Charte du Développement durable du Val d'Oise

La Charte du Développement durable du Val d'Oise vise à promouvoir et faciliter, par l'exemple, la compréhension et la reproduction des actions des partenaires territoriaux qui, dans le cadre du respect du droit et d’une amélioration continue, relèvent de choix écologiquement, économiquement, et socialement responsables.

Alexandre Pueyo

Développement durable, insertion professionnelle et lutte contre les discriminations

La cohésion sociale est l’un des objectifs du développement durable. Pour y contribuer, le recours aux entreprises d’insertion de publics éloignés de l’emploi et aux Etablissements de Services et d’Aide par le Travail est à la portée des collectivités, encouragé et facilité par le code des marchés publics.

Aussi pour faciliter la compréhension mutuelle, des structures valdoisiennes ont présenté aux signataires de la Charte le 16 octobre 2018 la diversité de leur offre de produits et services, intégrant souvent des considérations écologiques : éco-gestion des chantiers verts, reconditionnement informatique, collecte et tri déchets, peinture bio, productions et coffrets bio, prêt et réparation de vélos, construction de ruches brevetées contre le frelon asiatique, ….Plus largement d’autres prestations de second œuvre dans le bâtiment, de blanchisserie industrielle, de restauration, de logistique ou encore de réalisation de vidéos ont été présentées par Plaine de vie, Vie Vert, IMAJ, AGOIE, la SAUVEGARDE 95, Solicycle, les EA et ESAT des Bellevues, de la Hêtraie, Avenir, LOXY, Anaïs.

A cette occasion, de nouveaux acteurs valdoisiens ont co-signé la Charte du Développement durable :

  • L’entreprise d’insertion AGOIE (reconditionnement de matériel informatique pour revente)
  • L’entreprise Adaptée LOXY (collecte, reconditionnement, tri déchets informatiques)
  • La Commuen de Villiers de Bel
  • La Commune de Bessancourt
  • Le golf certifié écocert de Mont Griffon (Luzarches)
  • La start up Cocott’arium

Engagement collectif du Département et des acteurs du territoire

Le 24 octobre, à l’appel du Conseil départemental, 10 premières collectivités, syndicats mixtes et entreprises se sont engagés à démontrer concrètement leur engagement pour un développement économique, écologique et social responsable en Val d’Oise :
  • la Communauté d’Agglomération Val Parisis,
  • les communes d’Argenteuil, d’Eragny sur Oise, de Neuville sur Oise, de Saint Prix, et de Vétheuil,
  • le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région de Pontoise (SIARP),
  • le Syndicat Intercommunal d’Assainissement de la Région d’Enghien les Bains (SIARE),
  • la Clinique CONTI et la Direction Territoriale Val d’Oise d’ENEDIS.

Ces signataires présenteront prochainement aux valdoisiens des actions concrètes et exemplaires au titre d’un ou plusieurs objectifs de développement durable (lutte contre le changement climatique, reconquête de la biodiversité, contribution à l’économie circulaire, maintien de la cohésion sociale, épanouissement des êtres humains).

La charte du développement durable

Environnement

 
+

Signatures de la Charte du Développement durable : la nouvelle vague….

Avec cette nouvelle vague de signatures, ce sont aujourd’hui une cinquantaine d’acteurs publics et privés qui se sont engagés pour le développement durable du Val d’Oise.

Chaque signataire a présenté son chemin, son ou ses entrées privilégiées, et notamment :

  • La requalification ambitieuse du centre-ville, levier de réappropriation de l’espace public, d’attractivité, et de renouvellement du sentiment d’appartenance (Luzarches).
  • L’accompagnement personnalisé des Séniors dans leur déménagement, aide au maintien de la cohésion sociale et au « mieux vieillir » (Start Up MOVADOM)
  • La semaine citoyenne, partenariale, maillée d’ateliers ludiques pour la promotion du sens civique, du respect de l’autre et de l’environnement, de la prévention…(Pierrelaye)
  • La stratégie globale et opérationnelle de la nouvelle Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France
  • Les « serious game » au service de la prévention et de la valorisation des déchets (ORGANEO)

Frépillon (chauffage de la maternelle par géothermie), Taverny (actions environnementales et intergénérationnelles, Agenda 21 en cours), Saint Ouen l’Aumône (le sport et le développement durable), la CAF 95 (Partenaire du Schéma départemental de l’animation de la vie sociale, soutien aux écolo crèches et aux crèches à vocation d’insertion professionnelle), Les Z’herbes Folles (animateurs de la Ferme Pédagogique de Pontoise), Soisy sous Montmorency (jardins familiaux partagés, 4 fleurs « Villes et villages fleuris », rallye citoyen, charte de l’agent éco-responsbale), le Syndicat Mixte de la Plaine de Pierrelaye Bessancourt (requalification forestière d’un site dégradé de 1350 ha), la CC de la Vallée de l’Oise et des 3 forêts ont également rejoint les signataires.

Charte du développement durable

Environnement

 
+

Présentation de deux opérations exemplaires

Cet engagement collectif a été précédé de la présentation de deux opérations exemplaires des actions que le Conseil départemental souhaite promouvoir :

L’offre de Mutuelle communale, à l’exemple d’Eragny, permettant une couverture Santé aux Éragniens qui n’en avaient pas les moyens, sans sélection médicale, délai de carence ou limite d’âge à la souscription, dans le cadre d’un accompagnement par les permanences de la commune.

Cette démarche, permettant 30 à 70% d’économie par rapport à un contrat classique, autorise ainsi des seniors, des jeunes et un public fragilisé à ne plus renoncer aux soins. Elle contribue à réduire les inégalités sociales et territoriales de Santé, ainsi qu’à l’attractivité de la prochaine Maison de Santé PluriProfessionnels d’Eragny.

Voir l'image en grand

L’investissement dans la reconquête de la Biodiversité sur son territoire, comme développée à Saint-Prix, à partir de la valorisation d’un Espace Naturel Sensible d’intérêt local, sur 55 hectares de vergers et vigne biologiques et d’espaces boisés.

Avec la réintroduction de l’animal en ville (cheval, poules, lombri-composteurs, notamment pour la réduction des déchets : -29% constatés depuis 2010 ; abeilles,…), et d’espèces protégées (oiseaux, Hérisson, …), la commune a surtout permis une large appropriation des enjeux de la biodiversité par les Saint-Prissiens.

Voir l'image en grand DircomInvités par Alexandre Pueyo, Conseiller départemental en charge du développement durable, les signataires pourront surtout échanger leurs expériences et bonnes pratiques, quelles qu’en soient la nature, pour faciliter leur reproduction en Val d’Oise.

D’ores et déjà, d’autres partenaires ont signifié leur volonté d’adhérer à cette Charte et de participer à ce réseau d’échanges.

L’intérêt des entreprises pour la Charte de Développement durable du Département du Val-d'Oise

C’est autour de cette question, que 70 acteurs du monde économique ont participé à l’apéritif-contact de l’Agence de Développement Economique du Val d’Oise (CEEVO), le 24 janvier 2018.

Animée par Alexandre Pueyo, qui a présenté des objectifs de la Charte, ouverte à la signature des acteurs publics et privés du Val d’Oise, cet échange, riche, a fait suite à l’intervention des représentants des deux premiers signataires privés, la clinique CONTI de L’Isle Adam et ENEDIS Val d’Oise, qui ont présenté leurs démarches.

Clinique CONTI

Voir l'image en grand

Déjà engagée dans les travaux du Comité du Développement durable en Santé, et dans diverses animations y compris auprès des patients pendant la semaine du développement durable, la Clinique Conti s’inscrit dans la démarche « Responsabilité Sociale de l’Entreprise » avec le groupe ELSAN : 12 défis, une feuille de route, des actions annuelles évaluées.

Ouverte sur le territoire, partenaire du réseau de soins « CONTI VILLE » visant un parcours fluide et harmonieux des patients entre soignants de la clinique et soignants libéraux de la commune (à l’exemple du suivi oncologique), l’établissement expérimente également la prise en charge personnalisée de patients dans le cadre d’une approche globale, technologique, pratique et organisationnelle innovante, « le parcours obésité ».

Soucieuse de son impact environnemental, et outre la gestion rigoureuse des obligations règlementaires propres aux établissements de soins, la Clinique s’est révélée particulièrement coopérative dans la vérification de ses conformités aux prescriptions relevant de la protection rapprochée du périmètre de captage d’eau potable de L’Isle Adam. Cet exercice a conduit les gestionnaires de l’établissement à aller plus loin dans l’identification de points d’amélioration (projet de diagnostic usages et préservation de l’eau potable, pluviale, assainissement, incendie).

ENEDIS

ENEDIS

Partenaire des collectivités, dont l’entreprise est concessionnaire pour l’exploitation, l’entretien et la modernisation du réseau de distribution public d’électricité, ENEDIS est un acteur majeur de la sécurisation et de l’optimisation du réseau électrique, lus globalement de la transition énergétique (gestion complexe des flux électriques d’origine diversifiée pour répondre à des demandes, notamment en période de pointe -via les réseaux intelligents ou « smart grids »-, dans le cadre d’un objectif de réduction des consommations).

Au-delà de la nature particulière de l’activité d’ENEDIS, il a été présenté les initiatives opérationnelles de l’établissement en Val d’Oise au regard des 5 objectifs de la Charte : recyclage tracé des déchets électriques, achats responsables (Handiprint, Ménage 95, Tremplin 95), lutte contre la précarité énergétique, partenaire de mise à disposition de véhicules électriques partagés en habitat collectif, implication dans les dispositifs d’amélioration d’accès à l’emploi : recours aux entreprises locales d’insertion, préparation des collégiens au monde de l’entreprise (speed meeting), participation à divers Rendez-vous de l’emploi, et de nouveaux projets en faveur de la biodiversité.