L'église de Jouy-le-Moutier

Vue depuis le triforiumVoir l'image en grand SDAVO Vue depuis le triforiumUne autorisation de sondages a été prescrite par le Préfet de la Région Ile-de-France (DRAC – Service régional de l'archéologie) dans l’église Notre-Dame de la Nativité de Jouy-le-Moutier en raison de l’exécution de sondages géotechniques susceptibles d’affecter des éléments du patrimoine archéologique. Trois sont localisés à l’extérieur de l’église et un dernier est situé dans la travée du transept, au niveau de la base du clocher. 

Les sondages, effectués durant l'été 2018, ont permis d’observer les fondations de la façade de l’église ainsi que celle de la sacristie située au nord-est de l'église.

L'un des sondagesVoir l'image en grand SDAVO L'un des sondagesLa surveillance a également concerné le sondage effectué contre le pilier sud-ouest du clocher de l’église. Les premières observations permettent de renseigner les techniques de maçonneries des fondations. Aucune sépulture en place n’a été découverte dans l’emprise du sondage. En revanche, une importante quantité d’ossement en vrac a été collecté lors de la fouille. La présence de ces ossements confirme que le réaménagement du clocher a perturbé des niveaux anciens d’inhumation.t de l’église. Sous les remblais de fondation de la sacristie, l’extrémité d’une sépulture a été découverte en place. Celle-ci n’a pu être perçue dans son intégralité puisque recoupée par les fondations de l’église. Elle semble correspondre aux premières phases d’inhumation autour de l’église primitive, attribuée au XIe siècle.

Le rapport du SDAVO est téléchargeable ici.