ZAC plaine des Linandes, secteur sud-est - Cergy

Dépôt d'une jument dans un silo.Voir l'image en grand SDAVO Dépôt d'une jument dans un silo.Un diagnostic archéologique a été réalisé du 20 septembre au 22 octobre 2021 par le Service Départemental d’Archéologie de Val-d’Oise (SDAVO) à Cergy (95) « ZAC Plaine des Linandes, Secteur Sud-Est » sur prescription du Service régional de l'archéologie. Dans la poursuite de l’aménagement de la Zone d’Activité Concertée amorcé il y a une dizaine d’année par la SPL Cergy-Pontoise Aménagement sur la Plaine des Linandes, le projet actuel porte sur une surface de 106 545 m².

Les opérations archéologiques précédentes sur la Plaine des Linandes avaient mis au jour une occupation dense de ce plateau, situé entre les vallées de l’Oise et de la Viosne : indices d’occupations Néolithique, établissements ruraux laténiens et antiques relativement opulents, différents réseaux viaires médiévaux et modernes ainsi que des tranchées de la Première Guerre Mondiale.

Cette intervention a livré peu de vestiges et structures. Les plus notables sont un bâtiment carré sur poteaux, interprété comme un probable grenier ou annexe agricole et un silo de taille exceptionnelle contenant dans son fond un dépôt scénarisé d’une jument, daté par carbone 14 de La Tène (Ve-Ier s. av. J.-C.). Ces deux structures protohistoriques pourraient être attribuées à La Tène ancienne (480-280 av. J.-C.).
Une fosse en « Y » atteste une fois de plus la présence éparse des populations néolithiques sur le plateau.

La faible densité des vestiges dans cette zone peut s’expliquer par des érosions localisées à l’ouest et au sud n’offrant pas de bonnes conditions de préservation ainsi que par la situation topographique de l’emprise en bord du plateau et début de versant.

Intégrés aux résultats obtenus lors des opérations archéologiques précédentes, ce diagnostic permet de préciser les modalités d’occupation du plateau. Des espaces en marge des zones d’habitat semblent ainsi être dédiés aux cultures et activités agricoles, comme en témoignent le silo et le bâtiment sur poteaux (grenier ou annexe) d'époque gauloise mis au jour.