, le Paris Images Digital Summit croise les enjeux créatifs, techniques, économiques et créatifs d’un secteur en perpétuelle évolution.
    • 2ème édition du 28 au 30 janvier 2016.
  • Les Cinglés du cinéma

    Depuis bientôt 30 ans, les cinéphiles viennent par centaines chiner à Argenteuil, acheter, vendre, échanger affiches, photos, films, livres, disques, matériel de projection et autres objets de collection liés au 7ème art… Des animations pour petits et grands sont au menu de cette grande foire.

    • Prochaine édition à l'Espace Jean-Vilar, les 29 et 30 janvier 2016.
  • Image par Image, le Festival du cinéma d’animation du Val-d’Oise
    Organisé par Écrans VO sous l’égide du Conseil départemental, avec le soutien du Conseil régional et de la Direction régionale des affaires culturelles /Drac Île-de-France, le festival rayonne dans les cinémas, théâtres, centres culturels et médiathèques d'une trentaine de villes partenaires. Destiné à tous, jeunes et adultes, amateurs et professionnels, il réunit plus de 20 000 spectateurs attirés par des œuvres souvent inédites et un programme alléchant : séances extraordinaires, journées « très animées » avec projections, goûters au ciné, ateliers-découverte de secrets de fabrication, concours de dessins, expositions et rencontres avec les réalisateurs.
    • 16ème édition du 12 février au 5 mars 2016.
  • Le Festival international du court-métrage étudiant de Cergy-Pontoise
    Animé par Tant qu'il y aura des ohms ! / TYO, association des étudiants de l'École nationale supérieure de l'électronique et de ses applications, le festival est ouvert aux étudiants réalisateurs de courts-métrages en tout genre (fiction, documentaire, animation, autre). Les récompenses sont décernées par la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise (2800 €), le Conseil départemental du Val-d’Oise (1000 €), la Ville de Pontoise (Prix du Public, 800 €), le réseau Écrans VO (Prix du court d’animation projeté au festival Image par Image) et l'association TYO (Prix Coup de cœur TYO).
    • 26ème édition en avril 2016.
  • La musique fait son cinéma
    Soisy-sous-Montmorency met à l’honneur les musiques de films en conjuguant une projection au cinéma "Les Toiles" de Saint-Gratien, des animations pédagogiques et un débat avec un concert de musiques de films de grande envergure, d’accès libre et gratuit, dirigé par le compositeur invité.
    • 11ème édition en juin 2016.
  • Le Festival du cinéma japonais contemporain

    PREMIER FESTIVAL en France à présenter en compétition des films contemporains 100 % japonais et inédits dans l'Hexagone, Kinotayo propose chaque année une programmation des plus éclectiques pour faire découvrir la richesse de la production nipponne et lui permettre de rencontrer son public.

    • 11ème édition en novembre-décembre 2016.

Publications

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise