• Site du CEEVO
  • Valdoise Tourisme
  • Site de la MDPH
  • Site du SDIS
  • Val d'Oise Technopole
  • Val d'Oise Habitat
  • Site du SEMAVO
  • Site d'Ecran Vo
  • Site du CDFAS
  • Site du CODERPA
  • Site des archives départementales
  • site du musée Archéologique
  • Site du musée de l'outil
  • Site de la Maison du Docteur Gachet
  • Site de l'abbaye de Maubuisson
  • Site du Château d'Auvers-sur-Oise
  • Site du Château de la Roche-Guyon
  • Site Valdoise MyBalade
  • Ile de Loisirs de cergy-Pontoise
  • RDV.valdoise.fr
  • REVODOC
  • Actions Educatives
  • Site ANPER
  • Site senior du Val d'Oise
  • Subenligne, la demande de subvention en ligne
  • site du CAUE
  • Site du CODES 95
  • Debitex Telecom
  • Maximilien

Archéologie & histoire de Deuil-la-Barre

Translation du corps de saint Eugène, chapiteau du XIIe siècle.Voir l'image en grand SDAVO Translation du corps de saint Eugène, chapiteau du XIIe siècle.La légende de saint Eugène

Au nord-est de Deuil (Diogilum en 862), le petit lac Marchais est célèbre par la légende de saint Eugène – disciple de saint Denis martyrisé au IIIe siècle pour les uns, évêque de Tolède au VIe siècle pour les autres.

À la mi-novembre, au moment de sa fête, les eaux du lac sont réputées rougir. En 1899, l'instituteur établit qu'un tel phénomène était dû à la présence d'une infusoire violacée, l'Englena Purpura, un animalcule microscopique qui éclot à l'automne sur les feuilles en décomposition.

Découvertes archéologiques

En 1786, le hameau de La Barre était établi sur la grande route d'Enghien à Saint-Denis, qui correspond sans doute à l'antique chaussée Jules-César, dont le tracé s'est perdu dans les marais au nord-est du lac d'Enghien. À la fin du XIXe siècle, du mobilier gaulois, de la céramique gallo-romaine et des monnaies romaines ont été découverts à proximité.

Aux abords de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité (classée monument historique en 1962), des travaux ont exhumé à différentes reprises plusieurs sarcophages en pierre et en plâtre du haut Moyen Âge.

Le prieuré et les châteaux

Depuis le Xe siècle, Deuil relevait de la famille de Montmorency. En 1066, Hervé donna l'église à l'abbaye Saint-Florent de Saumur, qui y fonda le prieuré Saint-Eugène. Il était desservi par douze moines lorsque le pape Alexandre III (1159-1181) lui accorda sa protection.

Les immeubles de la rue Rabier et du boulevard de Montmorency reposent sur les fondations du château de La Barre, attesté à la fin du XVe siècle.

Le premier manoir de La Chevrette aurait été construit au début du même siècle, sur un terrain entouré de haies et recevant par un fossé les eaux de la mare Eugène. De grands travaux y furent entrepris au XVIIe siècle : la façade principale, longue d'une cinquantaine de mètres, était flanquée à gauche par la chapelle et à droite par le pavillon des bains. Le parc, réputé avoir été dessiné par André Le Nôtre (1613-1700), était agrémenté de parterres, de statues, d'une grotte artificielle surplombant une cascade, d'un grand canal et de bassins avec jets d'eau. Une orangerie était adossée aux murs de la ferme. Cet ensemble fut détruit en 1786. La conciergerie, restaurée, abrite un musée d'histoire locale.

Le manoir de Becquet et son parc sont connus par un plan du début du XVIIIe siècle conservé aux archives de Chantilly.

En savoir plus

Les origines du village de Deuil. Les grandes heures de l'église Notre-Dame et du prieuré Saint-Eugène, par Michel Bourlet. Deuil-la-Barre, Cercle d'études historiques, 1999, 167 pages illustrées.

« Les chapiteaux de l'église romane de Deuil-la-Barre, Val-d'Oise », par Anne Ganné. Société des amis des arts et sciences de Tournus, 1992, 91, p. 123-150, 9 ill., 1 plan.

Carte archéologique de la Gaule : Val-d'Oise, 95, ouvrage collectif dirigé par Monique Wabont, Franck Abert et Didier Vermeersch. Paris, Maison des sciences de l'homme, 2006, p. 222-223.

Histoire de la ville et du diocèse de Paris, par l'abbé Jean Lebeuf. Paris, Prault Père, 1755.

Le patrimoine des communes du Val-d'Oise, ouvrage collectif. Flohic Éditions, 1999, volume 1, p. 241-249 (Le Patrimoine des communes de France).

Restez connectés

Conseil départemental

2 avenue du parc
CS 20201 CERGY
95032 CERGY PONTOISE CEDEX

Venir nous voir


Accueil public : du lundi au vendredi, de 8h15 à 18h00
Téléphone : 01 34 25 30 30

Inscrivez-vous à notre newsletter

Restez connectés et suivez toute notre actualité et nos derniers événements grâce à notre newsletter mensuelle !

Les dernières infos sur @valdoise