Cap sur le lac majeur

Le lac d’Enghien mérite une attention particulière. Honoré par les plus grands écrivains français comme Alfred de Musset, Alphonse Daudet, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, … il est des promenades enghiennoises la destination privilégiée.

Voir l'image en grand Fabrice Rambert Le Fouquet's d'Enghien Vision de carte postale ! Comment résister à l’attrait de la cité thermale, de ses jardins, de ses platanes centenaires et de ses curiosités architecturales dont l’ancien pavillon chinois est un des emblèmes ?

L’installation récente du Fouquet’s assoit durablement le lac d’Enghien dans la tradition gastronomique de la ville. Dans les années 80, ne s’illustrait-elle pas déjà avec le plus jeune chef récompensé par deux étoiles, Alain Passart, à la tête du Duc d’Enghien ? Et l’histoire n’est pas prête de s’arrêter.

A la réhabilitation du Pavillon du lac, a succédé l’ouverture du Fouquet’s, 7e adresse du nom. Il reprend les codes du mythique restaurant des Champs tout en préservant le charme de ce lieu qui a traversé l’histoire depuis l’Exposition universelle de 1867. Portraits Harcourt des plus grandes stars internationales, boiseries brunes, fauteuils en cuir rouge et balustrades d’époque accueillant une terrasse unique en Ile-de-France.

La vue imprenable sur le lac a de quoi surprendre tout autant que la carte qui ne peut laisser indifférent. Atout gourmandise, la collaboration entre le chef des lieux, Jean-François Coudert et l’incomparable Pierre Gagnaire pour ré-enchanter la cuisine de bistrot.

Les spécialités

"L'dée du Fouquet's, c'est de renouer avec l'ambiance brasserie et le savoir-faire d'une cuisine à la Française", explique Pierre Gagnaire. Ses plats signatures font toujours recette comme le Tartare de bœuf avec thon, hareng et beaufort, l'Entrecôte de bœuf montbéliarde ou encore la Fricassée de homard au gingembre. Une cuisine pleine de saveurs et de raffinement avec une formule déjeuner à moins de 36 euros.

La recette

Retrouvez en exclusivité la recette du Filet de bar grillé paré de sa râpée d'artichauts à la menthe et de sa purée de pommes de terre à l'huile d'olive.

Pour 5 personnes :

5 filets de bar de 200 gr , 650 g de pommes de terre Agria , 125 g de beurre , 1/4 l d’huile d’olive ,125cl de crème fraîche liquide, 100 g de riquette , 1 gros artichaut breton, 1 citron jaune, menthe, piment d'Espelette, et sel fin

Parer et désarêter les filets de bar, réserver au frais. Tourner les artichauts, retirer le foin et les conserver crus dans une eau citronnée .Presser le dernier citron. Cuire les pommes de terre épluchées dans une eau salée, puis les passer au moulin à légumes, ajouter la crème chaude, puis monter la purée au beurre froid et à l’huile d’olive, si la purée est trop épaisse rajouter un peu de lait .Griller les filets de bar ( à la poële si vous n’avez pas de grillade ou plancha)

Dressage : Tailler finement à la mandoline les artichauts, mélanger la menthe ciselée et la riquette avec huile olive, sel fin, jus de citron, tirer une belle bande de purée à l’huile d’olive, déposer le filet de bar grillé dessus, le mélange riquette et menthe, avec de belles lamelles d’artichauts assaisonnées huile olive, sel et jus de citron.