Les Dîners des Éclectiques et le docteur Gachet

Voir l'image en grand Collection Musée Le Vieux Montmartre © Conseil départemental du Val d'Oise - Graphisme : Il était une Image

  • Du 25 mars au 25 juin 2017

Du 25 mars au 25 juin 2017, la Maison du docteur Gachet présente, grâce à un prêt exceptionnel du Musée de Montmartre, la plupart des invitations aux « Dîners des Éclectiques » et des comptes rendus auxquels ils donnaient lieu.

Fondée en 1872, cette société dont le docteur Paul Ferdinand Gachet fut un temps président est restée active jusqu'en 1903. Chaque mois, artistes et poètes adhérents faisaient assaut d’esprit lors de joyeuses agapes qui les réunissaient dans un bistrot parisien.

Panoramique et drôle, l’exposition « Les Dîners des Éclectiques et le docteur Gachet » rapproche deux institutions et deux villages d’artistes particulièrement dynamiques à l’époque.

Propriété du département du Val-d’Oise depuis 1996, la Maison du docteur Gachet se veut un pont entre les arts et les siècles. Sa programmation audacieuse, qui s’intègre à la saison estivale d’Auvers-sur-Oise, fait rayonner la mémoire du médecin.

Collectionneur et aquafortiste averti, l’ami des Impressionnistes et le protecteur de Vincent van Gogh est aussi un homme de réseaux et un libre penseur convaincu qui appartient à plusieurs cercles artistiques et savants. Lui qui exerce rue Saint-Denis adhère ainsi très vite à la société d'histoire et d'archéologie Le Vieux Montmartre, fondée en 1886 par le peintre Émile Bin, autre Éclectique et maire du 18e arrondissement, « pour conserver à la butte le côté pittoresque et charmant qui en fait un des quartiers des plus curieux de Paris ».

En 130 ans d’existence, la plus ancienne société savante de la capitale a rassemblé quelque 6 000 oeuvres d’art. Elle conserve notamment le corpus quasi exhaustif des gravures (plus de 300 pièces) qui immortalisent les « Dîners des Éclectiques », grâce la donation faite par les enfants Gachet de l’ensemble rassemblé par leur père. Relevant de styles variés – académisme, impressionnisme, pointillisme, japonisme, caricatures… –, ces eaux fortes humoristiques reflètent trente ans d’effervescence artistique. Les visiteurs pourront notamment admirer, dans l’exposition inédite qu’en propose la Maison du docteur Gachet, le talent du graveur masqué sous le pseudonyme Paul van Ryssel, qu’un de ses amis poètes célébrait en ces termes : « À l’homme de génie, qui a remplacé la gravure par l’impression ! »

Ressources associées