Au Plessis-Gassot

De septembre à décembre 2014, un secteur de 2,7 ha dans l’emprise de la Société Veolia « L’Arpent aux Chevaux –sud » a été fouillé, faisant suite à un diagnostic archéologique mené en 2012.

Le Plessis-gassot fouille 2014Voir l'image en grand Un silo à grains gaulois en cours de fouille

Cette fouille exhaustive menée par le Service départemental d'archéologie du Val-d'Oise a permis de mettre au jour une ferme gauloise. Le site nous est parvenu jusqu’à aujourd’hui sous la forme d’un vaste enclos fossoyé, occupé part des bâtiments dont il reste les trous de poteaux.

A des époques plus anciennes, on remarque plusieurs fosses profondes et étroites qui sont interprétées comme des pièges à gibier du Néolithique (5 500-2 200 av. J.-C.).

A la période gauloise, la mieux représentée, l’établissement agricole était agrémenté d’une zone de stockage assez importante (greniers et silos) où le grain de la communauté était conservé. Il ne nous est pas parvenu beaucoup de vestiges de la vie quotidienne, en revanche le site a livré un lot inhabituel de meules et de céréales carbonisées. Il pourrait donc s’agir d’un secteur essentiellement voué à la transformation des récoltes, probablement au bénéfice des habitats repérés aux alentours (sites du « Bois Bouchard » et « Les Rouilleaux ») datés de la même période.

Plus tard un second espace fossoyé est tracé pour l’installation d’une petite habitation, toujours sous la forme de trous de poteaux, qui perdure jusqu’au début de la période gallo-romaine.