• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien
/
Espace presse
  • INFRASTRUCTURE

    Inauguration de la ligne 20 - Bus à Haut Niveau de Service entre Villepinte et Arnouville

    Diffusé le 19/11/2016

    A l’occasion du trajet inaugural entre le RER B (Villepinte) et le RER D (Arnouville) samedi 19 novembre, Denis Dobo-Schoenenberg, Sous-Préfet du Val d’Oise, Stéphane Beaudet, Vice-président du STIF et de la Région Ile-de-France chargé des Transports, et Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont inauguré la ligne de bus 20, un bus à haut niveau de service (BHNS).

    La nouvelle ligne 20 est une liaison bus performante, bénéficiant d’une voie dédiée sur la majorité de son itinéraire et de la priorité aux feux. Elle améliore le maillage des transports en commun en assurant une liaison transversale entre le Val d’Oise et la Seine-Saint-Denis et entre le RER D et le B. Elle permet ainsi aux habitants de l’est du Val d’Oise d’accéder aux équipements et emplois situés le long du RER B sans avoir à effectuer une correspondance en gare du Nord. Son tracé, long d’une dizaine de kilomètres, traverse 6 communes (Arnouville, Gonesse, Aulnay-sous-Bois, Roissy-en-France, Tremblay-en-France et Villepinte) et comporte 8 stations.

    Cette nouvelle ligne s’inscrit dans le Grand Paris des Bus, plan d’amélioration des réseaux de bus, et accompagne des développements urbains et économiques majeurs. Ce secteur verra aussi arriver dans quelques années le grand complexe EuropaCity et la ligne 17, le métro automatique du Grand Paris Express, avec une gare dans le Triangle de Gonesse.

    En facilitant l’accès aux zones d’activités comme Paris Nord 2 ou la plateforme aéroportuaire de Roissy-Charles de Gaulle, la ligne 20 apporte des opportunités d’emploi aux habitants d’un territoire soumis à de nombreuses difficultés sociales.

    Le parcours total est ainsi réalisé dans un temps inférieur à 30 minutes. Les bus hybrides utilisés permettent par ailleurs de faire des économies d’énergie et de réduire leurs émissions de CO2

    La création de la ligne 20 en site propre a entraîné le réaménagement des voiries existantes et la création de nouveaux espaces pour les piétons et les cyclistes, tout en favorisant des aménagements paysagers de qualité.

    Le coût du projet est de 34,5 millions d’euros financé par l’Etat et la Région Ile-de- France, sous maitrise d’ouvrage du Département du Val d’Oise, dans le cadre du plan Espoir Banlieues. Les bus hybrides de la ligne ont été financés à 100% par le STIF.

  • SOCIAL

    Dissolution de l'OPIEVOY - le Département demande le rattachement du parc valdoisien à Val d'Oise Habitat

    Diffusé le 14/10/2016

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont demandé la dissolution de l’Office public interdépartemental de l’Essonne, du Val d’Oise et des Yvelines.

    L’Office Public Interdépartemental de l’Essonne, du Val d’Oise et des Yvelines (OPIEVOY) est le seul office public d’habitat interdépartemental rattaché à plusieurs Départements : l’Essonne, le Val d’Oise et les Yvelines.

    Suite aux nouvelles règlementations en matière d’accès au logement et à l’urbanisme inscrites dans la loi Alur, l’OPIEVOY ne pouvait demeurer interdépartemental. Après des études, les trois Départements associés ont décidé de sa dissolution.

    L’enjeu est de préparer cette dissolution dans les meilleures conditions et délais, dans l’intérêt des locataires et du personnel de l’Office. La mise en vente du patrimoine et la cession des biens financiers sont d’ores et déjà en cours sur les trois départements. L’essentiel des cessions devraient s’achever fin 2016.

    La dissolution effective de l’OPIEVOY est prévue au 1er janvier 2017. Près de 150 salariés de l’OPIEVOY et 9130 logements situés sur le département seront affectés à Val d’Oise Habitat.

    Dès 2017, Val d’Oise Habitat gérera près de 19 000 logements sociaux dans le département (soit le double d’aujourd’hui).

    « Nous travaillons avec Xavier Haquin, Président de Val d’Oise Habitat et Conseiller départemental délégué au Logement, depuis des mois pour préparer la dissolution de l’OPIEVOY avec ses salariés, en étroite concertation avec les Yvelines, l’Essonne et l’Etat. L’intérêt des locataires valdoisiens est notre priorité. La vente du patrimoine de l’OPIEVOY permettra à Val d’Oise Habitat d’engager de forts investissements dans la réhabilitation et la rénovation du parc social pour améliorer le cadre de vie et la sécurité des habitants » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Le Très Haut Débit pour tous en 2020 dans le Département du Val d'Oise - jeudi 6 octobre 2016

    Diffusé le 06/10/2016

    Jean-Yves Latournerie, Préfet du Val d’Oise, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, et Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont signé les avenants aux conventions avec les deux opérateurs privés Orange et SFR à l’issue d’une présentation des grand projets numériques portés au niveau départemental en lien avec la Région Ile-de-France, en présence de Michel Paulin, Directeur général de SFR, et de Marc Blanchet, Directeur d’Orange Ile-de-France.

    A cette occasion, le Département du Val d’Oise et la Région Ile-de-France ont réaffirmé leurs engagements pour l’accès au très haut débit partout et pour tous à l’horizon 2020.

    L’Ile-de-France : première région fibrée d’Europe en 2020, avec le Val d’Oise en pointe

    Ce nouvel accord permet notamment d’actualiser les périmètres respectifs des deux opérateurs Orange et SFR à la suite de la fusion entre Numéricable et SFR. Il conforte les engagements des deux opérateurs pour achever leur déploiement avant la fin 2020, en cohérence avec les objectifs partagés par le Département du Val d’Oise et la Région Ile de France.

    Il s’agit d’une étape importante depuis l'approbation du Schéma Directeur d'Aménagement Numérique du Val d’Oise (SDAN VO) dans le cadre de la Stratégie de Cohérence Régionale d’Aménagement Numérique d’Ile de France (SCORAN IDF) :

    - Confirmation de la relance des déploiements sur la zone SFR avec un maintien d’un objectif de fin de déploiement en 2020,

    - Retrait de trois communes (Bezons, Fosses, Marly la Ville) du périmètre de SFR suite à la décision de l’autorité de la concurrence en juillet 2015,

    - Intégration des communes de Fosses, Marly-la-Ville, Bezons ainsi que Franconville et Saint-Gratien (ex ZTD) dans le périmètre du conventionnement avec Orange,

    - Actualisation du calendrier sur la zone Orange prenant compte de l’avance de cet opérateur sur son périmètre de déploiement.

    Dans le cadre d’un dialogue permanent et constructif, en particulier pour la priorisation des quartiers à faible débit Internet, cet accord contribuera à une plus grande transparence sur le périmètre et le calendrier des déploiements des réseaux, et facilitera la traçabilité des engagements annoncés par les deux opérateurs dans un contexte réglementaire en perpétuel changement.

    Il s’agit aussi de conforter la dynamique enclenchée sur le territoire valdoisien depuis 2011 par la complémentarité entre initiatives publique et privée : à ce jour 145 000 locaux raccordables et une pénétration record avec 6 communes valdoisiennes dans le TOP 10 des communes franciliennes.

    100M€ investis pour le déploiement de 87 000 prises FttH sur 116 communes concernées du Val d’Oise dès 2017

    Le syndicat Val d'Oise Numérique lancera début 2017 les travaux pour le déploiement d’ici la fin 2020 de la fibre optique jusqu’à l’habitant (FttH) sur 116 communes par les opérateurs privés (Nord du Val d’Oise). Près de 100 millions d’euros seront ainsi investis avec le soutien financier de l’Etat, la Région Ile-de-France, le Département du Val d’Oise et les intercommunalités valdoisiennes. Cette initiative publique portant sur 87 000 prises s’inscrit dans la continuité du projet DEBITEX déployé par SFR Collectivités et déjà porté par le Département, avec le soutien de la Région Ile-de-France, pour le raccordement des 36 000 foyers, entreprises et sites publics de sept communes de l’Est du Val d’Oise.

  • INFRASTRUCTURE

    Invitation presse - THD pour tous en 2020 - jeudi 6 octobre à 17h à l'Hôtel du Département à Cergy

    Diffusé le 04/10/2016

    Jean-Yves Latournerie, Préfet du Val d’Oise, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France, et Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val-d’Oise, convient la presse à la présentation de la stratégie de déploiement de la fibre optique dans le département du Val d’Oise, en présence deMichel Paulin, Directeur général de SFR et de Marc Blanchet, Directeur d’Orange Ile-de-France.

    A cette occasion, les avenants des conventions sur la programmation et le suivi des déploiements des réseaux de fibre optique avec les opérateurs Orange et SFR seront signés. Les grands projets numériques du Val-d’Oise, en partenariat avec la Région, seront également présentés.

    L’objectif est de généraliser à tous les foyers et les entreprises du Val-d’Oise l’accès à la fibre optique d’ici fin 2020 par la complémentarité des initiatives publiques et privées. L’Ile-de-France sera la première région fibrée d’Europe, avec le Val-d’Oise en pointe.

    Le syndicat Val-d'Oise Numérique lancera début 2017 les travaux pour le déploiement de la fibre optique sur 116 communes du nord-ouest du Val-d’Oise (zones peu denses). Près de 100 millions d’euros seront investis, dans le cadre d'une délégation de service public en cours d'attribution, notamment par l’Etat, la Région Ile-de-France, le Département du Val-d’Oise et les Etablissements public de coopération intercommunale. Le déploiement est prévu sur la période 2017-2020.

  • EDUCATION

    Le Département lance la construction du collège de Cormeilles-en-Parisis - le 111e collège à l'horizon 2019

    Diffusé le 30/09/2016

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont lancé l’opération de construction d’un nouveau collège de Cormeilles-en-Parisis. Il sera implanté sur la ZAC des Bois Rochefort.

    La commune de Cormeilles-en-Parisis a connu une hausse de 4% de sa population totale ces dernières années. Les effectifs des écoles élémentaires entre 2013-2014 et 2015-2016 ont augmenté de 4%. Compte tenu de cette dynamique et des nombreux programmes de construction à venir, le Département s’engage dans la construction d’un troisième collège sur la commune d’une capacité de 700 élèves.

    Ce collège sera implanté sur un terrain de 12 100 m², en bordure de la Route départementale 121 (rue de St Germain). Il sera à proximité d’équipements existants (écoles maternelles, primaires et collège Louis Hayet) et sera connecté aux transports en commun (réseau bus et gare SNCF). Le terrain est mis à disposition à titre gratuit par la commune de Cormeilles-en-Parisis.

    Il comportera des locaux d’enseignement, un service de demi-pension avec une cuisine de production, un plateau d’éducation physique et sportive, une cour de récréation et quatre logements de fonction.

    « Il y a quelques jours, nous avons ouvert le 110e collège du Département à Herblay. Aujourd’hui, nous lançons une nouvelle construction Cormeilles-en-Parisis. Nous pouvons qu’être fiers de la dynamique pleine de jeunesse de notre territoire. La construction d’un collège s’accompagne souvent du développement du réseau des transports, des logements, des commerces, d’infrastructures sportives et culturelles de proximité. La dimension d’effet de levier local est évidente et profitera largement aux valdoisiens et aux entreprises » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise.

    Le Conseil départemental investira 13,5 M€ TTC (valeur septembre 2016) dans sa construction. Le démarrage des travaux est prévu au mois d’avril 2018. L’objectif de livraison est fixé à la rentrée scolaire de septembre 2019.

  • SOCIAL

    Le Département soutient la campagne de dépistage du cancer du seine et du cancer colorectal

    Diffusé le 30/09/2016

    Dans le cadre de la campagne de dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal, le Conseil départemental soutient l’association Prévention et Santé en Val d’Oise à hauteur de près 400 000 euros en 2016.

    Le Val d’Oise, en tant que Département pilote, a lancé en 1991 une campagne de dépistage du cancer du sein. Le Conseil départemental et la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) du Val d'Oise se sont associés pour organiser cette campagne et ont fondé, pour la gérer, l’association Prévention et Santé en Val d’Oise (PSVO).

    La participation départementale équivaut à 2 euros par mammographie et 2 euros par test. Le Département apporte également un soutien en nature (personnel, fournitures, campagne de communication d’intérêt national) à l’association à hauteur de 254 554 euros.

    Campagne de dépistage du cancer du sein « Octobre rose »

    En 2015, en France on estimait à près de 54 000 les nouveaux cas de cancer du sein et à 11 900 le nombre de décès. Le diagnostic précoce, grâce au dépistage, permet de déceler très tôt d'éventuelles anomalies en l'absence de tout symptôme. Il permet d’améliorer la prise en charge de la maladie et d’apporter de meilleures conditions de traitement. Tous les deux ans, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à faire réaliser une mammographie par un radiologue conventionné. En 2015, 37 292 femmes ont été dépistées.155 cancers ont été détectés.

    Campagne de dépistage du cancer colorectal

    Le cancer colorectal se situe au troisième rang des cancers les plus fréquents, derrière le cancer de la prostate et le cancer du sein. En France, on estimait en 2015 à 43 000 le nombre de nouveaux cas et à 17 800 le nombre de décès. La survie dépend étroitement du stade de la maladie au moment du diagnostic, d'où l'intérêt de dépister et de pouvoir, si une anomalie est détectée, la prendre en charge le plus tôt possible. Le dépistage organisé du cancer colorectal est mis en place dans l’ensemble des départements depuis 2008. Ce dépistage est préconisé tous les deux ans chez les personnes de 50 à 74 ans. En 2015, 23 638 tests ont été réalisés. 323 cancers ont été détectés.

  • SOCIAL

    Politique du Département en matière de mise en accessibilité - 18 millions investis par le Conseil départemental

    Diffusé le 30/09/2016

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont approuvé la stratégie départementale en matière de mise en accessibilité de son patrimoine et l’agenda programmé. 18 millions d’euros seront investis par le Conseil départemental.

    Le Département a réalisé un diagnostic d’accessibilité des 43 bâtiments départementaux recevant du public et de l’ensemble des collèges en 2015 et 2016 aux vues des nouvelles exigences réglementaires dans ce domaine.

    La mise en accessibilité des collèges est évaluée à plus de 16 M€ et celle des bâtiments départementaux à près de 2 M€.

    Les travaux seront réalisés en priorité dans les équipements accueillants des usagers en situation de handicap, notamment les collèges avec classe Unités Localisées d’Inclusion Scolaire (ULIS). Dès la première année, 39 collèges et 6 bâtiments départementaux (dont l’Hôtel du Département) seront mis en conformité. A l’issue de la troisième 73 collèges seront aux nouvelles normes d’accessibilité.

    Au total, le Conseil départemental investira près de 18 M€ TTC pour la mise en accessibilité de son patrimoine (109 collèges et 43 bâtiments).

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Invitation presse - conférence de presse du vendredi 30 septembre à 8h30 - l'Hôtel du Département à Cergy

    Diffusé le 28/09/2016

    Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, Luc Strehaiano, Vice-président délégué du Conseil départemental, Président délégué du SDIS, Marie-Christine Cavecchi, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’Education et à l’Enseignement Supérieur, Philippe Métézeau, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’Action sociale et à la Santé, et Gérard Seimbille, Vice-président du Conseil départemental délégué aux Finances, à l’Administration générale, à l’Innovation et à l’Evaluation des Politiques Publiques Départementales,vous recevront ce vendredi 30 septembre à 8h30 pour la traditionnelle conférence de presse qui précède la séance plénière de l’Assemblée départementale.

    A l’ordre du jour :

    - Lancement de l'opération du collège 700 à Cormeilles-en-Parisis.

    -Adoption de la politique du département en matière d'accessibilité de son patrimoine et de l'agenda d'accessibilité programmée

    -Partenariat avec la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) – Horizon 2016-2019

    -Campagne de dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal – Soutien à l’association Prévention et Santé en Val d’Oise

    En fin de conférence, d’autres sujets d’actualité pourront faire l’objet de questions réponses.

    Ce rendez-vous s’organisera autour d'un petit déjeuner.

  • INFRASTRUCTURE

    Tram 11 Express - M-10 avant la mise en service de la 1ere ligne du Nouveau Grand Paris

    Diffusé le 15/09/2016

    Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France et du STIF, et Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val-d’Oise, ont inauguré le technicentre et les futures rames du Tram 11 Express qui sera mis en service dans 10 mois entre Epinay-sur-Seine et Le Bourget, aux côtés de Fadela Benrabia, Préfète déléguée à l’égalité des chances du Département de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Alain Krakovitch, Directeur général SNCF Transilien, Didier Bense, Directeur général SNCF Réseau Ile-de-France, et Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-Sec.

    A partir de juillet 2017, les 42 000 voyageurs attendus pourront parcourir les 10,6 km entre Epinay-sur-Seine et Le Bourget en 15 minutes, selon une fréquence de 5 minutes en heures de pointe et de10 à 15 minutes en heures creuses, de 05h à 01h afin d’assurer les correspondances avec les autres lignes de transport en interconnexion.

    Cette ligne bénéficiera de la nouvelle signalétique du réseau du Grand Paris qui sera progressivement déployée sur l’ensemble du réseau de Transport en Commun d’Ile-de-France.

    Des trams alliant performances et confort

    Le Matériel Roulant est un tram-train Citadis Dualis, commercialisé par Alstom. Destiné à répondre au besoin de mobilité accrue entre les réseaux urbain et périurbain, la rame Citadis Dualis concilie les avantages du train (vitesse) et du tramway (confort).

    La conception du Citadis Dualis est basée sur des aménagements modulaires. Le plancher bas offre une accessibilité totale comme sur l’ensemble des lignes de Tram d’Ile-de-France et est doté d’un système d’information des voyageurs visuel et sonore. La rame offre une capacité de 250 places, dont 92 assises. Les larges baies vitrées et la climatisation favorisent le confort et un système de vidéosurveillance intégré contribue à la sûreté dans les rames.

    La 1ère rame Citadis Dualis a été livrée à Noisy-le-Sec en juin 2016, les livraisons des 14 rames aux couleurs des transports Francilien s’étalant jusqu’en 2017.

    Le Conseil départemental du Val d’Oise a investi plus de 5 millions d’euros dans le projet de tram 11 Express. Communiqué complet en PJ

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Invitation presse - Mobilisation des Départements de France - Lancement de la mobilisation du Val d'Oise - lundi 19 septembre à 11h à l'Hôtel du Département à Cergy

    Diffusé le 14/09/2016

    A l’occasion de la semaine de mobilisation des Départements de France, Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, et les élus du Département, lanceront la mobilisation du Val d’Oise devant l’Hôtel du Département à Cergy.

    Tous les départements de France, avec le soutien de l’Assemblée des Départements de France, manifesteront du 19 au 24 septembre pour interpeller l’Etat et sensibiliser la population à la situation critique des Départements face à l’augmentation des charges et des dépenses obligatoires, et la diminution régulière des dotations de l’Etat.

    Et en Val d’Oise, les chiffres sont frappants ! Les dépenses liées au RSA par exemple, ont suivi la courbe du chômage et augmenté de 70 millions d’euros depuis 2011 pendant que les aides de l’Etat, depuis 2014, ont baissé du même montant. L’écart pour le Département équivaut à 2 années de gestion de nos 110 collèges pour nos 60 000 collégiens (restauration, rénovation, équipements, construction etc.). Cette situation est devenue intenable mais le Gouvernement continue d’asphyxier méthodiquement nos collectivités.

    A noter ! Mercredi 21 septembre à 14h, les Présidents des Conseils départementaux du Val d’Oise, de l’Essonne, de Seine-et-Marne et des Yvelines (association Grande Couronne Capitale), l’ensemble des élus des départements et des communes, et le Président de l’Assemblée des Départements de France, se rassembleront place du Palais Bourbon, à côté de l’Assemblée nationale.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Le Très Haut Débit partout et pour tous dans le Val d'Oise en 2020

    Diffusé le 12/09/2016

    Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, et Pierre-Edouard Eon, Conseiller départemental délégué au Numérique, ont tenu une conférence de presse sur le déploiement de la fibre optique dans le département engagé par le Conseil départemental depuis 2011, dans le cadre des initiatives publiques et privées, à l’Hôtel du Département à Cergy.

    Le Très Haut Débit constitue un enjeu majeur pour l’attractivité, la croissance du Val d’Oise, porte d’entrée de la Région Ile-de-France avec l’aéroport de Roissy-CdG, pour la réduction de la fracture numérique, tant sur les infrastructures que sur les usages et l’accès aux contenus, pour la compétitivité économique des entreprises et la création l’emploi sur le territoire

    « Le Très Haut Débit est un levier d’avenir pour l’action publique dans des domaines aussi divers que l’éducation, l’insertion, la culture, le tourisme, les loisirs ou bien encore la relation quotidienne avec les valdoisiens. Le THD dans tous les foyers et les entreprises du Val d’Oise est un gage de développement économique, social et humain. Et nous sommes fiers que le Département du Val d’Oise soit l’un des plus avancés de France en la matière sur une telle échelle » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise.

    L’objectif du Département est de généraliser à tous les foyers et les entreprises du Val d’Oise l’accès à la fibre optique d’ici fin 2020 par la complémentarité des initiatives publiques et privées.

    Depuis 2011, le Département du Val d’Oise mène une politique ambitieuse pour le déploiement de la fibre optique sur son territoire avec des initiatives publiques (délégations de service public) dans les zones peu à moyennement denses, et des initiatives privées dans les zones denses avec deux opérateurs (orange et sfr) – voir carte en annexe.

    Un schéma directeur d’aménagement numérique du Val d’Oise a été mis en place, en concertation avec la Préfecture, la Région, les collectivités et les bailleurs sociaux, pour lutter contre la fracture numérique.

    Concernant ces initiatives privées, le Val d’Oise est le seul département francilien à disposer d’un conventionnement sur le territoire concerné avec les opérateurs et permet de placer le Département comme le plus avancé en Ile-de-France et en France pour le déploiement de la fibre optique à une telle échelle (170 000 foyers raccordables).

    Concernant les initiatives publiques, dès 2015, le Conseil départemental a créé un Syndicat Mixe Ouvert Val d’Oise Numérique pour piloter le déploiement de la fibre dans 123 communes. 100 millions d’euros seront investis dans le département pour le déploiement de la fibre optique sur les zones peu à moyennement denses.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Invitation - Conférence de presse - Déploiement de la fibre optique dans le département - lundi 12 septembre à 13h45 à l'Hôtel du Département

    Diffusé le 06/09/2016

    Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, et Pierre-Edouard Eon, Conseiller départemental délégué au Numérique, vous convient à une conférence de presse sur le déploiement de la fibre optique dans le département engagé par le Conseil départemental depuis 2011, dans le cadre des initiatives publiques et privées, à l’Hôtel du Département à Cergy.

    A cette occasion, le Président présentera l’avancement du projet DEBITEX de déploiement de la fibre optique sur 7 communes de l’Est du Val d’Oise et le projet de délégation de service public VORTEX pour le déploiement de la fibre optique sur 116 communes, dans le cadre de l’initiative publique.

    Le Président fera également état du déploiement par les opérateurs privés retenus sur 69 communes du département, dans le cadre des initiatives privées.

    L’objectif du Département est de généraliser à tous les foyers et les entreprises du Val d’Oise l’accès à la fibre optique d’ici fin 2020 par la complémentarité des initiatives publiques et privées.

    RDV lundi 12 septembre à 13h45 à l'Hôtel du Département à Cergy (2 avenue du parc) - Accréditation indispensable

  • EDUCATION

    Dossier - Rentrée scolaire 2016-2017 des collégiens dans le Val d'Oise

    Diffusé le 02/09/2016

    À l’occasion de la rentrée des collégiens, Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental, Marie-Christine Cavecchi, Vice-présidente du Conseil départemental déléguée à l’Education et à l’Enseignement supérieur, se sont rendus au collège Voltaire à Sarcelles et au collège Georges Charpak à Goussainville.

    Les nouvelles actions éducatives et le développement du plan numérique dans les collèges mis en place par le Département ont été présentés. Le Président entouré des élus a visité le collège Voltaire à Sarcelles sur le thème des actions éducatives. Cet établissement s’inscrit dans de nombreux dispositifs départementaux relatifs à l’égalité des chances, la découverte du monde de l’entreprise et l’accès à la culture.

    La visite du collège Charpak à Goussainville a été l’occasion de présenter des initiatives impulsées par le Département grâce au développement du numérique : la web radio, la robotique et la création de journaux numériques en sont des exemples concrets.

    Un nouveau collège à Herblay ouvre ses portes

    Le Département du Val d’Oise, parmi les plus jeunes de France, s’adapte continuellement à l’évolution démographique de son territoire et aux besoins des familles valdoisiennes. C’est pourquoi le Conseil départemental a décidé la construction de deux collèges supplémentaires à Herblay et Pontoise.

    Le 110e collège du département à Herblay ouvre ses portes aujourd’hui. Il a une capacité de 600 élèves et s’inscrit naturellement dans une démarche de développement durable. Il intègre un service de demi-pension pouvant recevoir 400 collégiens, un plateau d’éducation physique et sportif, une cour de récréation et quatre logements de fonction. 15 millions ont été investis par le Département (voir page 11).

    Le Département a également entrepris la construction du nouveau collège de Pontoise pour une capacité de 650 collégiens. Il ouvrira ses portes à la rentrée de septembre 2017.

    En 2016, le Conseil départemental consacre un budget de 72,6 millions d’euros aux collèges du Val d’Oise (+12% par rapport à 2015).

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Exposition universelle 2025 - Le Département du Val d’Oise se félicite du nouveau départ pour la candidature de la France

    Diffusé le 25/08/2016

    Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, et les élus du Département, se félicitent que les acteurs du projet de candidature de la France à l’organisation de l’Exposition Universelle 2025 se rassemblent dans l’objectif de créer un groupement d’intérêt public (GIP).

    « Le Département du Val d’Oise a été parmi les premiers de France à s’engager pour la candidature de la France à l’organisation de l’exposition universelle 2025. Nous nous félicitons que tous les acteurs, de toutes sensibilités, se tournent aujourd’hui vers une gouvernance collective. L’organisation en France d’une exposition universelle donnerait à notre jeunesse, un espoir, un nouvel horizon et une formidable occasion de s’impliquer dès à présent dans cette candidature populaire vecteur d’investissement et de croissance dans nos territoires » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise.

    Le Conseil départemental du Val d’Oise renouvelle son souhait de participer aux travaux pour porter la candidature de la France vers la réussite.

    Pour rappel, le 24 juin 2016, les élus du Département avaient demandé à l’unanimité au Gouvernement de rechercher des solutions notamment à la problématique de gouvernance du projet et au Président de confirmer la candidature de la France dans un délai compatible avec le calendrier arrêté par le Bureau International des Expositions.

    Le 20 juin, suite à l’initiative de la Maire de Paris, l’Association Grande Couronne Capitale, dont le Département du Val d’Oise fait partie, avait rappelé son soutien à la candidature de la France pour l’organisation de l’exposition universelle de 2025.

  • SPORT

    JO 2016 - 22 athlètes du Val d’Oise en route vers les JO

    Diffusé le 28/07/2016

    22 athlètes inscrits dans les clubs élites du département du Val d’Oise vont participer aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Rio du 5 au 21 août 2015. Plusieurs disciplines seront représentées : le judo, le saut à la perche, le saut long, le tennis de table, l’escrime, l’équitation, le poids, les 800m, le 4x100m, l’haltérophilie, le cyclisme, la natation, la voile, le saut en hauteur et le tennis.

    Parmi les 22 athlètes qualifiés pour les JO 2016 de Rio, 17 représenteront la France dans leur discipline. Le Val d’Oise est également une terre d’entrainement de haut niveau pour les athlètes étrangers. 5 d’entre eux représenteront la Suède, Portugal, le Congo et la Tunisie.

    Le Département du Val d’Oise confirme sa capacité à former sur son territoire des athlètes français et étrangers de haut niveau sur de nombreuses disciplines. 8 athlètes étaient qualifiés aux JO de Londres et 4 aux JO de Pékin.

    « Nous sommes fiers de nos clubs et nos athlètes qui portent haut les couleurs de notre département dans les plus grandes compétitions en France et à l’international. Avec de nombreux succès à la clef. Aujourd’hui, 22 athlètes sont qualifiés pour rejoindre Rio dans quelques jours. Ils représenteront un club du Val d’Oise, le Val d’Oise et la France » se réjouit Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental.

    Toute l’année, le Département du Val d’Oise soutient ses sportifs de haut niveau inscrits dans les 29 clubs d’élite. Au total, on compte 160 athlètes de haut niveau dans le département. En 2016, le Val d’Oise est le premier département de France en nombre d’équipes championnes de France ou d’Europe.

    Le 8 juillet 2016, l’Assemblée départementale a décidé d’allouer 1 420 000 euros aux clubs de haut niveau du département. En 2016, le Conseil départemental consacre un budget de plus de 5 millions d’euros dans le sport en Val d’Oise.

  • SPORT

    Tour de France 2016 - Dernière étape dans le Département du Val d'Oise - dimanche 24 juillet

    Diffusé le 19/07/2016

    Dans le cadre de la 103e édition du Tour de France, le Département du Val d’Oise accueille la 21e et ultime étape du Tour sur son territoire dimanche 24 juillet. Elle débutera à Chantilly (Oise), et passera dans le Val d’Oise et les Hauts-de-Seine avant de terminer sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris. Les cyclistes parcourront 32 kilomètres dans le Val d’Oise et traverseront 10 communes : Viarmes, Belloy-en-France, Attainville, Moiselles, Bouffemont, Montlignon, Eaubonne, Ermont, Sannois et Argenteuil.

    A cette occasion, le Département du Val d’Oise met en place trois zones d’encouragements à Viarmes (place Pierre Salvi), Eaubonne (Carrefour Charles de Gaulle) et Argenteuil (Route du Fort). De nombreuses animations gratuites seront organisées de 14h à 18h pour fêter le passage du Tour.

    La caravane du Tour passera dans les communes du Val d’Oise de 14h45 à 15h30.

    Les premiers cyclistes arriveront dans le Val d’Oise à partir de 16h40.

    Le maillot à pois en jeu dans le Val d’Oise

    Dans le Val d’Oise, la côte de l’Ermitage (au 32,5 kilomètres) à Sannois, longue de 130m et de catégorie 4, sera la dernière occasion pour les cyclistes de décrocher le maillot à pois et de monter sur le podium.

    Exposition sur le Tour de France dans le Val d’Oise

    Samedi 23 et dimanche 24 juillet de 14h à 18h, le Département invite le public à l’exposition « On refait le Tour » à l’espace Rive Gauche à Mériel. Elle passe en revue les éditions successives du Tour de France et des cyclistes qui sont passés dans le Val d'Oise et à l'époque de la Seine et Oise. L'exposition rassemble une centaine d'objets qui racontent le Tour (figurines, documents, maquettes et objets publicitaires de la caravane du Tour) et 10 photographies retraçant les 110 années du Tour dans le Val d’Oise.

  • POLITIQUE - INSTITUTIONNELLE

    Hommage du Département du Val d'Oise aux victimes de l'attentat de Nice

    Diffusé le 18/07/2016

    En hommage aux victimes de l’attentat survenu jeudi 14 juillet à Nice, Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, les élus du Département et les agents de la collectivité ont observé une minute de silence à 12h, dans la cour de l’Hôtel du Département à Cergy.

    L’ensemble des élus et des agents du Département du Val d’Oise adresse leurs condoléances et leur compassion à l’égard des victimes innocentes et de leurs familles meurtries le jour de la fête nationale.

    « Il est à craindre, et le Premier Ministre l’a rappelé, que ces tragédies se renouvellent, malheureusement. Nous ne devons cependant céder ni au fatalisme ni au pessimisme. Les temps sont rudes mais notre modèle démocratique et nos valeurs sont forts et prévaudront » souligne Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental, entouré des élus et des agents.

    Les drapeaux du Conseil départemental du Val d’Oise sont en berne depuis vendredi 15 juillet.

  • INFRASTRUCTURE

    Le Département du Val d'Oise soutient le projet du Charles de Gaulle Express

    Diffusé le 08/07/2016

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise, ont émis un avis favorable à l’unanimité sur le projet du Charles de Gaulle Express, dans le cadre de l’enquête publique organisée jusqu’au 12 juillet 2016.

    Ce projet représente une liaison ferroviaire directe et rapide vers la capitale (3e destination la plus visitée du monde) pour le trafic voyageur en développement (+15M de passagers supplémentaires par an à l’horizon 2023) du second aéroport européen.

    L’Assemblée départementale considère que le projet CDG Express est complémentaire de la ligne 17 Nord, et du barreau ferroviaire de Gonesse RER D pour atteindre l’objectif d’une part de 50% de déplacement en transport collectif et réduire l’engorgement de l’A1 et de l’A3.

    « Le projet CDG Express est une nécessité pour le développement de la plateforme aéroportuaire de Roissy CDG dans la compétition internationale avec les grandes métropoles asiatiques et des pays émergents. L’Etat, maitre d’ouvrage, doit prendre néanmoins toutes les dispositions et les mesures conservatoires afin que le projet CDG Express n’ait aucun impact sur l’exploitation des RER B, E et des lignes K et H du transilien, en situation normale ou dégradée, pour la qualité des déplacements au quotidien des valdoisiens. En situation dégradée, la priorité doit être donnée aux habitants » précise Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental du Val d’Oise.

    Ce projet contribuera à désengorger l’accès autoroutier à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle dont le développement international est essentiel pour le Département du Val d’Oise.

    Les élus du Département rappellent la nécessité absolue du projet du barreau de Gonesse par un prolongement du RER D entre les gares d’Arnouville – Gonesse – Villiers le Bel et Villepinte – Parc des Expositions RER B, dans le même calendrier de réalisation que la ligne 17 Nord du Grand Paris Express.

  • ECONOMIE - ATTRACTIVITE

    Le Département du Val d'Oise soutient le projet EuropaCity

    Diffusé le 08/07/2016

    Les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental, ont émis un avis favorable sur le projet EuropaCity très innovant et prospectif, dans le cadre du débat public organisé jusqu’au 13 juillet 2016.

    Le Conseil départemental du Val d’Oise s’est fortement mobilisé lors de ce débat public. Vecteur d’attractivité à l’échelle mondial, le projet d’EuropaCity contribue au renforcement du cluster des échanges internationaux du Grand Roissy, du corridor aéroportuaire et à la création d’emplois pour la population et les entreprises locales.

    L’Assemblée départementale a transmis trois demandes :

    - qu’Europacity participe au Campus des métiers et des qualifications à travers des actions de formation et l’appui à l’apprentissage et l’alternance ;

    - qu’Europacity mette en place des dispositifs de partenariat avec les TPE-PME afin de garantir son rôle de locomotive économique pour l’urbanisation de la future ZAC du triangle de Gonesse et pour tout le territoire ;

    - que les infrastructures routières et de transports collectif nécessaires à la bonne desserte d’EuropaCity soient réalisées tous modes confondus (ferroviaire, bus, routier, circulations douces…).

    Fort du soutien de l’ensemble des collectivités valdoisiennes et de la Région Ile-de-France, l’ambition du Département est d’améliorer durablement la situation socio-économique de ces territoires au cœur du Grand Paris qui figurent parmi les plus défavorisés du Val d’Oise.

    EuropaCity constitue une locomotive culturelle d’envergure pour le développement territorial et la création d’emplois dans les industries créatives.

    Les élus du Département proposent que les collectivités du corridor aéroportuaire engagent des démarches d’accompagnement de l’implantation d’EuropaCity, de partenariats avec les entreprises locales, de mise en réseau avec les acteurs culturels et sportifs et d’intégration environnementale. Ces démarches doivent également s’articuler avec les autres opérations du corridor aéroportuaire.

    Le projet EuropaCity proposera sur plus de 80 hectares des espaces de loisirs et de détente, des lieux de culture et de commerces ainsi que des restaurants, des hôtels et un parc urbain.

    D’ici 2025, EuropaCity sera doté d’un pôle d’attractivité estimé à 31 millions de visites. Il générera 11 800 emplois directs, non délocalisables et accessibles en priorité aux citoyens du territoire. EuropaCity se veut être également d’une exemplarité environnementale. Le projet sera notamment entièrement piéton. Le coût d’EuropaCity est estimé à 3,1 milliards d’euros.

  • TOURISME

    Politique touristique - Le Département retient 7 projets touristiques innovants

    Diffusé le 08/07/2016

    Dans le cadre de la 4e édition de l’appel à projets touristiques innovants du Val d’Oise, les élus du Département réunis en Assemblée départementale autour d’Arnaud Bazin, Président du Conseil départemental, ont retenu 7 nouveaux projets.

    Les projets retenus :

    -L’aménagement de chambres d’hôtes dans la maison de Monet à Vétheuil ;

    -La réalisation d’un centre d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP) à Pontoise ;

    -La réalisation d’un film à vocation promotionnelle et touristique sur l’histoire et le patrimoine de l’Isle-Adam ;

    -La réalisation d’un film immersif en réalité virtuelle sur le patrimoine touristique et les sites accessibles au public à Enghien-les-Bains ;

    -La réalisation d’une carte touristique faisant apparaitre le tracé de la dernière étape du Tour de France sur le territoire Carnelle-Pays de France ;

    -La réalisation d’une table d’orientation panoramique au sommet de la Tour du Guet portée par la ville de Saint-Martin-du-Tertre ;

    -L’aménagement et la valorisation de l’entrée de la commune d’Auvers-sur-Oise et l’amélioration de l’accès aux berges de l’Oise pour les touristes.

    Au total, le Conseil départemental alloue 112 000 euros en investissement à ces 7 projets touristiques innovants. Depuis 2013, le Conseil départemental a investi 437 000 euros dans les 31 lauréats des appels à projets.

    Les élus du Département ont également décidé de soutenir à hauteur de 13 647 euros le projet de l’Université de Cergy-Pontoise portant sur la numérisation en 3D des blocs du sanctuaire gallo-romain de Genainville en impliquant le public dans cette démarche. Le projet de mise en valeur du parc de Bois de l’Etang et de l’arboretum de Baillet-en-France sera soutenu par le Département dans le cadre des aides aux communes.

1[2][3][4][5]

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise