Le Plan pour le Val d'Oise

Le Plan pour le Val d’Oise

Le Plan pour le Val d’Oise

Le Premier ministre a annoncé en mai dernier une série de mesures en faveur de l’éducation, de la santé, de la sécurité au sein du département et de son désenclavement.

 Le 7 mai dernier, Jean Castex annonçait à Gonesse un plan de 17 actions « pour donner une nouvelle force à la dynamique d’aménagement du territoire et de croissance » du Val d’Oise.

Ce plan reprend l’essentiel des propositions que le Département avait transmis au Préfet du Val-d’Oise le 30 novembre 2020.

 Le volet transports

L’objectif premier du plan pour le Val d’Oise ? Mieux relier le département à l’ensemble de l’Île-de-France. Ainsi, le Premier ministre a confirmé :

- La réalisation de la ligne 17 du Grand Paris Express qui doit relier à l'horizon 2030 Saint-Denis à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle en s'arrêtant, dès 2027, à la gare Triangle de Gonesse – laquelle devait desservir le complexe de loisirs et de commerces Europa City abandonné en 2019 –, dont la réalisation a elle aussi été garantie.

- L’interconnexion de la ligne H du Transilien à Saint-Denis – Stade de France. Elle sera financée par la Société du Grand Paris à hauteur de 30 %. L’État participera aussi au tour de table.

- La réalisation de trois nouvelles lignes de bus à haut niveau de service afin de relier Goussainville, Villiers-le-Bel et Sarcelles au Grand Roissy. L’État participera au financement.

 Extension de Rungis

Dans le but, notamment, d’approvisionner la région dans de bonnes conditions, il est prévu qu’une extension du Marché d’intérêt national de Rungis (Val-de-Marne), s’établisse dans l’est du département sous l’égide de la Semmaris, l’entreprise gestionnaire du Marché. Ce projet, nommé Agoralim, sera à la fois une plateforme de distribution alimentaire, mais aussi un projet de développement des circuits courts et de productions locales. La localisation exacte reste encore à préciser. 

En lien avec cette extension, la partie sud de la ZAC du Triangle de Gonesse, soit 70 ha, pourrait accueillir un pôle d’attractivité autour de l’alimentation, des circuits courts et de la production agricole de proximité.

 Naissance d’une cité scolaire internationale

 La zone centrale du Triangle de Gonesse, soit 110 ha, accueillera une cité scolaire internationale, une structure d’excellence allant de l’école au post-bac. Elle formera à des métiers d’avenir pour le territoire : l’hôtellerie, la restauration, l’alimentation et l’agriculture biologique, en lien avec une exploitation agricole en son sein. Dotée d’un internat, elle formera tous les ans 600 collégiens et 1 500 lycéens. Le Département du Val d’Oise sera non seulement partenaire de l’opération de construction du collège de cette cité mais aussi du développement de l’enseignement supérieur avec le pôle CY Cergy Paris Université.

 Prise en charge sanitaire

Afin de l’améliorer, trois mesures ont été annoncées :

- L'achèvement de la reconstruction du centre hospitalier d’Argenteuil.

- La modernisation de l'ensemble de l'offre de soins du Groupement hospitalier du Territoire Nord-Ouest-Vexin-Val-d'Oise, avec dans un premier temps la restructuration du bâtiment principal, René Dubos, à Pontoise.

- L'allègement, à hauteur d’au moins 30 millions d’euros, de l’endettement du Centre hospitalier de Gonesse, lié à sa modernisation.

 Sécurité

- La rénovation du commissariat de Cergy et construction d’un nouveau commissariat à Sarcelles.

- L’implantation d’une maison d’arrêt à Bernes-sur-Oise.

 

Réaction de la Présidente, Marie-Christine Cavecchi lors de l'annonce de Jean Castex :