Vauréal, des arts à la culture vélo

Rendez-vous à la Cour des arts à Vauréal. Depuis 2015, le murmure de la ville y est plus doux qu’ailleurs avec l’installation du showroom d’Ecolocomotion. Il propose une offre tout électrique pour se déplacer sur les grands boulevards ou les petits chemins sinueux.

Quelles sont les points communs entre Régis Deutsch créateur, avec son épouse Sandra, d’Ecolocomotion et les artisans de la cour des arts à Vauréal ? Très certainement la passion et l’expertise métier. Cet ingénieur informaticien passionné par la question de la mobilité urbaine  s’est réorienté  naturellement  en 2015 vers l’univers du vélo électrique pour donner plus de sens à ce qu’il faisait. "J'étais convaincu du potentiel du vélo électrique, qui est magique pour mettre plus de monde à vélo et conquérir les non cyclistes", confie-t-il.

Le boom du vélo électrique

Dans son show-room, toute la mobilité urbaine s’affiche à travers une sélection de vélos urbains, vélo cargo, triporteurs, vélos électriques et une large gamme d’accessoires. Boostées par les aides à l’achat et la crise sanitaire du Covid-19, les ventes de vélos à assistance électrique explosent. On a aucun mal à le croire, entre le flot continu de visiteurs et le téléphone qui n’arrête pas de sonner. « Le vélo taf est en plein essor. Nombre de mes clients ont délaissé leur voiture ou abandonné le RER A. Certains parcourent quelques kilomètres, d’autres plusieurs dizaines. A l’image de Jean-Yves, avec plus de 12 000 km au compteur en 2 ans ou encore de Véronique, pétillante quinquagénaire de Jouy-le-Moutier,  qui se rend 2 à 3 fois par semaine à la Défense.»

Démarche qualité

En cinq ans, Ecolocomotion a obtenu la confiance de clients exigeants grâce à une  connaissance du marché et des conseils adaptés à chaque besoin « J’insiste particulièrement sur les tests en condition réelle _ la topographie de Vauréal s’y prête à merveille _ qui permettent de se faire une idée de la position qu’on a sur le vélo  et des sensations fournies par le moteur. » L’atout d’Ecolocomotion? Assurément l’atelier pour faciliter les visites de révision et le dépannage, à proximité même des lieux de pratique et de vie.

Quand vous croiserez Régis à la Cour des Arts, remarquerez-vous qu’un seul de ses vélos n'est pas électrique ? « C’est une draisienne, et le plus important, celle qui donnera aux enfants le goût de pédaler ! », conclut-il avec sourire.»

 

Plus d’infos sur ecolocomotion.com