L'or blanc des Moulins de Chars

« Bon sang ne saurait mentir », n’aurait pas manqué de s’exclamer Alphonse Daudet s’il avait rencontré le maître Cornille valdoisien. Aux commandes des Moulins de Chars, Thomas Maurey perpétue la tradition héritée de son aïeul, Albert, minotier de son état. «La farine, je suis tombé dedans, quand j’étais tout petit. Je dois à mon grand-père les valeurs de tradition et d’authenticité du pain. » Les artisans boulangers ne s’y trompent pas qui exaltent la qualité des farines, issues de grains sélectionnés provenant d’exploitations situées à moins de 150 kilomètres à la ronde.

Moulins de Chars Thomas Maurey, président de la société des Moulins de Chars

Fort de ces savoir-faire, la meunerie décline une large gamme de références. Comme la Roma, spécialement conçue pour les pizzaïolos et développée en partenariat avec le Valdoisien Thierry Graffagnino, triple champion du monde de pizza. Thomas Maurey a toujours à cœur de garantir la qualité de ses farines. ll peut s’énorgueillir d’avoir été précurseur sur le marché de la farine bio et 100 % française en construisant un partenariat fort et de proximité avec les Moulins de Brasseuil.

Au-delà de la production, le contrôle de la régularité des farines est primordial. A la pointe de l’innovation, les Moulins de Chars les testent dans un fournil d’essai pour éprouver notamment leurs réactions à la cuisson, comme dans une boulangerie traditionnelle. C’est indissociable de la conception professionnelle de Thomas Maurey. En accord avec son exigence de garantir des produits de haute qualité technique et gustative, l’entreprise encourage et aide également les artisans à monter leur commerce à travers des formations et un accompagnement personnalisés.

Plus d’infos sur moulinsdechars.com