Les enjeux

On appelle souvent la RD 14 "la route de la Normandie"... Seul itinéraire sans péage entre Paris et Rouen et prolongement de l’A 15, c'est l’un des axes les plus importants du réseau routier en Ile-de-France. La RD14 est très prisée pour le transit avec une fréquentation de 10 % de poids lourds. Une campagne de comptages menée en 2017 a d'ailleurs permis d’établir le nombre de véhicules par jour en traversée de La Chapelle-en Vexin, soit 12 700 dans les deux sens confondus.

Sur ce type de route à usages multiples, des aménagements sont nécessaires pour garantir à la fois la fluidité, la sûreté des déplacements et la tranquillité des riverains. C’est l’objectif des études engagées sur la section entre Magny-en-Vexin et Saint-Clair-sur-Epte, et en particulier sur La Chapelle-en-Vexin, traversée en son centre par la RD14.

Outre les nuisances subies par les habitants du village de la Chapelle-en-Vexin, les aménagements actuels ne permettent pas la fluidité du trafic. La route en ce lieu est la seule portion du Vexin à 2x1 voie, il y a des carrefours à niveau, la route traverse le village et la présence d'un feu de signalisation à son centre génère régulierement un bouchon aux jours et heures de pointe ou de départs/retours en week end ou congés.

La topographie du site est assez complexe et nécessitera des études d’insertion paysagère qui seront à soumettre à l’Architecte des Bâtiments de France, le projet se situant dans le Parc Naturel Régional du Vexin Français.

Depuis 1979, l’Etat a étudié la déviation de la RN 14 au droit du village. Depuis 2006, la voie a été transférée au Département qui devient par conséquent maître d’ouvrage du projet.

En mai 2017, le plan anti-bouchon régional est adopté à l’unanimité par les élus départementaux et le contournement s'y est inscrit.

Les caractéristiques du projet


Le projet propose la création d’une déviation de la RD 14 contournant le village au nord et en accord avec le plan local d'urbanisme de la commune. Avec une voie par sens, la vitesse y sera limitée à 80 km/h. La circulation dite de transit sera ainsi déviée pour redonner à la route traversant le village son usage local.

Les principaux cheminements coupés par la déviation seront rétablis pour maintenir le maillage des voies communales.

Le point le plus éloigné de cette nouvelle route se trouve à environ 200 m du centre du village. Afin de limiter les nuisances sonores la création de buttes de terre ou la pose d'écrans acoustiques sont envisagées.

Voir l'image en grand

Voir l'image en grand

Les objectifs

  • Sécuriser les usages locaux ;
  • Réduire les nuisances aux riverains (risque d’accident, sentiment d’insécurité, séparation urbaine, bruit, vibrations…) ;
  • Améliorer le niveau de service de la RD 14 en détournant le trafic de transit de la zone agglomérée ;
  • Restituer l’unité du village aujourd’hui "coupé en deux" par la RD 14.

Le calendrier

  • Concertation publique : 14 mai 2018 au 16 juin 2018

Pour vous informer et donner votre avis sur ce projet : valdoise.fr ou mairie-la-chapelle-en-vexin.fr, document et panneaux d’exposition en mairie

Le recueil des avis se fera jusqu'au 16 juin via le registre de la concertation présent en mairie ou le registre numérique sur valdoise.fr/concertation-la-chapelle-en-vexin

  • Réunion de concertation : 24 mai 2018 - Salle des fêtes de la Chapelle-en-Vexin, rue de Ducourt
  • Enquêtes publiques : 1er trimestre 2019
  • Déclarations de projet et d’utilité publique : mi-2019
  • Acquisitions foncières : 2019-2020
  • Démarrage des travaux : 2nd semestre 2020
  • Mise en service : 2022 (sous réserve de l’obtention des autorisations : environnement, acquisitions foncières, etc.)

Les acteurs et financeurs

L'opération, dont le coût est évalué à 8 M€, sera financée par le département du Val d’Oise (5,7 M €) et la Région Île-de-France (2,3 M €)

Le Département du Val d'Oise est le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre du projet de réaménagement qui a été défini en concertation avec la commune de la Chapelle-en-Vexin.

La Région Île-de-France est co-financeur du projet dans le cadre de son plan "Anti-bouchon et pour changer la route".

Le kit de communication