Archéologie & histoire de Champagne-sur-Oise

Plan d'intendance de Champagne-sur-OiseVoir l'image en grand ADVO Plan d'intendance de Champagne-sur-OiseLes Basses Coutures

Deux menhirs néolithiques ont été découverts préalablement à la construction d'un lotissement, lors de la fouille d’une surface d’un hectare réalisée par l'INRAP.

Cette opération a révélé des restes d’habitations du Néolithique ancien, sous la forme de fosses latérales de maisons, même si aucun bâtiment associé n'a été mis en évidence. Deux blocs monolithiques de 2 mètres de long ont été découverts couchés à plat dans une grande fosse ovale. Ces deux blocs de grès montrent des traces de mise en forme. Les fosses d 'ancrage de ces menhirs montrent qu’ils ont été érigés à la fin du néolithique, et il est fort probable que ces pierres dressées aient été abattures pendant la Protohistoire.

Des vestiges d’occupation gauloise correspondent à des structures de conservation des grains à capacité très variable.

Le site est ensuite réoccupé pendant le IIe siècle av. J.-C où a été aménagé un premier enclos de forme trapézoïdale. Les fondations d’une habitation principale ont été repérées dans l'angle septentrional de l'enclos.

Puis, l'établissement s’agrandit par la juxtaposition d'un second enclos à l'intérieur duquel cinq nouveaux bâtiments sur poteaux ont été repérés. La résidence principale d’une surface de 120m² occupe alors une position centrale. De petits silos gravitent autour d’unités plus modestes dont une était dédiée au tissage.

L’extérieur des enclos est jalonné de toute une série de structures se rapportant à des activités agricoles : enclos à bestiaux, grenier sur poteaux. Ce site, à vocation essentiellement agricole, est ensuite abandonné avant l’occupation romaine.