JARDINS JOIES DU VAL D'OISE

Cette exposition qui s'inscrit dans la dynamique des 50 ans du département explore en toute liberté quelques lignes de force du livre « 50 parcs et jardins du Val d'Oise », publié en 2018, au travers d'un ensemble d'œuvres historiques et contemporaines : installations artistiques, planches botaniques, gravures, dessins au crayon ou à la plume, aquarelles et gouaches, cartes postales et photographies...

InvitationL’exposition « JARDINS, JOIES DU VAL D’OISE », présentée par la Maison du docteur Gachet, s’inscrit dans la dynamique du livre 50 parcs et jardins dans le Val d’Oise, publié en décembre 2018 pour les 50 ans du Département. Sans en être une exacte déclinaison, elle en explore certaines lignes de force au travers d’un ensemble d’œuvres historiques et contemporaines : cartes postales, photographies, installations, …

Des herbiers conservés au Muséum national d’histoire naturelle et d’autres confectionnés par Marinnette Cueco rappellent les plantes médicinales du jardin du docteur Gachet. Des instantanés familiaux mélangent les repères temporels. Plusieurs scènes et personnalités emblématiques du Val d’Oise, saisis par l’objectif de Gilles Carcassès, Peter Knapp, Yann Monel ou Hélène Ruffenach, éclairent les murs. Dans la maison et le jardin, quatre artistes contemporains s’inspirent de l’univers végétal.

Le bestiaire fantaisiste du sculpteur Franck Rouilly évoque la ménagerie domestique de la famille Gachet, qui vivait entourée par « huit chats, trois chiens puis des poules, des lapins, des canards, des pigeons … » (Vincent van Gogh, 13 juin 1890). La création messagère de William Amor dérive de la digitale posée sur la table où s’accoude le médecin portraituré par le peintre ; les délicats boutons de rose, éparpillés de-ci, de-là par la céramiste Marie Rancillac, rappellent le souvenir de la jeune Marguerite Gachet, représentée au jardin par un radieux matin de juin (Paris, musée d’Orsay). L’artiste Aligna plante ses fleurs de métal à l’entrée du théâtre troglodytique aménagé au fond d’une grotte creusée dans la falaise.

Citadins ou champêtres, réguliers ou sauvages, remarquables ou modestes, les parcs et les jardins sont un des atouts les plus séduisants de notre département. Après l’implacable soleil noir de la Melancholia l’an dernier, l’exposition « JARDINS, JOIES DU VAL D’OISE » exalte le bonheur universel qu’on éprouve à vivre au jardin.

Marie-Christine CAVECCHI

Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise